Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Vous souhaitez parler des problèmes liés à la santé (Sécurité Sociale, maladie...) dans notre pays, venez en parler içi
En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7312
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Yakiv » 14 juil. 2019, 08:02:40

Jeff Van Planet a écrit :
13 juil. 2019, 09:31:43
j'ai besoin d'être rassurer: tu ne vas tout de même pas me dire que la terre est plate?
Si tu pars du principe que les décisions de justice révèlent toujours la vérité, alors ça signifie qu'il y a selon toi plusieurs vérités, puisque les décisions de justice qui se sont succédées dans l'affaire Vincent Lambert se sont contredites les unes les autres. Donc selon le moment et selon la dernière instance judiciaire qui s'était prononcée, on se trouvait devant une vérité A ou B.
Bref, c'est absurde.
Le fait est que les décisions de justice ne reflètent pas toujours la vérité, mais plutôt une intime conviction de ceux chargés de rendre un avis sur le réalité de faits qui leur sont présentés.
Et d'ailleurs, je doute beaucoup que la justice se soit prononcée essentiellement sur la base de la "décision" de Vincent Lambert, je pense qu'elle s'est plutôt prononcée sur l'argument de "l'acharnement thérapeutique".
Jeff Van Planet a écrit :
13 juil. 2019, 09:31:43
Mais c'est SA décision et ça, personne ne le conteste. La dernière preuve mon cher: La loi dit que si la décision du patient est de ne pas être maintenu dans un tel état alors on doit le débrancher. On a passé 10 ans dans des tribunaux pour prouver (donc un fait) que c'est bien sa décision, et la preuve est là. Il s'agit bien de sa décision, sinon on ne peut pas le débrancher.

Quant à ta petite phrase [Edit : on évite merci] en italique j'y ait déjà répondu des dizaines de fois: ce n'est pas parce qu'à un moment T il ne peut pas donner sa décision qu'il ne l'a jamais donnée. Conclusion c'est un argument [Edit : on évite merci]
Ce n'est pas sa décision comme tu dis.
Une décision se prend en connaissance de cause.
Là il s'agissait d'un avis anticipé et antérieur aux faits sur une question qui a été rapportée par certains proches, pas tous.
Jamais Vincent Lambert n'a été en mesure de décider en toute connaissance de cause et de confirmer son choix une fois devant le fait accompli.
Donc non, ce n'est certainement pas "SA décision" et la phrase que j'ai répété est parfaitement juste.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 19906
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Jeff Van Planet » 14 juil. 2019, 09:20:26

@Yakiv

Il est indéniable qu'il s'agisse de sa décision. Et bien sûr que c'est anticipé et tu sais pourquoi? pour la simple et bonne raison qu'une fois le moment venu on ne peut plus donner d'avis il faut donc le faire AVANT.
Moi par exemple en toute connaissance de cause j'ai décidé qu'en cas d'incapacité de me nourrir de respirer ou de m'hydrater de façon permanent je souhaite être débrancher. Et on ne peut pas m'imposer de rester brancher, que ça te plaise ou non car c'est MA décision.

Parce que c'est facile sinon: le mec ne peut pas se défendre alors on lui impose de rester brancher car il ne peut pas se défendre. NON! on respecte SA décision qu'il a pris en toute connaissance de causes, même si elle va à l'encontre de tes convictions religieuses.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7312
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Yakiv » 14 juil. 2019, 10:12:10

Jeff Van Planet a écrit :
14 juil. 2019, 09:20:26
@Yakiv

Il est indéniable qu'il s'agisse de sa décision. Et bien sûr que c'est anticipé et tu sais pourquoi? pour la simple et bonne raison qu'une fois le moment venu on ne peut plus donner d'avis il faut donc le faire AVANT.
Moi par exemple en toute connaissance de cause j'ai décidé qu'en cas d'incapacité de me nourrir de respirer ou de m'hydrater de façon permanent je souhaite être débrancher. Et on ne peut pas m'imposer de rester brancher, que ça te plaise ou non car c'est MA décision.

Parce que c'est facile sinon: le mec ne peut pas se défendre alors on lui impose de rester brancher car il ne peut pas se défendre. NON! on respecte SA décision qu'il a pris en toute connaissance de causes, même si elle va à l'encontre de tes convictions religieuses.
Arrête un peu avec mes convictions religieuses, ça devient délirant. La religion n'a rien à faire dans cette histoire.

Je pense que dans la plupart des cas de figure où il est demandé de se prononcer sur l'arrêt des soins, la victime est encore en mesure de s'exprimer. Le cas évoqué ici me paraît donc l'exception plutôt que la règle.
Et donc si on va jusqu'au bout de ta logique consistant à graver dans le marbre un avis sur la fin de vie lorsqu'on y est pas confronté, dans ce cas pourquoi s'embêter encore à redemander l'avis des victimes qui peuvent encore s'exprimer une fois malades et à faire confirmer leur choix ? Ce serait totalement inutile d'après ce que tu nous vends.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 9082
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Nolimits » 14 juil. 2019, 13:17:37

Vincent Lambert : ses obsèques ont eu lieu dans l'intimité familiale
Tous les membres de cette famille profondément divisée sur le sort de Vincent Lambert étaient présents aux funérailles
RTL - ICI
Enfin un peu de dignité pour ce pauvre gars !

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 19906
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Jeff Van Planet » 14 juil. 2019, 14:18:30

Yakiv a écrit :
14 juil. 2019, 10:12:10
Jeff Van Planet a écrit :
14 juil. 2019, 09:20:26
@Yakiv

Il est indéniable qu'il s'agisse de sa décision. Et bien sûr que c'est anticipé et tu sais pourquoi? pour la simple et bonne raison qu'une fois le moment venu on ne peut plus donner d'avis il faut donc le faire AVANT.
Moi par exemple en toute connaissance de cause j'ai décidé qu'en cas d'incapacité de me nourrir de respirer ou de m'hydrater de façon permanent je souhaite être débrancher. Et on ne peut pas m'imposer de rester brancher, que ça te plaise ou non car c'est MA décision.

Parce que c'est facile sinon: le mec ne peut pas se défendre alors on lui impose de rester brancher car il ne peut pas se défendre. NON! on respecte SA décision qu'il a pris en toute connaissance de causes, même si elle va à l'encontre de tes convictions religieuses.
Arrête un peu avec mes convictions religieuses, ça devient délirant. La religion n'a rien à faire dans cette histoire.

Je pense que dans la plupart des cas de figure où il est demandé de se prononcer sur l'arrêt des soins, la victime est encore en mesure de s'exprimer. Le cas évoqué ici me paraît donc l'exception plutôt que la règle.
Et donc si on va jusqu'au bout de ta logique consistant à graver dans le marbre un avis sur la fin de vie lorsqu'on y est pas confronté, dans ce cas pourquoi s'embêter encore à redemander l'avis des victimes qui peuvent encore s'exprimer une fois malades et à faire confirmer leur choix ? Ce serait totalement inutile d'après ce que tu nous vends.
Tu mets une telle fougue pour interdire aux gens de pouvoir disposer de leurs fin de vie que ça ne peut qu'être religieux.



Mais si on applique ta logique, les dernières volonté d'un défun ne doivent pas être suivie, car il n'est pas devant le faite accomplit. Pareil pour le don d'organe: ceux qui ont demandé à ce qu'on ne prélève pas leurs organes, on doit les prendre quand même car ils n'étaient pas devant le faite accomplit et que ce n'est qu'n avis? un peu de sérieux mon jeune ami!

Et encore une fois, on est obligé de le faire avant, car le moment venu on ne peut pas. Les seuls qui veulent qu'on demande à quelqu'un qui n'est pas capable de donner un avis le moment venu sont les fanatiques religieux qui cherchent à imposer leurs convictions à tous. C'est juste de la folie!
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7312
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Yakiv » 14 juil. 2019, 16:25:31

Jeff Van Planet a écrit :
14 juil. 2019, 14:18:30
Tu mets une telle fougue pour interdire aux gens de pouvoir disposer de leurs fin de vie que ça ne peut qu'être religieux.
:mdr:
Jeff Van Planet a écrit :
14 juil. 2019, 14:18:30
Mais si on applique ta logique, les dernières volonté d'un défun ne doivent pas être suivie, car il n'est pas devant le faite accomplit. Pareil pour le don d'organe: ceux qui ont demandé à ce qu'on ne prélève pas leurs organes, on doit les prendre quand même car ils n'étaient pas devant le faite accomplit et que ce n'est qu'n avis? un peu de sérieux mon jeune ami!

Et encore une fois, on est obligé de le faire avant, car le moment venu on ne peut pas. Les seuls qui veulent qu'on demande à quelqu'un qui n'est pas capable de donner un avis le moment venu sont les fanatiques religieux qui cherchent à imposer leurs convictions à tous. C'est juste de la folie!
L'enjeu d'un don d'organes pour la personne morte me paraît moins essentiel honnêtement.
La mise à mort de quelqu'un est l'acte le plus grave et le plus irréparable qui soit (au contraire du maintien en vie). Donc ça mérite à minima qu'on soit absolument certain de ce qu'on fait et que le doute (sur la volonté de la victime par exemple) bénéficie de manière générale à la vie.
Encore une fois, si on se contente de se baser sur un avis passé de la victime rapporté par des témoignages de proches, combien de petites grands mères penses-tu qu'ils vont va débrancher pour faciliter les héritages ? Je vais te donner une partie de la réponse : beaucoup et beaucoup trop.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 19906
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Jeff Van Planet » 14 juil. 2019, 19:16:08

@Yakiv il n'y a pas de mise à mort.
Quant à la certitude on l'a: il a dit ce qu'il souhaitait, tout comme moi je le dit.
Il n'y a pas de doute on ne fait donc pas subir contre la volonté du patient cet état inhumain qui n'est en rien une vie.

Le coup des mémés trucidées pour toucher un héritage :mdr:
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32925
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par politicien » 14 juil. 2019, 19:25:50

On commence à retourner en rond messieurs, et je crois que tout a été dit sur ce sujet.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 9082
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Nolimits » 14 juil. 2019, 19:35:12

@politicien j'étais même parti pour demander la clôture de ce sujet. Il est mort et enterré, à part tourner en rond, je ne vois pas ce que peut amener de plus ce sujet.

Répondre

Retourner vers « Santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré