Les voeux de Nicolas Sarkozy

Venez discuter de l'actualité politique.
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 31 déc. 2009, 21:17:00

Bonjour,
 Nicolas Sarkozy a souhaité, jeudi 31 décembre, que 2010 soit une "année de renouveau" pour la France, après un an 2009 "difficile pour tous", et il a profité de ses vœux aux Français pour ébaucher un programme d'action.
Le président de la République, qui a essuyé ces dernières semaines une série de revers diplomatiques et politiques en France et à l'étranger, a adopté un ton inhabituellement modeste pour cette brève allocution radio-télédiffusée.

"Ensemble, nous avons évité le pire", a-t-il ainsi déclaré en soulignant notamment que le "modèle social français", avait contribué à amortir le choc de la crise économique et financière mondiale.
A l'orée d'une année 2010 potentiellement périlleuse pour l'exécutif, avec les élections régionales de mars, une reprise économique incertaine, un chômage élevé, des réformes délicates et le risque d'un regain de revendications sociales, il a rendu hommage "au sang-froid et au courage" des Français.
Nicolas Sarkozy a également tenu à rendre "un hommage particulier" aux partenaires sociaux, "qui ont fait preuve d'un grand sens des responsabilités".
Habituellement prompt à se présenter en seul véritable responsable de l'action gouvernementale, il a associé le chef du gouvernement, François Fillon, et ses ministres, à la tâche qui s'annonce pour l'année à venir.
"Il nous reste encore bien du travail. Je le conduirai avec le Premier ministre et le gouvernement dans le dialogue et avec un esprit de justice", a déclaré Nicolas Sarkozy. 
Il a énuméré les grands axes de son programme d'action : "Faire reculer le chômage et l'exclusion, réduire nos dépenses courantes pour nous permettre d'accroître nos dépenses d'avenir, simplifier notre organisation territoriale trop lourde (...) consolider notre système de retraites ..."
Il a jugé de son devoir d'assurer la pérennité financière de ce système de retraites et de relever le défi de la dépendance et promis une nouvelle réforme de la Justice, "pour qu'elle protège davantage les libertés" et soit "plus attentive aux victimes".

Deux jours après l'invalidation de la "taxe carbone" par le Conseil constitutionnel, il a réaffirmé sa détermination à taxer l'utilisation des énergies fossiles en France - "Je ne suis pas un homme qui renonce à la première difficulté", a-t-il souligné.
Nicolas Sarkozy a minimisé l'échec du sommet de Copenhague sur le climat, dans lequel il s'était personnellement beaucoup impliqué, en estimant que cette conférence avait tout de même "ouvert une porte sur l'avenir".
Après une année 2009 marquée, surtout depuis l'été, par des polémiques à répétition, la fronde d'élus de la majorité contre plusieurs réformes et les dérapages d'un débat sur l'identité nationale, Nicolas Sarkozy a lancé un appel à l'unité.
"Dans ce moment si crucial nous devons rester unis comme nous avons su l'être au plus fort de la crise", a-t-il dit. 
"Respectons-nous les uns les autres, faisons l'effort de nous comprendre, évitons les mots et les attitudes qui blessent. Soyons capables de débattre sans nous déchirer, sans nous insulter, sans nous désunir", a insisté Nicolas Sarkozy.
Il a estimé que les efforts faits depuis son arrivée à l'Elysée, il y a deux ans et demi, allaient porter leurs fruits et souhaité que le mot "fraternité", inscrit dans la devise de la République, retrouve tout son sens en 2010.  Qu'en pensez vous ?   A plus tard, 
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 01 janv. 2010, 00:08:00

Il a fait court et bon, rappellé tout ce qui a déjà changé en France, et affirmé sa volonté de persévérer.
Sobre et bon.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 01 janv. 2010, 11:09:00

Sobre oui, bon... j'ai des doutes MPS...
Puisqu'un contre exemple suffit à démontrer qu'une propriété est fausse, voici le mien : il dit que Copenhague a mené à des accords chiffrés.
après, effectivement il a fait beaucoup de choses qui sont bien et il a été bon de le rapeller.
Seulement il a aussi rapelé HADOPI...
Donc sans "râler" sur ces voeux (pieux) je suis mitigé. Par contre la sobriété et la clareté des propos est bien avancée, c'était un bon discours dans une période difficile. Je lui souhaite donc bonne chance !
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré