Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Vous souhaitez parler des problèmes liés à la santé (Sécurité Sociale, maladie...) dans notre pays, venez en parler içi
Avatar du membre
karoline
Messages : 3352
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par karoline » 02 déc. 2019, 15:12:50

Papibilou a écrit :
02 déc. 2019, 08:08:07

L'organisation qui a payé les avocats des parents Lambert , la fondation Lejeune, est une fondation proche de la manif pour tous, hostile en outre à l'IVG et à l'euthanasie. Si cette organisme voulait bien prendre en charge les 2 millions d'euros qu' ont coûté les soins de V.Lambert je ne m'y oppôserais sûrement pas.
Il ne faut pas confondre euthanasie et ce qui c'est passé dans le cas de Vincent Lambert.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7862
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Yakiv » 04 déc. 2019, 22:34:21

Jeff Van Planet a écrit :
01 déc. 2019, 09:09:59
Yakiv a écrit :
01 déc. 2019, 08:15:30
Jeff Van Planet a écrit :
01 déc. 2019, 07:53:44
(et V Lambert était de mon avis)
Tu n'en sais strictement rien.
merci pour ce commentaire très constructif dépourvu de jugements. ça va faire avancer le débat.
C'est un fait sans aucun jugement.
Tu n'as simplement aucun moyen de savoir si Vincent Lambert voulait continuer à vivre ou pas.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7862
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Yakiv » 04 déc. 2019, 22:37:25

Papibilou a écrit :
01 déc. 2019, 18:32:39
Jeff Van Planet a écrit :
01 déc. 2019, 15:55:16
avec sa petite phrase provoque papibilou a réussit à masquer le propos intelligent qu'il avait dans son message.
Vous avez raison mais j'aime bien envoyer un pavé ( dans la mare , c'est tout). Et pourtant combien a coûté le maintien de V.Lambert à l'état de légume pendant plus de 10 ans ?
Comme quoi, on m'a reproché d'être trop sévère avec ses précédents propos sur l'euthanasie.
Edit modo : @Yakiv chacun a le droit d'exprimer ses opinions sur ce fofo, c'est le principe, tu le sais.
Modifié en dernier par Yakiv le 04 déc. 2019, 22:42:09, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7862
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Yakiv » 04 déc. 2019, 22:40:22

Jeff Van Planet a écrit :
01 déc. 2019, 19:19:27
personnellement le combien ne m'intéresse pas. Ce qui m'intéresse c'est surtout que la volonté des patients soit respectée. Quelle que soit cette volonté et comme vous le disiez précédemment il faudrait que ce soit écrit noir sur blanc pour que plus personne n'utilise un pseudo doute bidon pour imposer leurs convictions religieuses à une victime qui ne peut même pas se défendre.
Je pense que ça ne suffit pas.
Il faudrait à minima que l'avis soit exprimé devant le fait accompli, donc après l'accident et en situation de maladie ou de handicap.
Si impossible, maintenir la vie par défaut.

Avatar du membre
karoline
Messages : 3352
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par karoline » 05 déc. 2019, 16:04:14

Yakiv a écrit :
04 déc. 2019, 22:40:22
Jeff Van Planet a écrit :
01 déc. 2019, 19:19:27
personnellement le combien ne m'intéresse pas. Ce qui m'intéresse c'est surtout que la volonté des patients soit respectée. Quelle que soit cette volonté et comme vous le disiez précédemment il faudrait que ce soit écrit noir sur blanc pour que plus personne n'utilise un pseudo doute bidon pour imposer leurs convictions religieuses à une victime qui ne peut même pas se défendre.
Je pense que ça ne suffit pas.
Il faudrait à minima que l'avis soit exprimé devant le fait accompli, donc après l'accident et en situation de maladie ou de handicap.
Si impossible, maintenir la vie par défaut.
J'ai connu le cas d'extrêmes souffrances affligées à un patient en fin de vie pendant une longue période à cause du refus de son épouse pour des raisons religieuses, d'appliquer l'euthanasie, ceci ne devrait plus arriver, mais en France il y a beaucoup de retard par rapport à d'autres pays dans ce domaine.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 2431
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par les orteils » 05 déc. 2019, 17:40:58

Yakiv a écrit :
04 déc. 2019, 22:40:22


Je pense que ça ne suffit pas.
Il faudrait à minima que l'avis soit exprimé devant le fait accompli, donc après l'accident et en situation de maladie ou de handicap.
Si impossible, maintenir la vie par défaut.
Bref, même si un écrit certifié est produit, tu es contre. Il faudrait qu'il date d'après l'accident. Donc que V.Lambert ecrive de son coma. Autant dire que tu es contre l'euthanasie, pour je ne sais quelle raison (religieuse ? ). Ce serait à mes yeux mieux que ce dernier argument qui n'est pas crédible (excuse moi, je dis ce que je pense).
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7862
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Yakiv » 07 déc. 2019, 00:36:51

les orteils a écrit :
05 déc. 2019, 17:40:58
Bref, même si un écrit certifié est produit, tu es contre. Il faudrait qu'il date d'après l'accident. Donc que V.Lambert ecrive de son coma. Autant dire que tu es contre l'euthanasie, pour je ne sais quelle raison (religieuse ? ). Ce serait à mes yeux mieux que ce dernier argument qui n'est pas crédible (excuse moi, je dis ce que je pense).
Lequel exactement ?

Pour prendre position, je considère surtout 2 choses :

1- Au cours de ma vie, j'ai souvent entendu des gens dire avec force et conviction qu'ils se flingueraient s'ils étaient confrontés à un handicap, une maladie grave ou encore une séparation. Et heureusement, une fois "devant le fait accompli", on se rend compte que c'est assez rarement le cas, et que les gens se battent malgré tout en fin de compte. C'est en partant de ce constat que je considère qu'exprimer un avis sur son maintien en vie dans une situation hypothétique qu'on aurait bien du mal à se représenter, ça ne vaut strictement rien, c'est de le m.....
Et en essayant autant que possible de me projeter à la place de Vincent Lambert, dans la situation qui était la sienne : éveillé, voyant mes proches chaque jour et peut-être en situation de ressentir des émotions, je me dis qu'il y aurait une probabilité pour que je ne souhaite pas qu'on mette fin à mes jours.

2- Je suis effectivement très inquiet par une tendance manifeste et propre à notre époque de vouloir passer du choix par défaut de maintenir en vie au choix par défaut de "débrancher". Ce choix de la mort par défaut, je crois qu'il n'y a pas besoin d'être pratiquant pour le juger incompréhensible et inacceptable. Et par la même occasion, lorsque je lis certains intervenants défendre l'idée qu'il faudrait avancer le coût des soins pour autoriser un hôpital à maintenir des malades en vie, je me dis qu'il existe pour l'avenir un vrai risque de dérive macabre.
Modifié en dernier par Yakiv le 10 déc. 2019, 23:42:09, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 20910
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Jeff Van Planet » 07 déc. 2019, 08:18:32

Papibilou a écrit :
02 déc. 2019, 08:08:07
Jeff Van Planet a écrit :
01 déc. 2019, 19:19:27
Papibilou a écrit :
01 déc. 2019, 18:32:39
Jeff Van Planet a écrit :
01 déc. 2019, 15:55:16
avec sa petite phrase provoque papibilou a réussit à masquer le propos intelligent qu'il avait dans son message.
Vous avez raison mais j'aime bien envoyer un pavé ( dans la mare , c'est tout). Et pourtant combien a coûté le maintien de V.Lambert à l'état de légume pendant plus de 10 ans ?
personnellement le combien ne m'intéresse pas. Ce qui m'intéresse c'est surtout que la volonté des patients soit respectée. Quelle que soit cette volonté et comme vous le disiez précédemment il faudrait que ce soit écrit noir sur blanc pour que plus personne n'utilise un pseudo doute bidon pour imposer leurs convictions religieuses à une victime qui ne peut même pas se défendre.
Le coût ne me semble pas un élément annexe même si c'est socialement incorrect C'est la société en entier qui le supporte.
L'organisation qui a payé les avocats des parents Lambert , la fondation Lejeune, est une fondation proche de la manif pour tous, hostile en outre à l'IVG et à l'euthanasie. Si cette organisme voulait bien prendre en charge les 2 millions d'euros qu' ont coûté les soins de V.Lambert je ne m'y oppôserais sûrement pas.
Moi non plus je ne dirais pas non s'ils avaient la décence d'assumer les conséquences de leurs actes. Mais pour moi ça passe après le respect de la volonté de la victime de leur acharnement.
Papibilou a écrit :
02 déc. 2019, 08:08:07
Quant à prendre des dispositions par écrit, je suis favorable à un système du même type que pour les dons d'organe: seul ceux qui ne veulent pas qu'on leur prélève un organe l' expriment par écrit. Là, seul ceux qui souhaitent un acharnement thérapeutique le demanderaient et prendraient une assurance destinée à rembourser le coût occasionné.
Alors là mon cher papibilou vous avez dégoupillé une grenade :mrgreen: J'imagine la tête de tous ceux qui souhaitent imposer leurs convictions aux victimes d'accidents en lisant ça :mrgreen:
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Papibilou
Messages : 7519
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Papibilou » 07 déc. 2019, 08:38:03

karoline a écrit :
02 déc. 2019, 15:12:50
Papibilou a écrit :
02 déc. 2019, 08:08:07

L'organisation qui a payé les avocats des parents Lambert , la fondation Lejeune, est une fondation proche de la manif pour tous, hostile en outre à l'IVG et à l'euthanasie. Si cette organisme voulait bien prendre en charge les 2 millions d'euros qu' ont coûté les soins de V.Lambert je ne m'y oppôserais sûrement pas.
Il ne faut pas confondre euthanasie et ce qui c'est passé dans le cas de Vincent Lambert.
Ben si, quand même. Vérifiez sur Wikipedia la définition de l'euthanasie.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 20910
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Jeff Van Planet » 07 déc. 2019, 08:41:33

De façon très générale je tiens à dire que les parents de V Lambert devraient être traduits en justice, et toute leurs clique qui les a soutenus, pour abus sur personne en état de faiblesse. Car dans le fond cette affaire ce résume à ceci:
V. Lambert a exprimé son avis sur sa fin de vie. Les parents de V.Lambert ont pris comme excuse bidon le faite qu'il ne puisse pas, au moment venu s'exprimer dû à son état de dépendance, pour lui imposer cette état végétatif.
Bref tout ce qui caractérise un abus de faiblesse:
Définition
L'abus de faiblesse se définit juridiquement comme l'exploitation de la vulnérabilité, de l'ignorance ou de l'état de sujétion psychologique ou physique d'une personne afin de la conduire à prendre des engagements dont elle ne peut apprécier la portée. Il s'agit d'un délit réprimé par la loi pénale. La personne qui s'estime victime d'un abus de faiblesse peut donc porter plainte au commissariat ou à la gendarmerie.

Exemples
En pratique, les victimes des abus de faiblesse peuvent notamment être des mineurs, des personnes âgées (notamment celles qui vivent seules), infirmes, malades (Alzheimer par exemple) ou handicapées ou encore des femmes enceintes. Ce sont également des personnes victimes de troubles ou de faiblesses psychologiques (personnes dépressives ou schizophrènes par exemple) ou ne parlant pas bien le français.
https://droit-finances.commentcamarche. ... definition
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Papibilou
Messages : 7519
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Papibilou » 07 déc. 2019, 08:46:30

Je rappelle que, si vous avez créé un dmp, dossier médical partagé, vous pouvez enregistrer dessus vos dernières volontés. Je rappelle également que sur un site service public vous trouverez des modèles de documents dont vous pourrez vous inspirer pour préciser vos dernières volontés.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7862
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Yakiv » 07 déc. 2019, 08:59:09

Jeff Van Planet a écrit :
07 déc. 2019, 08:41:33
De façon très générale je tiens à dire que les parents de V Lambert devraient être traduits en justice, et toute leurs clique qui les a soutenus, pour abus sur personne en état de faiblesse. Car dans le fond cette affaire ce résume à ceci:
V. Lambert a exprimé son avis sur sa fin de vie. Les parents de V.Lambert ont pris comme excuse bidon le faite qu'il ne puisse pas, au moment venu s'exprimer dû à son état de dépendance, pour lui imposer cette état végétatif.
Bref tout ce qui caractérise un abus de faiblesse:
Définition
L'abus de faiblesse se définit juridiquement comme l'exploitation de la vulnérabilité, de l'ignorance ou de l'état de sujétion psychologique ou physique d'une personne afin de la conduire à prendre des engagements dont elle ne peut apprécier la portée. Il s'agit d'un délit réprimé par la loi pénale. La personne qui s'estime victime d'un abus de faiblesse peut donc porter plainte au commissariat ou à la gendarmerie.

Exemples
En pratique, les victimes des abus de faiblesse peuvent notamment être des mineurs, des personnes âgées (notamment celles qui vivent seules), infirmes, malades (Alzheimer par exemple) ou handicapées ou encore des femmes enceintes. Ce sont également des personnes victimes de troubles ou de faiblesses psychologiques (personnes dépressives ou schizophrènes par exemple) ou ne parlant pas bien le français.
https://droit-finances.commentcamarche. ... definition
Tu ne sais strictement rien de ce que voulait Vincent Lambert.
Il existe une probabilité non négligeable pour qu'il ait voulu continuer à vivre et qu'on l'ait donc tué.
Alors quitte à envoyer des gens au trou, ce serait plutôt les assassins et leurs soutiens.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 20910
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Jeff Van Planet » 07 déc. 2019, 09:07:27

Yakiv a écrit :
07 déc. 2019, 08:59:09
Jeff Van Planet a écrit :
07 déc. 2019, 08:41:33
De façon très générale je tiens à dire que les parents de V Lambert devraient être traduits en justice, et toute leurs clique qui les a soutenus, pour abus sur personne en état de faiblesse. Car dans le fond cette affaire ce résume à ceci:
V. Lambert a exprimé son avis sur sa fin de vie. Les parents de V.Lambert ont pris comme excuse bidon le faite qu'il ne puisse pas, au moment venu s'exprimer dû à son état de dépendance, pour lui imposer cette état végétatif.
Bref tout ce qui caractérise un abus de faiblesse:
Définition
L'abus de faiblesse se définit juridiquement comme l'exploitation de la vulnérabilité, de l'ignorance ou de l'état de sujétion psychologique ou physique d'une personne afin de la conduire à prendre des engagements dont elle ne peut apprécier la portée. Il s'agit d'un délit réprimé par la loi pénale. La personne qui s'estime victime d'un abus de faiblesse peut donc porter plainte au commissariat ou à la gendarmerie.

Exemples
En pratique, les victimes des abus de faiblesse peuvent notamment être des mineurs, des personnes âgées (notamment celles qui vivent seules), infirmes, malades (Alzheimer par exemple) ou handicapées ou encore des femmes enceintes. Ce sont également des personnes victimes de troubles ou de faiblesses psychologiques (personnes dépressives ou schizophrènes par exemple) ou ne parlant pas bien le français.
https://droit-finances.commentcamarche. ... definition
Tu ne sais strictement rien de ce que voulait Vincent Lambert.
Ne sois pas agressif, et ais au moins la décence de répondre au message que tu cites ou alors ne le cites pas et dis ce que tu veux. Sinon je me prends des notifications pour rien. Merci pour ta compréhension.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33194
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par politicien » 07 déc. 2019, 09:08:30

Vous n'avez pas l'impression d'avoir fait le tour du sujet ? De toute façon vous ne serez jamais d'accord surtout après 628 messages sur le sujet.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 20910
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Jeff Van Planet » 07 déc. 2019, 09:08:49

Papibilou a écrit :
07 déc. 2019, 08:46:30
Je rappelle que, si vous avez créé un dmp, dossier médical partagé, vous pouvez enregistrer dessus vos dernières volontés. Je rappelle également que sur un site service public vous trouverez des modèles de documents dont vous pourrez vous inspirer pour préciser vos dernières volontés.
À l'origine, l'euthanasie (grec ancien : εὐθανασία : εὖ, « bonne », θάνατος, « mort ») désigne le fait d'avoir une mort douce, que cette mort soit naturelle ou provoquée1.

Dans une acception plus contemporaine et plus restreinte2, l'euthanasie est décrite comme une pratique (action ou omission) visant à provoquer — particulièrement par un médecin ou sous son contrôle3 — le décès d'un individu atteint d'une maladie incurable qui lui inflige des souffrances morales ou physiques intolérables.

1-Le Trésor de la langue française [archive] (TLF) la définit comme une « mort douce, de laquelle la souffrance est absente, soit naturellement, soit par l'effet d'une thérapeutique dans un sommeil provoqué » et, presque dans les mêmes termes, le Grand Robert de la langue française (GRLF) comme une « mort douce et sans souffrance, survenant naturellement ou grâce à l'emploi de substances calmantes ou stupéfiantes » ; l’Encyclopédie Hachette multimédia (EHM) rappelle que le mot « a été créé par le philosophe anglais Francis Bacon, qui estimait que le rôle du médecin était non seulement de guérir, mais d'atténuer les souffrances liées à la maladie et, lorsque la guérison était impossible, de procurer au malade une « mort douce et paisible » » ; le Petit Larousse 2007 (PL07) enfin, s'attachant plutôt à une définition légale, la donne comme l’« acte d'un médecin qui provoque la mort d'un malade incurable pour abréger ses souffrances ou son agonie », et précise qu'il est « illégal dans la plupart des pays ».
2-Celle retenue par le Petit Larousse
3-TLF : « Fait de donner délibérément la mort à un malade (généralement incurable ou qui souffre atrocement). Euthanasie agonique » ; EHM : « Avec le développement des techniques médicales, il a pris à partir du dernier tiers du xxe siècle un sens nouveau : celui de mettre fin à la vie du patient pour lui épargner des souffrances. On distingue alors l'euthanasie active de l'euthanasie passive, selon que la mort résulte d'un acte positif du médecin ou de l'absence de recours à des thérapeutiques qui auraient pu prolonger la vie » ; PL07 : « Euthanasie passive : acte d'un médecin qui laisse venir la mort d'un malade incurable sans acharnement thérapeutique » ; GRLF : « Usage des procédés qui permettent de hâter ou de provoquer la mort pour délivrer un malade incurable de souffrances extrêmes, ou pour tout motif d'ordre éthique ».
https://fr.wikipedia.org/wiki/Euthanasie
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Répondre

Retourner vers « Santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré