Le travail le dimanche

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 21 juil. 2009, 16:58:00

[table cellpadding="0" cellspacing="0" border="0" width="100%"][tr][td colspan="2" rowspan="1"][hr][/td][/tr][tr][td colspan="2" rowspan="1"]qui peut aujourd'hui croire que tyravailler le dimanch va faire augementer le pouvoir d'achat cest encore une mascarade pour aider le patronat et les grands groupe du capitalisme. Les travailleurs sont de plus en plus soliciter alors que on apporte tous au dictature de la finance.
[/td][/tr][/table]

Moi, je peux le dire ! Pendant des années, travaillant jusqu'après 20 heures tous les jours, samedi compris, et malgré des moyens plus que suffisants, je n'ai jamais eu l'occasion de "faire les magasins", et ai dû me contenter de fringues de catalogues. Et je ne suis pas la seule ...

Non, les travailleurs ne sont pas plus "sollicités" s'ils font le même nombre d'heures, ou touchent des heures supplémentaires bien payées et détaxées.
Modifié en dernier par mps le 14 déc. 2008, 14:15:00, modifié 6 fois.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Gis
Messages : 4919
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 21 juil. 2009, 22:47:00

Bonsoir,

Après avoir accepté en commission des affaires sociales le texte sur le travail du dimanche, le Sénat en a commencé l'examen. Ce qui en ressort déjà et repris par l'AFP est assez intéressant avec une opposition et ses petites phrases
- qui demandent par exemple à la majorité de "refuser la remise en cause du repos dominical, ce "moment commun" pour la famille"..  les verts eux : "la majorité obéit aux ordres, sans discussion, il n'y a aucun amendement, vous montrez que le Sénat ne sert à rien."
- comme les amendements déposés.

Il n'y aura qu'une lecture par assemblée puisque le gouvernement a inscrit ce texte en procédure accélérée.

à plus
Modifié en dernier par Gis le 14 déc. 2008, 14:15:00, modifié 6 fois.

Avatar du membre
wesker
Messages : 26952
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 23 juil. 2009, 20:32:00

C’est à une courte majorité que la proposition de loi sur le travail du dimanche a été adoptée par l’Assemblée nationale. En deux ans, c’est le quatrième texte en ce sens.


Cette dernière version souffre d’ailleurs d’un paradoxe que les Français ont tout de suite perçu: tout en réaffirmant le principe du repos dominical, elle vide ce même repos dominical de toute sa substance. Les dérogations deviennent si nombreuses que le principe du repos dominical devient même une exception parmi d’autres.Cette proposition de loi va venir rayer d’un trait de plume près de dix-sept siècles d’histoire de notre civilisation européenne, sur le fondement d’une triple erreur.
Erreur économique


Nombreux à droite le reconnaissent, l’ouverture des magasins le dimanche n’engendrera qu’un transfert d’achat.
Elle instaurera une concurrence déloyale au bénéfice des grandes surfaces, qui ont les moyens d’ouvrir le dimanche, et au détriment des petits commerces de proximité. Ouvrir un jour de plus ne garantira en aucun cas une consommation plus importante.
En revanche, le travail du dimanche aura un coût important pour les entreprises.

Erreur sociale


Le repos dominical constitue un des “poumons”de notre mode de vie; une journée commune au cours de laquelle les familles, les amis,les citoyens peuvent se retrouver et consacrer du temps à des activités non marchandes aussi essentielles que les arts, la culture, le culte ou encore l’éducation des enfants.
Supprimer cette journée commune aggravera le délitement des liens familiaux, l’éducation bâclée ou les incivilités.
Leur traitement social aura un coût particulièrement élevé pour notre société.

Erreur culturelle

Plus qu’une question économique et sociale, il s’agit en réalité d’un choix de civilisation. Le travail est un élément essentiel dans la vie de l’homme, mais d’autres aspects lui sont tout aussi indispensables. Par le biais de cette proposition de loi, c’est une certaine vision de l’homme qui est promue: celle d’un homme producteur et consommateur, sans autre lien avec la société que son propre travail. Le véritable “moteur” de l’homme, c’est le sentiment d’appartenance.

Appartenance à une entreprise, certes.
Mais aussi appartenance à un mode de vie.

Rien de grand n’est jamais construit dans un pays où chacun n’est motivé que par l’appât du gain et le confort personnel.

L’homme a besoin de contribuer à quelque chose qui le dépasse, à la vie des communautés dont il est à la fois l’héritier et le bâtisseur : la famille, l’entreprise, la commune, la culture, la nation.

Cette proposition de loi sur le travail du dimanche pose la question de ce que nous voulons pour notre avenir.

En l’adoptant, nous mettons en danger notre société, nous mettons en danger l’équilibre social et personnel des Français, nous hypothéquons notre avenir.

Le travail du dimanche n’est pas un tabou.

Les Français n’y sont tout simplement pas favorables.
Davantage qu’une question économique,il s’agit d’un choix éthique.Ayons le courage de faire ce choix… qui est tout simplement un choix de civilisation.
Modifié en dernier par wesker le 14 déc. 2008, 14:15:00, modifié 6 fois.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 23 juil. 2009, 21:18:00

Sciant.
Modifié en dernier par mps le 14 déc. 2008, 14:15:00, modifié 6 fois.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Gis
Messages : 4919
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 24 juil. 2009, 08:02:00

Bonjour,


Dis kpmpf, le texte a été adopté dans la nuit de mercredi à jeudi par le Sénat (165 voix contre 159), l'Assemblée l'ayant déjà adoptée..
tu t'es pas trompé ? :)
Enfin, le texte est définitif sauf si le recours que doit déposé le PS devant le Conseil constitutionnel aboutit.
Le but de l'initiateur de la proposition, était juste de légaliser toutes les ouvertures le dimanche illégales dans des zones commerciales autour de Paris Lille et Marseille. Son texte va plus loin puisque le travail le dimanche devient possible dans les zones "d'intérêt touristique ou thermales".
Concernant les contreparties accordées, mise à part les périmètres d'usage de consommation exceptionnelle (PUCE) et s'il n'y a pas d'autre accord, le volontariat, le doublement du salaire comme le repos compensateur seront possibles mais pas obligatoires.. tout cela sera fonction de l'employeur et des possibilités ou non de négociations ?

à plus
Modifié en dernier par Gis le 14 déc. 2008, 14:15:00, modifié 6 fois.

Avatar du membre
wesker
Messages : 26952
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 24 juil. 2009, 10:10:00

Non, c'est un point de vue argumenté sur l'erreur que constitue le travail le dimanche qui ne correspond pas aux besoins de notre pays à l'heure actuelle.

D'ailleurs je m'interroge sur le fait de savoir comment les entreprises fourniront aux travailleurs un travail dominical alors que l'activité et les chômeurs restent dans l'inactivité en semaine.C'est la dessus que le Gouvernement devrait reflechir plutôit que de se précipiter sur des orientations fantaisistes juste pour satisfaire la volonté d'affichage du Président.
Modifié en dernier par wesker le 14 déc. 2008, 14:15:00, modifié 6 fois.

Audrey
Messages : 204
Enregistré le : 14 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : France

Message non lu par Audrey » 24 juil. 2009, 10:37:00

Kpmpf arrête de tout remettre à sarkozy, c'était dans son programme, alors il l'applique, toi qui lui reproche tant qu'il ne fait rien, qu'il n'applique rien, et qu'il sort à la moindre occasion tambours et trompette.
Laissons le soin au gens de travailler quand comme ils l'entendent, et là il n'est pas question de le généraliser, j'entend déjà l'arguement de là icon_biggrin "on verra dans le futur, ça sera généralisé".
Modifié en dernier par Audrey le 14 déc. 2008, 14:15:00, modifié 6 fois.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 24 juil. 2009, 11:10:00

"Laissons le soin au gens de travailler quand comme ils l'entendent"

Malheureusement ils n'auront pas tous le choix. Cette loi va de nouveau séparer les salariés; en fonction de leur lieu de travail certains gagneront plus en travaillant le dimanche et pour d'autres le dimanche sera payé comme un jour en semaine.
Modifié en dernier par Georges le 14 déc. 2008, 14:15:00, modifié 6 fois.

Audrey
Messages : 204
Enregistré le : 14 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : France

Message non lu par Audrey » 24 juil. 2009, 11:20:00

Mais c'est déjà le cas, tu crois que les étudiants à mac do sont payés plus cher en travaillant le dimanche ? c'est pareil pour les nuits, il sont payés plus cher lorsqu'ils restent 1 an à mac do, ce sont les conventions
Et eux sont déjà concerné pour le travail du dimanche, ça leur changera rien, donc arrêtons de dire ils seront pas payés plus cher c'est déjà le cas.
Modifié en dernier par Audrey le 14 déc. 2008, 14:15:00, modifié 6 fois.

Avatar du membre
wesker
Messages : 26952
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 24 juil. 2009, 13:28:00

Audrey...Le travail dominical est un caprice qui n'est pas adpaté à la situation sociale de notre pays et constitue une regression sociale, culturelle sans apporter le moindre progrès économique.
Modifié en dernier par wesker le 14 déc. 2008, 14:15:00, modifié 6 fois.

Avatar du membre
sdemoranville
Messages : 8
Enregistré le : 28 nov. 2008, 00:00:00
Contact :

Message non lu par sdemoranville » 24 juil. 2009, 18:00:00

Je travaille depuis 3 ans dans un supermarché et depuis mon embauche je travaille presque tous les dimanches. En principe, c'est basé sur le volontariat : c'est aux travailleurs de choisir de travailler ou non ; mais en pratique, ceux qui choisissent de ne pas travailler le dimanche sont beaucoup pénalisés. Quoique le travail dominical permette aux clients de faire leurs courses quand ils le veulent bien, ce sont les plus défavorisés de la société qui sont obligés de travailler afin de ne pas subir de contrecoups de la part de leurs employeurs ! 

Quant à moi je préférerais, comme beaucoup de monde, être libre le dimanche pour me reposer, pour sortir avec mes amis et ma famille, pour me livrer à des activités culturelles et non marchandes et pour profiter de la vie à fond !


L'approbation du travail dominical est une grave erreur qui met en jeu l'équilibre social de la France ; c'est une régression sociale qui porte atteinte à la culture française, aux droits des ouvriers français et au niveau de vie en France ! 
Modifié en dernier par sdemoranville le 14 déc. 2008, 14:15:00, modifié 6 fois.
« La démocratie c'est le pouvoir pour les poux de manger les lions. »

Avatar du membre
wesker
Messages : 26952
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 26 juil. 2009, 10:00:00

Je considère que le maintien d'un jour commun aux salariés reservés à la vie familiale, amicale, sociale est un gage de stabilité et de cohesion dans une société en perte de repère.

Sincèrement, alors que les travailleurs sont au chômage, se lancer dans un tel caprice pour complaire à l'agité du bocal de l'Elysée me paraît vraiment puèril.
Modifié en dernier par wesker le 14 déc. 2008, 14:15:00, modifié 6 fois.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31027
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 28 juil. 2009, 19:01:00

Bonjour,

Les députés et sénateurs PS, PCF, PRG, MRC et Verts ont déposé lundi un recours devant le Conseil constitutionnel pour qu'il censure la proposition de loi sur le travail le dimanche votée par le Parlement en milieu de semaine dernière. «Le principal grief vise les inégalités de traitement que va générer ce texte entre les salariés et entre les territoires», indique leur communiqué commun.

Selon eux, la loi est «viciée d'un quadruple point de vue au moins : la violation des 10e et 11e alinéas du préambule de la Constitution de 1946 qui garantissent le droit au repos du travailleur et le droit de mener une vie familiale normale», «la méconnaissance du principe de clarté et de l'objectif de valeur constitutionnelle d'intelligibilité et d'accessibilité de la loi», «la violation du principe d'égalité» et «la libre administration des collectivités territoriales».

L'opposition pointe notamment l'inégalité entre salariés travaillant le dimanche, selon la zone géographique où travaillent leur employeur, grande zone commerciale ou zone et communes touristiques. Selon elle, «le fait qu'à Paris ce soit le préfet qui décide seul, sans proposition du conseil municipal ou sans proposition de son maire, voire sans que ni l'un ni l'autre ne soit consulté, contrairement à toutes les autres communes de France, crée une dérogation au principe d'égalité qui n'est justifiée par aucun critère objectif en rapport avec l'objet de la loi et par conséquent est contraire au principe d'égalité devant la loi».

Ce recours peut il aboutir ? Je ne sais pas
A plus tard,
Modifié en dernier par politicien le 14 déc. 2008, 14:15:00, modifié 6 fois.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
wesker
Messages : 26952
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 28 juil. 2009, 20:53:00

Il est vrai que l'inéquité et la complexité de ce système aurait du inciter la majorité à ne pas s'engouffrer dans une telle orientation qui ne peut répondre convenablement aux difficultés de croissance que la France rencontre et qui rajoutera de la rigidité tout en étant perçu, à juste titre, comme une regression par les salariés.
Modifié en dernier par wesker le 14 déc. 2008, 14:15:00, modifié 6 fois.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 juil. 2009, 08:15:00

ce sont les plus défavorisés de la société qui sont obligés de travailler afin de ne pas subir de contrecoups de la part de leurs employeurs ! 

Et les gérants de super-marché ? Et les pilotes de ligne ? Et les ingénieurs de garde du gaz et de l'électricité ? Et les patrons d'hôtels ? Et les médecins et chirurgiens ? Tous les prolos écrasés par leurs employeurs ? icon_biggrin

En fait, la situation ne change pour pour quelques commerces.

Pour vous rassurer, le taux de divorces et d'enfants abandonnés n'est pas plus élevé dans les familles qui travaillent le dimanche ! icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
Modifié en dernier par mps le 14 déc. 2008, 14:15:00, modifié 6 fois.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré