Mixité des classes.

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 17 déc. 2009, 09:54:00

Histoire d'un peu déchaîner les idées reçues,si on parlait de la mixité des classes, dogme de ces dernières décennies, et qui est de plus en pous remise en question.

Aux USA - les premiers à la pratiquer - le système est de plus en plus abandonné au profit de classes unisexes.

On remarque que les filles sont plus concentrées, n'ayant plus comme soucis principal de régler leurs frisettes pour émoustiller les garçons,
Et que les garçons sont moins matamores, et plus travailleurs.
En outre, les professeurs sont face à des classes intellectuellement plus homogènes, la maturation des filles étant toujours très en avance sur celle des garçons durant l'adolescence.
Dans les deux catégories, le niveau de connaissances est en grand progrès.

Bien entendu, les écoles restent mixtes, de même que les récréations, les activités extra-scolaires, etc.

Quels arguments viennent-ils en faveur des classes mixtes ?

Déchainez-vous ! icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 17 déc. 2009, 12:58:00

Il n'y a pas besoin de se déchainer : l'école est un moyen pédagogique pour que les enfants apprennent à vivre en société. Vu la consitution de gehttos durant ces 40 dernières années, il y a manifestement des écoles pour pauvres et des écoles pour riches. Les enfants handicapés étant déjà, pour la plupart, bien exclus. Alors, si on sépare les filles et les garçons, je ne vois pas comment les enfants vont pouvoir apprendre les vertus de la mixité sociale et humaine. Il faut être cohérent.

C'est sur que les islamistes "purs et durs" seraient pour ! ( si cela se trouve, mps est une taupe sallafiste... remarquez, je m'en doutais :lol: )

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 17 déc. 2009, 18:12:00

Jusque vers 1960, aucune classe n'était mixte, sauf dans les trop petis villages, et ça a produit plus de philanthropes que de psychopathes.

Si tu veux défendre la mixité, il faudra trouver autre chose icon_biggrin

En outre, je te parle d'écoles mixtes, mais de classes unisexes.

J'ai toujours fréquenté une école "de filles", ai eu quasi exclusivement des copains de jeu garçons, et n'ai pas vraiement été dépéysée en entrant à l'Univ icon_biggrin

Pour la "mixité sociale" que je n'avais pas évoquée mais dont tu parles, c'est une grosse vanne ! Dans les écoles "mixées", des groupes sociaux hermétiques se forment automatiquement.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 17 déc. 2009, 19:54:00

l ecole doit etre mixte pour aprendre aux jeunes a vivres ensemble, et a se respectés
la caravane passe et les chiens aboient

En ligne
Avatar du membre
artragis
Messages : 8005
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 17 déc. 2009, 20:12:00

lambertini, mps l'a dit, elle parle uniquement de classe unisexe pas d'école unisexe.
Maintenant, je ne sais pas. On prouve toujours par les statistiques que les filles réussissent mieux pourtant la classe de spé math est majoritairement masculine.
Ensuite, MPS, je ne sais pas si tu prendras ça comme un argument, mais vois-tu nous sommes une très bonne classe bien que mixte (et bien qu'il y ait des couples). Mais notre prof est talentueux et sait accomoder ça pour en faire une force. Il est sûr que si un prof désire se présenter devant une classe mixte comme il le ferait dans une classe unisexe, ça va pas avancer mais je pense que la mixité n'est pas un problème en soit.
De plus les classes unisexe mettent en avant d'autres défauts de chacun et surtout poussent au préjugé , les filles sont ainsi, les garçons comme ça. résultat on vera un esprit de compétition, mais malsain, qui apparaîtra. Je ne pense pas que ce soit bon. Surtout à notre époque.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 17 déc. 2009, 20:23:00

 la maturation des filles étant toujours très en avance sur celle des garçons durant l'adolescence.
Ca reste à prouver...

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 17 déc. 2009, 23:13:00

Je n'ai rien d'une militante anti-mixité, comprenez-le bien.

Et dans des classes qui "tournent bien", il n'y a aucune raison de changer, du moment que les filles n'en tirent pas un complexe de supériorité facile :?

Mais dans des contextes plus turbulent, il semble en effet que la séparation des sexes facilite grandement le calme et la concentration. Par abaissement du "demonstration effect" particulièrement exacerbé chez les adolescents.

Sans prétendre gééraliser le système, je trouverais intéressant de faire des expériences dans ce domaine.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 18 déc. 2009, 09:10:00

Si tu entends par maturité, le fait que les filles soient globalement plus assidus, plus studieuses à l'école, alors que les garçons ont tendance à être plus turbulent, moins concentrés et plus laxistes, c'est Vrais !  Par contre, en terme de bavardage et de commérage... on se demande bien qui bat l'autre...

Sur le fond, je rejoins en partie ton raisonnement, la classe unisexe pourrait permettre une meilleure concentration, dans le sens où les élèves seraient davantage canalisés sur leur travail que sur leurs petits camarades de sexe opposé. 
Ainsi, les garçons ne joueraient pas leur petit numéro du "à qui fera le plus son intéressant" et les filles cesseraient de faire les yeux doux à leur petit amoureux. 
Le rapport "érotisant" serait supprimer, est ce une bonne chose? je ne suis pas sur...

Comme anonyme l'a précisé, dans la vie courante la sociabilité passe par la mixité. L'épanouissement individuel passe aussi par le rapport de genre. Je crois donc que la classe unisexe serait une atteinte au plein épanouissement de l'adolescent.
De plus, d'un point de vue instructif, je pense que les interactions fille/garçon en classe peuvent être intéressant, du fait de leur vision légèrement différente. 

Conclusion, autant je ne suis pas totalement contre le port de l'uniforme en classe, autant cette mesure me gêne davantage.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 déc. 2009, 15:27:00

Je l'ai dit, là où les classes mixtes fonctionent bien, pourquoi ne pas continuer. Personnellement, je mets dans le même sac l'uniforme, qui supprime la stupide concurrence vestimentaire, et recentre les élèves sur l'apprentissage, plutôt sue les grimaces.

Pour la maturité, par contre, le niveau filles-garçons vers 15-15 ans est incomparable. Les filles sont de jeunes adultes, qui se prennent très bien en charge, lisent de "vrais livres", etc, alors que leurs congénères masculins jouent à la play station ou à la baballe sur leur bureau, et feuillètent des bandes dessinées.

Le rééquilibrage intervient vers 18 ans, à l'Université, mais même là, on voit un taux de réussite en première session bien pous important chez les filles que chez les garçons. Même constat en matière d'accidents durant les premières années de conduite.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 19 déc. 2009, 09:46:00

Hmmmm, j'adore. On est au moins d'accord sur l'uniforme, et admettons la classe unisexe si classe à problème...


La maturité Féminine me dis tu, il faut croire que le déclin est très rapide, il y a juste à voir le niveau de la presse féminine : Femme actuelle, Marie Claire... sans parler de ces ignobles ramasses conneries que sont Closer, Public... etc...

Plus sérieusement, je crois que les activités extra-scolaires, plus globalement le divertissement, ne sont pas un résultat de la maturité. Je considère donc ton argument irrecevable.
Jouer à la play, à la baballe, à la guitare, ou que sais je encore... n'a rien de choquant si l'esprit logique suit derrière. Les filles préfèreront lire des magasines ridicules, faire de la danse, ou encore faire la liste du top 10 des mecs les plus mimi de la classe... 
Plus tard, Madame va à la gym, et Monsieur à son cour de tennis... ce qui n'empêche pas l'inverse, loin de moi l'idée de faire des généralités, j'admet tout à fait qu'un homme fasse de la danse, de la flute traversière ou que sais je encore...

Mais fondamentalement, ne t'es tu jamais demandé pourquoi les filles avaient besoin de plus d'attention, de concentration en cours...? Je te l'accorde les filles sont nettement plus bosseuses que les mecs.
Si tu comprends où je veux en venir, tu comprendras aussi pourquoi les garçons sont plus turbulent et moins attentifs...
Je m'arrête là, ou je vais encore me faire un tas d'amis...  ;)


NB: Perso, je n'ai rien contre les BD, je préfère de loin lire un bon Tintin que l'un de ces romans à l'eau de rose. 

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 déc. 2009, 11:58:00

Il y a évidemment une catégories de filles qui vont se rouler dans les romans-photos pendant que leurs congénères masculins (les "ronnies") se ruineront à placer des tubes-néons sous leurs pare-chocs et des amplis 10.000 watts dans leur coffre icon_biggrin icon_biggrin

Mais restons sérieux. Je te parle d'individus normalement constitués, et ayant certaines ambitions intellectuelles ou professionnelles. Vers 14-15 ans, les filles ont mentalement environ 2 ans d'avance sur les garçons, et sont hélas au top de leur évolution très souvent vers 18 à 25 ans. Les garçons alors les rattrappent, et comme leur maturationn est bien plus progressive, pourront même les dépasser éventuellement.

Je le vois tous les jours, avec une petite de 14 ans qui "met la caisse" à son fère de 16, lequel n'est par ailleurs pas idiot icon_biggrin

Tout ceci pour te dire qu'il n'y a guère d'homogénéité dans une classe mixte de 15 ans.

Tu verras d'ailleurs que, devant tout devoir trop compliqué, les garçons téléphonent à des filles, non par sympathie particulière, mais parce que ce sont les "callées".

T n'avais jamais remarqué ? icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 19 déc. 2009, 16:58:00

L'uniforme pour les jeunes est un des biais connu vers le fascisme il est hors de question pour moi d'emprunter une telle voie c'est une bonne chose d'avoir abandonné l'uniforme dans l'éducation. D'une manière générale la solution pour améliorer le vivre ensemble n'est pas l'uniformisation mais bien la mixité.

Le problème des inégalités vestimentaires est une conséquence du problème des inégalités globales et je trouve malvenu de vouloir trouver des solutions à une conséquence plutôt que de s'attaquer aux causes.

Quand au prétexte de la "concentration des jeunes filles" soyons sérieux ... Laissons vivre les jeunes c'est pas de notre ressort mais du ressort du professeur. Un bon cour et un bon prof réussissent très bien à capter l'attention de leurs élèves et à les faire se concentrer.

Ce dont on peut s'occuper par contre c'est de l'encadrement et du nombre d'élèves par classe. Il y a un manque considérable d'adultes pour encadrer les étudiants dans les collèges et les lycés notamment, et il est évident qu'une classe surchargée de plus de 30 élèves sera plus difficile pour le professeur à tenir qu'une classe de 20 élèves.

J'ai eu de très mauvais profs et de très bons profs, j'ai été dans un collège public, un lycée public et plusieurs universités. Parmi les très bons profs j'ai vu des styles différents qui fonctionnaient, preuve qu'il n'existe pas qu'une seule solution en matière de pédagogie. Du prof style Pierre Palmade où chaque cours était un sketch comique au prof toujours derrière chaque élève qui prennait un malin plaisir à envoyer les plus faibles ou les filles en mini jupe au tableau, ça s'est soldé à chaque fois par des superbes moyennes générales de toute la classe et par de très bons souvenirs.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 déc. 2009, 18:58:00

L'uniforme pour les jeunes est un des biais connu vers le fascisme il est hors de question pour moi d'emprunter une telle voie c'est une bonne chose d'avoir abandonné l'uniforme dans l'éducation. D'une manière générale la solution pour améliorer le vivre ensemble n'est pas l'uniformisation mais bien la mixité.
L'uniforme a été de mise pendant des siècles, et l'est encore en Afrique, au Moyen-Orient en Asie, en Angleterre, aux USA (dans les bonnes écoles), en Australie, etc.
Sans avoir pour autant engendré les fascistes (tu es trop comique !)

Son abandon chez nous est le fruit d'un marketing de la fringue, sous prétexte d'"épanouissement de la personnalité" !!!

Pauvre euple dont la personnalité tient aux fringues ! Mais formidable relance de la consommation, escalade à la nippe "de marque", etc.

Je constate donc que tu vomis le capitalisme, mais adore ses outrances icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 19 déc. 2009, 21:15:00

anonyme a écrit :Il n'y a pas besoin de se déchainer : l'école est un moyen pédagogique pour que les enfants apprennent à vivre en société. Vu la consitution de gehttos durant ces 40 dernières années, il y a manifestement des écoles pour pauvres et des écoles pour riches. Les enfants handicapés étant déjà, pour la plupart, bien exclus. Alors, si on sépare les filles et les garçons, je ne vois pas comment les enfants vont pouvoir apprendre les vertus de la mixité sociale et humaine. Il faut être cohérent.
C'est sur que les islamistes "purs et durs" seraient pour ! ( si cela se trouve, mps est une taupe sallafiste... remarquez, je m'en doutais :lol: )
Ah mais c'est possible ça! Vu comment elle défend les terroristes palestiniens icon_mrgreen
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 19 déc. 2009, 21:34:00

logan a écrit :L'uniforme pour les jeunes est un des biais connu vers le fascisme il est hors de question pour moi d'emprunter une telle voie c'est une bonne chose d'avoir abandonné l'uniforme dans l'éducation. D'une manière générale la solution pour améliorer le vivre ensemble n'est pas l'uniformisation mais bien la mixité.
Le problème des inégalités vestimentaires est une conséquence du problème des inégalités globales et je trouve malvenu de vouloir trouver des solutions à une conséquence plutôt que de s'attaquer aux causes.

Quand au prétexte de la "concentration des jeunes filles" soyons sérieux ... Laissons vivre les jeunes c'est pas de notre ressort mais du ressort du professeur. Un bon cour et un bon prof réussissent très bien à capter l'attention de leurs élèves et à les faire se concentrer.

Ce dont on peut s'occuper par contre c'est de l'encadrement et du nombre d'élèves par classe. Il y a un manque considérable d'adultes pour encadrer les étudiants dans les collèges et les lycés notamment, et il est évident qu'une classe surchargée de plus de 30 élèves sera plus difficile pour le professeur à tenir qu'une classe de 20 élèves.

J'ai eu de très mauvais profs et de très bons profs, j'ai été dans un collège public, un lycée public et plusieurs universités. Parmi les très bons profs j'ai vu des styles différents qui fonctionnaient, preuve qu'il n'existe pas qu'une seule solution en matière de pédagogie. Du prof style Pierre Palmade où chaque cours était un sketch comique au prof toujours derrière chaque élève qui prennait un malin plaisir à envoyer les plus faibles ou les filles en mini jupe au tableau, ça s'est soldé à chaque fois par des superbes moyennes générales de toute la classe et par de très bons souvenirs.
Logan tu fais une obsession! Tu es archétype du point Godwin, désormais on l'appeleras le point Logan icon_mrgreen . Tu ne sais pas discuter sans faire référence au fascisme ou à Hitler, pourtant dans ce cas, les états cocos ont énormément imposé les uniformes à l'école: Vois aujourd'hui encore les qqes spectres communistes qui restent de par le monde imposent l'uniforme dans leurs écoles!
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré