Le sommet de copenhague

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 05 déc. 2009, 13:57:00

Bonjour,

Le sommet de Copenhague, qui se tient du 7 au 18 décembre 2009 sous l'égide de l'Onu, vise à trouver un compromis à l'échelle mondiale pour lutter contre le réchauffement climatique. L'accord de Copenhague devra entrer en vigueur le 1er janvier 2013, à expiration des premiers engagements du protocole de Kyoto.

Qui sera présent ?
 
- Les représentants des gouvernements des 192 pays ayant ratifié la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.
- Les représentants des Etats observateurs
- Les organisations et observateurs accrédités

- Le président américain Barack Obama

Les enjeux :
 

Pour les pays riches : il leur est demandé de s'engager sur des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre à moyen terme, ainsi que sur un montant - et un système de gestion - de "l'argent du climat" (en milliards de dollars/an d'ici à 2020), nécessaire pour transformer le fonctionnement énergétique des économies et soutenir l'adaptation des pays pauvres.
Pour les grands pays en développement : ils devront indiquer comment ils comptent atténuer la croissance de leur propres émissions, en pleine expansion, et traduire ces engagements dans un accord international, sur lequel devrait déboucher la conférence de Copenhague. 
 Quels sont les objectifs affichés en matière de réduction des gaz à effet de serre ?
- La position commune de l'Union européenne est de réduire les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 20% d'ici 2020, et de 30% si un accord international ambitieux peut être trouvé.
Les Européens soutiennent également l'objectif de réduire les émissions mondiales de 80 à 95% d'ici 2050, sans fixer de contrainte, dans le but de limiter le réchauffement planétaire à 2 degrés.
L'UE souhaite en outre une réduction de 20% par rapport à 2005 pour les émissions des navires et de 10% pour celles des avions. Les deux secteurs d'activité n'étaient jusqu'alors pas concernés, alors qu'ils constituent à eux deux 8% des émissions mondiales.
L'UE demande par ailleurs une réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts primaires dans les pays en voie de développement. Elle souhaite également leur préservation et leur gestion durable afin de renforcer leur rôle de puits de carbone.  Les forêts des pays développés ou en transition comme la Russie, la Chine et l'Inde, doivent également être concernées, en "tenant compte de leur âge".

- Les deux principaux pollueurs, la Chine et les Etats-Unis, ont affiché leurs objectifs quant aux émissions de gaz à effet de serre, deux semaines avant l'ouverture du sommet de Copenhague.
- Les Etats-Unis se sont engagés sur une baisse de 17% des émissions de gaz à effet de serre en 2020, puis de 30% en 2025 et de 42% en 2030 par rapport aux niveaux de 2005 (soit, par rapport à 1990, environ - 4% en 2020 et - 33% en 2030). (> Lire l'analyse de l'Ifri "A la veille de Copenhague, Obama et l'environnement ")
- La Chine a suivi les Etats-Unis avec une première annonce. Elle affiche un objectif pour 2020 de réduction chiffrée de ses émissions de gaz à effet de serre par unité de PIB (intensité carbonique) de 40 à 45% par rapport à 2005. (> Lire les analyses de l'Ifri "Le boom des énergies propres en Chine" et
"La Chine à la veille de Copenhague")
- La Corée du Sud a annoncé qu'elle réduirait ses émissions de gaz à effet de serre, promettant de diminuer de 4% sa production de gaz carbonique et d'autres polluants en 2020, sur la base des chiffres de 2005.
- Le Japon a proposé de réduire ses émissions de 25% en 2020 par rapport à 1990 en cas "d'accord très ambitieux avec la participation de tous les principaux pays".
- Le Brésil
prendra pour sa part "l'engagement volontaire" de réduire jusqu'à 39% ses émissions de gaz à effet de serre par rapport aux prévisions de 2020, grâce essentiellement à ses efforts pour lutter contre la déforestation de la forêt amazonienne, plus grande forêt tropicale de la planète.
- La Russie a revu à la hausse son objectif de réduction de ses émissions, visant entre 20 et 25% d'ici 2020 par rapport à 1990, contre 15% jusqu'ici. Mais sans engagement formel.
- L'Inde
n'a pas encore fourni d'objectifs chiffrés, mais a affirmé être prête à des objectifs "ambitieux" si un accord équitable était trouvé. Elle assure en outre avoir pris des mesures "qui entraînent des réductions significatives d'émissions de gaz à effet de serre".
- Le Canada souhaite réduire de 20% les émissions de GES d'ici 2020 par rapport au niveau de 2006, soit une baisse de 3% par rapport à 1990. Le Parlement canadien a voté, quelques jours avant le sommet, une motion pressant le gouvernement de Stephen Harper de s'engager nettement plus avant (-25% par rapport à 1990).
-
En Australie, le Parlement a rejeté une nouvelle fois, à peine une semaine avant le début du sommet, le texte du gouvernement qui prévoyait une réduction des émissions de gaz à effet de serre comprise entre 5% et 25% d'ici 2020 par rapport à 2000.
-
En Indonésie, un programme national pourrait permettre de réduire les émissions de 26% en 2020 par rapport au scénario "business as usual", essentiellement grâce à la lutte contre la déforestation, selon le président Susilo Bambang Yudhoyono.
- La Nouvelle-Zélande
a promis de réduire ses émissions de 10 à 20% d'ici 2020 par rapport à 1990.
- Le Mexique proposera à Copenhague de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 50% d'ici 2050 s'il dispose "de la technologie et du financement adéquats".

Concernant l'aide nécessaire aux pays pauvres, les dirigeants européens ont fixé l'objectif mondial d'une l'enveloppe de 100 milliards d'euros par an d'ici 2020. Dont une partie importante, évaluée entre 22 et 50 milliards, devra être financée par les pouvoirs publics. Ils n'ont cependant pas chiffré la contribution européenne.

Les négociations préparant la conférence de Copenhague achoppent notamment en raison des désaccords qui subsistent entre les pays riches et les pays émergents.
Les Etats-Unis estiment que les grands pays émergents, à commencer par la Chine, doivent être astreints aux même règles que les pays riches. Les Chinois (et les pays émergents en général) considèrent, à l'inverse, que les pays riches, et notamment les Etats-Unis, doivent prendre des engagements supérieurs du fait de leur responsabilité "historique" dans le réchauffement climatique et soutenir financièrement les pays en développement dans ce domaine.
La Chine est devenue le premier émetteur de dioxyde de carbone (CO2) de la planète, surpassant les Etats-Unis qui restent toutefois le numéro un par habitant. Chine et Etats-Unis, deux gros consommateurs de charbon pour produire leur électricité, comptent pour plus de 40% des émissions mondiales de CO2.

L'un des enjeux centraux de la conférence de Copenhague est de renouveler - et surtout de renforcer - les engagements contraignants souscrits à Kyoto pour la période 2008-2012.
Conclu en décembre 1997, le protocole de Kyoto impose aux 37 pays industrialisés qui l'ont ratifié et à l'UE de réduire leurs émissions de six substances responsables du réchauffement, au premier rang desquels le CO2.
Les pays en développement, Chine et Inde en tête, qui en sont exonérés, tiennent à ce protocole qui fait la différence entre les responsabilités et les engagements, d'un côté des pays du nord, qui ont une responsabilité "historique" dans l'accumulation de CO2 dans l'atmosphère, et de l'autre le reste de la planète.
Mais les Etats-Unis et plusieurs autres pays - Australie et Canada notamment - souhaitent tourner la page de Kyoto.
L'UE martèle pour sa part son attachement aux acquis de Kyoto, tout en soulignant la nécessité de trouver un moyen d'intégrer les Américains, qui ont signé mais jamais ratifié le protocole.

Le scénario qui était de plus en plus évoqué par les négociateurs à quelques semaines de l'ouverture du sommet serait de poursuivre les discussions après Copenhague (en espérant avoir au moins décroché un accord politique dans la capitale danoise) pour obtenir un traité digne de ce nom au mieux en juin 2010 à Bonn, au pire en décembre à Mexico.

(Nouvelobs.com)   Qu'en pensez vous ?   A plus tard, 
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Zed
Messages : 58
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : franche-comté

Message non lu par Zed » 05 déc. 2009, 14:53:00

Bonjour, Politicien
Merci pour cet exposé très clair et précis.
Mon opinion est que cette rencontre sur des objectifs chiffrés présente surtout une valeur symbolique. C'est en quelque sorte "un tour de chauffe", mais qui aspire à prendre la "pole position" ? Le circuit sera-t-il bien abordé ? Les accrochages au départ et les passages aux stands sous des prétextes divers risquent de se multiplier....

Sans verser dans un alarmisme de mauvais augure, je suis convaincu que les uns et les autres seront amenés à se rendre compte, du moins je l'espère, de la nécessité d'aller plus loin dans les mesures, de les étendre pour prendre en compte les autres pollutions, car les menaces sont multiples et leurs échéances incertaines.

Sans "casser" l'organisation actuelle, il est temps de prendre des inflexions importantes en préparant un prochain rendez-vous aussi proche que possible.
Cela ne se résume pas à annoncer et même à appliquer scrupuleusement des mesures quantitatives ou lancer des gadgets, mais c'est une gouvernance mondiale avec des institutions appropriées qu'il faudrait préparer...

Programme ambitieux, mais indispensable.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 05 déc. 2009, 17:24:00

Vivement que cette clownerie se termine !
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Zed
Messages : 58
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : franche-comté

Message non lu par Zed » 07 déc. 2009, 18:22:00

Bonsoir mps

L'expression est sévère, mais ne semble pas infondée. En effet, lorsque des concurrents dans une compétition impitoyable se réunissent pour s'infliger à eux-mêmes des handicaps importants, qui peut croire, en l'absence d'institutions réellement indépendantes qui seraient investies du pouvoir d'appliquer des sanctions efficaces (pour autant qu'elles soient concevables), que les règles convenues seront observées ? Personne ne va se tirer une balle dans le pied, et, pour rester dans le domaine de la dérision, les pistolets à blanc et les fumigènes seront de rigueur.

Que le plus honnête perde!

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 09 déc. 2009, 12:58:00

Le sommet capitaliste de Coppenhague ;) C'est clairement une mascarade en effet. Personnellement j'ai du mal à croire de nos jours à tout ce qui est inter gouvernemental vu que ces gouvernements sont dans leur quasi-totalité anti-démocratiques et servent pratiquement tous les intérêts industriels et financiers ou leurs propres intérêts.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 déc. 2009, 16:19:00

C'est pire que cela. Tu as maintenant les pays que TU qualifieras de démocratiques parce qu'ils sont pauvres et de gauche, qui tentent le chantage à la pollution en réclamant du pognon. Une Cour des Miracles, orchestré par le GIEC en Merlin l'enchanteur.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Zed
Messages : 58
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : franche-comté

Message non lu par Zed » 12 déc. 2009, 18:54:00

Salut à tous

Maintenant, en attendant que ça se précise, pensez-vous que rien ne doit être fait à ce niveau, ou si oui quoi ?
Et sinon, quoi ?

Même si on n'est pas convaincu que le réchauffement soit le vrai sujet à débattre, ou tout au moins pas le seul ?
C'est important, non ?

Allez, à très bientôt.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 13 déc. 2009, 01:46:00

Ma conviction intime est que le très minuscule réchauffement que nous connaissons n'a strictement rien à voir avec les activités humaines.

Et qu'en matière de bonne conduite, deux points seulements sont intéressants :

- la limitation des particules nocives à la santé, dez déchets préjudiciables à nos eaux, etc.

- l'isolation des batiments, utile au confort, au porte-feuille et à la balance des paiements.

Tout le reste n'est qu'affreux galimatia et gabegie.

Na !
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Zed
Messages : 58
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : franche-comté

Message non lu par Zed » 13 déc. 2009, 08:52:00

Salut
Merci à mps qui n'hésite pas à s'exprimer.
On est tous blasés ou on attend le résultat des courses ?
Excusez-moi, mais quand on voit certauns sujets...
A +

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 13 déc. 2009, 17:59:00

Enmarge de Copenhague, nous avons l'occasion de voir comment fonctionne une vraie démocratie, par opposition au cloaque marxiste-compassionnel qu'est la France.

Toute la racaille habituelle d'altermondialistes révolutionnaires s'est abattue sur Coepnhague comme une nuée de sauterelles, bien décidée à tout casser pour se sentir vivre.

Ignorant à l'évidence que l'Etat de Droit a encore un sens au Danmark, et que force doit y rester à la Loi.

Plus de 1.000 de ces casseurs, qui avaient trouvé cool de s'attaquer aux forces de l'ordre, se sont retrouvés fissa, les poignets attachés dans le dos, et à genoux sur le trottoir pendant plusieurs heures, le temps de vérifier les cameras, et de sélectionner les plus violents.

Ceux-là ont été logés aux frais du gouvernement, dans de jolies cellules construites récemment en prévision de la "fête" : plusiers centaines !

Les autres sont repartis, la queue entre les jambes, et en se massant les genoux !

Chapeau, le Danmark !
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 13 déc. 2009, 20:50:00

mps a écrit :Ma conviction intime est que le très minuscule réchauffement que nous connaissons n'a strictement rien à voir avec les activités humaines.
Et qu'en matière de bonne conduite, deux points seulements sont intéressants :

- la limitation des particules nocives à la santé, dez déchets préjudiciables à nos eaux, etc.

- l'isolation des batiments, utile au confort, au porte-feuille et à la balance des paiements.

Tout le reste n'est qu'affreux galimatia et gabegie.

Na !
Ce qui tu dis va dans le sens de tes amis capitalistes : produire toujours plus, pour faire encore plus de profit en engendrant encore plus de misére quelqu'en soient les conséquences pour notre planéte, pour nos enfants et petits-enfants.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 13 déc. 2009, 22:42:00

Tu n'as pas vu le reportage de ces "militants" voyageant vers Copenhague uniquement pour casser, mettre le souk sur le port ("symbôle de la transhumance des marchandises") et autres conneries inacceptables, même à Cuba ou en corée du Nord.

Il est vrai que là, ce n'était plus les entraver qu'on aurait fait, mais une balle dans la tête.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

pierre30
Messages : 9193
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 16 déc. 2009, 16:18:00

Et si Copenhague servait avant tout les intérêts des pays occidentaux ?

Le pb du réchauffement est peut-être réel. Mais si tous les pays se mettent d'accord pour réduire la production de CO2, cela va nécessiter de nombreuses innovations. Les pays les mieux placés pour tirer les marrons du feu sont donc logiquement ceux qui possèdent les capacités de recherche.

La crise économique met en évidence que la main d'oeuvre peu chère favorise les pays émergeants dans l'économie actuelle.

Un boom de la recherche et des produits innovants ne va-t-il pas redistribuer les cartes en faveur des USA et de l'Europe au détriment des producteurs de matières premières et des fournisseurs de main d'oeuvre peu chère ?

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 16 déc. 2009, 16:33:00

C'est un mix, fait du goût naturel des gens pour les histoires de grand méchant loup, les scientifiques farceurs qui trouvent là une occasion de quintupler les budgets mis à leur disposition, les medias qui ont enfin de quoi faire couler de l'encre, l'éco-business qui s'en donne à coeur joie, les politiques terrassés par le "politiquement correct", les pays pauvres qu réclament du fric, es altermondialistes qui en profitent pour 'casser du capitaliste", les égarés qui se donnent de l'importance en "sauvant le monde", et l'horeca danois qui s'en fourre plein les poches icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

pierre30
Messages : 9193
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 16 déc. 2009, 16:59:00

Je crois que tu fais un blocage pour tout ce qui est écolo.

Je continue sur l'idée de l'aspect économique du sommet de Copenhague :

Beaucoup de monde soutient que la guerre de 39 n'est qu'une conséquence de la crise de 29. Cette guerre aurait permis de remettre les économies à plat et de repartir.


Peut-être une idée farfelue : Etant donnés les déficits des pays occidentaux, les politiques n'auraient-ils pas en tête d'utiliser l'affaire du CO2 pour remettre l'économie à plat puis repartir ?

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré