le déclin de la France et de l'Europe s'accélère

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 03 janv. 2010, 13:38:00

mps tu as raison....Ce apus est pleurnichard...La preuve, le Président ne cesse de dire que rien ne fonctionne bien alors qu'il est pourtant en charge des affaires, avec son équipe, depuis 8 ans.

Au lieu de s'agiter et de gesticuler, c'est de sérieux, de modernisation et d'adaptation de nos structures économiques aux défis du monde que notre pays a besoin.

Hélàs, ce n'est pas dans l'autosatisfaction et l'absence de remise en cause que l'on y parviendra.

pierre30
Messages : 9030
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 04 janv. 2010, 17:53:00

wesker a écrit : La dette provient, à l'heure actuelle de la chute des recettes mais, évidemment, elle s'explique aussi par l'antériorité dans laquelle ce Gouvernement porte une responsabilité.

L'insuffisance de croissance, le manque de reformes de structures ainsi que l'insufisances d'investissements expliquent cette situation....Les nouvelles recettes indolores pour notre peuple n'ont pas été crée !
Les choix faits par les différents gouvernements depuis au moins 10 ans peuvent forcément être mis en cause.

Voici ce qu'on peut lire sur certains sites comme AGORA.fr ou ce qu'on entend de la part d'économistes dans les débats télévisés.

Au cours de la dernière décennie, les états occidentaux ont voulu continuer à élever leur niveau de vie.
Cette élévation ne peut se faire que par un accroissement de la production ou par l'endettement. Les deux ne sont d'ailleurs pas incompatibles.

Certains états ont utilisé l'artifice de la spéculation. Celle ci a été provoquée en baissant les taux d'intérêt, ce qui a créé une demande de liquidités empruntées notamment auprès de la Chine.
Ils ont ainsi décidé qu'ils étaient riches en surévaluant la valeur de ce qu'ils possédaient (immobilier, actions). Cette richesse postiche leur a permis de construire des logements tout en continuant à consommer. Mais l'artifice a été dévoilé. Les subprimes et autres en sont la manifestation concrète.
Ces états ont maintenant le choix entre la fuite en avant et le retour à une économie plus équilibrée qui leur permettra de solder leur dette. Ce qui peut signifier la baisse du niveau de vie.

Pour sauver le système en 2008 et 2009, ils ont créé des plans de relance qui augmentent l'endettement.
Si ces plans sont utilisés pour investir, ils vont dans le sens d'une augmentation de la production. Il reste à vérifier leur efficacité. SARKO plaide pour cette solution. La réalité de son action est plus nuancée.
Dans le cas où ces plans sont destinés à soutenir la consommation, voire la spéculation, cela ressemble à une fuite en avant. C'est le choix que les USA ont fait apparemment.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 04 janv. 2010, 20:49:00

Je crois surtout que pour commencer à mettre en oeuvre un quelconque redressement, il conviendrait de remettre profondément en cause l'idéologie mondialiste qui vise à entrainer la France dans l'euromondialisme.

Tout est dit ici : http://www.dailymotion.com/video/x8sbdw ... en-dit-non…

pierre30
Messages : 9030
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 05 janv. 2010, 08:44:00

Je n'ai pas vu ta vidéo : d'abord parce que je supporte mal le discours de Le Pen, et ensuite parce que je ne peux pas visualiser les vidéos sur ce poste.

Je ne crois pas que le repli sur soi permettra d'améliorer la situation économique. Le protectionnisme, c'est le refus de la concurrence. Celle-ci est le moteur de l'économie de marché. Si on la rejette on rejette également cette économie de marché et on verse dans une économie en vase clos qui finit par être dirigée. On a vu ce que cela peut donner par le passé dans les pays qui avaient choisi la planification.

On peut bien entendu contrôler la concurrence à l'aide de mesures de protectionnisme modérées. C'est ce qui existe actuellement. Il reste à définir ce niveau de protectionnisme.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 05 janv. 2010, 09:40:00

Pauvre vieux Le Pen ! La crise est fille de la mondialisation ? Ilne pourrait s'exprimer sans cette mondialisation qui permet à chacun d'avoir un PC icon_biggrin

Laissons-le à ses rêves d'accortes alsaciennes avec leur grand noeud noir sur la tête, aux fraîches bigouden allant porter un pot de beurre et des galettes du terroir à leur mère grand, et au remplacement des baskets par des espadrilles icon_biggrin  
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 05 janv. 2010, 13:40:00

Pierre....Il n'a jamais été question de mettre en place un repli sur soi, bien au contraire, il s'agit de s'ouvrir au monde avec des conditions équitable de fonctionnement du marché et de la concurrence.

C'est aujourd'hui, que l'économie est devenue dirigée avec la multiplication de plans, de lois corporatistes.....avec les résultats que nous connaissons.

Et evidemment, le defi essentiel reste la competitivité et l'emploi, priorité que le Gouvernement aurait dû resoudre et que les options prises ont contribué à degrader.

pierre30
Messages : 9030
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 05 janv. 2010, 13:56:00

Je ne sais pas dans quelle mesure il serait bon de modifier les règles de la concurrence.

Qu'est ce qui te fait dire que l'économie est dirigée ?

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 05 janv. 2010, 20:35:00

Tout simplement parce que l'application du mondialisme conduit, oblige les entreprises les plus fortes à se delocaliser tout en contraignant les autres à la ruine.

Evidemment, cette tendance pourrait avoir des effets bénéfiques sur les prix mais on sait bien que c'est absorbé par les marges exigées par les actionnaires et les fonds spéculatifs.

Par conséquent, la concurrence ne s'appliquant, avec succès que si les règles sont les mêmes pour tous et peu contraignante, il convient de rompre avec ce système qui n'a, pour l'heure conduit qu'au déclin et aux desequilibres aboutissants finalement à des situation de monopoles ou d'oligopoles.

pierre30
Messages : 9030
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 06 janv. 2010, 10:55:00

Je ne suis pas expert de ces questions de mondialisation, mais voici ce que j'ai pu comprendre.
wesker a écrit :Tout simplement parce que l'application du mondialisme conduit, oblige les entreprises les plus fortes à se delocaliser tout en contraignant les autres à la ruine.
.
C'est un peu court comme analyse : les entreprises se délocalisent si les avantages obtenus sont plus élevés que les inconvénients. C'est à dire si le gain en coût de main d'oeuvre est plus élevé que les coûts induits par les problèmes de communication liés à la distance et à la culture ainsi que les coûts de transport des biens produits et autres coûts induits par les problèmes juridiques. Toutes les entreprises n'ont pas intérêt à se délocaliser sinon il n'en resterait aucune en Europe.
wesker a écrit : Evidemment, cette tendance pourrait avoir des effets bénéfiques sur les prix mais on sait bien que c'est absorbé par les marges exigées par les actionnaires et les fonds spéculatifs.
.
On trouve de pantalons à 15 euros, des Tshirts à 5 euros. C'est parce qu'ils sont réalisés en Chine. Les fonds spéculatifs demandent des marges élevées. Mais en 2009 une étude a prouvé que la part des salaires dans la valeur ajoutée est restée constante depuis un nombre d'années dont je ne me souviens plus. C'est donc que leur influence n'est pas si terrible de ce point de vue. Ces fonds servent souvent de bouc émissaire lorsqu'une entreprise est en difficultés.
L'influence des fonds spéculatifs est à rechercher sur les marchés financiers où ils contribuent à créer des bulles spéculatives. Mais tout n'est pas négatif : ils financent des entreprises.
wesker a écrit : Par conséquent, la concurrence ne s'appliquant, avec succès que si les règles sont les mêmes pour tous et peu contraignante, il convient de rompre avec ce système qui n'a, pour l'heure conduit qu'au déclin et aux desequilibres aboutissants finalement à des situation de monopoles ou d'oligopoles.
Une concurrence qui n'est pas contraignante ne sert à rien. Les monopoles se créent en l'absence de concurrence réelle. Voir l'exemple des grandes enseignes de la distribution en France qui tondent allègrement les fournisseurs et aussi les clients. Ce marché est partagé entre 3 ou 4 groupes qui s'entendent bien mour maximiser leurs profits.

C'est la même chose pour la téléphonie mobile en France.


Le protectionnisme est à utiliser avec modération. Il doit s'inscrire dans une tratégie qui vise à faire progresser les entreprises. Il ne doit pas les placer sous cloche.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 06 janv. 2010, 12:18:00

Cette remarquable analyse succinte m'avait échappé, Pierre !

Au cours de la dernière décennie, les états occidentaux ont voulu continuer à élever leur niveau de vie.
Cette élévation ne peut se faire que par un accroissement de la production ou par l'endettement. Les deux ne sont d'ailleurs pas incompatibles.

Certains états ont utilisé l'artifice de la spéculation. Celle ci a été provoquée en baissant les taux d'intérêt, ce qui a créé une demande de liquidités empruntées notamment auprès de la Chine.
Ils ont ainsi décidé qu'ils étaient riches en surévaluant la valeur de ce qu'ils possédaient (immobilier, actions). Cette richesse postiche leur a permis de construire des logements tout en continuant à consommer. Mais l'artifice a été dévoilé. Les subprimes et autres en sont la manifestation concrète.
Ces états ont maintenant le choix entre la fuite en avant et le retour à une économie plus équilibrée qui leur permettra de solder leur dette. Ce qui peut signifier la baisse du niveau de vie.

Pour sauver le système en 2008 et 2009, ils ont créé des plans de relance qui augmentent l'endettement.
Si ces plans sont utilisés pour investir, ils vont dans le sens d'une augmentation de la production. Il reste à vérifier leur efficacité. SARKO plaide pour cette solution. La réalité de son action est plus nuancée.
Dans le cas où ces plans sont destinés à soutenir la consommation, voire la spéculation, cela ressemble à une fuite en avant. C'est le choix que les USA ont fait apparemment.

Nous sommes arrivés à cette aberration de faire croire aux gens que l'etat pourra éternellement leur asurer une vie confortable sans qu'ils ne produisent. C'est possible tant que le nombre d'assistés reste restreint et très défini. Mais si leur nombre se multiplie, ce n'est tout simplement plus gérable.

La Belgique est loin d'être un exemple, avec une fraude sociale décoiffante, mais la crise subie symétriquement à celle de la France n'a entraîné que 40.000 chômeurs de plus, qui ont donc vocation de travailler, et retrouveront probablement vite un emploi. A côté, grâce à otre système unique de "chômage à vie", nous avons des foules de gens qui chôment ... depuis 27 ans, et donnent des soirées fort chères pour fêter l'exploit icon_frow

Ce parasitisme rend nos économies exangues, bien plus que quelques délocalisations

Mais ce qui est dramatique en France, c'est l'horreur du travail.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

pierre30
Messages : 9030
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 06 janv. 2010, 13:57:00

Détrompes-toi : l'horreur du travail en France est une légende entretenue par les grêves à répétition dans les entreprises publiques ou qui possèdent un monopole de fait (les transports parisiens, la SNCF, Air France, etc ..). Mais toutes les entreprises ne sont pas publiques heureusement.

Il y a bien sûr des gens qui profitent des systèmes de protection sociale, mais cela existe dans tous les pays où cette protection est mal gérée.

L'immense majorité des gens qui le peuvent, travaillent et ne souhaitent pas se faire entretenir sans rien faire.

C'est vrai aussi que les gens demandent beaucoup à l'état et aiment bien se plaindre : mais n'est-ce pas le résultat d'un système dans lequel l'administration se mêle de tout ?

Je le redis les français ne sont pas faineants. En tout cas pas plus que dans d'autres pays.

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 06 janv. 2010, 17:34:00

Totalement d'accord avec toi Pierre!
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 06 janv. 2010, 22:39:00

J'en suis convaincue, Pierre, mais l'échantillon non représentatif du forum me montre surtout des gens qui considèrent que le travail est de l'escavagisme ou de l'exploitation icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 07 janv. 2010, 15:03:00

mps a écrit :J'en suis convaincue, Pierre, mais l'échantillon non représentatif du forum me montre surtout des gens qui considèrent que le travail est de l'escavagisme ou de l'exploitation icon_biggrin
Ce serait intéressant que ceux qui pense que le travail c'est la liberté et l'épanouissement annonce leur profession.

aviso
Messages : 23
Enregistré le : 01 déc. 2009, 00:00:00
Localisation : barcelone

Refléchir!!!SVP

Message non lu par aviso » 07 janv. 2010, 15:26:00

Autre exemple qu’a oublié Boucher : Le TGV Chinois, qui roule à 350 km /h construit en à peine 3 ans est le résultat des transfert de technologie d’Alstom et de la SNCF lors du marché de la ligne grande vitesse gagne avant les jeux et dont t’on s’était vanté! J’ai lu que les chinois prévoyaient 8000 kms de ligne grandes vitesse d’ici 5 ans : je vous parie que Alstom n’aura pas un bout de wagon à vendre, ils feront tout eux même ! Ce sera de m^me pour Airbus dans très peu de temps

Il roule a 350km/h de moyenne et a été construit en 3 ans, pour la bonne raison que le gouv chinois n'a pas de parti écologiste, et le foncier lui appartient. et qu'aucune contrainte environnementale ou historique ne lui a été imposé... A+

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré