LE DÉBAT SUR L'IDENTITÉ NATIONALE EST UNE FARCE !!!

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
raslebol
Messages : 180
Enregistré le : 19 sept. 2009, 00:00:00
Localisation : Marseille

Message non lu par raslebol » 29 nov. 2009, 10:40:00

Bonjour,
Je vais vous en remettre une couche car vous semblez n'avoir aucune notion de ce que peut être l'identité nationale.
Seconde solution, cela vous pose tant de problème en vous même que vous vous défilez du vrai débat tel que lancé ?
Je vais faire une (longue) citation ... Que la modération ,si elle ne l'accepte, l'enlève , je n'en searais pas outragé car j'ignore les lois qui régissent les droits d'auteur.

L’EDITO DE CYRANO dans RIPOSTE LAÏQUE
Pourquoi suis-je français ?
lundi 23 novembre 2009

Je suis français parce que je suis de nationalité française. Que ma nationalité soit d’origine ou acquise, peu importe, pourvu que je me reconnaisse fils d’une nation, c’est-à-dire d’un ensemble d’humains unis par une communauté de territoire, de langue, de traditions et d’aspirations. Le territoire, c’est ma maison ; la langue en est la clé ; les traditions en sont les fondations ; les aspirations sont les portes et les fenêtres. Le tout, c’est mon présent. C’est ce présent localisable, parlant, historique et prospectif que j’incarne quand je me déclare français. Mon identité est donc plus que ma carte d’identité : c’est un vouloir-être qui m’oblige à réagir contre ceux qui ne veulent pas de la France alors même qu’ils y vivent ou qu’ils en vivent. Mon identité est une action !

L’Histoire qui me porte est aussi l’Histoire que je porte dans un sentiment permanent d’auto-défense. Mon identité est un silence intérieur capable de colères. L’actuel débat sur l’identité nationale corrobore cette évidence. La France gronde en moi comme en chaque Français qui aspire à rester français, car l’actuelle identité de la France est en train de changer l’identité des Français ! Les Français en ont assez, en effet, de vivre au quotidien l’altération de leur être. Etre français, c’est donc être hostile à ceux qui sont hostiles aux lois françaises, à commencer par celles qui sont perçues comme lois du pays d’accueil. Je suis français parce que je dénonce la « nouvelle France » !

Je suis français parce que je suis révolté d’entendre, sur mon sol, des manifestants hurler des slogans antisémites ou soutenir les terroristes du Proche-Orient. Je suis français parce que je ne supporte pas que des drapeaux étrangers ou des banderoles francophobes soient brandis agressivement lors de rencontres sportives ou dans des manifestations de rue. Je suis français parce que je ne tolère plus les personnes qui, sous le couvert de nos lois, font le lit de leur culture en défaisant celui de la République. Je suis français parce que je ne veux plus de ces prêcheurs qui, au nom d’une religion, tiennent des discours anti-occidentaux. Je suis français parce que je n’apprécie pas du tout qu’il y ait dans nos banlieues des hommes et des femmes pour voir en Ben Laden un saint ou un héros.

Je suis français parce que je n’ai plus la sollicitude que j’avais naguère pour les « sans-papiers » et autres hors-la-loi qui squattent nos églises et méprisent nos droits en exigeant des droits différentiels. Je suis français parce que je n’accepte plus que des élèves ordonnent qu’on réécrive les cours d’Histoire au seul motif que l’enseignant leur présenterait une vision exclusivement judéo-chrétienne du monde. Je suis français parce que je ne comprends plus que des étudiants musulmans récusent la mixité, les enseignantes, les enseignants non musulmans, la pensée déiste, encyclopédiste, athée, les Lumières, les cours de littérature, de philosophie, de physique, de biologie, de sport, en un mot tout ce qui gêne leurs convictions célestes. Je suis français parce que je suis excédé de ne plus pouvoir mettre, à Noël, une crèche dans une vitrine ou un sapin dans une école sans déclencher une commission d’enquête.

Le Français que je suis enrage d’apprendre qu’un train peut être un lieu de tabassage ou de viol, voire un moyen de transport quasi gratuit pour ces anonymes qui tabassent et qui violent, et dont l’identité, systématiquement tue, se révèle pourtant par ce silence même ! Le Français que je suis serre les poings lorsqu’il entend Dominique Baudis avouer personnellement « ne plus pouvoir sortir dans certains quartiers sans se faire traiter de « sale Français » (FR3 Toulouse, 1999) ! Le Français que je suis souffre de savoir qu’en 2002, François Bayrou – qui s’était rendu à Strasbourg dans le cadre de la campagne présidentielle – a vu les vitres de la mairie où il se trouvait brisées par des pierres, comme s’il était le Mal, et qu’en 2005, Nicolas Sarkozy, visitant une cité « difficile » d’Argenteuil, a été caillassé de la même façon comme s’il était le Diable ! Le Français que je suis n’est pas près d’oublier l’image incroyable du visage de Jacques Chirac couverts de crachats de « jeunes » lors d’une visite à Mantes-la-Jolie, le 4 mars 2002, ni la Marseillaise sifflée en 2001, 2007 et 2008 au stade de France !

Je suis français lorsque je m’insurge contre la tiers-mondisation de nos cités, d’où les autochtones sont chassés au prorata de l’arrivée des étrangers, conformément à une politique immigrationniste suicidaire qui aligne progressivement notre pays sur le Kosovo – devenu musulman à 90% en moins de 50 ans ! Je suis français lorsque je vomis le racisme anti-blancs, comme tout autre forme de racisme, et par conséquent, lorsque je tempête contre la discrimination positive » – en laquelle j’aperçois l’avancée du « racisme positif » sitôt qu’elle se fonde sur la couleur, et du « politiquement correct » dans ce qu’il peut avoir d’imbécile et de pleutre ! Je suis français lorsque je fulmine contre les lois françaises appliquées du bout des lèvres dans les « cités » et les « banlieues ». Je suis français en refusant de baisser les yeux quand je croise les occupants de zones hypocritement qualifiées de « non-droit ». Je suis français lorsque je n’entends plus être une victime « ethnique » de la violence ordinaire, que ce soit pour une aile froissée, une priorité refusée, une cigarette que je n’ai pas la chance d’avoir sur moi, un sandwich au jambon jugé « insultant », un geste ou un mot interprété de travers, ou le simple fait d’être là.

Je suis français quand j’anticipe les violences qui n’auraient pas manqué d’éclater dans tout l’Hexagone au soir du 18 novembre 2009 si la victoire frauduleuse de l’équipe de France de football avait été obtenue non contre l’Irlande mais contre l’Algérie. Je suis français quand je constate, scandalisé, que les fêtes du Nouvel An célèbrent le renouvellement flambant neuf du parc automobile ! Je suis français quand j’exige que soient sévèrement punis ceux qui téléphonent aux pompiers et aux médecins pour les faire tomber dans d’immondes traquenards. Je suis français quand s’agitent en ma mémoire les voyous qui saccagent nos lieux de vie parce qu’un des leurs s’est tué accidentellement au volant d’un véhicule volé, et qui, profitant de ce drame, jettent par la fenêtre de leur immeuble frigidaires, machines à laver, téléviseurs et autres objets « anodins », défoncent les devantures de locaux et de magasins à la voiture bélier, attaquent les commissariats au lance-roquette, accueillent les forces de l’ordre à coups de pierres, de boules de pétanque, de cocktails Molotov, de revolver ou de fusil, incendient tout ce qui peut brûler, trafiquent la poudre, les véhicules et les armes... quand ils ne s’engagent pas dans des cellules terroristes pour semer sur notre sol ou ailleurs la dévastation et la mort !

Je suis français quand des rappeurs veulent « niquer la France », quand Houria Bouteldja traite mes compatriotes de « souchiens », quand je dénonce l’islamisation de mon pays comme des pays européens, quand je plaide pour une Europe laïque et féministe, quand j’admire Malek Boutih, Malika Sorel, Hamid Zanaz, Kébir Jbil, Pascal Hilout, Sihem Habchi, Abdennour Bidar... tous issus de l’immigration et tous honneur de la France par leur engagement authentique en faveur des valeurs républicaines. Je suis Français quand je soutiens les Droits de l’Homme, quand j’en appelle à l’universel par la femme – qui est l’Homme – et par l’Homme, qui ne vaut que par l’universel.

Je suis français plus que jamais quand, au nom de cet universel, je pense aux Français qui ont donné leur vie non seulement pour que je n’aie pas à donner la mienne, mais encore pour que je puisse vivre les valeurs qui les ont tenus debout quand tout s’écroulait autour d’eux. Ces valeurs ne doivent pas être noyées dans je ne sais quelle honte nationale : c’est par elles et pour elles que je suis ce que je suis. Je suis français par résistance !

Cyrano
Et avec quelle quantité d'illusions ai-je dû naître pour pouvoir en perdre une chaque jour ! E. Cioran

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 29 nov. 2009, 13:34:00

C'est assez pertinent comme définition même si effectivement, elle me paraît, pour les français un peu trop complexe !

worldpeace
Messages : 568
Enregistré le : 02 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Alsace

Message non lu par worldpeace » 29 nov. 2009, 13:50:00

Mais pourquoi faut-il qu'on associe le patriotisme au rejet des sans papiers ou aux immigrés comme des boucs émissaires que tout va mal ? Vous savez très bien raslebol et wesker, que nos problèmes proviennent des multinationales et des élites politiques, économiques et intellectuelles, qui ont organisé la misère qui fait que des gens veuillent venir dans les pays où l'on vit mieux et que l'immigration constitue un epsilon des problèmes de chômage, ce dernier étant organisé afin d'utiliser la loi d'offre et de la demande pour faire baisser les salaires.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 29 nov. 2009, 14:00:00

Tout simplement parce qu'aucune politique d'assimilation et d'identité nationale n'est réalisable lorsque l'immigration, surtout en période de crise, est trop importante;..C'est d'ailleurs si vrai que le Président de la République l'affirmait lui même dans le but de se faire élire à l'occasion des dernières présidentielles.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 nov. 2009, 15:30:00

Une question en passant : c'est quoi, ce grand cirque de débat sur l'identité nationale, manifestement sans programme ni finalité ?

Juste une occasion de plus de papoter, polémiquer, etc ? icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
raslebol
Messages : 180
Enregistré le : 19 sept. 2009, 00:00:00
Localisation : Marseille

Message non lu par raslebol » 29 nov. 2009, 20:07:00

worldpeace: Peut être conviendrait il d'apprendre à lire et mieux encore comprendre ce que l'on lit !
En plus ce serait bien de ne pas prendre ses désirs pour des réalités...
Intelligence et culture font en général bon ménage. En outre, à mon avis, l'intelligence étant gratuite il est idiot de ne pas s'en servir.
Et avec quelle quantité d'illusions ai-je dû naître pour pouvoir en perdre une chaque jour ! E. Cioran

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 29 nov. 2009, 20:37:00

je suis francais, car je suis laique, je boit du vin mange du porc, je respecte ma femme qui a les mémes droit que moi,.
et mes enfants sont libre de leurs mariages
, de plus c est la terre qui a vue naitre mes ancetres.
la couleur de peau na pas d importance, je fait partie d une minoritée, qui ne cherche pas a convertire ou imposée ses coutumes .
je respecte la marseillaise , méme si certainne chosses me derange je respecte la main qui me nourrit
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 29 nov. 2009, 22:05:00

mps, le grand cirque a été lancé, à la demande du Président de la République par son ministre socialiste M. Besson...Encore un poiint sarkwin pour toi !

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 29 nov. 2009, 22:37:00

mps a écrit :Une question en passant : c'est quoi, ce grand cirque de débat sur l'identité nationale, manifestement sans programme ni finalité ?
Juste une occasion de plus de papoter, polémiquer, etc ? icon_biggrin
Non une bonne occasion de diviser les Français, et puis quatre avant avant ds élections, que Sarkozy veut quelle soit nationale l'immigration, la sécurité sont les sujets bateau de la droite.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 29 nov. 2009, 22:45:00

L'objectif est identique qu'en 2007...n'ayant pu se debarrasser du FN, Sarkozy vise à en capter son électorat. En cas de defaite, une alternative est déjà prévue concernant la réforme du mode de scrutin.

Cet individu ne supportant plus la contradiction, la critique et surtout la possibilité des élus patriotes d'informer les français sur les veritables projets et orientations des Régions, il préfère l'annihiler y compris au profit de la gauche.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 30 nov. 2009, 05:18:00

Tu vas continuer à dégobiller du Sarko à n'importe quel sujet ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34138
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 30 nov. 2009, 06:46:00

Bonjour,

Juste quand même rappeller un truc, toi wesker qui dit que le Président ment au français, n'applique pas son programme, le thème de l'identité nationale est dans son programme, alors pourquoi lui reprocher quelque chose qu'il a dit ouvertement il y a 2 ans ? je trouve qu'on devrait plutôt débattre sur cette identité nationale, plutôt que de débattre sur ce qu'à dit le Président.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 30 nov. 2009, 08:57:00

politicien a écrit :Bonjour, Juste quand même rappeller un truc, toi wesker qui dit que le Président ment au français, n'applique pas son programme, le thème de l'identité nationale est dans son programme, alors pourquoi lui reprocher quelque chose qu'il a dit ouvertement il y a 2 ans ? je trouve qu'on devrait plutôt débattre sur cette identité nationale, plutôt que de débattre sur ce qu'à dit le Président.

A plus tard,


 Le p'tit soldat Wesker a reçu l'ordre de coller des affiches! Tiens voilà deux beau poster pour décorer ta chambre icon_mrgreen
Image

Image
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 30 nov. 2009, 11:04:00

L'indentité de notre nation c'est ce qui nous est commun à chaque français. C'est donc son régime politique, c'est la république, notre constitution, notre charte des droits fondamentaux, les lois de la république, bref tout ce qui définit et encadre nos libertés. Ce que nous faisons ensuite de nos libertés est propre à chacun et ne fait pas partie de notre identité nationale.

La langue française fait évidemment partie de cette identité vu qu'elle est la langue officielle de notre république.

Mais la culture, la religion, les traditions, tout cela fait partie de nos libertés individuelles et non de quelque chose de commun à tous. Cela ne fait pas partie de notre identité nationale même si évidemment certaines cultures ou traditions n'existent qu'en France. N'inversons pas les choses. Ces cultures ou traditions sont françaises. Mais la france ce n'est pas nices cultures ni ces traditions. Ce qui fait partie de l'identité de notre nation c'est au contraire la liberté de pensée et la laicité que nous avons proclamé. Ainsi l'exercice de ces libertés fait de la France un pays multi-culturel.

Je conseil à ceux qui ont du mal à vivre cette réalité, de finalement l'accepter, et d'essayer plutôt de réfléchir à comment améliorer notre organisation collective pour résoudre les problèmes de communautarisme et d'intégration, plutôt que d'avoir pour réaction le racisme et et la xénophobie qui n'arrangent rien au problème, qui l'aggravent au contraire.

La france jusqu'à présent a toujours intégré les gens au fil des générations, en mélangeant les uns aux autres pour qu'ils se cotoient et s'échangent, s'enrichissent mutuellement, notamment grâce à l'éducation et au travail. Si nous devons faire face à des problèmes d'intégration, c'est principalement à cause du délitement de l'éducation et à cause du chomâge. Travaillons à résoudre ces deux problèmes plutôt.

La france change constamment en fonction de nos choix. Ce que la france était par le passé, ce n'est pas notre identité, c'est juste son histoire.

Voilà mon avis.

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 30 nov. 2009, 11:29:00

La Suisse pensait la même chose, mais vu le resultat du debat actuel, ils sont revenus sur leur point de vu.
Comme quoi .................... il n'est pas trop tard pour la france aussi.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré