Le sommet de copenhague

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
Zed
Messages : 58
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : franche-comté

Message non lu par Zed » 22 déc. 2009, 11:11:00

Bonjour

Un autre aspect de l'échec est le scepticisme de beaucoup d'Etats, grands ou petits, sur la réussite d'un tel sommet, et qui n'y ont participé que pour faire voir qu'ils étaient, comme "tout le monde", conscients des problèmes environnementaux, donc soucieux de ne pas briser ce consensus basique. Mais par contre, sans rejeter tout en bloc, bien décidés à ne prendre de mesures qu'à leur convenance et à leur rythme, estimant agir de leur bon droit et avec une meilleure compétence, parce qu'appropriée à leurs problèmes à eux.

L'ennui, c'est que le gros des activités humaines se déroule continuellement en dehors de la responsabilité d'un seul Etat, échappant donc de fait à des réglementations nationales éventuellement contraignantes, voire restrictives. L'attitude du "maître chez soi" a donc toutes les chances de s'avérer elle aussi tout à fait inefficace pour régler des problèmes qui concernent le monde dans son ensemble, même s'ils se révèlent très graves à terme plus ou moins rapproché.

En choisissant une question qui donne le sentiment de pouvoir, comme dans le cas des CFC des bombes aérosols, être traité par des mesures de limitation quantitatives (excès de dégagements de gaz à effet de serre), la "communauté internationale" évacue le problème qualitatif, celui des abus de toute nature, d'une grande diversité et d'une complexité considérable. Mais il n'est pas dit que celui-ci ne représente pas d'ores et déjà un ensemble de menaces majeures qu'il serait bon d'affronter sans délai en raison même des difficultés à trouver des solutions.

Merci de votre patience.
A bientôt

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 22 déc. 2009, 13:21:00

Artragis....tu confirmes donc que les declarations présidentielles furent farfelues et précipités tout en étant contraires aux réalités internationalement reconnues.

J'en ai assez d'un Président qui nous fait honte !

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 22 déc. 2009, 14:55:00

 
 tu confirmes donc que les declarations présidentielles furent farfelues et précipités tout en étant contraires aux réalités internationalement reconnues.
Farfelues, non, précipitées non plus puisqu'à posteriori du sommet. Par contre elles étaient exagérées. Il a parlé d'une victoire où il aurait dû parler d'un petit pas vers l'avant, il a parlé d'optimisme là où il aurait fallu parler de réalisme etc.
Ce que je pense c'est que le sommet (c'est à dire la réunion des chefs d'état et non la conférence en générale) fut un échec européen. C'est à dire que l'Europe qui avait une position commune (bien qu'édulcorée) a accepté le moins possible. L'europe a juste réussi à obtenir un accord de principe qui va être là "pour le principe". En somme les mouvement "écologistes" brailleront aux USA et autres que le pays reconnait officiellement qu'il faut réduire la pollution et qu'il faut donner des technologies aux pays pauvres (seuls ces points apparaissent dans l'accord). En somme on va maintennant parler partout du réchauffement climatique là où de plus en plus de monde dans la "puissance raisonnable" qu'est l'UE commence à mettre en doute un réchauffement tout en acceptant un dérèglement.
Ca c'est en gros ce qui a été dit dans C dans l'air.
Maintenant il faut faire tourner l'économie. La vérité c'est que si le sommet a été un échec européen c'est parceque, selon moi, llà où les USA sont inconscient, nous avons sombré dans le pessimisme le plus complet et avons exagéré les choses perdant ainsi notre crédibilité. Attention cependant, cette exagération a servi l'économie à remonter la crise, surtout en France et sa politique du polueur payeur. Aussi criticable soit-elle point de vue environnement elle a permi des innovations et un rebond de l'industrie, en plus propre, assez rapide malgré la crise.
Donc, à voir, mais noetre président va toujours exagérer les choses, il ne peut plus faire autrement maintenant.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 22 déc. 2009, 18:31:00

En fait, il était clair dès le début que la totalité des pays de l'ONU n'allaient pas se mettre d'acord sur un projet ambitieux, dont il faut reconnaître que Sarozy a été le moteur, la France ayat déjà réglé ses vues en interne grâce au Grenelle de l'environnemet, ce qui n'est le cas d'aucun autre pays.

Dire que c'est un "échec", c'est avoir cru à la baguette magique.

Copenhague a néanmoins engrangé des succès intéressants, notamment en matière de préservation de la forêt, compensée par de gros subsisdes aux pays concernés (Afrique, Brésil, Asie).

Pour le rese, il faut être conscient qu'aucun gouvernement ne suivra jamais l'intransigeance peu éclairée des altermondialistes-écolos.

Les grandes réunions mondiales se succèderont, apportant chacune un progrès et des décisions dans le bon sens.

Entre-temps, JL Borloo annonçait cet après-midi à l'Assemblée Nationale l'intention du Président de réunir les seuls pays européens, por que l'UE se mette à la têt de la dépollution.

Tout cela semble parfaitement raisonnable.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Zed
Messages : 58
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : franche-comté

Message non lu par Zed » 23 déc. 2009, 09:41:00

Bonjour

Entendu ce matin à la radio : les responsables du club professionnel de foot de Nancy ont fait chauffer leur pelouse en vue d'assurer le déroulement du prochain match. Banalité d'un usage déjà bien installé en période de gel, mais quel rapport avec le sommet de Copenhague... à votre avis ?

Le trésorier du club assure qur l'équilibre comptable sera atteint, et je ne vois pas de raison de mettre sa parole en doute. Mais je me demande si l'exemple donné en matière de consommation d'énergie et de dissipation d'effluents carbonés est le bon, et si la taxe carbone ne consiste pas tout simplement à déplacer le problème sans le régler tout en accroissant les difficultés des particuliers ou des sociétés qui ont du mal à équilibrer leur budget...

Mon intention n'est nullement polémique et se situe, enfin, je l'espère, dans le fil de mon argumentation. Il n'est pas question de stigmatiser les pratiques du sport, des loisirs, du tourisme, ni aucune en particulier. Simplement de poser la question de la cohérence avec l'application prochaine de la taxe carbone. Ce genre d'approche est-il pertinent pour régler le problème des émissions de gaz à effets de serre ?

A +

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 23 déc. 2009, 20:45:00

Ce que je conteste, moi, est l'absence d'évocation des vrais problèmes, quant à l'organisation, c'est nullement Sarkozy qui en a été le moteur, il n'a été qu'un intervenant parmi d'autres indiquant l'alliance climatique entre la France, l'Afrique et le Bresil. Voilà la réalité et ses declarations n'ont nullement été pris en consideration par la Chine qui est resté, comme les Etats Unis campés sur ses positions au mépris d'ailleurs de certaines réalités ou menaces environnementales qui dépassent le cadre de la legende fiscalo environnementaliste.

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré