Pourquoi Cohn-Bendit et Bayrou se sont réconciliés

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 08 déc. 2009, 13:24:00

Et encore, on est en droit de s'interroger sur les orientations politiques de ce "leader" qui manque à la gauche lorsqu'on sait qu'il partage nombre d'orientations économiques du Président Sarkozy qui a defendu sa candidature à cette responsabilité.

Lou
Messages : 228
Enregistré le : 12 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par Lou » 09 déc. 2009, 11:06:00

Il n'a pas défendu sa candidature, il à proposé DSK pour ce poste, pour avoir un contrôle sur lui car il sait que lui seul peut le mettre en danger lors des prochaines élections.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 09 déc. 2009, 12:42:00

Tout comme il avait commandé une armée de sondages pour faire croire aux électeurs que royal était la meilleure candidature de la gauchitude.

Ce type, sait s'y prendre, enfin pour cela ....

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 09 déc. 2009, 12:51:00

Personnellement je ne comprends pas pourquoi vous faites le choix d'une telle servitude volontaire. Vous savez il existe une alternative à ces histoires de leaders, cela s'appelle la démocratie.

Et ce choix il est simple, soit on met en place une société où c'est nous, en tant que citoyens, qui décidons collectivement de l'évolution des lois et des règles de notre pays, soit effectivement on s'agenouille et on se prosterne devant un "leader" qui décidera alors arbitrairement à notre place, comme le fait actuellement Nicolas Sarkozy, en se contentant d'une seule décision, celle de sélectionner notre Maître parmi plusieurs candidats, en espérant que celui-ci prendra ensuite des décisions qui irons dans le sens que ce que nous voulons.

Moi je fais le choix de la démocratie et de la liberté, la servitude volontaire bof.

Il faut savoir que cette idéologie ( de servitude volontaire en se prosternant devant un leader ) est typique de la droite française, elle s'est manifestée à plusieurs reprises par le royalisme, le bonapartisme, par le gaulisme, et aujourd'hui par le Sarkozysme.
A gauche, c'est l'idéologie démocratique qui est censée être profondément partagée, malgré tous les personnages importants qu'elle a pu générer, comme Jaurès.
Depuis 1983 lors du 1er mandat de Mitterrand ( qui fut élu avec l'union de la gauche et un programme commun à toute la gauche la 1ère fois ), il semble que c'est cette tradition démocratique et collective qui semble brisée à l'intérieur du PS, l'élection présidentielle et les institutions de la Vème république n'arrangeant évidemment pas les choses ( élection et institutions que Mitterrand critiquait avant d'être élu ) ...

Et aujourd'hui, c'est un PS et une partie de la gauche prise dans son sillage complètement à la dérive qui de plus en plus, n'arrivant pas à comprendre ses multiples défaites , se met à singer la droite, à adhérer à son idéologie petit à petit, en espérant gagner à son tour. On ne peut que constater à quel point cette gauche est en pleine déliquescence et devient pathétique.

Heureusement l'autre gauche se réorganise :)


Quand à DSK, il est le candidat de la droite, pour la gauche, comme SR le fut en 2007. C'est un homme qui sert les intérêts des riches industriels et des financiers, comme il a pu le démontrer en allant diriger le FMI. Le figaro, TF1 et l'ensemble des médias qui sont aux mains de la droite, vont se faire un plaisir de multiplier les sondages prétendant qu'il est le seul à pouvoir battre Sarkozy, tout comme ils l'ont fait en 2007 pour SR, pensant que ce qui a marché une fois devrait refonctionner une nouvelle fois. Est-ce que les adhérents du PS, enfin ceux qui vont voter à leur future primaire ( leur nouvelle idée pourrie ) sont assez c... pour se faire influencer une 2ème fois ?
On verra.

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 09 déc. 2009, 13:52:00

"Heureusement l'autre gauche se réorganise "
C'est de celle ci que tu veux parlerImage 

La ligne d'Olivier Besancenot a été mise en péril au sein de son propre parti.
Ce lundi soir, les militants du NPA se sont exprimés sur la possibilité de former des alliances en vue des régionales. La ligne autonome d'Olivier Besancenot a été mise en péril par les partisans de l'unité de la gauche radicale.

Olivier Besancenot est sur la sellette. Sa stratégie pour les régionales est contestée au sein même de son parti. Hier soir, lors d'un scrutin interne, son texte défendant des listes autonomes au premier tour n'a recueilli que 36,3% des voix. Il est talonné par les 31,5% du texte défendant des "listes unitaires" au sein du Front de Gauche avec le PCF et le Parti de Gauche (PG). Une position défendue par Leïla Chaibi et Yann Cochin.
"Avoir 36% des voix, ce n'est pas bon pour la direction d'un parti, il y a un vrai désaveu", a reconnu à l'AFP Pierre-François Grond, membre de la direction du parti et proche d'Olivier Besancenot."On a été un peu pris en tenaille" entre ceux pour qui l'unité est "vouée à l'échec", et "ceux qui nous reprochent de ne pas être aller jusqu'au bout" dans les discussions unitaires, explique-t-il.
"Un vrai désaveu"
Le différend entre les proches d'Olivier Besancenot et le Front de gauche porte sur la participation aux exécutifs régionaux. A l'inverse du PCF et du PG, le porte-parole du NPA refuse tout "accord de gestion" avec le PS. Les négociations entre NPA, PCF et PG ont pour l'instant échoué, chacun se rejetant la responsabilité des blocages. En Bretagne, en Languedoc-Roussillon ou en Basse-Normandie, des listes unitaires devraient toutefois voir le jour.
"Comment va-t-on s'en sortir?", se demande Leïla Chaibi, jointe par LEXPRESS.fr. Elle juge que "quand on fait une négociation, chacun doit faire un pas vers l'autre". "La priorité, c'est de rassembler une gauche de conviction", affirme-t-elle. Si elle se déclare elle aussi hostile à tout accord avec le PS, elle estime qu'"il ne peut pas y avoir de blocage si le PCF entre de son côté au sein des exécutifs régionaux". Et ajoute: "Si le NPA part seul, je ne ferais pas campagne".
La lutte des gauches
La ligne d'Olivier Besancenot avait déjà été contestée au sein du NPA par Chrisitian Piquet. Ce dernier avec son mouvement "Gauche Unitaire" avait quitté le parti pour rejoindre le Front de gauche aux côtés du PCF et du Parti de Gauche. Pour Leïla Chaibi, la question d'un départ se pose aussi au sein de son courant: "une partie veut proposer une campagne unitaire avec le Front de Gauche, l'autre, majoritaire, s'y refuse".
La gauche radicale a toujours eu de la peine à s'unir. En 2007, les "collectifs anti-libéraux" avaient cherché en vain à présenter une candidature unique à la Présidentielle. Et lors des Européennes de juin, l'union du NPA avec le Front de gauche avait déjà échoué.
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 09 déc. 2009, 13:56:00

Bonjour,

Magic un sujet similaire, est présent dans la rubrique des régionales, (http://actu-politique.xooit.com/t1348-L ... htm#p28034) d'autant plus que logan a répondu là bas aussi.

Donc on pourrait peut être revenir à Bayrou et Cohn Bendit, qu'en pensez de cette "amitié" reformé ? C'est seulement un but politique ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 09 déc. 2009, 16:14:00

@ Magicfly

Une recomposition passe nécessairement par une phase un peu bordélique au départ, précisément à partir du moment où les lignes commencent à bouger.

La transformation de la LCR en NPA, la scission du PS et la création du PG, la création du front de gauche par le PCF, tout cela n'est que le début de cette recomposition.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 09 déc. 2009, 17:08:00

Bonjour,

Logan as tu lu mon message ? tu pouvais lui répondre dans le sujet approprié, en citant Magic.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 09 déc. 2009, 19:43:00

politicien a écrit :Bonjour,
Magic un sujet similaire, est présent dans la rubrique des régionales, (http://actu-politique.xooit.com/t1348-L ... htm#p28034) d'autant plus que logan a répondu là bas aussi.

Donc on pourrait peut être revenir à Bayrou et Cohn Bendit, qu'en pensez de cette "amitié" reformé ? C'est seulement un but politique ?

A plus tard,
Désolé, je ne l'ai pas vu: il y a trop de sujets je ne peux pas tout suivre. icon_neutral
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 10 déc. 2009, 13:38:00

Logan, ton analyse est très interessante en ce qui concerne Strauss Kah qui est, aujourd'hui sondagièrement et médiatiquement présenté comme le seul à pouvoir battre Sarkozy en 2012....Effectivement, ce Président doit être rejeté et sanctionné dans les urnes pour son comportement outrancier, ses provocations et les échecs où sa politique a conduit la France mais encore faut il avoir un projet veritablement alternatif aux orientations actuelles.

Changer le Président n'est pas suffisant...tu évoques l'autre gauche en sachant, comme moi, l'irréalisme de leur proposition compte tenu de la situation budgetaire, économiques et des réalités financières qui s'imposent aux gestionnaires.

En revanche, il est vrai que le PS n'est pas l'opposant de Sarkozy et inversement puisqu'ils partagent, avec l'extrême gauche, la même idéologie mondialiste.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré