Mixité des classes.

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 20 déc. 2009, 09:25:00

En fait, l'uniforme se retrouve partout dans le monde, quelles que soient les colorations politiques, pour un tas d'excellentes raisons :

- absence de compétition en matière de fringues ;
- économie pour les familles (deux tenues suffisent pour l'année)
- traçabilité de l'élève sur le chemin de l'école
- simplicité et correction.

Ce n'est que dans nos petits pays de la partie de l'UE ulta riche et martelée d'hyper marketing qu'on a transformé nos gosses en cosoommateurs débridés et précoces.

Le plus pittoresque, c'est que cette disparition de l'uniforme est soutenue par des gens n'ayant jamais voyagé, ni d'ailleurs eu d'enfants en général, et qui font le lien entre "uniforme scolaire" et "uniforme militaire" ... sans réaliser que toutes les équipes sportaives, par exemple, portent également des uniformes, et pas seulement sur le terrain. Les gauchos à la rescousse de la perversion consummériste icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin

Pour anonyme, ne cafouillons pas dans les concepts :

Il n'y a pas à priori d'écoles de riches ou de pauvres. Il y a des écoles par contre qui regroupent les enfants d'un même quartier : c'est donc le hasard géographique, et non un à priori.

Et pour mon expérience, si les écoles "sélect" nn'ont aucun préjugé social, les écoles socialement mélangées sont de véritables catastrophes : des clans se forment souvent par nniveau social, les gosses moins riches développant une jalousie pernicieuse visà vis des autres, lesquels ne leur trouvant pas grand inttérêt.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 20 déc. 2009, 14:25:00

les écoles socialement mélangées sont de véritables catastrophes
mensonges dans 95% de ce type d'établissement, tout se passe bien
c'est l'éternel discours de la droite, pour arriver à nos fins, pour pouvoir abattre le chien, faisons croire aux gens qu'il a la rage
Ce n'est que dans nos petits pays de la partie de l'UE ulta riche et martelée d'hyper marketing qu'on a transformé nos gosses en cosoommateurs débridés et précoces.
dans ce cas la logique veuille que l'on change ce qui est mauvais pour qu'il corresponde à ce qui est bien, plutôt que de changer ce qui est bien pour l'adapter à ce qui est mauvais
si ce qui est mauvais c'est l'hyper marketing ou les inégalités, alors c'est ce que l'on doit changer

il vaut mieux faire en sorte que les gens aient l'argent pour acheter des fringues en combattant les inégalités de revenus plutôt que de chercher des moyens pour eux de faire des économies parce qu'on continue à les payer une misère ?
heureusement à gauche nous avons une projet de société global et cohérent, mais ça dépasse les gens de droite malheureusement

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 20 déc. 2009, 15:51:00

Logan, tu ne sais pas de quoi tu parles.

Mixité sociale : tu crois que le gosse de l'éboueur est souvent invité dans le chalet de Cran-Montana d'une famille aisée ? Et si c'était le cas, crois-tu qu'il serait décontracté face à des codes sociaux dot il ignore tout ?

C'est déjà un problème quand on organise un déjeuner pour son équipe de bureau : les niveaux 4 veulent de la macédoie de légumes en boite-mayonaise, et refusent absolument un restaurant chinois, où ils croient savoir qu'on ne bouffe que du rat icon_biggrin (Exemple vécu !)

Pour le consummérisme débridé, c'est le client qui décide, et l'offre ne fait que suivre.

Uniforme : je l'ai porté 10 ans. Ma penderie comprenait deux uniformes (été et hiver), un gilet, deux chemisiers. Une petite robe "de circonstances", une robe d'été, un jeans, due vieux pulls, un maillot, deux tee-shirts. Point final ! Les fillettes ont actuellement 20 fois plus. Ne viens pas me dire que c'est la faute de la société, c'est bien celle des parents.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 20 déc. 2009, 16:15:00

Mixité sociale : tu crois que le gosse de l'éboueur est souvent invité dans le chalet de Cran-Montana d'une famille aisée ? Et si c'était le cas, crois-tu qu'il serait décontracté face à des codes sociaux dot il ignore tout ?
Non ce n'est pas très souvent, et c'est mauvais que cela ne soit pas très souvent, voilà pourquoi la république doit lutter contre ce type de comportement, et non pas les laisser se développer. D'où la mixité sociale dans tous les lieux de la république, et en particulier dans les écoles.
Pour le consummérisme débridé, c'est le client qui décide, et l'offre ne fait que suivre.
C'est dingue d'entendre de telles bétises encore de nos jours. Non le consumérisme c'est la société et en particulier la publicité qui décident, qui créent des besoins artificiels, c'est l'offre qui décide.

Ecoute.

95% des lycées ou collèges s'en sortent très bien sans tes idées de bourgeois réac. Donc non l'éducation publique n'a pas la rage. La mixité fonctionne. Et dans la minorité de cas où il y a des problèmes cela ne peut pas être attribué à la mixité mais à l'effet cumulé de différentes dérives comme je l'ai expliqué dans mon premier message. Et ce sont à ces dérives qu'il faut s'attaquer.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 20 déc. 2009, 16:27:00

 
 

95% des lycées ou collèges s'en sortent très bien sans tes idées de bourgeois réac. Donc non l'éducation publique n'a pas la rage. La mixité fonctionne. Et dans la minorité de cas où il y a des problèmes cela ne peut pas être attribué à la mixité mais à l'effet cumulé de différentes dérives comme je l'ai expliqué dans mon premier message. Et ce sont à ces dérives qu'il faut s'attaquer.
 evitons les clichets et les raccourcis.
Je me souviens d'un débat qu'on avait fait en troisième sur ce sujet, débat cursif suite à la lecture du livre Malataverne.
En France il y a trois type d'école en plus des centres spécialisés. Ces trois types d'écoles préparent à un même diplôme.
Il y a les écoles privées, de plus en plus rares où seuls les très riches peuvent entrer, au programme discipline, approfondissement des connaissance mais l'encadrement est tellement strict que finalement il y a ceux qui filent droit et ceux qui ne le font pas...
il y a les écoles de l'enseignement catholique, dites "sous contrat", elles obéissent au même programme que les écoles publiques. Cependant, n'étant pas totalement financées par les département et régions, elles demandent une scolarité et un tarif de réfectoire plus élevé pour amortir les couts (surveillants, entretients, personnels de cantine). Les élèves issus des familles les plus pauves ne s'y trouvent pas, c 'est surtout les classes moyennes, les petits bourgeois et le haut de la classe ouvrière. La discipline est inculquée à coup de répétition qu'on a des devoirs etc, bon ça marche pas trop mais les energumènes sont pas majoritaires.
Enfin, il y a les écoles publiques, mixité sociale assurée mais surtout c'est effectivement un rassemblement géographique, ainsi deux lycées voisin, mais n'englobant pas la même carte scolaire peuvent être le jour et la nuit. Et je dirai qu'on est pas sur du 95/5% mais plutôt sur du 75%//25%.

Le consumérisme est un cercle vicieux, pas de décideur. Il a juste été amorcé par la publicité, mais devant l'irresponsabilité des parents puis des élèves le cercles s'est fermé.

 
  la république doit lutter contre ce type de comportement
 c'est une question trop compliquée pour être résumée dans une si petite phrase ! le fils de l'éboueur n'a pas qu'un père éboueur, il a aussi des habitudes, un comportement, des affinités. Lorsque je refuse qu'on me donne de l'alcool, je ne me plains pas de ne pas avoir bu un verre de la soirée.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 20 déc. 2009, 18:02:00

mps a écrit :Il y a évidemment une catégories de filles qui vont se rouler dans les romans-photos pendant que leurs congénères masculins (les "ronnies") se ruineront à placer des tubes-néons sous leurs pare-chocs et des amplis 10.000 watts dans leur coffre icon_biggrin icon_biggrin

Mais restons sérieux. Je te parle d'individus normalement constitués, et ayant certaines ambitions intellectuelles ou professionnelles. Vers 14-15 ans, les filles ont mentalement environ 2 ans d'avance sur les garçons, et sont hélas au top de leur évolution très souvent vers 18 à 25 ans. Les garçons alors les rattrappent, et comme leur maturationn est bien plus progressive, pourront même les dépasser éventuellement.

Je le vois tous les jours, avec une petite de 14 ans qui "met la caisse" à son fère de 16, lequel n'est par ailleurs pas idiot icon_biggrin

Tout ceci pour te dire qu'il n'y a guère d'homogénéité dans une classe mixte de 15 ans.

Tu verras d'ailleurs que, devant tout devoir trop compliqué, les garçons téléphonent à des filles, non par sympathie particulière, mais parce que ce sont les "callées".

T n'avais jamais remarqué ? icon_biggrin
Si, c'est plutôt vrais, mais n'est ce pas plutôt de la fainéantise, de la russe, que de l'immaturité. 
Comme tu le sais, les garçons aiment bien déléguer les tâches qu'ils trouvent pénible, cela donne souvent des bons chefs d'entreprise...  icon_biggrin

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 20 déc. 2009, 18:48:00

Comme tu le sais, les garçons aiment bien déléguer les tâches qu'ils trouvent pénible, cela donne souvent des bons chefs d'entreprise...
icon_biggrin Je n'y vais jamais pensé, mais il est vrai qu'en tout petit garçon sommeille déjà un tyrant domestique !
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 20 déc. 2009, 18:57:00

Non ce n'est pas très souvent, et c'est mauvais que cela ne soit pas très souvent, voilà pourquoi la république doit lutter contre ce type de comportement
Voila notre Logan qui va décréter l'illégalité de toute la sociologie ! icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin

En fait, tout groupe a ses règles, ses codes, et un sentiment d'appartenance, ce qui ne le rend pas nécessairement hostile aux autres groupes, mais freine son identification.

La personne amenée dans un milieu social qui n'est pas le sien s'y sentira vite mal à l'aise, voire "humilié" alors qu'en fait tout le monde est très getil avec lui.

Ces blocages vont le plus généralement du bas vers le haut, et pas du tout le contraire comme tu l'imagines dans ta religion de lutte des classes.

Un exemple : ma concierge femme remarquable à tous points de vue, avait gagné un séjour pour deux personnes dans un hôtel de luxe. Ravie, elle y est partie pour 15 jours avec sonn fils (30 ans). Elle est rentrée enchantée mais m'a expliqué : dans la salle à manger, ce n'étaient pas des gens "comme nous ni des plats "comme nous". Très fine, elle avait donc demandé tous les jours unn pique-nique à l'hôtel, qu'elle allait déguster sur la plage populairee, et partager avec de délicieux petits gosses. Et le soir, elle se faisait servir un repas sur sa terrasse privée.

Pourquoi veux-tu dénier aux gens le droit de fréquenter qui ils veulent ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 21 déc. 2009, 00:36:00

mps je pense que tu devrais te contenter de profiter de ton petit monde bourgeois et te dispenser de parler de ce que tu ne connais pas, ça nous épargnerait d'avoir à lire tes idées absurdes et ton étalage écoeurant

il n'est pas ici question de dénier à qui que ce soit le droit de fréquenter qui il veut, il est question ici d'apprendre aux jeunes à vivre ensemble, d'apprendre la citoyenneté,  et c'est le rôle de la république. Chaque citoyen, peu importe ses différences individuelles, doit être égal à tous les autres devant la république, il doit avoir les mêmes droits que tous les autres et les mêmes devoirs. C'est une bonne chose que les jeunes fréquententent des jeunes qui leurs sont très différents, c'est vrai à l'école, et il faudrait aussi peut être penser à rétablir un service national ou quelque chose du genre. Ca leur permet de se confronter à la diversité de la vie, d'apprendre à connaitre ceux qu'ils ne connaissent pas, il n'y a que comme ça que l'on apprend à vivre ensemble, c'est d'abord en apprenant à se connaître. Ca ouvre sur leur vision des choses d'autres perspectives, si des amitiés se nouent ça leur permet d'explorer d'autres milieux que leurs milieux d'origines, c'est très enrichissant et il n'est pas question de revenir sur cette base de la citoyenneté.
C'est au contraire en enfermant les jeunes dans leurs milieux d'origines respectifs que l'on favorise le communautarisme et toutes les dérives qui vont avec.
Et cela vaut pour les garçons comme pour les filles, la séparation des filles et des garçons est une idée d'un autre age rappellant tout le progrès qui a été accomplit concernant le droit des femmes et pour l'égalité homme-femme.

Concernant la carte scolaire s'il y a trop de différences entre certains collèges alors le problème vient de l'urbanisme ou du découpage de la carte scolaire, ce sont des choses qui peuvent s'arranger avec de la volonté politique, seulement nous savons très bien que ces dérives sont le fait de volontés politiques contraires, chaque guetto de pauvre ou d'immigrés qui se forme est toujours forcément la conséquence de la formation de guettos de riches ou de bourgeois, les maires sont totalement responsables.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 21 déc. 2009, 07:37:00

Bonjour,

Juste une parenthèse dans ce débat, logan - mps, j'aimerais que vous arrétiez avec vos petites phrases l'un envers l'autre, ça devient pénible, vous avez des idées différentes, ce qui donne un débat intéressant, mais cela ne vous empêche de vous respecter et de débattre cordialement, merci d'avance de l'effort que vous ferez.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 21 déc. 2009, 08:39:00

logan a écrit :mps je pense que tu devrais te contenter de profiter de ton petit monde bourgeois et te dispenser de parler de ce que tu ne connais pas, ça nous épargnerait d'avoir à lire tes idées absurdes et ton étalage écoeurant il n'est pas ici question de dénier à qui que ce soit le droit de fréquenter qui il veut, il est question ici d'apprendre aux jeunes à vivre ensemble, d'apprendre la citoyenneté,  et c'est le rôle de la république. Chaque citoyen, peu importe ses différences individuelles, doit être égal à tous les autres devant la république, il doit avoir les mêmes droits que tous les autres et les mêmes devoirs. C'est une bonne chose que les jeunes fréquententent des jeunes qui leurs sont très différents, c'est vrai à l'école, et il faudrait aussi peut être penser à rétablir un service national ou quelque chose du genre. Ca leur permet de se confronter à la diversité de la vie, d'apprendre à connaitre ceux qu'ils ne connaissent pas, il n'y a que comme ça que l'on apprend à vivre ensemble, c'est d'abord en apprenant à se connaître. Ca ouvre sur leur vision des choses d'autres perspectives, si des amitiés se nouent ça leur permet d'explorer d'autres milieux que leurs milieux d'origines, c'est très enrichissant et il n'est pas question de revenir sur cette base de la citoyenneté.
C'est au contraire en enfermant les jeunes dans leurs milieux d'origines respectifs que l'on favorise le communautarisme et toutes les dérives qui vont avec.
Et cela vaut pour les garçons comme pour les filles, la séparation des filles et des garçons est une idée d'un autre age rappellant tout le progrès qui a été accomplit concernant le droit des femmes et pour l'égalité homme-femme.

Concernant la carte scolaire s'il y a trop de différences entre certains collèges alors le problème vient de l'urbanisme ou du découpage de la carte scolaire, ce sont des choses qui peuvent s'arranger avec de la volonté politique, seulement nous savons très bien que ces dérives sont le fait de volontés politiques contraires, chaque guetto de pauvre ou d'immigrés qui se forme est toujours forcément la conséquence de la formation de guettos de riches ou de bourgeois, les maires sont totalement responsables.


A part ta phrase liminaire, je suis à peu près d'accord avec toi Logan. Je suis pour remettre au goût du jr un service citoyen de 6 ou 12 mois: Sans doute que sa disparition a causer bcp de mal dans le ciment de la communauté nationale. Notons que la réintroduction d’un service national poserait d’énormes pb financiers alors que l’Etat et en quasi banqueroute. Je suis aussi d'accord que l'urbanisme des années passées a aussi une grande part  de responsabilité dans les pb des banlieues. Cela dit, je ne vois pas quels pb te pose l'uniforme. La mode des garçons avec le pantalon au bas des fesses et le string à l’air des gamines n’est pas à mes yeux un élément positif de liberté d’expression, mais plutôt du snobisme bobo ! Pour les classes unisexes, je ne sais pas très bien je n'ai pas d'avis, il me semble que ce n'est pas un vrai pb.


JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 21 déc. 2009, 10:03:00

il n'est pas ici question de dénier à qui que ce soit le droit de fréquenter qui il veut, il est question ici d'apprendre aux jeunes à vivre ensemble, d'apprendre la citoyenneté, et c'est le rôle de la république. Chaque citoyen, peu importe ses différences individuelles, doit être égal à tous les autres devant la république, il doit avoir les mêmes droits que tous les autres et les mêmes devoirs
Tes propos sont aussi extraordinaires que si tu renvendiquais le droit à la gravitation universelle ! icon_biggrin

Les droits et devoirs des citoyens sont déteminés par les Lois et Arrêtés, et n'ont rien à voir avec le problème dont nous discutons.

Dans ces droits, celui à l'instruction n'est contesté par personne. Oulie donc ton discours pompier (sans rapport avec notre ami, bien entendu !)

Si tu veux gommer certaines différences et prôner une culture commune à l'école, commence par exiger le retour à l'uniforme, économique et "intégrant".
Hier, je regardais un bout de film américain tourné dans une école-"poubelle". Tous les gosses portaient un pantalon ou une jupe grise, et un tee-shirt aux couleurs de l'école. Tu trouves que cela fait "facho" ? icon_biggrin

Etre "l'égal des autres devant la république" signifie avoir les mêmes droits ditoyens, mais par courir le 100 mètre aussi vite, avoir les mêmes lectures, pratiquer le baise-main, manger la soupe à midi ou le soir, aimer le rap ou les menuets, etc.

Par contre, cette égalité légale est de faie élection de sonn lieu de domicile où on le souhaite, ou où on peut se le payer.

Tu mélanges tout.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 21 déc. 2009, 17:13:00

Pour l'uniforme je rejoint mps, tout simplement parce que cela permet de faire moins de distinction sociale, par conséquent les élèves s'intègrent mieux et le climat social s'apaise.

Petite parenthèse : Comment peut t'on dire qu'il n'y a pas d'école de riche et de pauvre, alors que certains payent 8000 € l'année scolaire, tandis que d'autres vont à l'université gratuitement.


Sinon, recentrons sur le sujet initial qui est la classe unisexe.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 24 déc. 2009, 19:47:00

mps a écrit :
il n'est pas ici question de dénier à qui que ce soit le droit de fréquenter qui il veut, il est question ici d'apprendre aux jeunes à vivre ensemble, d'apprendre la citoyenneté, et c'est le rôle de la république. Chaque citoyen, peu importe ses différences individuelles, doit être égal à tous les autres devant la république, il doit avoir les mêmes droits que tous les autres et les mêmes devoirs
Tes propos sont aussi extraordinaires que si tu renvendiquais le droit à la gravitation universelle ! icon_biggrin

Les droits et devoirs des citoyens sont déteminés par les Lois et Arrêtés, et n'ont rien à voir avec le problème dont nous discutons.

Dans ces droits, celui à l'instruction n'est contesté par personne. Oulie donc ton discours pompier (sans rapport avec notre ami, bien entendu !)

Si tu veux gommer certaines différences et prôner une culture commune à l'école, commence par exiger le retour à l'uniforme, économique et "intégrant".
Hier, je regardais un bout de film américain tourné dans une école-"poubelle". Tous les gosses portaient un pantalon ou une jupe grise, et un tee-shirt aux couleurs de l'école. Tu trouves que cela fait "facho" ? icon_biggrin

Etre "l'égal des autres devant la république" signifie avoir les mêmes droits ditoyens, mais par courir le 100 mètre aussi vite, avoir les mêmes lectures, pratiquer le baise-main, manger la soupe à midi ou le soir, aimer le rap ou les menuets, etc.

Par contre, cette égalité légale est de faie élection de sonn lieu de domicile où on le souhaite, ou où on peut se le payer.

Tu mélanges tout.
Tu confonds différences et inégalités. Une différence est due à des raisons naturelles, exemple : la taille, le sexe etc ..., les inégalités sont le résultat de décisions humaines, exemple : la pauvreté.
Il ne s'agit donc pas de "GOMMER" des différences, mais de lutter contre des inégalités.
L'uniformisation permet de gommer des différences d'apparence, mais ne permet pas de lutter contre des inégalités.
Tu auras beau habiller tous les gosses de la même façon, si les inégalités persistent, il y aura toujours des gosses qui viendront en transport public à l'école tandis que d'autres viendront en porshe, il y aura toujours des gosses qui viendront à l'école avec des stylos billes bon marché tandis que d'autres viendront avec un stylo plume en or, et il y aura toujours le gamin qui parle de ses vacances à hawai tandis que les autres autour ne sont jamais partis de leur quartier etc ... etc ...

Il est absurde de vouloir "gommer" les apparences, d'abord parce que tu ne réussiras jamais à cacher la réalité, en plus il est évident que derrière ce choix il y a surtout un refus de s'attaquer aux causes des inégalités, et un refus de remettre en cause les inégalités tout court.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 24 déc. 2009, 22:51:00

Tu confonds différences et inégalités. Une différence est due à des raisons naturelles, exemple : la taille, le sexe etc ..., les inégalités sont le résultat de décisions humaines, exemple : la pauvreté.
D'acord avec ta distinction. D'accord encore avec le fait que la pauvreté serait le fruit d'une décision humaine. Mais de qui, si ce n'est de l'intéressé (sauf accident de la vie, et encore). Qui décide de subir une scolarité de 12 années sans rien n'en apprendre ? Qui se refuse à apprendre un métier sur le tas ? Qui boit les ressources du ménage ? Qui se drogue ? Qui se fait renvoyer de partout ? Ce n'est p&s "la société"e, mais l'individu.

C'est la liberté de chacun de faire de sa vie ce qu'il lui plait, mais la société, si elle doit rester compatissante par principe, n'a pas à se sentir coupable.
Il ne s'agit donc pas de "GOMMER" des différences, mais de lutter contre des inégalités.
L'uniforme ne résout pas tout, mais est un grand pas dans la bonne direction puisqu'!il lisse les apparences. Après cela, il restera encore, fatalement, des
inégagalités : à 10 ans, certéains gosses nagent comme des poissons, ou parlent 3 langues, ou ont une culture générale certaine, ou une diction irréprochable, ou lisent beaucoup et pas n'importe quoi, ou simplement savent se tenir ... et d'autres pas. Ce n'est pas une question d'argent, mais de classe sociale ce qui est très différent, certaines familles complètement fauchées restant d'excellent milieu.

Tu attaches bien trop d'importance à des signes "de richesse", en oubliant que le gosse d'un mafieu pété de tunes, comme on dit, ... sera toujours dans le bas du panier. Et que son stylo en or en fera, pauvre petit, la risée de la classe ...

L'argent n'a rien à voir, et tu peux aussi constater que des gosses issus des familles les plus modestes, mais élevés (au sens éthymologique du terme) avec amour, fermeté et bon sens, arrivent souvent aux plus hauts niveaux sociaux et y occupent parfaitement leur place.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré