Quand la police de la pensée menace la création (littéraire, cinématographique, humoristique, etc.)

Vous avez un coup de g..... à passer sur notre société, ou tout simplement un coup de coeur venez le dire ici
Avatar du membre
karoline
Messages : 3164
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Quand la police de la pensée menace la création (littéraire, cinématographique, humoristique, etc.)

Message non lu par karoline » 20 janv. 2018, 00:40:02

Jean a écrit :
17 janv. 2018, 18:33:46
karoline a écrit :
14 janv. 2016, 23:36:03

Tout en étant totalement pour la liberté d'expression j'ai trouvé le scénario de ce film, ainsi que celui des "Incorruptibles", opportunistes.
On remarque trop que le sujet de ces films a été choisi pour des raisons de rendement et rentabilité.
Cela dit c'est un peu normal que les producteurs cherchent à récupérer le plus d'argent possible à la fois pour payer le film qu'ils ont pris le risque de subventionner et aussi leur donner les moyens de prendre des risques pour les suivants.

Ou alors il faudrait un cinéma subventionné comme l'est en partie le théâtre. Mais le danger est de mettre en place à grands frais, comme pour le théâtre, une organisation qui tourne dans son jus sans spectateurs.
Cela ne te dérange pas que le sujet, le scénario et d'autres aspects du film ont été choisis pour être le plus rentable possible?

Avatar du membre
Jean
Messages : 4373
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: Quand la police de la pensée menace la création (littéraire, cinématographique, humoristique, etc.)

Message non lu par Jean » 21 janv. 2018, 10:52:16

karoline a écrit :
20 janv. 2018, 00:40:02
Jean a écrit :
17 janv. 2018, 18:33:46
karoline a écrit :
14 janv. 2016, 23:36:03

Tout en étant totalement pour la liberté d'expression j'ai trouvé le scénario de ce film, ainsi que celui des "Incorruptibles", opportunistes.
On remarque trop que le sujet de ces films a été choisi pour des raisons de rendement et rentabilité.
Cela dit c'est un peu normal que les producteurs cherchent à récupérer le plus d'argent possible à la fois pour payer le film qu'ils ont pris le risque de subventionner et aussi leur donner les moyens de prendre des risques pour les suivants.

Ou alors il faudrait un cinéma subventionné comme l'est en partie le théâtre. Mais le danger est de mettre en place à grands frais, comme pour le théâtre, une organisation qui tourne dans son jus sans spectateurs.
Cela ne te dérange pas que le sujet, le scénario et d'autres aspects du film ont été choisis pour être le plus rentable possible?

Pas vraiment.

C'est le jeu.

Comment imaginer que survive un marchand de vêtement puritain qui aurait décidé de ne vendre que des blouses grises....

La solution est dans la pluralité.

Le cinema ne survivrait pas s'il se refusait à faire du commercial.

Avatar du membre
johanono
Messages : 22848
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Quand la police de la pensée menace la création (littéraire, cinématographique, humoristique, etc.)

Message non lu par johanono » 14 mai 2018, 14:56:16

Fort Boyard. La célèbre épreuve des cylindres supprimée du jeu

Décriée pour son sexisme, l’épreuve « des cylindres » ne fera plus partie des défis à relever par les candidats de « Fort Boyard ». La production du programme de France 2 confie avoir été « sensible » aux critiques mais évoque également la nécessité de renouveler les jeux proposés dans l’émission.

Image

Article complet sur https://www.ouest-france.fr/medias/tele ... eu-5758650
Certes, il ne s'agit que d'un jeu télévisé, mais la suppression des deux épreuves, sous la pression de certains groupes communautaires, illustre assez bien la tyrannie de la pensée désormais exercée par ces groupes de pression.

Spartiate
Messages : 59
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Quand la police de la pensée menace la création (littéraire, cinématographique, humoristique, etc.)

Message non lu par Spartiate » 14 mai 2018, 15:24:15

Je suis tombé sur une rediffusion de Fort Boyard, avec cette fameuse épreuve des cylindres. Je serais resté indifférent si la rediffusion n'était pas sur... Gulli. Sur une chaîne pour enfants, on avait donc en gros plan la poitrine imposante d'une des candidates, avec des sous-entendus assez lourds en provenance de ses co-équipiers. Mais la faute incombe davantage à la chaîne qu'à la production. Même si les choix de Fort Boyard sont clairement orientés : pour cette épreuve, ce sont systématiquement des femmes bien loties qui sont choisies.

Avatar du membre
Jean
Messages : 4373
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: Quand la police de la pensée menace la création (littéraire, cinématographique, humoristique, etc.)

Message non lu par Jean » 14 mai 2018, 16:47:39

Spartiate a écrit :
14 mai 2018, 15:24:15
Je suis tombé sur une rediffusion de Fort Boyard, avec cette fameuse épreuve des cylindres. Je serais resté indifférent si la rediffusion n'était pas sur... Gulli. Sur une chaîne pour enfants, on avait donc en gros plan la poitrine imposante d'une des candidates, avec des sous-entendus assez lourds en provenance de ses co-équipiers. Mais la faute incombe davantage à la chaîne qu'à la production. Même si les choix de Fort Boyard sont clairement orientés : pour cette épreuve, ce sont systématiquement des femmes bien loties qui sont choisies.
Cela dit les enfants ont souvent été nourris aux seins...

Spartiate
Messages : 59
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Quand la police de la pensée menace la création (littéraire, cinématographique, humoristique, etc.)

Message non lu par Spartiate » 14 mai 2018, 17:22:49

Jean a écrit :
14 mai 2018, 16:47:39
Spartiate a écrit :
14 mai 2018, 15:24:15
Je suis tombé sur une rediffusion de Fort Boyard, avec cette fameuse épreuve des cylindres. Je serais resté indifférent si la rediffusion n'était pas sur... Gulli. Sur une chaîne pour enfants, on avait donc en gros plan la poitrine imposante d'une des candidates, avec des sous-entendus assez lourds en provenance de ses co-équipiers. Mais la faute incombe davantage à la chaîne qu'à la production. Même si les choix de Fort Boyard sont clairement orientés : pour cette épreuve, ce sont systématiquement des femmes bien loties qui sont choisies.
Cela dit les enfants ont souvent été nourris aux seins...
De la même manière qu'ils sortent du vagin en règle générale. Quelle conclusion doit-on en tirer ? :)

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 4450
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Quand la police de la pensée menace la création (littéraire, cinématographique, humoristique, etc.)

Message non lu par Yakiv » 14 mai 2018, 19:13:23

Franchement, c'est dommage d'en arriver là.
Le truc, c'est qu'il y a très peu d'épreuves qui mettaient en valeur le physique des mecs, d'où l'impression donnée que ce sont toujours les filles qui doivent montrer leur corps.

Avatar du membre
Jean
Messages : 4373
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: Quand la police de la pensée menace la création (littéraire, cinématographique, humoristique, etc.)

Message non lu par Jean » 15 mai 2018, 17:15:12

Spartiate a écrit :
14 mai 2018, 17:22:49
Jean a écrit :
14 mai 2018, 16:47:39
Spartiate a écrit :
14 mai 2018, 15:24:15
Je suis tombé sur une rediffusion de Fort Boyard, avec cette fameuse épreuve des cylindres. Je serais resté indifférent si la rediffusion n'était pas sur... Gulli. Sur une chaîne pour enfants, on avait donc en gros plan la poitrine imposante d'une des candidates, avec des sous-entendus assez lourds en provenance de ses co-équipiers. Mais la faute incombe davantage à la chaîne qu'à la production. Même si les choix de Fort Boyard sont clairement orientés : pour cette épreuve, ce sont systématiquement des femmes bien loties qui sont choisies.
Cela dit les enfants ont souvent été nourris aux seins...
De la même manière qu'ils sortent du vagin en règle générale. Quelle conclusion doit-on en tirer ? :)
Que toutes ces expériences ne les ont pas traumatisé.

C'est le "regard" malsain des adultes qui suscitent des problèmes

pierre30
Messages : 6860
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Quand la police de la pensée menace la création (littéraire, cinématographique, humoristique, etc.)

Message non lu par pierre30 » 15 mai 2018, 18:38:00

Couvrez ce sein que je ne saurais voir. (Molière)
Comme quoi la pudibonderie ne date pas d'hier.
Aux USA ils auraient fait un scandale et mis le producteur au ban.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 4450
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Quand la police de la pensée menace la création (littéraire, cinématographique, humoristique, etc.)

Message non lu par Yakiv » 16 mai 2018, 09:08:22

Je crois que cette décision suit un mouvement féministe général, et à mon avis, ce n'est pas le fait que des atouts de jolies femmes soient mis en valeur qui dérange (puritanisme), c'est plutôt le fait que ce soit toujours les femmes qui s'y collent.


Avatar du membre
artragis
Messages : 7187
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Re: Quand la police de la pensée menace la création (littéraire, cinématographique, humoristique, etc.)

Message non lu par artragis » 15 juin 2018, 07:40:20

il serait encore largement bien diffusé aujourd'hui. Il l'est encore parfois sur rire et chanson.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50137
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Quand la police de la pensée menace la création (littéraire, cinématographique, humoristique, etc.)

Message non lu par Nombrilist » 15 juin 2018, 07:51:06

Le sketch n'est pas raciste vu qu'en fait c'est la bourgeoise blanche qui est caricaturée, pas le noir en lui-même.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Répondre

Retourner vers « Votre coup de "gueule" / coup de coeur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré