Délires féministes : suite et pas fin

Vous avez un coup de g..... à passer sur notre société, ou tout simplement un coup de coeur venez le dire ici
Avatar du membre
Nolimits
Messages : 6539
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par Nolimits » 08 févr. 2018, 20:49:00

En tout cas, les maniganceurs de tous bords ont bien compris qu'il y avait un filon !
L'enquête de l'hebdomadaire qui sortira vendredi 9 février dans les kiosques fait état de deux affaires très différentes : l'une concernant une relation sexuelle sous contrainte, l'autre relative à des accusations de harcèlement sexuel.
l'hebdomadaire révèle en effet qu'une plainte avait été déposée contre lui en 2008 par une femme de 30 ans pour une relation sexuelle sous contrainte remontant à 1997, qui aurait eu lieu dans la maison de l'ancien animateur de télévision.
Une plainte classée sans suite quelques mois plus tard

L'autre affaire relatée est plus fragile. Elle évoque une autre femme, ancienne salariée de la Fondation Hulot et actuelle conseillère à l'Assemblée nationale qui aurait un temps été harcelée par l'actuel ministre, et qui aurait accepté de se taire contre un chèque. Là, le démenti est commun. La personne concernée, dans un SMS adressé aux rédactions dément formellement ce qu'elle qualifie de rumeurs, et dénonce de fausses accusations
RTL - ICI
Bref, rien, rien, rien...mais NH est à la une de tous les médias...
Voilà où on en est . Pas sûr que cela serve bien l'intérêt des femmes...

Avatar du membre
Logos
Messages : 828
Enregistré le : 08 déc. 2015, 22:40:59

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par Logos » 08 févr. 2018, 22:13:48

Depuis que tout est hyper médiatique, notamment avec internet, une simple mise en cause peut fusiller une personnalité.
Lorsqu'il y a une période d'hypersensibilité sur un thème donné, n'en parlons pas.

Moi ce qui me gêne c'est qu'on mélange dans ce #metoo des cas de viols, tentatives, harcèlement véritable.
A des histoires relevant de ce nouveau concept de "zone grise". Par exemple une fille qui suit un mec chez lui,
qui couche sans qu'il y ait contrainte ou menace. Mais qui vit très mal la chose car le comportement du mec était bizarre.
Ou qu'elle s'est sentie obligée alors qu'au fond elle n'en avait pas trop envie. Ou pas comme ça.

Le soucis comme souvent, c'est qu'on passe d'un extrême à l'autre : après une période où le ressenti des femmes
(et des individus en général) était peu pris en compte, on sacralise ce ressenti personnel.
C'est tout juste si le fait d'avoir "vécu" une relation sexuelle comme un viol suffisait à le caractériser.

Avatar du membre
johanono
Messages : 22583
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par johanono » 09 févr. 2018, 08:47:59

artragis a écrit :
08 févr. 2018, 18:39:26
Je vois pas trop le rapport au sujet. Peut être qu'à chaque fois que tu vois le mot "sexisme" tu traduis ça en "délire féministe" mais là le problème c'est plutôt les non féministes qui se sont mis à insulter à tout va que la personne (dont on ne connait pas les engagements militants d'ailleurs) qui a posé la question initiale, suffit d'écouter ce que dit le CM de décath : c'est des questions courantes.
La lutte contre le sexisme (réel ou supposé) fait partie intégrante du combat féministe. Donc quand une pétasse s'indigne qu'on propose des produits roses pour les filles, elle s'inscrit tout à fait dans une logique féministe militante.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7177
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par artragis » 09 févr. 2018, 13:12:27

Sérieusement tu deviens lourd. Sa question et son indignation sont tout à fait logiques : le bleu est associé à un pictogramme masculin et le rose à un picto féminin. Il n'y a aucune différence entre les deux sacs sinon la couleur. Ce n'est pas le fait que le rose soit plutôt acheté par les femmes qui est gênant c'est le fait qu'on impose le genre "feminin = rose, masculin = bleu". Et la réponse du CM est parfaite : le rayon possède bien plus de modèles et donc d'association couleur/picto.

Ce qui est gênant ici c'est la réponse des internautes, ainsi que tes propres insultes.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
signora
Messages : 3137
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par signora » 09 févr. 2018, 13:12:58

Accusations contre Nicolas Hulot: Marlène Schiappa dans l'embarras
La secrétaire d'Etat en charge de l'Egalité hommes-femmes, interrogée à plusieurs reprises ce jeudi, refuse de commenter l'affaire à ce stade. Dans d'autres circonstances toutefois, elle avait pris position.
"Je ne réponds jamais à des questions avec des 'si'", a-t-elle simplement répondu. "Je suis toujours affligée quand on a dans la presse un déballage de la vie intime, réelle ou supposée, de Gérald Darmanin et de la femme qui l'accuse de viol", a ajouté Marlène Schiappa.
posting.php?mode=reply&f=20&t=14092#previewcar "

Bonne nouvelle, madame "j'ai réponse à tout" a compris que parfois il est bon de réfléchir avant de prendre la parole !
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
Logos
Messages : 828
Enregistré le : 08 déc. 2015, 22:40:59

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par Logos » 12 févr. 2018, 09:41:05

artragis a écrit :
09 févr. 2018, 13:12:27
Ce n'est pas le fait que le rose soit plutôt acheté par les femmes qui est gênant c'est le fait qu'on impose le genre "feminin = rose, masculin = bleu".
Je vois le problème à associer des capacités intellectuelles à un sexe plutôt qu'à un autre.
Mais des codes vestimentaires ??

Qu'est-ce que ça peut faire que dans une société, il existe une mode masculine et une mode féminine ?
Je veux dire en-dehors de quelques transgenres ou idéologues, ça emmerde qui concrètement ?
On devrait imposer le vêtement unisexe pour que 0,01% de la population se sente mieux ?

Avatar du membre
artragis
Messages : 7177
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par artragis » 12 févr. 2018, 18:43:38

Bah peut être parce que s'il est vrai que le rose est peu acheté par les hommes (et encore), le bleu l'est beaucoup par les femmes, que pour le coup il n'y a aucune adaptation du sac à la morphologie de l'un ou l'autre des sexes/genre et que le pictogramme est juste de trop dans cette présentation.
C'est une erreur assez légère de la part de décathlon, leur CM a parfaitement bien répondu. Par contre les gens sur twitter qui sont parti en cacahuète, eux sont juste abjects.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Logos
Messages : 828
Enregistré le : 08 déc. 2015, 22:40:59

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par Logos » 12 févr. 2018, 19:20:23

artragis a écrit :
12 févr. 2018, 18:43:38
Bah peut être parce que s'il est vrai que le rose est peu acheté par les hommes (et encore), le bleu l'est beaucoup par les femmes, que pour le coup il n'y a aucune adaptation du sac à la morphologie de l'un ou l'autre des sexes/genre et que le pictogramme est juste de trop dans cette présentation.
C'est une erreur assez légère de la part de décathlon, leur CM a parfaitement bien répondu. Par contre les gens sur twitter qui sont parti en cacahuète, eux sont juste abjects.
Si tu as lu leur CM tu sais donc que le pictogramme est justifié car il indique les sacs pour morphologie masculine ou féminine.
Et que dans les sacs "femmes" il y a d'autres couleurs que le rose, contrairement à ce que semble montrer la photo.
En revanche le modèle hommes n'existe pas en rose. Ce qui a copieusement agacé certaines féministes.

Avatar du membre
johanono
Messages : 22583
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par johanono » 20 févr. 2018, 09:19:23

«Un homme sur deux ou trois est un agresseur»? La militante féministe Caroline de Haas balance des chiffres

Une affirmation qui a suscité les interrogations sur les réseaux sociaux, la militante ne citant aucune étude…

Image

« Un homme sur deux ou trois est un agresseur », affirme la cofondatrice du mouvement Osez le féminisme dans les colonnes de L’Obs, qui publie cette semaine un dossier baptisé « Faut-il tout #balancer ? ».

Article complet sur https://www.20minutes.fr/societe/222191 ... e-chiffres
Je songe à la chanteuse des Cranberries, décédée récemment. Elle s'était distinguée par le passé, par de multiples déclarations controversées. Elle s'en était prise notamment aux féministes, déclarant en substance que les féministes sont des femmes aigries, des filles qui se sont fait plaquer trente fois dans leur vie et qui décident que les hommes sont tous des ordures. Je pense que cette remarque de la chanteuse des Cranberries s'applique tout à fait à Caroline de Haas. Elle a probablement eu des expériences malheureuses dans sa vie privée avec certaines hommes, cela impacte donc sa vision de la société... :mrgreen:

Caroline de Haas fait partie de ces féministes animées par une haine des hommes et qui, par leurs outrances, discréditent la cause féministe qu'elles prétendent défendre.

Avatar du membre
karoline
Messages : 3150
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par karoline » 22 févr. 2018, 12:25:09

Vouloir uniformiser les sexes n'a pas de sens. L'homme et la femme ont depuis toujours eu des fonctions différentes. Mais on respectait ces différences. Il n'y aura qu'une solution pour trouver un équilibre dans la société entre hommes et femmes, c'est le temps-partiel professionnel et familial.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 18919
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par Golgoth » 26 févr. 2018, 19:56:00

johanono a écrit :
20 févr. 2018, 09:19:23
«Un homme sur deux ou trois est un agresseur»? La militante féministe Caroline de Haas balance des chiffres

Une affirmation qui a suscité les interrogations sur les réseaux sociaux, la militante ne citant aucune étude…

Image

« Un homme sur deux ou trois est un agresseur », affirme la cofondatrice du mouvement Osez le féminisme dans les colonnes de L’Obs, qui publie cette semaine un dossier baptisé « Faut-il tout #balancer ? ».

Article complet sur https://www.20minutes.fr/societe/222191 ... e-chiffres
Je songe à la chanteuse des Cranberries, décédée récemment. Elle s'était distinguée par le passé, par de multiples déclarations controversées. Elle s'en était prise notamment aux féministes, déclarant en substance que les féministes sont des femmes aigries, des filles qui se sont fait plaquer trente fois dans leur vie et qui décident que les hommes sont tous des ordures. Je pense que cette remarque de la chanteuse des Cranberries s'applique tout à fait à Caroline de Haas. Elle a probablement eu des expériences malheureuses dans sa vie privée avec certaines hommes, cela impacte donc sa vision de la société... :mrgreen:

Caroline de Haas fait partie de ces féministes animées par une haine des hommes et qui, par leurs outrances, discréditent la cause féministe qu'elles prétendent défendre.
Une féministe sur deux ou trois est totalement débile :star4:
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
karoline
Messages : 3150
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par karoline » 28 févr. 2018, 10:32:18

artragis a écrit :
12 févr. 2018, 18:43:38
Bah peut être parce que s'il est vrai que le rose est peu acheté par les hommes (et encore), le bleu l'est beaucoup par les femmes, que pour le coup il n'y a aucune adaptation du sac à la morphologie de l'un ou l'autre des sexes/genre et que le pictogramme est juste de trop dans cette présentation.
C'est une erreur assez légère de la part de décathlon, leur CM a parfaitement bien répondu. Par contre les gens sur twitter qui sont parti en cacahuète, eux sont juste abjects.
Les féministes, portent-elles des jupes, je me demande s'il ne faudrait pas supprimer ceci des rayons vestimentaires.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7177
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par artragis » 28 févr. 2018, 20:52:29

... faut juste arrêter deux secondes de déformer les propos des gens.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
asterix
Messages : 801
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par asterix » 28 févr. 2018, 22:02:02

karoline a écrit :
22 févr. 2018, 12:25:09
Vouloir uniformiser les sexes n'a pas de sens. L'homme et la femme ont depuis toujours eu des fonctions différentes. Mais on respectait ces différences. Il n'y aura qu'une solution pour trouver un équilibre dans la société entre hommes et femmes, c'est le temps-partiel professionnel et familial.
Précisément. La moitié des problèmes que soulève le féminisme (le vrai), datent de l'arrivée massive des femmes sur le marché du travail. Les problèmes éducatifs aussi. L'autre moitié venait d'un statut ancestral vénal, relativement résolu.
Donc, depuis toujours, je pense que nous ne devrions plus employer le terme "féministe". Le problème des femmes est forcément celui des hommes, et des enfants. Donc c'est beaucoup plus une réflexion "humaniste" qu'il faut avoir, car le féminisme a souvent ce travers: il laisse de côté tout ce qui n'est pas un problème de sac à main, de jupe, de foulard, de décolleté. La pire c'est que les femmes se chamaillent: qu'est ce qui est féministe, montrer la moitié de ses fesses, ou cacher le corps entier? On ne sais plus très bien... du coup on regarde le foot.
Je crois que les hommes ont beaucoup appris depuis 40 ans. Mais peut être que les plus jeunes d'entre eux ont peut être désappris. Et comme par hasard, une bonne partie d'entre eux ont été éduqué par un mono-parent femme, ou pire, 4 parents dépareillés. Je ne porte pas d'accusation, mais je soulève un sujet qui mérite d'être médité calmement. Ou alors comme le reste, on le traite par le mépris, ou le déni?
Les jeunes garçons doivent avoir absolument une idée plus conforme à la réalité des femmes, mais surtout réapprendre ce que c'est qu'être "homme". Et ça, c'est une affaire de mecs! Tout comme une femme va parler de sa vue des hommes à sa fille, un homme racontera "sa femme" à son fils.

Hommes et femmes ne sont pas fait pour entrer en concurrence: c'est la perte assurée de l'humanité (en dehors des bidouillage d'éprouvette ambiance azote liquide). Ils sont fait pour entrer en bienveillance. Qu'ils le fassent!

Remettons l'enfant au centre, car mille fois plus que la femme, c'est lui qui a besoin d'aide. La femme est une adulte comme les autres, et de tous temps, on a vu qu'elle sait se battre. Elle n'a pas besoin d'un traitement particulier, sinon cela s'appelle la victimisation, et du coup, l'aveux d'une criante infériorité, qui la desservira tantôt.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
asterix
Messages : 801
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par asterix » 28 févr. 2018, 22:30:52

johanono a écrit :
20 févr. 2018, 09:19:23

Caroline de Haas fait partie de ces féministes animées par une haine des hommes et qui, par leurs outrances, discréditent la cause féministe qu'elles prétendent défendre.
Moi aussi j'ai du mal à lutter contre cette impression.

Ce qui m'amène à dire: que les femmes transigent, et qu'elles définissent clairement ce qu'est le féminisme, certainement pas le patacaisse actuel. Autant on avait aucun mal à comprendre Weil, Giroud, ou Badinter (on était pendus à leurs lèvres)... autant le discours dissonant et guignolesque d'aujourd'hui me désintéresse et me décourage d'avoir cru les paroles flatteuses d'Aragon, voir m'éloigne totalement des femmes: on ne sait plus très bien comment on est regardé de leur yeux. Autant ne pas savoir... à mon âge on ne cherche plus l'amour, (il y a un bail qu'on l'a trouvé et consommé )mais l'amitié et la complicité, domaine ou la femme reste absolument facultative, ça tombe bien, car si c'est la tournure qu'elle souhaite se donner... :D
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Répondre

Retourner vers « Votre coup de "gueule" / coup de coeur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré