Devons nous autoriser les mères porteuses ?

venez parler des sujets de société qui vous concerne ( drogue, alcool, avortement...)
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34136
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 12 oct. 2009, 20:56:00

Bonjour,
 Selon un sondage réalisé pour le Journal du Dimanche et l'émission Zone interdite, publié dimanche 11 octobre, 65% des Français se déclarent favorables à la légalisation des mères porteuses. L'idée de la gestation pour autrui (GPA) progresse dans l'opinion publique indique l'hebdomadaire qui rappelle que 61% des Français avaient défendu la légalisation des mères porteuses en janvier selon un sondage réalisé par Ipsos.    Parmi les partisans de la légalisation, les plus représentés sont les femmes (68 %), les 25-49 ans (68 %) et les 25-34 ans (71 %). Par ailleurs, plus d’un Français sur deux (55 %) affirme qu’il aurait recours à une mère porteuse si cela devenait légal et qu’il ne pouvait avoir d’enfants, et 52 % des sondés estiment que ces femmes devraient être rémunérées.

Selon un rapport de l’Académie de médecine publié en mars dernier et cité par le Journal du dimanche, la GPA " n’est pas un progrès scientifique. C’est un changement complet et inédit de relations humaines", qui "relève du législateur". Or, depuis 1994, la France a interdit la GPA, passible d’une amende de 15.000 euros et d’une peine d’emprisonnement d’un an, doublées si les faits ont été commis "à titre habituel ou dans un but lucratif". Mais comme le souligne l'hebdomadaire, un nombre croissant de couples ont recours aux mères porteuses dans la clandestinité ou à l'étranger.  
 Qu'en pensez vous ?     A plus tard,   
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 12 oct. 2009, 21:39:00

Pour ma part, je ne peux répondre à une question comme "faut-il autoriser ..." quand il s'agit de décisions personnelles.

Cela ne concerne que la mère porteuse, et le couple ou la femme en mal d'enfant.
Exactement comme pour l'avortement d'ailleurs.

La société n'a pas à s'infiltrer dans la vie privée de gens.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 12 oct. 2009, 22:54:00

Bonsoir mps,


Je suis plutôt d'accord avec toi, sauf que ce genre de question fait partie de ces choses où le législateur prend position. Aujourd'hui illégal, ce recours se fait à l'étranger, ce qui n'est pas sans rappeler le parallèle que l'on peut faire avec les avortements avant 1975. Demain, s'il est légalisé, le recours sera encadré : protection des femmes porteuses, protection et devenir de l'enfant dans tous les cas... terme du "contrat" entre la mère porteuse et le couple ? envisager tous les cas de figures.. enfin ce genre de choses.

à plus

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 13 oct. 2009, 15:30:00

Je suis + que pour .............
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 13 oct. 2009, 18:37:00

Gis, tu as sans doute raison, mais il me semble que ce genre de contrat pourrait par exemple s'enregistrer devant notaire, sur base du consensualisme des parties.

Il faut absolument éviter la dérive classique, qui met des gens (mère porteuse ou mère en attente de bébé) devant de très douteux jurys socio-culs qui prétendent décider à leur place.

Un Notaire se contente d'instrumenter un accord dans des termes légaux précis, et donc détermine déjà la filiation un peu spéciale du futur bébé.

Par la suite, la mère légale ou la mère porteuse pourra se faire psychanaliser si elle le souhaite, mais à titre personnel.

"Nul ne peut stipuler pour autrui".
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 14 oct. 2009, 21:23:00

Assez d'accord avec MPS sur le principe du contrat entre parties consentantes où l'Etat n'a pas à mettre son nez. Qu'il se contente de fixer le cadre dans lequel ces contrats peuvent se signer et tout le monde sera content. Il faut aussi penser au fait qu'une grossesse n'est pas un évènement qui est vécu rationnellement par la mère porteuse étant donné les changements hormonaux qui s'opèrent dans son corps durant la grossesse. Il convient donc de prendre cela en compte lorsqu'il faudra débattre des recours possibles en justice si la mère porteuse change d'avis en cours de route - un cas qui se produit souvent aux USA par exemple.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 14 oct. 2009, 22:45:00

Tu as raison, et c'est pourquoi il faut fixer définitivement la filiation de l'enfant dès sa conception (généralement par insémination du mari).
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 14 oct. 2009, 23:06:00

Pas c.. je n'y avais même pas pensé :) Comme ça tout serait très clair dès le départ.

Il reste encore à prévoir les rares cas où, malgré la connaissance de cette clause du contrat, la mère porteuse persisterait à ne pas vouloir rendre l'enfant qui ne lui appartient pas d'un point de vue légal. Si elle s'enfuie par exemple. Ou si 'elle veut avorter au bout de trois semaines et qu'elle y réussit à l'étranger...

Le droit peut y remédier en dernière instance en la capturant et en l'assignant à domicile, mais cela ne serait-il pas un peu inhumain ? Ce que je redoute dans ces cas particuliers c'est qu'on en arrive à des drames humains inévitables. Je ne dis pas que c'est mieux actuellement mais il faudra être extrêmement prudent dans les modalités d'applications, et peut-être aussi en arriver à sélectionner les candidates d'une manière presque militaire pour tuer dans l'oeuf toute possibilité de scénario catastrophe.

Mais bon en gros je suis pour si cela peut être utile aux gens.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 15 oct. 2009, 15:40:00

Le contrat doit prévoir une rémunération par tranches, (s'il y a rémunération), avec un minimum durant la grossesse, et le solde important à la remise du bébé.

Evidemment, si la mère porteuse pète les plombs et se fait avorter, ce sera une déception pour les parents, et un spermatozoïde de perdu pour le père, mais c'est un préjudice assez marginal.

Si la mère porteuse se taille à la naissance en emportant l'enfant (peu probable puisque ce sont souvent des mères de famille "installées), il s'agirait d'un rapt d'enfant comme un autre.

En fait, on constate dans la pratique que la mère porteuse est souvent une proche de la mère (sa soeur, sa propre mère, une cousine), ce qui limite évidemment ces dérapages.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 15 oct. 2009, 16:16:00

Mais au fait, des mères porteuses, d'accord, mais pour qui ?
Car c'est bien là la nuance/
Je suis pour une mère porteuse si et seulement si on pales de couples steriles (et medicalement prouvable) qui se voient contraints de se passer de petits bouts tout le restant de leur vie si ils restent ensembles.
Par contre, je suis contre pour un couple d'homo, ou une nana qui ne veut pas "deformer" son corps.
Je vois le principe d'une mère porteuse comme alternative pour ceux qui ne peuvent pas avoir d'enfants.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 15 oct. 2009, 18:19:00

Pour qu'il y ait mère porteuse, il faut qu'il y ait centre hospitalier d'insémination.

A la différence des photomatons, ces inséminations ne se font pas sur simple demande : il y a toute une longue procédure médicale et psychologique, ce qui rejoint évidemment ton souhait légitime.

Non, on n'achète pas encore des bébés comme des colifichets icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 15 oct. 2009, 18:50:00

Pour moi, l'adoption, déjà, est un commerce de bébés (la preuve, les stars ne s'en occupent pas, ils ont des nounous, et pourtant, on leur en donne tout le temps).
Si tu es smicard, ou même au dessus, accroche toi pour qu'on te file un gamin en dessous de 15 ans. icon_mrgreen

Maintenant, reste à cloisonner les abus pour les mères porteuses. Si c'est aussi bien cloisonner que l'adoption, ça risque d'etre très drole.
Il faut eviter que ce soit la porte ouverte aux homos et aux femmes amoureuses de leur ligne.
Et ça, on peut facilement contourner ton enquete, crois moi.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 15 oct. 2009, 22:52:00

Jamais entendu d'un enfant de substitution "pour cause de coquetterie" icon_confused

Par contre, pour les lesbiennes, c'est tout simple : l'une d'elles se fait faire un gosse par un copain. Pas besoin de mère porteuse.

Pour les gays, c'est quasi impossible, puisque si l'un d'eux donne du sperme, la règle veut qu'il ne soit ré-injecté qu'à son épouse icon_biggrin

Enfin, pour l'adoption, aucune facilité pour les stars européennes. En fait, c'est tout simple, il n'y a pas ou quasi pas d'enfants à adopter en Europe ! Restent les adoptions exotiques, mais riche ou pas, il faut attendre des années. Ue de mes amies est en attente depuis 5 ans d'un enfant chinois : elle ne sait pas quel sera le sexe de l'enfant, ni son age (entre 3 mois et 15 ans !) ni quand ... 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 18 oct. 2009, 21:07:00

mps a écrit :En fait, on constate dans la pratique que la mère porteuse est souvent une proche de la mère (sa soeur, sa propre mère, une cousine), ce qui limite évidemment ces dérapages.
Ok je ne savais pas mais tu as raison ça doit bien limiter la casse.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Répondre

Retourner vers « Société »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré