Interdiction de la burqa ?

Vous souhaitez parler des Français, de leurs origines (régions françaises, de leur cultures... ), et ceux dont on ne parle pas (SDF, sans papiers...) c'est ici
Répondre
Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 18 janv. 2010, 16:16:00

Très bon discours réthorique de Copé.
Mais je soutiens à 100% Dumas, puisqu'il a fondamentalement raison.

Le prétexte sécuritaire, ou d'identification est absurde, car le code pénal stipule que n'importe quel citoyen français doit se soumettre au contrôle d'identité en cas de nécessité*.
Le prétexte identitaire est aussi absurde, car en opposition avec le libéralisme politique, et la démocratie.
Le prétexte laïque est encore plus absurde puisque la laïcité ne tolère pas l'interdiction de se vêtir selon son culte religieux.
Et le prétexte de la subordination du "vivre ensemble" de Copé vient finalisé l'enchaînement de toute ces absurdités.

*Sachez que vous pouvez refuser un contrôle d'identité sous certaines conditions.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 janv. 2010, 16:26:00

Et le fait que des femmes soient condamnées à la non-eixstence vis à vis des tiers, cela ne te dérange pas ?

Comment peux-tu d'autre part accepter la burqa et pas la cagoule ? A moins que tu ne souhaites la généralisation d'une société de "bndits masqués" ?

L'identification des burqas, laisse-moi rire ! Ces emmnurées refusent de se dévoiler devant un homme, et il faut donc les ramener à l'hôtel de Police pour les faire identifier. Pratique.

Et vis à vis de leurs gosses, tu crois que cela facilite leur intégration quand c'est un tas de loques qui vient les chercher ?

Ou le travail du professeur qui assure la sortie, et qui n'a de choix qu'entre remettre un petit à Allah sait quoi, ou appeler une collègue s'il en reste pour identifier la mère ?

Et quand ils sont adolescents ? Réalises-tu qu'ils ne peuvent jamais ramener un copain à la maison ?

Tout cela pour satisfaire à la jalousie d'un mari, ou à la bigotterie d'une femme qui confond religion de déguisement ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 18 janv. 2010, 16:52:00

Leurs conditions de vie est le cadet de mes soucis. Si ils veulent être libre de ne pas l'être, tant pis pour eux...

Avatar du membre
BéaBa
Messages : 38
Enregistré le : 29 nov. 2009, 00:00:00
Localisation : Yvelines

Message non lu par BéaBa » 18 janv. 2010, 17:11:00

Aucune civilisation, aucune religion, hormis l'Islam dans sa vision la plus intégriste n'impose aux femme de se cacher le visage.
En Occident sueles les illuminées qui pensent que c'est la volonté d'Allah et les provocatrices, réclament le droit de se dissimuler le visage.
Quand aux autres femmes, elles le font car leur environnement social les y pousse, rien que pour celles là, il devrait être interdit de se promener le visage camouflé.

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 18 janv. 2010, 17:32:00

On parle dans le cas présent de la législation en France, je maintiens cette interdiction est anti-laïque.

Tout est mélangé, la condition de vie féminine est hors de ce débat du port de la burqa.
On diabolise sans cesse l'Islam, alors que les autres religions sont aussi absurde et injuste.
Si on interdit la burqa, interdisons tout autre signe religieux visible dans les lieux publics. Kippa, niqab, les habits de soeurs... etc...
C'est tout ou rien.

Avatar du membre
BéaBa
Messages : 38
Enregistré le : 29 nov. 2009, 00:00:00
Localisation : Yvelines

Message non lu par BéaBa » 18 janv. 2010, 17:53:00

Libre penseur a écrit :On parle dans le cas présent de la législation en France, je maintiens cette interdiction est anti-laïque.
Tout est mélangé, la condition de vie féminine est hors de ce débat du port de la burqa.
On diabolise sans cesse l'Islam, alors que les autres religions sont aussi absurde et injuste.
Si on interdit la burqa, interdisons tout autre signe religieux visible dans les lieux publics. Kippa, niqab, les habits de soeurs... etc...
C'est tout ou rien.
Les signes religieux que vous citez ne camouflent pas le visage.
Peut-on concevoir une société où toutes les femmes, et pourquoi pas tous les hommes, seraient masqués ? Bien évidement non, car le problème d'identification se poserait à chaque instant.

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 18 janv. 2010, 18:20:00

La niqab recouvre le visage, et le hijab recouvre les cheveux et le reste du corp comme l'habit des soeurs.

Le problème d'identification n'a pas raison d'être puisqu'il suffit pour les corps de sécurité de demander la carte d'identité et de demander à ces femmes de soulever leur voile, si elles refusent elles subiront les foudres de la loi.

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 18 janv. 2010, 18:55:00

avec l islame, il faut etre ferme, pas de compromis, ,
sinon la moindre tolerance est resente comme de la faiblesse
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 janv. 2010, 23:24:00

Le problème d'identification n'a pas raison d'être puisqu'il suffit pour les corps de sécurité de demander la carte d'identité et de demander à ces femmes de soulever leur voile, si elles refusent elles subiront les foudres de la loi.
Ce n'est pas comme cela que les choses se passent dans la pratique, du moins si les policiers interpellant sont uniquement des garçons.
En fait, si c'est un être humain et non un robot qui est caché par cet emballage intégral, les protestations pseudo-religieuses fusent sous le grillage.
Il faut alors embarquer "la chose", et l'ammener au poste, pour vérificationpar un agent féminin.
Comme si la Police n'avait pas mieux à faire ...

Je suis donc 100 % d'accord avec Lambertini !
- Aujourd'hui, on invoque fallacieusement la religion pour lancer dans nos rues des fantômes inidentifiables ;
- aujourd'hui aussi la Sécurité sociale prend à sa charge les "réparations d'hymen" des candidates au mariage
- demain, on exigera que nos hopitaux pratiquent gracieusement des excisions icon_evil
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Lou
Messages : 228
Enregistré le : 12 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par Lou » 26 janv. 2010, 17:19:00

Certains pays dont sont originaires la plupart des personnes portant la burka nous impose lorsque l'on visite certains lieux ou monument une tenue vestimentaire.
Il doit être de même pour ces personnes dans notre pays lorsqu'elle se rendent dans des lieux publics, cela se nomme le RESPECT.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 26 janv. 2010, 17:50:00

Exactement Lou. Mais l'arsenal juridique est suffisant à mon sens, vu qu'en cas de contrôle, que la religieuse soit emballée ou pas, les flics peuvent se permettre de fouiller l'individu.

Bon on pourrait améliorer les choses et faire un compromis qui ne manquerait pas de déchainer les passions :

Si l'on autorisait la burka transparente en plexiglass ?

On pourrait lui adjoindre des versions encore plus pratique avec le modèle à poignée (une de chaque coté) qui permet aux fonctionnaires de charger le bestiau , sans fatigue, et ainsi de faire des voyages plus rentables, pour pouvoir désensiler la madame tranquillement au poste, ou la stocker avec les autres.

Il n'y a pas de limite : Modèle en plexi teinté pour la bourgeoise, ou avec pare soleil intégriste (heu pardon, intégré) pour les sportives.

Bien sur, il faudra tout de mêm légiférer pour que le possédant soit obligé de faire homologuer son poulailler portable.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 27 janv. 2010, 21:25:00

Bonjour,

Dans le rapport que la mission parlementaire remet ce matin au président de l’Assemblée nationale, se dit défavorable à une loi d’interdiction générale.

Essentiellement pour des raisons juridiques.
Interdire la burqa dans tout l’espace public, c’est-à-dire dans la rue, ferait courir au législateur le risque de voir son texte censuré par le Conseil constitutionnel, voire par la Cour européenne des droits de l’homme.
Sur quel principe en effet fonder une interdiction générale et absolue d’avoir le visage couvert en public, étant entendu qu’en matière de police « la liberté est la règle et la restriction, l’exception » ? La dignité humaine ? « La liberté de se vêtir, y compris selon ses convictions religieuses, élément de la liberté tout court, est garantie par la déclaration de droits de l’homme et du citoyen de 1789 », répond le professeur de droit Dominique Chagnollaud.

Les députés ont bien envisagé de prohiber le port du voile intégral pour des motifs de sécurité. Las ! « Notre droit, qui protège la liberté d’aller et de venir et le respect de la vie privée, n’oblige en rien les citoyens à être reconnaissables en tous lieux et en permanence, leur a rappelé le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux. Comme toujours, lorsque les libertés publiques sont en jeu, les restrictions ne sont admises que dans des circonstances particulières.

» Enfin, l’application d’une telle loi d’interdiction générale poserait problème. « A qui s’appliquerait la sanction : à celle qui porte le voile, ou à celui qui l’y oblige ? s’est interrogé Hortefeux devant la mission. Comment savoir si une personne porte le niqab par conviction ou par soumission ? On ne peut imaginer sanctionner indifféremment un acte résultant de l’expression d’une volonté propre et un fait commis sous la contrainte, puisque, nous sommes tenus de respecter le principe fondamental du droit pénal, l’élément intentionnel de l’infraction. » Pour ces raisons juridiques complexes, la mission parlementaire a donc renoncé à une prohibition générale. Préférant limiter l’interdiction aux services publics (administrations, hôpitaux, sortie des écoles…) et aux transports.
Le risque de censure par le Conseil constitutionnel serait cette fois réduit puisque, note le rapporteur, « les contraintes que le fonctionnement des services publics impose permettent de légitimer des règles particulières ». Gouvernement et Parlement, peu désireux d’offrir une victoire aux islamistes, devraient retenir cette solution

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 27 janv. 2010, 23:17:00

Oui, j'ai entendu parler de ce rapport chèvre-choutiste, particulièrement décevant, ne tenant aucun compte de ce que de nombreuses musulmanes ont cependant dénoncé avec courage et vigueur.

La "République" cautionne les femmes zombies icon_evil
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 28 janv. 2010, 18:20:00

encore une demis mesure , les politiques sont des laches
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
raslebol
Messages : 180
Enregistré le : 19 sept. 2009, 00:00:00
Localisation : Marseille

Message non lu par raslebol » 06 févr. 2010, 12:26:00

je suis d'accord pour accorder un diplôme de couardise à nos dirigeants.
La bonne pratique voudrait que tous soient sur un pied d'égalité; c'est à dire conforme à la loi du plus grand nombre. chez nous pas de belphégore.
Que l'on ne rétorque pas soutane, robe de bure, coiffe de soeurs... Ils sont religieux au sens presque professionnel du mot. Il y a nuance avec les barbes à mama qui font débat.
Quand nous nous rendons dans des théocraties musulmanes nous les respectons me semble t'il, Pourquoi la réciproque ne se fait pas ? La Tunisie interdit le voile depuis des dizaines d'années il n'y a aucun scandale. Mais promenez vos épouses tête nue en arabie- saoudite et vous sentirez le poids de la réciproque.
Et avec quelle quantité d'illusions ai-je dû naître pour pouvoir en perdre une chaque jour ! E. Cioran

Répondre

Retourner vers « La France sa diversité et ses oubliés »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré