Immigration : VOTRE vision des choses

Vous souhaitez parler des Français, de leurs origines (régions françaises, de leur cultures... ), et ceux dont on ne parle pas (SDF, sans papiers...) c'est ici
Répondre
Avatar du membre
Aska
Messages : 184
Enregistré le : 26 déc. 2009, 00:00:00
Localisation : Guadeloupe
Contact :

Message non lu par Aska » 25 déc. 2009, 22:32:00

On en parle partout, on se tape dessus à savoir quand ca a commencé et pour quelles raisons, et au final on en oublie le principal, c'est que l'immigration est un problème qu'il faut résoudre, mais que pointer du doigt telle ou telle ethnie, telle ou telle politique, et que balancer des petites phrases amusantes qui soulagent ne changent rien : le problème ne se résoudra pas comme ca.

Actuellement c'est un thème national. Mais VOUS, je ne veux pas simplement vous demander ce que vous pensez de la situation actuelle, de ses causes et de ses conséquences, je veux en sus de celà savoir ce que VOUS FERIEZ. Quelles sont selon vous les mesures à prendre pour résoudre la question de l'immigration en France (et ce quelque soit votre point de vue initial).

Parce que la critique est facile, mais que l'art est difficile !
J'attends vos copies icon_cheesygrin Attention structuré et tout hein, par exemple 1/ analyse causes conséquences 2/ propositions de mesures à prendre voire forme d'application. Un peu de courage que diable, essayons nous pour de bon à l'exercice politique.

Je vais moi meme réflechir à tout ca icon_arrow
En vadrouille.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 25 déc. 2009, 23:52:00

Il y a deux types d'immigration à bien distinguer :

- celle qui est effective ;
- celle qui se profile dans un proche avenir.

Distinction entraînant évidemment des attitudes différentes.

1°. Immigration future : revenir au simple bon sens et aux lois en vigueur mais non-appliquées

- accueil au compte-gouttes des véritables réfugiés politiques, soit une dizaine par an, avec leur famille directe (femme et enfants).
- aucun permis d'établissement dispensé sur le territoire : la demande doit se faire préalablement, à l'Abmassade de France du pays de départ.
- mise en concordance des octrois avec les besoins du marché du travail, de telle sorte que tout primo-arrivant ait un travail garanti en arrivant.
- aucun regroupement familial dans les 3 premières années. Accordé ensuite si la preuve est apportée d'un logement convenablepour toute la famille, et de moyens suffisants pour assurer ses frais d'existence.
- aucun immigrant ne peut prétendre à aucune aide sociale avant 5 ans de travail. S'il tombe au chômage entre-temps, il est renvoyé chez lui.

2°. Immigration actuelle : pas grand chose à faire la plupart des immigrants ayant reçu d'office la nationalité française.

- toutefois, pour les étrangers non U.E. en séjour sur le territoire, expulsion vers le pays d'origine au premier délit (sauf roulage)
Les choses se compliquent s'il a une famille. En principe, la famille devra le suivre, mais les enfants etre 12 et 18 ans pourront rester en France et poursuivre leurs études en Internat, en principe aux frais de leur famille (bourses possibles). Sans quoi, ils rejoindront un lycée dans leur pays d'origine.

- pour les enfants déliquants (français comme étrangers), application stricte de la responsabilité parentale sur les mineurs. Autrement dit, tout dégât sera à charge de la famille, par prélèvement sur ses revenus sas limite de durée si nécessaire. Ceci représeterait un espoir pour les victimes, et un puissant incitant pour les familles de mieux éduquer leurs enfants.

Comme tu vois, si on peut remarquablement contrôler la nouvelle immigration, celle en place est irréversible.

Elle nous a apporté des ges tout à fait remarquables, qui seront toujours à leur place chez nous, mais aussi une lie dont on ne veut même pas dans leur propre pays.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 26 déc. 2009, 10:56:00

Pour commencer, n'obéissant à aucune rêgle et ayant quitté les bancs de l'école depuis longtemps, je présenterais mes idées sans être forcément très structuré, mais en essayant d'être compréhensible et cohérent, c'est un minimum auquel je concède sans difficulté.


Mon impression de base concernant l'immigration est simple : vieille comme le monde ( l'Homo Sapiens race à laquelle nous appartenons tous étant nomade à l'origine ), l'immigration n'a commencé à devenir un "problème" que quand les Etats se sont structurés. Lorsque naquirent les grands Empires antiques, ce ne fut pas encore un vrai problème, tellement leurs étendues abritaient des Peuples différents aux moeurs, coutumes, rites et apparences différents. Lorsque naquit l'Europe et son morcellement d'Etats différents avec l'idée "suprême" d'Etat Nation créé par les Anglais puis institutionnalisé par les Français, tout devint différent : le simple étranger devint L'Etranger d'une autre Nation ( "foreigner" qui vient de "forain" n'a plus rien à voir avec "stranger" ). Puis l'Etranger, normade, par excellence, devint suspect, voire dangereux en raison de ses rites, des ses moeurs : l'exemple des Juifs et des Tsiganes fut l'exemple concret pendant des siècles ( ces "gens là" sont "chez nous" )


Au XXème siècle, la Terre devient un village et les hommes commencent à prendre conscience que la Terre leur appartient, notion bien dangereuse lorsque cette propriété n'est revendiqué que par un seul peuple : les "blancs occidentaux européens" qui pendant plus d'un siècle exploitèrent, spolièrent et dominèrent les autres nations et les autres peuples sans se soucier de leur propre morale qui veut que "Tous les hommes sont égaux". Malheureusement pour eux, ce qui était une idée moralisatrice née du siècle des lumières s'avère exact : tous les hommes sont non seulement égaux mais aspirent majoritairement à la même volonté peut-être un réductrice mais, somme toute, compréhensible, être le plus riche possible, avoir des biens, assurer l'avenir de sa descendance en y mettant le plus de courage et de moyens possible. En ces temps de télévision et de téléphone facile, plus personne ne peut ignorer ce qui se passe et comment vit chacun d'entre nous. Certains vivent sur des tas de cailloux stériles et d'autres vivent dans une opulence apparemment autant facile qu'excessive ( A quoi bon avoir 5 voitures me disait un habitant des îles si tu ne peux pas les conduire toutes à la fois ? )


Vu de loin, la Terre et les terriens ont de quoi dérouter : 
- Pourquoi tant de richesse d'un petit côté ( dont l'origine pourtant est due historiquement à l'exploitation de la planète entière ) et pourquoi autant de misère d'un grand autre ? Pourquoi sur cette poussière spatiale, ces petits microbes d'humains si fragiles ne peuvent pas s'entendre pour partager, éviter le gaspillage ce qui éviterait de se battre pour revendiquer des idées en fait incroyablement identiques ? Vu sur ce plan là, le combat contre l'immigration ressemble à un combat de bêtes furieusement égoïstes qui consiste à croire que son "petit bout" de terre n'appartient qu'à soi et qu'il est impossible de partager avec "l'étranger" qui ne veut qu'une chose : non pas "avoir ce que tu as" mais "être ce que tu es" ! Le grand quiproquo est là et d'un seul coup, on se rend compte que ce n'est pas la divergence des intérêts qui créent le conflit mais la convergence...


Que les frontières s'annihilent, que le grand partage se fasse et quoiqu'il en coûte à celui qui n'a jamais voulu partager, il y verra l'application des ses idées et la victoire définitive de la paix... ... Et le "problème" artificiel  de l'immigration sera réglée.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 26 déc. 2009, 12:41:00

Mon impression de base concernant l'immigration est simple : vieille comme le monde ( l'Homo Sapiens race à laquelle nous appartenons tous étant nomade à l'origine ), l'immigration n'a commencé à devenir un "problème" que quand les Etats se sont structurés.
Tes prémices sont fausses icon_confused

Dans toute collectivité, si minuscule soit-elle, l'arrivée dUN étranger va susciter méfiance et curiosité, puis éventuellement acceptation.
Trois étrangers s'amenant en même temps, et c'est la guerre !

Aucune immigration ne s'est jamais passée facilement (les Hittites et les Hysos en Egypte, les Huns, les Vikings, l'Egire, chez nous etc).
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 26 déc. 2009, 13:15:00

Ce ne furent jamais en aucun des immigrations d'individus ou de familles, mais des invasions. Ne confondont pas !! Ultiliser le terme d'immigration pour évoquer les invasions hittites ou nordiques est tout bonnement ridicule. 


Par contre les grandes migrations de Peuples sont une évidence depuis la Préhistoire. Les Gaulois ( Celtes ) ou les Francs dont se réclament certains français furent bel et bien des peuples migrants !

Avatar du membre
artragis
Messages : 8005
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 26 déc. 2009, 13:45:00

 
 c'est que l'immigration est un problème qu'il faut résoudre
 Moi, je pense que l'enjeu est en fait, dès qu'on présuppose que l'immigration est un problème (le mot sous entendant qu'il faut une solution) on s'embarque dans de longs discours qui tout compte fait tournent sot car il n'y a pas moyen de s'en sortir. En effet on a tous "un coeur et il est à gauche" (N.Sarkozy) alors que d'un autre " la haine de l'Etranger arme toujours quelques Intrépides prêts à mourir pour une idée." (maupassant).
Vient ensuite le clivage de richesse des origines qui est resté, en effet au début du commerce triangulaire ce qui a finalement été le principal argument fut la présence ou non de richesse extérieure de chacun...
Il y a deux types d'immigration à bien distinguer :

- celle qui est effective ;
- celle qui se profile dans un proche avenir.
toujours aussi compliqué à voir en fait
L'immigration actuelle se fait par l'espace tampon qu'est l'Espace Méditerranéen. L'espace schengen est une oportunité pour tout immigré car en son intérieur fleurissent différentes visions des choses qui donnent du pain à tout le monde, que ce soit l'assistanat français, l'industrie coopérative allemande, l'agriculture méditerranéenne des balkans...

L'immigration est une chance lorsqu'elle est raisonnée, or en France on ne cherche pas à la raisonner. Oui, en France c'est "l'immigration est un problème, deux solution, soit on assimile (gauche de ségo), soit on choisi (droite... et là c'est le volume de choix qui montre à quelle extrémité de ladroite on se trouve)

maintenant, qu'est-ce que "raisonner" l'immigration?
Premièrement faire un "brain dain à l'Européenne" c'est à dire qu'on attire le cerveau mais aussi l'employer du bâtiment en lui donnant la protection sociale européenne en échange d'un boulot (d'où le terme de brain dain "européen")
Ensuite donner facilement un visa de 6 mois pendant les quels l'immigré devra chercher un travail (SMIC) ou une formation.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 26 déc. 2009, 15:14:00

--------------------------------------------------------------------------------
Ce ne furent jamais en aucun des immigrations d'individus ou de familles, mais des invasions. Ne confondont pas !! Ultiliser le terme d'immigration pour évoquer les invasions hittites ou nordiques est tout bonnement ridicule.
Et que sont, selon toi, ces "invasions" très différentes de l'immigration ? Pour prendre l'exemple des Vikings, leurs terres d'élevages se refroidissant, ils sont venus chercher des rivages plus compatibbles avec leur activité, sur toute la façade atlantique, et jusqu'à Malte.

C'est bien de la pure immigration économique, avvec une touche de "ôte-toi de là que je m'y mette" qui a généré quelques combats.

C'est exactement kif, kif, sauf qu'au lieu d'accueillir nos immigrés économiques à coup de lance-pierres, ous leur offrons des allocs.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 26 déc. 2009, 19:56:00

Faux , faux et faux !! Ce n'est pas ça du tout !!!!

Si vous avez suivi UN TOUT PETIT PEU l'histoire du climat mondial, vous saurez que l'époque des vikings correspond à l'optimum climatique médiéval 
( à lire sur wikipedia )

http://fr.wikipedia.org/wiki/Optimum_cl ... e_médiéval
L’optimum climatique médiéval est une période de réchauffement climatique s’étalant environ de 800 à 1300 après JC durant de Moyen-Âge européen.


Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 27 déc. 2009, 18:24:00

Bon, ma vision des choses maintenant:
Je n'ai rien contre l'immigration à proprement parlé , et suis contre ce qu'on appelle l'immigration choisie.
Celà laisse seulement de la place à ceux qui on des bagages, alors que là où les français ne veulent plus bosser, c'est bien les petits métiers (batiment et travaux public).
Ne croyez pas que je veux cantonner les immigrés à ce genre de travail, mais force est de constater que depuis des decenies, c'est pourtant le cas, le français ne sait plus ce que c'est de faire des efforts, vu qu'il estime qu'on lui doit tou.
Là où je serais nettement moins large d'esprit, c'est qu'on laisse rentrer des immigrés sans aucune condition en retour.
Ils viennent dans un pays (pour diverses raisons, l'une d'entre elle etant d'echapper à la guerre chez eux) et se doivent d'en respecter les lois et les règles, et surtout de les communiquer à leurs descendants.
C'est trop simple d'arriver en terrain concquis sous pretexte que l'on est dans le pays des droits de l'homme.
Ces conditions seraient à signer dés que l'etranger reste + de six mois en france, avec l'intention d'y rester. En cas de non respect, c'est le renvoi direct.
Vu que la procedure aura été acceptée des deux parties, chacun se doit de la respecter.
Ce n'est bien enttendu pas le cas de nos jours, vu que c'est les gosses d'immigrés qui sont responsable d'une grande partie de la delinquance et du non respect d'autrui.

Etre français, c'est respecter les ois de notre pays, sans qu'on soit systematiquement obligés d'appeler les flics. Ce n'est pas une question de couleur, de religion, mais bel et bien l'application de rêgle prédefinies qui nous permettent de mieux vivre ensemble.

Et vu les evenements derniers, et ce depuis les emeutes, force est de constater que le principal non respect se fait par les musulmans, se sentant + chez eux que chez nous.
Comme je le marquais au dessus, français, c'est pas une religion. L'islam n'a donc pas + de place a avoir en france que celui qui croit en une grenouille.
Là encore, force est de constater que c'est bien les musulmans qui ont les plus gros problemes d'integration.
C'est la raison principale qui fait aussi que dés que l'on a parlé du debat sur l'identité nationale, c'est eux que l'on a cité.

Alors que si ils avaient signéen entrant, comme quoi ils s'occuperaient de leurs enfants à la maniere occidentale, et qu'à la moindre incartade, c'etait le retour au bldon en serait pas là.
Donc, si ils enfreignent les lois republicaines, c'est bien que au bled, c'était pas si pire que ça.

Il y a deux façon d'être français: y etre né ou faire en sorte de le devenir. Dans le premier cas, on n'y peut pas grand chose, si ce n'est faire payer les parents.
Dans le second, c'est pareil, mais avec menace de retour au pays.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 28 déc. 2009, 09:59:00

moi aussi je n ai rien contre une imigration,
mais avec un certain control,
dejas pas de clandestins
et surtout le respect de certainnes regles de laicitée.
et pour acceuillir les imigrées, des logements, et des ecoles, aussi du travaille, sinon sa ne sert a rien de fabriquer des assisters.
et une prioritée a l imigration européenne, pologne, roumanie, est ex pays de l est..
mais dejas il faudrait avoir une economie qui permet l integration par le travaille,(c est pas le cas,) car le travaille et la meilleur integration possible
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 28 déc. 2009, 10:27:00

Si vous avez suivi UN TOUT PETIT PEU l'histoire du climat mondial, vous saurez que l'époque des vikings correspond à l'optimum climatique médiéval 
( à lire sur wikipedia )
Sauf que cette douceur climatique n'est pas datée avec précision. On sait toutefois que le Gorenland était une terre où l'here poussait toute l'année, et où les viings avaient installé de grandes fermes. Entretemps, d'autres établissaient déjà des comptoirs sur la façade atlantique, bien entendu.  Mais c'est l'allongement de leurs hivers, l'impossibilité de poursuivre leurs élevages au Groenland, qui a bien intensifié la migration.

Pour Lucifer :
Je n'ai rien contre l'immigration à proprement parlé , et suis contre ce qu'on appelle l'immigration choisie.
Celà laisse seulement de la place à ceux qui on des bagages, alors que là où les français ne veulent plus bosser, c'est bien les petits métiers (batiment et travaux public).
N'asimile pas une "immigration choisie" à des forts en thème ! Le modèle serait plutôt celui de l'Australie ou de la Nouvelle Zélande. Chaque année,  il est procédé auprès des patrons du profil des travailleurs qu'ils n'arrivent pas à trouver. La liste en est alors communiquée aux Ambassades. Tu y trouveras par exemple un chirurgien orthodpédiste, 27 plombiers, 18 peintres en batiments un taxidermiste, etc.

Les candidats à l'immigration vont alors consulter ces listes à l'Ambassade d'Australie de leur pays de résidence. s'ils entrent dans la catégorie des professions demandées, ils déposent leur candidature, dossier, photos, composition de famille, etc. Ces dossiers convergent alors vers le Ministère australien, qui les publie à destination des patrons. Si le candidat est retenu, il reçoit en même temps son contrat de travail et son visa de 3 mois, le temps de sa préiode d'essai. S'il convient, le contrat est prolongé, de même que le permis de séjour.

C'est simple, c'est propre, cela évite aux immigrants de grandes désillusions, et au pays un flot de chômeurs incasabbles.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 09 févr. 2010, 13:52:00

L'immigration est effectivement l'une des cuases dont découlent nombre de problèmes et de déficits vertigineux.

L'immigration prétendument choisie chère au Président de la République est considerablement grave et préjudiciable au niveau de vie des travailleurs. Cette immigration est choisie, par qui ? Les grandes affaires qui visent, pour des raisons évidentes de rentabilité à court terme, deteriorer les conditions de travail des travailleurs français et c'est ce qui justifie qu'il faut renoncer à cette folie.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 févr. 2010, 20:54:00

Ah oui ! Le grand complot des forces obscures du capitalisme pervers qui, pour s'assurer une main d'oeuvre "bon marché" (soit l'exact barême des conventions collectives) trouveraient poilant de faire venir des hordes d'incapables ... icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin  
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 09 févr. 2010, 21:05:00

Un chose est certaine, si Sarko baisse son froc aussi vite qu'il l'a fait avec l'identité nationale, les immigrés n'ont pas grand chose à craindre.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 10 févr. 2010, 10:02:00

En quoi baisserait-il son froc ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « La France sa diversité et ses oubliés »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré