La tva sociale

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 24 déc. 2009, 18:53:00

 
si j'ai bien compris ce qui est proposé c'est de réduire les charges sociales que subissent les employés et de le reporter vers une augmentation légère de la TVA.
Oui, il s'agit d'une réduction des cotisations sociales des salariés que l'on compte compenser par une légère augmentation de la TVA.

Seulement cette réduction des cotisations sociales des salariés peut soit se faire avec maintien du salaire brut, et dans ce cas se transformer en une augmentation du salaire net des employés, soit se faire sans maintien du salaire brut, et donc dans ce cas se transformer en une réduction de la part des revenus de l'entreprise attribuée aux salaires.

C'est là tout le problème.

La population qui touche un salaire ( grosso modo 85 à 90% de la population active ( qui est de 28 millions de personnes en 2009 ) en retirant les chomeurs, les RMIstes, les artisans et les patrons  ) n'est pas dutout la même population qui consomme et achète des produits ( grosso modo 43 millions de personnes en 2009, c'est à dire la population totale 65 millions d'habitants - 22 millions d'enfants ).

En considérant qu'effectivement les revenus de ces 85%-90% de la population active se retrouveraient augmentés grâce à cette mesure, ce qui comme je l'explique est déjà une supposition fausse, cela ferait 15-20 millions de personnes qui seraient touchées par l'augmentation de la TVA mais non touchées par le gain en salaire.

Parmi ces 15-20 millions de personnes, il y a les plus pauvres, pour qui une augmentation de la TVA équivaut à des privations VITALES supplémentaires, car même si la légère augmentation de la TVA se traduit seulement par qqs centimes dans leur budget, pour quelqu'un qui est en situation de privation ( c'est à dire qui n'a pas assez d'argent pour satisfaire à ses besoins vitaux correctement ), quelques centimes c'est beaucoup.
Tandis que pour une personne riche pour qui une variation de la TVA équivaut à une augmentation de l'ordre de qqs euros ( 2 ou 3 euros ), c'est sans conséquences pour eux, leur budget ne se joue pas à quelques euros près.
Les grands gagnants d'une telle mesure seraient évidement les plus hauts salaires.

Une telle mesure est donc forcément INJUSTE socialement.

Mais de plus, transférer des contributions sociales de la population active vers une population plus large n'aurait pour effet que d'augmenter la TVA ( ce qui serait néfaste pour la consommation en se traduisant par de l'inflation en plus d'être injuste socialement ), même une éventuelle augmentation des revenus des travailleurs ne compenserait pas cet effet négatif sur la consommation. C'est une mesure qui est absurde économiquement comme socialement.

Mais comme j'ai expliqué, de toute façon, ceux qui militent pour la TVA sociale y voient une façon d'augmenter la compétitivité des entreprises. Donc cela suppose forcément un non maintien du salaire brut.

Ceux qui parlent d'augmentation de la compétitivité des entreprises et d'augmentation des salaires nets des travailleurs sont soient naifs ( en croyant qu'ils auront le beurre et l'argent du beurre ) soit malhonnêtes en jouant sur la confusion et sur les détails.

Ainsi donc l'idée est bel et bien de mettre en place une mesure néfaste pour la consommation en espérant que les gains de compétitivité des entreprises se traduiront par des effets ayant un impact bénéfique supérieur sur l'économie.

Hors comme je disais notre économie est soutenue à 30% par l'exportation et à 70% par la consommation.

Est-ce que tu comprends déjà cela ?

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 24 déc. 2009, 23:21:00

Parmi ces 15-20 millions de personnes, il y a les plus pauvres, pour qui une augmentation de la TVA équivaut à des privations VITALES supplémentaires, car même si la légère augmentation de la TVA se traduit seulement par qqs centimes dans leur budget
Quel est le pourcentage de TVA payé par les plus pauvres ?

A la grosse louche,
1/3 de leur budget passe en logement, souvent social, sur lequel ils ne paient pas de TVA. Ces logements comprenent souvent l'eau, le gaz et l'électricité en forfait.
1/3 va en frais de cantine, frais scolaires etc, qui ne sont pas assujettis.
Reste 1/3 pour l'alimentation, les vêtements, etc.

Or, tu me citais l'autre jour un budget de 600 euros. Ce tiers serait donc de 200 euros. Soit une TVA supplémentaire d'1 %= 2 euros.

Moins qu'un verre de bière par mois ! Ou quelques cigarettes...

Sans compter que ces 2 € se répercuteraient sur l'index de leurs allocs.

Crois-tu que cela vaille une discussion ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 25 déc. 2009, 14:01:00

Mais alors le Président de la République, ardent defenseur de cette TVA se serait trompé...je te rappelle qu'elle était pourtant incluse dans le projet présidentiel.

En réalité, s'il est nécessaire d'établir une TVA sociale, c'est sur les produits importées qu'il faut l'imputer, sinon, effectivement, elle ne constituerait qu'un impôt supplémentaire frappant l'ensemble de la population dans le seul souci d'assurer la TVA reduite dans la restauration qui ne n'est pas encore répercutée.

Mais on entrerait alors là en ocntradiction avec le Traité de Lisbonne promu par le même individu...Incoherence totale !

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 25 déc. 2009, 16:20:00

Où vas-tu chercher l'idée absurde et impraticable d'appliquer une TVA supplémeaatire sur lesproduits importés ?
Et que ferais-tu de produits français réalisés à partir de produits importés ?
Non, la TVA "sociale", telle que patiquée en Allemagne, est bien un impôt supplémentaire particulièrement soft (1 % des TVA) et destiné à financer le nombre croissant de dépendants.

Personnellemet, je serais plutôt d'avis de donner un solide coup de balais dans ces dépendants illégitimes, mais ce n'est pas politiquement correct !

A se demander si la France devra être totalement exangue avant de réagir à ce parasitisme.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 26 déc. 2009, 14:03:00

Parasitisme renforcée par les regularisations de Besson et de Sarkozy en matière d'immigration clandestine.....

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 26 déc. 2009, 15:25:00

Mais oui, Weeker, qu'il est méchant le Monsieur ! 20.000 régularisations de clandestins (travaillant régulièrement et depuis longtemps) sur 400.000 demanders, soutenus à mort par le PS !

http://www.nationspresse.info/?p=70996

Sur 65 millions d'habitants, cela fait 0, 003 % !!! Sûr que cela va changer la donne !
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 26 déc. 2009, 20:03:00

Naïveté que de croire qu'il n'a procèdé qu'à 20 000 regularisations.

Selon les propres chiffres du ministère, c'est 400 000 personnes qui auraient été regularisées, pour 20 000 expulsions sur la base de critères dont j'attend encore qu'on les définisse !

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 26 déc. 2009, 20:23:00

Bonjour,

Une fois de plus wesker ce n'est pas le sujet, il y a des sujets sur l'immigration, il suffit juste de chercher un peu icon_biggrin

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 26 déc. 2009, 21:22:00

Je t'ai donné les chiffres : 20.000 régularisations et environ 19.500 expulsions. si tu contestes ces chiffres, soit aimable de donner une source.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 26 déc. 2009, 21:33:00

Bonjour,

Bah mps tu ne lis plus mes messages ? Je suis déçu, mais le sujet reste la TVA sociale, on pourrait peut y débattre à nouveau.

D'ailleurs mps, tu dis : "Non, la TVA "sociale", telle que patiquée en Allemagne, est bien un impôt supplémentaire particulièrement soft (1 % des TVA) et destiné à financer le nombre croissant de dépendants."

Pourtant si l'on baisse les charges sociales, et que l'on augmente d'un point la Tva, cela devient neutre donc il n'y a pas d'impôt supplémentaire, mais ça augmente quand même les salaires non ? Ce qui permet de consommer un peu plus.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 27 déc. 2009, 13:22:00

Exactement....Mais en France cette modification de la fiscalité nécessite une autorisation de Bruxelles....Le transfert de fiscalité aurait pû être mis en débat en prévoyant des compensations auprès des organismes sociaux qui se verraient priver de recettes, mais c'est une promesse vite oublié...

Ah pardon, c'est vrai que la France change sous Sarkozy....Mais on oublie de préciser dans quel sens !

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 27 déc. 2009, 14:51:00

Pourtant si l'on baisse les charges sociales, et que l'on augmente d'un point la Tva, cela devient neutre donc il n'y a pas d'impôt supplémentaire, mais ça augmente quand même les salaires non ? Ce qui permet de consommer un peu plus.
Sauf que les charges sociales, il n'y a que les salariés et les indépendants qui les paient, soit 24 millions sur une population de pous de 65 millions !

Tu auras donc une toute petite hausse de 1 % de pouvoir d'achat ... pour un bon tiers de la population, et ue diminution pour les autres 2/3.

C'est donc bien un impôt.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 27 déc. 2009, 19:45:00

Que nous proposait l'UMP dans son programme présidentiel !

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 28 déc. 2009, 01:16:00

politicien a écrit : Bonjour,

Bah mps tu ne lis plus mes messages ? Je suis déçu, mais le sujet reste la TVA sociale, on pourrait peut y débattre à nouveau.

D'ailleurs mps, tu dis : "Non, la TVA "sociale", telle que patiquée en Allemagne, est bien un impôt supplémentaire particulièrement soft (1 % des TVA) et destiné à financer le nombre croissant de dépendants."

Pourtant si l'on baisse les charges sociales, et que l'on augmente d'un point la Tva, cela devient neutre donc il n'y a pas d'impôt supplémentaire, mais ça augmente quand même les salaires non ? Ce qui permet de consommer un peu plus.
J'ai expliqué le contraire, c'est très frustrant de voir des gens répondre sans lire les messages, surtout de la part d'un modérateur.

pierre30
Messages : 9024
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 28 déc. 2009, 10:28:00

Les charges sociales représentent environ l’équivalent de 45% du montant du salaire net. Elles sont payées par l’entreprise (environ 22%) et par le salarié (environ 23% prélevés sur le salaire brut).

Si on réduit la part payée par le salarié et qu’on transfère ces charges sur la TVA :
• Le coût du travail ne baisse pas pour l’entreprise
• Le salaire net augmente conformément à l’allègement des charges
• Les charges sont payées par le biais de la TVA (pas de réduction ni d’augmentation des prélèvements)
• Les charges sont réparties entre les revenus du travail et les autres revenus (revenus du capital, revenus des personnes étrangères de passage en France). Cela devrait plaire à Logan. C’est un nouveau prélèvement pour les gens qui vivent des revenus du capital, mais c’est une augmentation du pouvoir d’achat pour les revenus du travail. Quant aux revenus des pensionnés et retraités, c’est à l’état de compenser les impacts.
• Cela n’a pas d’effet sur la répartition des achats entre les biens produits en France et les biens importés.
• 1% de TVA correspondent à un abaissement nettement plus important des charges salariales (la TVA s’applique sur toute la valeur ajoutée, alors que les charges s’appliquent uniquement sur les salaires)

En résumé, il s’agit d’une mesure qui permet d’augmenter les revenus du travail et de taxer les autres revenus. Est-ce souhaitable ? C’est affaire de décision politique.


Si on réduit la part payée par l’entreprise et qu’on transfère ces charges sur la TVA :
• Le coût du travail baisse pour l’entreprise
• Le salaire net n’augmente pas.
• Les prix augmentent dans un premier temps. Ils se stabilisent à un équilibre qui dépend du choix que font les entreprises entre baisser les prix HT ou augmenter les marges.
• Les charges sont payées par le biais de la TVA (pas de réduction ni d’augmentation des prélèvements). Ce point est délicat car il dépend de l’attitude des entreprises qui baisseront ou pas les prix HT.
• Les charges sont réparties entre les revenus du travail et les autres revenus (revenus du capital, revenus des personnes étrangères de passage en France). Si les entreprises baissent les prix HT, le pouvoir d’achat des revenus du travail augmente. Dans le cas contraire, il diminue. C’est un nouveau prélèvement pour les gens qui vivent des revenus du capital.
• Cela favorise l’achat des biens produits en France à moyen terme (les entreprises baissent leurs prix HT) en baissant les coûts de production et en taxant les importations. Mais cela entraîne également une distorsion de concurrence au sein de l’UE.
• 1% de TVA correspondent à un abaissement nettement plus important des charges salariales (la TVA s’applique sur toute la valeur ajoutée, alors que les charges s’appliquent uniquement sur les salaires)

C’est une mesure économique de protectionnisme soft qui présente un risque d’inflation dans le cas où les entreprises choisissent d’augmenter leurs marges. A moyen terme cette mesure doit permettre d’atteindre un équilibre qui favorise l’emploi et la production en France. Mais ce moyen terme est difficile à maîtriser. C’est donc une décision difficile à prendre particulièrement en période de crise. Mais la France n’est-elle pas en crise depuis 10 ans ????
Le but est d’augmenter le PIB. Celui-ci dépend des achats de biens produits en France par les résidents et aussi des biens exportés.
Il favorise les achats de biens produits en France en pénalisant les importations et en baissant les coûts de la production locale.
Il favorise les exportations en baissant les coûts des biens exportés. Cette baisse des coûts est compensée par les taxes prélevées sur les importations.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré