Les prélèvements obligatoires en France.

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34136
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 10 déc. 2009, 20:10:00

Bonjour,
 La notion de prélèvements obligatoires fut à l’origine définie par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) comme recouvrant l’ensemble des "versements effectifs opérés par tous les agents économiques au secteur des administrations publiques (élargi en Europe aux institutions de l’Union européenne), tel qu’il est défini en comptabilité nationale, dès lors que ces versements résultent, non d’une décision de l’agent économique qui les acquitte, mais d’un processus collectif de décisions relatives aux modalités et au montant des débours à effectuer, et que ces versements sont sans contrepartie directe".  En pratique, les prélèvements obligatoires recouvrent en France, d’une part, les impôts (incluant les taxes) , d’autre part, certaines cotisations sociales : les cotisations sociales "effectives" (réellement versées) obligatoires reçues par les administrations publiques. Les cotisations sociales volontaires, comme les cotisations sociales, même obligatoires, versées à d’autres organismes que des administrations publiques, ne sont pas des prélèvements obligatoires. Les cotisations sociales sont des prélèvements effectués sur les salaires affectés aux dépenses de Sécurité sociale. En revanche, les impôts directs et indirects sont prélevés sur des bases très diverses (revenus, patrimoine, biens et services, société...) et leur produit n’est en principe pas affecté à une dépense prédéterminée.  "L’évolution des prélèvements obligatoires depuis le début des années 70 se décompose en trois phases de croissance distinctes. Tout d’abord, au cours des années 70 et dans la première moitié des années 80, le taux de prélèvements obligatoires a fortement augmenté passant de 34 % à 42 %. Puis il s’est stabilisé à un taux proche de 42 % jusqu’au début des années 90 où il a repris sa progression jusqu’au taux historiquement le plus élevé de 44,9 % en 1999. Depuis cette date, le taux de PO des administrations publiques s’est légèrement replié pour se situer entre 43 % et 44 % du PIB." extrait du Rapport sur les prélèvements obligatoires et leur évolution 2009.   Les prélèvements obligatoires ainsi définis représentaient 818,9 milliards d’euros en 2007, dont 514,2 milliards d’euros d’impôts et 304,7 milliards d’euros de cotisations sociales.  En 2008, il était de 42,8 %. En 2009, il chute à 40,7 % sous réserve de chiffres officiels et définitifs.  Qu'en pensez vous ?   A plus tard, 
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 10 déc. 2009, 20:58:00

J'en pense que comme beaucoup de français, on en a ras le cul de payer pour les autres, tout en ayant droit à rien.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 10 déc. 2009, 21:45:00

"En 2008, il était de 42,8 %. En 2009, il chute à 40,7 % sous réserve de chiffres officiels et définitifs."

Normal vu que la pauvreté augmente. En un an le nombre de personne vivant en dessous du seuil de pauvreté à augmenté de 750 000.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 10 déc. 2009, 22:58:00

Georges, quand on parle en %tages, c'est le rapport entre les salaires et les prélèvements. Rien à voir avec le seuil de pauvreté, le chômage, etc.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 10 déc. 2009, 23:08:00

Biensûr que si, plus la pauvreté augmente moins d'impôts sont perçu par l'Etat.

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 11 déc. 2009, 12:45:00

Et pour aider, Georges, es tu prèt à payer + d'impots ?
Car c'est la le vrai sujet quand on parle de pauvreté.
Tu vas me dire que vu le fric en haut, c'est là qu'il faudrait le prendre.
Mais es tu pret à montrer l'exemple ?

Eternel probleme. On est les rois des constats, mais on se refuse à payer pour le solution.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 11 déc. 2009, 17:44:00

Bis répétita placet !
Biensûr que si, plus la pauvreté augmente moins d'impôts sont perçu par l'Etat.
Quand on parle du pourcentage des prélèvements sur les salaires, on ne prend en compte que ces salaires, et le pourcentage que s'adjuge l'Etat.

On ne parle pas des rentrées de l'Etat. Nuance.

Un taux de prélèvement (fiscal et social) de 80 % par exemple, est contreproductif, qu'un dix ou cent mille personnes y soient soumises.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Audrey
Messages : 204
Enregistré le : 14 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : France

Message non lu par Audrey » 11 déc. 2009, 18:06:00

Et quand certain essaient de désinformer, en disant que sarkozy augmente les impôts, il n'y a que les chiffres qui parlent, et là bien évidemment, on entend plus les détracteurs.

D'ailleurs concernant ces prélèvements obligatoires, vu qu'il y a plus de chômage, plus de pauvres, pourquoi on augmenterait pas les prélèvements sociaux ? C'est ça la solidarité non ?

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 11 déc. 2009, 21:46:00

Hou la la, Audrey, tu es trop vitaminée ! C'est un forum "sérieux" ici, on n'est pas là pour rire, ni pour sortir de la compassion universelle, qui est la nouvelle vache à lait de la République.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Audrey
Messages : 204
Enregistré le : 14 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : France

Message non lu par Audrey » 11 déc. 2009, 22:03:00

Non mais je suis sérieuse, faudrait savoir si les gens sont prêt a augmenté leur prélèvement, pour cette soit disante solidarité ?

En tout cas je suis heureuse de voir que les prélèvements n'ont pas augmenté, et fait taire en passant tout les détracteurs, TSS

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 11 déc. 2009, 22:22:00

lucifer a écrit :Et pour aider, Georges, es tu prèt à payer + d'impots ? Car c'est la le vrai sujet quand on parle de pauvreté.
Tu vas me dire que vu le fric en haut, c'est là qu'il faudrait le prendre.
Mais es tu pret à montrer l'exemple ?

Eternel probleme. On est les rois des constats, mais on se refuse à payer pour le solution.
Evidemment que je suis prêt à payer plus d'impôt pour aider les plus pauvres; d'ailleurs je le fais volontairement en donnant une bonne partie de mes revenus à des associations. De toute façon mon argent je ne l'emménerait pas dans la tombe, et mes enfants ont ce qui leur faut et mes bons revenus mon permis, contrairement à certains qui ne peuvent pas le faire, de permettre à mes enfants et maintenant petits enfants d'avoir suivi et de suivre des études qui leur permet et leur permettra de mieux s'en sortir dans la vie.

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 11 déc. 2009, 23:06:00

Merci de ta réponse, je n'en attendais pas moins de toi.
Mais si tu peux le faire, il faut savoir aussi que les impots saignent toujours les mêmes, et que celà va bientôt devenir un privilège de ne pas avoir assez d'argent pour etre imposable.
Je connais des tas de gens non solvables qui ont + à la fin du mois qu'un couple qui travaille.
D'où une certaine injustice qui se resent de + en +.

Ta réponse est tout en ton honneur, Georges.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 12 déc. 2009, 08:18:00

Evidemment que je suis prêt à payer plus d'impôt pour aider les plus pauvres; d'ailleurs je le fais volontairement en donnant une bonne partie de mes revenus à des associations. De toute façon mon argent je ne l'emménerait pas dans la tombe, et mes enfants ont ce qui leur faut et mes bons revenus mon permis, contrairement à certains qui ne peuvent pas le faire, de permettre à mes enfants et maintenant petits enfants d'avoir suivi et de suivre des études qui leur permet et leur permettra de mieux s'en sortir dans la vie.
Pourquoi donc avoir besoin d'impôts pour donner ce que tu veux aux plus pauvres ?
Ce type de libéralité n'est pas interdit, que je sache ?

Quand je donne quelque chose à quelqu'un , je sais où va la somme dans son intégralité.

Quand je paie mes impôts, j'entretiens une foule de parasites, finances des travaux inutiles, et suis paraitement consciente que, seul, un pourcentage minuscule arrivera à destination.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 12 déc. 2009, 21:07:00

"Pourquoi donc avoir besoin d'impôts pour donner ce que tu veux aux plus pauvres ?"

Je me passe bien des impôts pour aider les pauvres; mais je trouverais normal d'en payer plus.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 13 déc. 2009, 01:38:00

Bercy accepte les dons ! icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré