La nouvelle religion verte

Vous souhaitez parler des problèmes de religion dans notre pays ou parler de philosophie c'est içi
En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59214
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 18 févr. 2010, 21:56:00

Il n'est pas question de sortir du nucléaire en France. Tu n'as pas du bien entendre les nombreux discours de Sarko sur le sujet.
Concernant les énergies alternatives, il faudrait environ 1000 ha de panneaux photovoltaïque (bien orientés) pour fournir la même quantité d'énergie qu'une centrale nucléaire (sachant qu'après 6 ans d'utilisation seulement, on commence à retirer du bénéfice énergétique). Je vous passe l'exemple avec les éoliennes.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 18 févr. 2010, 22:08:00

La technologie des panneaux solaire est en plein essor depuis une dizaine d'année dans la "silicon valley" israélienne, située dans le désert Neguev. Une équipe de chercheurs ont développé un panneau solaire plus de mille fois plus efficace que les panneaux modernes. C'était il y a quelques années. Des études sont en court pour tester cette technologie en Californie, affaire à suivre.

Il est aussi question de capter l'énergie du soleil en altitude, voir en orbite. Les rendements sont impressionnants !

Tout cela pour dire qu'il ne s'agit que d'une bête question de technologie, tout en ayant bien en tête qu'il est beaucoup plus facile d'améliorer les rendements énergétiques d'une technologie récente telle que les panneaux solaires, que de perfectionner une technologie déjà bien avancée telle que celle du nucléaire. Les progressions dans le solaire et l'éolien - pour ne citer que ces deux sources - sont plus rapides que celles qui concernent le progrès de l'industrie nucléaire. J'ajoute qu'il ne se passe pas une année sans qu'un laboratoire de recherche ne déclare avoir trouvé un nouveau moyen de produire de l'énergie.

Pour moi le pari du tout nucléaire est un choix conservateur et frileux. Il reste crispé sur ses maigres avantages, nie ses inconvénients par embarras et refuse de bouger ses lignes car trop de fric est en jeu.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 19 févr. 2010, 13:45:00

Et encore si on avait consacré autant d'argent ces 20 derniéres années pour la recherche en énergie solaire que pour le nucléaire, nous n'aurions plus de ces centrales qui sont autant de bombes à retardement.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 19 févr. 2010, 14:13:00

Et encore si on avait consacré autant d'argent ces 20 derniéres années pour la recherche en énergie solaire que pour le nucléaire, nous n'aurions plus de ces centrales qui sont autant de bombes à retardement.
l'idée de la centrale-bombe à retardement est assez ancrée dans les pensées, pourtant, les accidents nucléaires, bah voila quoi, c'est pas tout le temps. Sans compter qu'une centrale, c'est pas facile à faire exploser hein.
Pour moi le pari du tout nucléaire est un choix conservateur et frileux.
si le choix du tout nucléaire avait été fait, alors oui, ça aurait été ce type de choix.
. Les progressions dans le solaire et l'éolien - pour ne citer que ces deux sources - sont plus rapides que celles qui concernent le progrès de l'industrie nucléaire.
c'est exact, mais c'est surtout des progrès dans le stockage de l'énergie qui ont été fait ! Aujourd'hui, on peut arriver sur un super rendement côté centrale si on veut, mais le mieux reste encore de faire des lieux de stockage énergétique.
Quant au duo solaire/éolien, il est selon moi le futur de l'afrique saharienne, puisque vent et soleil c'est le quotidien là bas.
Enfin, les centrales nucléaires vont petit à petit s'engager vers la fusion qui dans ving années devrait pointer le bout de son nez chez les grandes puissances.
Enfin, il faudra aussi apprendre à faire du hptovoltaïque moins poluant, c'est ça le défit.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 19 févr. 2010, 14:18:00

"l'idée de la centrale-bombe à retardement est assez ancrée dans les pensées, pourtant, les accidents nucléaires, bah voila quoi, c'est pas tout le temps. Sans compter qu'une centrale, c'est pas facile à faire exploser hein."

Le danger existe, cela n'arrive pas souvent, mais cela arrive et plus souvent qu'ont nous le dit. Mais si c'est trés facile à faire sauter, il suffit d'un sabotage au niveau du refroidissement.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 19 févr. 2010, 14:22:00


Le danger existe, cela n'arrive pas souvent, mais cela arrive et plus souvent qu'ont nous le dit. Mais si c'est trés facile à faire sauter, il suffit d'un sabotage au niveau du refroidissement.
"il suffit de"... oui, il suffit aussi de couper l'aprovisionnement en barre de graphite, il suffit de mettre trop de réactif dans le réacteur, il suffit de péter un tuyau, il suffit de faire ci, ou de faire ça. Mais si rien n'est impossible (j'en suis conscient hein), c'est pas facile, et puis même pour les terroristes, l'interêt n'est pas très grand, autant casser la tour eiffel serait interessant,autant casser un EPR...
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 19 févr. 2010, 15:03:00

Quand le mossad ira faire péter la future centrale iranienne, on verra bien si c'est facile ou pas et si cela a un effet sur la chute de la barbe ...

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 19 févr. 2010, 20:44:00

Il y a quelques années des militants écolos avaient pénétré dans une centrale nucléaire et en été resorti sans problème; ils s'était approché au plus prêt du noyau du réacteur à la limite du raisonable et avaient taqué à la peinture rouge BOUM, comme tu dis artragis tout est possible. Pour casser un EPR, il faudrait déjà en avoir un qui fonctionne.

Avatar du membre
avatabanana
Messages : 1038
Enregistré le : 06 oct. 2009, 00:00:00

Message non lu par avatabanana » 20 févr. 2010, 10:36:00

racaille a écrit : La technologie des panneaux solaire est en plein essor depuis une dizaine d'année dans la "silicon valley" israélienne, située dans le désert Neguev. Une équipe de chercheurs ont développé un panneau solaire plus de mille fois plus efficace que les panneaux modernes. C'était il y a quelques années. Des études sont en court pour tester cette technologie en Californie, affaire à suivre.

Il est aussi question de capter l'énergie du soleil en altitude, voir en orbite. Les rendements sont impressionnants !

Tout cela pour dire qu'il ne s'agit que d'une bête question de technologie, tout en ayant bien en tête qu'il est beaucoup plus facile d'améliorer les rendements énergétiques d'une technologie récente telle que les panneaux solaires, que de perfectionner une technologie déjà bien avancée telle que celle du nucléaire. Les progressions dans le solaire et l'éolien - pour ne citer que ces deux sources - sont plus rapides que celles qui concernent le progrès de l'industrie nucléaire. J'ajoute qu'il ne se passe pas une année sans qu'un laboratoire de recherche ne déclare avoir trouvé un nouveau moyen de produire de l'énergie.

Pour moi le pari du tout nucléaire est un choix conservateur et frileux. Il reste crispé sur ses maigres avantages, nie ses inconvénients par embarras et refuse de bouger ses lignes car trop de fric est en jeu.
le problème de l'énergie solaire n'est pas un problème de rendement, au niveau du sol, même si on récupérait tout, on récupérerait peu de chose.

Je serai intéresse par une étude sérieuse sur le bilan énergétique et financier des panneaux solaires. Je ne suis pas sûr que ce soit rentable avant des décennies d'utilisation si tant est qu'ils durent si longtemps. Quoiqu'il en soit, ce ne sera toujours qu'une énergie d'appoint au moment d'ailleurs où en a le moins besoin.

Récupérer l'énergie solaire dans l'espace est peut-être théoriquement plus viable. Reste à mettre au point l'acheminement de l'énergie sur la terre, un acheminement puissant et robuste... ? Quant au coût de la mise en place de l'installation, je n'ose y penser dans l'immédiat...

Que reste-t-il hors pétrole et gaz permettant d'obtenir des puissances conséquentes ? Le charbon et le nucléaire.

Car l'hydraulique on en a fait le tour du moins chez nous et l'éolien reste un appoint pour le moins modeste en puissance qui nécessite une production de base à ses côtés.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59214
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 20 févr. 2010, 13:09:00

"Je serai intéresse par une étude sérieuse sur le bilan énergétique et financier des panneaux solaires. Je ne suis pas sûr que ce soit rentable avant des décennies d'utilisation si tant est qu'ils durent si longtemps. Quoiqu'il en soit, ce ne sera toujours qu'une énergie d'appoint au moment d'ailleurs où en a le moins besoin."

J'ai déjà répondu à cette question dans un post plus haut.

"Que reste-t-il hors pétrole et gaz permettant d'obtenir des puissances conséquentes ? Le charbon et le nucléaire."

Oui, il reste 200 ans de charbon à utiliser.

"Car l'hydraulique on en a fait le tour du moins chez nous et l'éolien reste un appoint pour le moins modeste en puissance qui nécessite une production de base à ses côtés."

On n'a pas fait le tour de l'hydraulique marin. L'éolien est en effet marginal.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 20 févr. 2010, 15:07:00

avatabanana a écrit :La technologie des panneaux solaire est en plein essor depuis une dizaine d'année dans la "silicon valley" israélienne, située dans le désert Neguev. Une équipe de chercheurs ont développé un panneau solaire plus de mille fois plus efficace que les panneaux modernes. C'était il y a quelques années. Des études sont en court pour tester cette technologie en Californie, affaire à suivre.

Il est aussi question de capter l'énergie du soleil en altitude, voir en orbite. Les rendements sont impressionnants !

Tout cela pour dire qu'il ne s'agit que d'une bête question de technologie, tout en ayant bien en tête qu'il est beaucoup plus facile d'améliorer les rendements énergétiques d'une technologie récente telle que les panneaux solaires, que de perfectionner une technologie déjà bien avancée telle que celle du nucléaire. Les progressions dans le solaire et l'éolien - pour ne citer que ces deux sources - sont plus rapides que celles qui concernent le progrès de l'industrie nucléaire. J'ajoute qu'il ne se passe pas une année sans qu'un laboratoire de recherche ne déclare avoir trouvé un nouveau moyen de produire de l'énergie.

Pour moi le pari du tout nucléaire est un choix conservateur et frileux. Il reste crispé sur ses maigres avantages, nie ses inconvénients par embarras et refuse de bouger ses lignes car trop de fric est en jeu.
le problème de l'énergie solaire n'est pas un problème de rendement, au niveau du sol, même si on récupérait tout, on récupérerait peu de chose.
avatabanana a écrit :Je serai intéresse par une étude sérieuse sur le bilan énergétique et financier des panneaux solaires. Je ne suis pas sûr que ce soit rentable avant des décennies d'utilisation si tant est qu'ils durent si longtemps. Quoiqu'il en soit, ce ne sera toujours qu'une énergie d'appoint au moment d'ailleurs où en a le moins besoin.
J'ai lu il y a deux ou trois ans un article qui donnait un ordre d'idée en se basant sur les capacités du nouveau panneau solaire israélien dont je parlais plus haut. Il était dit que poser ces panneaux sur quelques kilomètres carrés dans le désert suffiraient à fournir suffisamment d'électricité pour l'ensemble de la population israélienne. Reste évidemment tous les problèmes techniques liés au stockage mais je ne vois pas ce qui nous empêhe de penser que ce problème sera réglé très prochainement. Bien avant la mise au point de la fusion nucléaire par exemple.
avatabanana a écrit :Récupérer l'énergie solaire dans l'espace est peut-être théoriquement plus viable. Reste à mettre au point l'acheminement de l'énergie sur la terre, un acheminement puissant et robuste... ? Quant au coût de la mise en place de l'installation, je n'ose y penser dans l'immédiat...
Dans le même genre d'idée, des essais grandeur nature sont fait pour capter les vents à très haute altitude. Il suffit d'un bête câble électrique pour acheminer l'énergie jusqu'en bas. Avec la multiplication de ce genre d'invention très décentralisée, on pour à terme être autonome en énergie sans avoir à passer par le système centralisé des centrale nucléaires polluantes.
avatabanana a écrit :Que reste-t-il hors pétrole et gaz permettant d'obtenir des puissances conséquentes ? Le charbon et le nucléaire.

Car l'hydraulique on en a fait le tour du moins chez nous et l'éolien reste un appoint pour le moins modeste en puissance qui nécessite une production de base à ses côtés.
Il est clair que pour l'instant, seul le moteur thermique - sous toutes ses formes - nous permet de nous élever dans les airs et de faire de cette capacité une entreprise à caractère commerciale. Je ne connais pas de méthode alternative, à moins d'utiliser certains carburants de fusées qui ne sont pas des produits dérivés du pétrole. Mais cela ne serait pas exploitable compte-tenu des coûts...

Par contre, sur l'hydraulique, nous sommes loin d'avoir épuisé toutes les solutions. Les pays scandinaves, par exemple, sont en train de mettre au point des mini usines à vagues flottantes. Il suffira de les multiplier à la demande et de les laisser dériver suivant les courants marins. Il est aussi question d'exploiter la puissance des cataractes sous-marines, et aussi des courants marins de grand fond. Enfin, certains labos travaillent sur l'exploitation de l'énergie thermique créée par le différentiel des températures des différents courants. Bref les barages et les usines maréemotrices ne sont pas les seules perspectives qui s'ouvrent à nous.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 20 févr. 2010, 16:04:00


Il est clair que pour l'instant, seul le moteur thermique - sous toutes ses formes - nous permet de nous élever dans les airs
Le projet solar-impulse ne se sert pas de moteur thermique.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Répondre

Retourner vers « Philo / Religion »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré