Faut-il avoir peur de la Chine ?

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 01 janv. 2010, 18:46:00

Faut-il avoir peur de la Chine ?
Image

Une grande puissance en devenir
Croissance exponentielle depuis les années 80 et les réformes de Deng Xiaoping (8,5 % estimés en 2009). Leader dans le matériel informatique, le textile et la sidérurgie mais aussi les panneaux solaires, les éoliennes et les batteries pour voitures électriques. Elle sera bientôt leader dans les constructions navales et l'automobile.
Ce qu'on sait moins, c'est que la Chine est depuis longtemps la banque du monde. Trois des cinq premières capitalisations boursières sont chinoises, et les réserves de change chinoises explosent. On en est à 2 200 milliards de dollars, mais il n'y a aucune raison pour que ça s'arrête.
Mais avec 1,3 milliards d'habitants et une démographie maîtrisée, quoi de plus normal ?

La Chine fait peur
Si la Chine fait peur, c'est par crainte des délocalisations. Les délocalisations sont la marque du changement de notre économie mondialisée, avec les pays émergents qui ne sont plus seulement de grands pays agricoles. Oui, les pays comme la Chine nous concurrencent très sévèrement dans le domaine de la production industrielle. Mais il faut aussi voir que, si ces pays produisent plus, ils consomment aussi beaucoup plus qu'avant. Si la Chine a eu une croissance de 8,5 % en 2009 alors que tous les pays développés étaient en récession, c'est grâce à son marché intérieur. Le seul moyen de tirer profit de la mondialisation est de toucher les marchés intérieurs des pays émergents.
La Chine fait peur parce qu'on craint que nos salaires ne soient définis à Pékin ? Le jour où les salaires chinois seront au même niveau que les salaires européens est encore très loin. Toutes les industries où l'Europe est directement en concurrence avec la Chine ont été délocalisées, ou le seront. L'Europe ne peut se sortir de cette concurrence que dans des secteurs où elle conserve une longueur d'avance. C'est pour ça que c'est l'innovation qui pourra nous sortir de cette mécanique infernale. Encore faut-il que nous soyions suffisamment réactifs pour évoluer aussi vite que le monde, qui change à une vitesse considérable.
La Chine fait peur parce qu'elle a confiance dans son avenir alors que nous craignons pour le nôtre. Nous connaisons nos gloires passées et nous savons qu'elles ne se reproduiront pas. Le seul projet d'avenir qui peut apporter de l'espoir en Europe, c'est la construction de l'Union Européenne.
Mais l'Europe a moins à craindre de la Chine que les États-Unis. La superpuissance d'aujourd'hui, ce sont les États-Unis. L'Europe a perdu son leadership au XXème siècle, elle ne va pas le reperdre ! Au contraire, la Chine ne veut pas d'un G2, où elle serait seule face aux États-Unis pour gouverner la planète. Elle aussi, elle voudrait que l'Europe pèse enfin d'un poids politique international.

Une société qui dérange
La Chine dérange à cause de son modèle de société, fait d'autoritarisme politique et de capitalisme économique. Un capitalisme sauvage, où les riches s'enrichissent et où les ouvriers ont très peu de droits sociaux. Mais il ne faut pas voir les choses uniquement avec cet oeil occidental. Les Chinois, eux, voient que leurs conditions de vie s'améliorent. Oui, l'écart entre les riches et les pauvres s'accroît. Mais il y a de plus en plus de riches et de moins en moins de pauvres. Et les plus à plaindre dans la société chinoise ne sont pas les ouvriers, mais les paysans, ne l'oublions pas.

La Chine doit s'attendre à une crise majeure.
Il y a 20 ans, c'était le Japon qui inquiétait les Français. Leur réussite économique était spectaculaire, et leur force de travail impressionnante. La croissance japonaise s'est arrêtée net après une crise financière. Un jour ou l'autre, la Chine connaîtra aussi une crise de grande ampleur. Une crise financière parce que les banques chinoises ont beaucoup de créances douteuses. Et probablement aussi une crise politique parce qu'un tel autoritarisme ne peut pas tenir éternellement dans une société ouverte sur le monde extérieur. La Chine a vécu en quelques décennies des transformations que nous avons vécu en plusieurs siècles. Il va venir un jour où cette révolution va s'achever.

http://politique-blog.over-blog.fr/arti ... 46567.html
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 01 janv. 2010, 21:25:00

Salut Patjol,


Tu ne crois pas qu'en attendant cette crise, les salaires en Chine vont augmenter comme dans d'autres pays où les entreprises délocalisent ?
J'ai lu plusieurs articles parlant de relocalisations. En France, la main-d'oeuvre est plus chère mais certains domaines demandent une certaine compétence et une meilleure qualité. Cet aspect se retrouvent au niveau de plusieurs pays comme l'Angleterre ou l'Allemagne par ex.

Je ne sais pas s'il faut avoir peur de la Chine.. elle est peut-être aussi une destination pour les investisseurs ou un lieu d'exportation ?

à plus

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 02 janv. 2010, 10:46:00

Tu sais, Gis, si la Chine a commencé par produire en masse des produits bas de gamme vendus à des prix défiant toute concurrence, ce temps est révolu, et les produits chinois valent de plus en plus les nôtres. On peut donc imaginer qu'ils vont largment nous dépasser, d'autant plus que les ouvriers chinois ont une conscience professionnelle et un goût du détail difficile à trouver chez nous, sauf chez nos remarquables mais trop rares artisans.

Avoir peur, c'est une attitude mentale passive, qui ne mène à rien.

Il faut plutôt prendre la Chine (et d'autres pays d'Asie d'ailleurs) comme un formidable défi à relever,, pour que nous renouions avec l'excellence, et l'envie de nous surpasser.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 02 janv. 2010, 13:18:00

Salut mps,


Tu ne parles pas de ces relocalisations réelles même si peu nombreuses.. Ce n'est pas tant le nombre qu'il est intéressant de remarquer mais les raisons, comme justement une qualité dans les finitions par exemple recherchée par les entreprises.. ou certains domaines pointus ou encore le fait de bien vouloir payer plus cher un produit fabriqué localement : tendance "made in France".. je ne connais pas le % et l'impact mais cela joue.
Ce n'est qu'un aspect du thème.
Tu ne parles pas non plus des investisseurs ? .. la Chine est sûrement un défi mais aussi un partenaire. J'ai lu un article qui date un peu mais qui indique que ce pays est l'une des régions la plus attractive pour les investisseurs.. les chiffres ont peut-être bougé mais cela donne une indication.. si tu veux le lire, c'est ici.

à plus

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 02 janv. 2010, 13:26:00

Gis a écrit : Salut Patjol,


Tu ne crois pas qu'en attendant cette crise, les salaires en Chine vont augmenter comme dans d'autres pays où les entreprises délocalisent ?
J'ai lu plusieurs articles parlant de relocalisations. En France, la main-d'oeuvre est plus chère mais certains domaines demandent une certaine compétence et une meilleure qualité. Cet aspect se retrouvent au niveau de plusieurs pays comme l'Angleterre ou l'Allemagne par ex.

Je ne sais pas s'il faut avoir peur de la Chine.. elle est peut-être aussi une destination pour les investisseurs ou un lieu d'exportation ?

à plus
Tu as entièrement raison. Les salaires chinois augmentent, et vont continuer à augmenter. Mais de là à rattraper les salaires européens...
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 02 janv. 2010, 13:28:00

mps a écrit : Tu sais, Gis, si la Chine a commencé par produire en masse des produits bas de gamme vendus à des prix défiant toute concurrence, ce temps est révolu, et les produits chinois valent de plus en plus les nôtres. On peut donc imaginer qu'ils vont largment nous dépasser, d'autant plus que les ouvriers chinois ont une conscience professionnelle et un goût du détail difficile à trouver chez nous, sauf chez nos remarquables mais trop rares artisans.

Avoir peur, c'est une attitude mentale passive, qui ne mène à rien.

Il faut plutôt prendre la Chine (et d'autres pays d'Asie d'ailleurs) comme un formidable défi à relever,, pour que nous renouions avec l'excellence, et l'envie de nous surpasser.
C'est la première fois que j'entends dire que les ouvriers chinois travaillent mieux que les autres. La qualité made in China, mondialement reconnue !!!
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 02 janv. 2010, 16:01:00

La Chine, c'est un immense continent, où travaillent des millions d'ateliers, de niveaux différents, exactement comme partout ailleurs.
La oremière préoccupation a été de produire de la quantité, vite à à bas prix, ce qui a donné un peu du n'importe quoi.
Mais ne sous-estime pas les progrès immenses des chinois, ni l'excellence de certains ateliers dans tous le domaines.

Tu ne parles pas de ces relocalisations réelles même si peu nombreuses..

Elles sont très anecdotiques, et ne constituent évidemment un courant. Même si, en France, on les monte en épignles ... Ce doivent être quelques cas particuliers : changement des données familiales, mutation mal préparée, que sais-je.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 02 janv. 2010, 17:13:00

Je ne sous-estime pas les travailleurs chinois. Mais ce n'est pas parce qu'ils ont fait des progrès qu'ils travaillent mieux que les autres.

Non, je ne parle pas des relocalisations parce que je préfère parler des phénomènes importants que des phénomènes contraires et ultraminoritaires.
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 02 janv. 2010, 18:13:00

Salut Patjol,


J'ai parlé des délocalisations et des relocalisations pour une raison, celle peut-être d'un retour à la production "locale" avec des envies d'authenticité, de naturel, du respect de l'environnement, de respect de certaines normes et règles dans le travail, du respect du travail et de l'idée face à la contrefaçon.. c'est sans doute peu importants pour l'instant mais peut-être une sorte de mode qui va amplifier, qui sait ? et puis, n'y a-t-il pas le souci du transport et des délais de livraison d'aller fabriquer ailleurs ?

J'ai saisi, tu préfères parler des trucs importants, donc les investissements ? Un pays qui se développe et où le niveau de vie augmente, se crée des besoins en infrastructures, e, services, en produits de toutes sortes.. et en dehors des matières premières fournis par le Brésil ou les pays du Golfe, la Chine pourrait se tourner vers l'Europe pour importer des biens  ?

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 02 janv. 2010, 23:17:00

Bonjour,

Je ne sais pas si on doit avoir peur de la chine en tout les cas, En 2010, la Chine passera devant le Japon pour devenir la deuxième plus importante économie du monde, derrière les Etats-Unis, avance the economist. L'hebdomadaire britannique note que la "rapide ascension" du premier rappelle le succès du second. La Chine suivrait-elle les traces japonaises, avec ses succès mais aussi ses forts déclins ?
L'hebdomadaire économique nuance. La Chine reste encore beaucoup plus pauvre que le pays du Soleil levant à son apogée, ce qui lui permettrait d'améliorer encore sa productivité. Sur le long terme, l'abandon des investissements et des exportations pour la consommation intérieure pourrait rendre "la production chinoise plus durable", selon The Economist. La Chine éviterait ainsi de subir l'éclatement de bulles financières comme le Japon.

1 347 €. C’est la rémunération moyenne mensuelle brute d’un ouvrier en France. Selon le cabinet Mercer, l’écart est de taille avec les ouvriers indiens (237 €), chinois (274 €), bulgares (321 €), roumains (396 €) et polonais (585 €).

Concernant les relocalisations il y a un sujet sur le forum  ici

Je pense tout de même que lorsque les salaires des chinois vont augmenter ils seront moins attrayant, d'autant plus que le cout du transport est assez énorme. Mais la Chine est un partenaire à part entière la preuve on va y construire des lignes de chemin de fer, ils n'ont donc pas toute les technologies chez eux.
Et puis tout le monde veut faire affaire la chine, alors est-ce pour sa main d'oeuvre pas cher ? Ou ses investissements.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 03 janv. 2010, 10:35:00

Gis a écrit : Salut Patjol,


J'ai parlé des délocalisations et des relocalisations pour une raison, celle peut-être d'un retour à la production "locale" avec des envies d'authenticité, de naturel, du respect de l'environnement, de respect de certaines normes et règles dans le travail, du respect du travail et de l'idée face à la contrefaçon.. c'est sans doute peu importants pour l'instant mais peut-être une sorte de mode qui va amplifier, qui sait ? et puis, n'y a-t-il pas le souci du transport et des délais de livraison d'aller fabriquer ailleurs ?

J'ai saisi, tu préfères parler des trucs importants, donc les investissements ? Un pays qui se développe et où le niveau de vie augmente, se crée des besoins en infrastructures, e, services, en produits de toutes sortes.. et en dehors des matières premières fournis par le Brésil ou les pays du Golfe, la Chine pourrait se tourner vers l'Europe pour importer des biens  ?
Qu'il y ait relocalisation, je ne le nie pas. Mais comme il y a plus de délocalisations que de relocalisations, je pense qu'il vaut mieux parler des délocalisations et lutter contre.
Le goût de l'authentique ne permettra jamais de faire basculer le mouvement. De l'authentique plus cher, ça attire les bobos. Mais le consommateur moyen, il voit son intérêt pécuniaire.

Par contre, je suis tout à fait d'accord avec ton deuxième paragraphe. Quand je disais "Mais il faut aussi voir que, si ces pays produisent plus, ils consomment aussi beaucoup plus qu'avant", c'est ça que je voulais dire. La Chine importe du Français, et en importera de plus en plus. Tu as raison de souligner que nous sommes forts dans les services aux collectivités et la construction d'infrastructures. Les Français sont très bien placés dans le BTP, l'eau et l'énergie. Secteurs appelés à se développer dans les pays émergents.
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 03 janv. 2010, 10:40:00

 
 1 347 €. C’est la rémunération moyenne mensuelle brute d’un ouvrier en France. Selon le cabinet Mercer, l’écart est de taille avec les ouvriers indiens (237 €), chinois (274 €), bulgares (321 €), roumains (396 €) et polonais (585 €).
On ne peut pas citer des différences de salaire comme ça, sans comparer les monnaies ni le coût de la vie.
Un indice qui serait pertinent, par exemple, ce serait le nombre de mois de salaires qui correspondent au prix d'une voiture ou d'un appartement.
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 03 janv. 2010, 17:06:00

Exact ! Un de mes amis, Instructeur Airbus à Pékin, medit que son coiffeur "chic" lui coûte ... 50 cents, et qu'un bon restau à4, sans se priver, revient à 3 euros ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 03 janv. 2010, 19:27:00

J'ai un frère à Shanghai, je connais le problème.
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

pierre30
Messages : 9024
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 06 janv. 2010, 17:25:00

Souvenez-vous du JAPON, de TAIWAN et de HON KONG dans les années 80. Il jouaient exactement le rôle de la CHINE. Ils produisaient pas cher et de mauvaise qualité. Edith Cresson, premier ministre de Mitterrand avait déclaré que les japonnais étaient des fourmis ! c'est à dire qu'ils travaillaient bêtement et sans prenre de loisirs ! C'était brillant comme ccomparaison ...
Aujourd'hui ces pays ne gènent plus personne. Ils produisent et consomment comme les autres. Leurs innovations contribuent à élever le niveau de vie des pays industrialisés.


La CHINE est plus grande que ces pays et ses réserves de travailleurs pauvres paraissent inépuisables. Mais la CHINE ne fera-t-elle pas rapidement comme le JAPON ? Si c'est le cas alors nous pourrons direque nous avons aidé 1 milliard d'habitants à se développer (mais à notre corps défendant).

Pour autant nous devons être prudents par rapport à la CHINE. Ce n'est pas un pays démocratique et le bourrage de crâne semble y faire des ravages. Comme nous devons surveiller l'attitude des dirigeants Russes.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré