1 137 voitures brûlées à la Saint-Sylvestre

Venez parler de notre sécurité ( la police, la violence... ) mais aussi venez parler de la sécurité sur le web ( piratage, compte bancaire... )
Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 24 janv. 2010, 22:43:00

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Arial; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} --> Tu dis ne pas approuver ces régime totalitaire, mais tu minimises en le faisant passer pour moins pire non seulement que le nazisme, mais meilleur que que le capitalisme. Voilà ou nous m^me un esprit gâté (je suis poli) par une idéologie marxiste extrémiste. <!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Verdana; panose-1:2 11 6 4 3 5 4 4 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:536871559 0 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Arial; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} --> Que tu n'aime pas l'URSS, je comprend; ils ont assassiné ton pote qui commençait à leur courir sur le haricot. Quant au capitalisme, ce n'est certes pas terrible, mais c'est le seul système qui fasse autant d'heureux!


C'est toi qui noie le poisson en occultant les saloperies de ton système de pensée et en les rejetant sur les autres. Le monde civilisé vous a jeté pour avoir trahis les idées humanistes à laquelle vous disiez vous référer.
Tiens voilà un texte qui en dit long sur les idées de ton guide et de tes amis:
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 24 janv. 2010, 22:51:00

Oups je crois que j'ai un pb pour le copier collé! Encore un coup du KGB icon_neutral

Voilà l'adresse:

http://pagesperso-orange.fr/fromveur/ca ... ct2001.htm
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 25 janv. 2010, 09:05:00

Tiens, pour info, voici la pitoyable relation d'une réunion sur le voile, tenue il y a quelques jours à Liège.

Pour ceus qui penseraient que le problème des "exceptions musulmanes" est anecdotique ...

 [table cellpadding="0" cellspacing="0" border="0" width="100%"][tr][td colspan="1" rowspan="1" width="100%"]Ce lundi 19 janvier en soirée avait lieu à l'Université de Liège une conférence-débat organisée par le MR local, sur les thèmes "Le port du voile et de la burqa en questions"
Les questions à l'ordre du jour étaient :

    * Faut-il légiférer sur le port de signes convictionnels ostentatoires ?
    * Faut-il interdire le port du voile dans les écoles primaires et secondaires ?
    * Faut-il interdire le port du voile par les agents dans les administrations publiques ?
    * Peut-on interdire le port du voile dans les enceintes parlementaires ?
    * Faut-il interdire le port de la burqa et du niqab dans l’espace public ?
    * Que penser de la « votation » sur la question des minarets en Suisse ?

Sous la présidence de Christine Defraigne, qui a présenté un projet de loi interdisant le port du voile dans les écoles, les orateurs suivants étaient invités à présenter un court exposé, suite à quoi un débat avec le public était prévu :
Zaïr Kedadouche, Consul général de France et Conseiller du Président du Haut Conseil à l’Intégration ; (mieux présenté ici)
Nadia Geerts, initiatrice du R.A.P.P.E.L. (Réseau d’Action Pour la Promotion d’un État Laïque) et directrice de la publication de « La laïcité à l’épreuve du 21ème siècle » ;
Karima, fille d'immigrés marocains, verviétoise, musulmane, auteur de l’ouvrage autobiographique «Karima, insoumise et dévoilée » et récemment, de « Burqa, la révolte d’Aïcha ». (en savoir plus)

Devant la porte l'Université, sur les marches de l'escalier, un attroupement d'une quarantaine de personnes, dont une forte proportion de filles voilées, se tenait autour de deux  barbus portant djellaba et kippa musulmane. Pour entrer, il fallait traverser le groupe, ce qui nous permit de saisir au passage quelques mots : le barbu était en train de "briffer" ses ouailles.

A l'heure du début de la conférence, la salle était bondée, des gens restaient debout. Beaucoup de voilées, par petits groupes.  Les deux gaillards déjà repérés avaient pris position, l'un au milieu, l'autre au fond de la salle. Positions stratégiques.

Un tract avait déjà circulé. Intitulé "Ni obliger ni interdire", signé "Avec le soutien du MDF, mouvement pour les droits fondamentaux."
Or, le texte argumentait uniquement contre l'interdiction. Pas un mot de l'obligation, pourtant avérée.
On y trouvait le prétexte habituel de "liberté d'expression" pour justifier l'imposition du voile dans l'espace public.
On a vu comment les musulmans ont massivement montré leur attachement à la liberté d'expression dans l'affaire des caricatures.
Au premier quart de la page, le mot islamophobie était déjà lâché.
On sait que ce terme vise à assimiler au racisme ordinaire toute contestation de l'islam et ses soi-disant dérives(*) et à interdire ainsi tout débat.
Au milieu de la page, sous le titre "La Résistance s'organise à Liège", un appel à se rassembler devant l'université. Notons là aussi la "récupération" du mot Résistance, assimilant les laïques à l'occupant nazi.
D'où sans doute le groupe aperçu à l'entrée.
Ensuite un plaidoyer argumentant qu'une loi interdisant le voile allait discriminer les pauvres musulmanes et les empêcher de poursuivre leurs études ou de trouver un emploi.
Argument repris plus tard dans le débat.
Bref, un bel exemple de détournement de nos valeurs contre elles-mêmes.
Au verso d'un de ces papiers tombés à terre, on avait griffonné :" OK ! On commence dans 15 min."
On commence quoi ?
Je n'allais pas tarder à le savoir.

Dès que la présidente Christine Defraigne prit la parole pour saluer le public et présenter les orateurs, un groupe de manifestants se leva et commença à scander "ni obliger ni interdire", agitant le bras levé, et ce n'est qu'après avoir ainsi fait perdre son temps à tout le monde et avoir été menacés d'une intervention policière qu'ils ont finalement quitté la salle.
Bon débarras !

Ensuite les trois orateurs ont pu parler, non sans quelques interruptions intempestives par des gens se croyant au-dessus des règles.

Notamment alors que le Consul de France expliquait que, fils d'immigré Kabyle, devenu représentant de la France il était la preuve vivante que la France n'était pas un pays raciste, il se vit interrompre par une personne voulant affirmer, contre cette évidence, qu'elle l'était !

Un dogme ne se discute pas.

Suivit l'exposé techniquement parfait de Nadia Geerts sur la laïcité, puis l'histoire bouleversante de Karima, venue sous protection policière.
Elle expliqua qu'après avoir publié son histoire autobiographique elle a fondé une association où peuvent trouver refuge celles qui subissent la violence sous couvert de l'islam. Et qu'il y en a tous les jours.
(A voir demain mercredi sur la RTBF-télévision, l'émission "Questions à la Une" à 20h20, consacrée à ce sujet.)

Le débat public pouvait ensuite commencer.
Christine Defraigne rappela encore une fois les règles du débat : poser des questions claires et circoncrites sur l'objet de la conférence, ne pas juger ni prendre parti pour ou contre l'islam ou l'immigration, le respect des autres.

Il ne fallut pas longtemps pour que ça dérape.
D'abord une musulmane portant voile et s'exprimant de manière très correcte, se présenta comme employée d'un service public, qu'on autorisait à travailler voilée parce que personne ne trouvait rien à y redire (qu'elle dit), que lors de son recrutement, elle avait été honnête en affirmant ses convictions et que son employeur avait répondu "on vous recrute par rapport à vos compétences et pas vos convictions". Et que si on interdisait le voile dans la fonction publique elle allait perdre son boulot.
Argumentation identique à celle du tract.

Nadia Geerts fit très justement remarquer qu'en fait il est déjà interdit d'afficher des signes convictionnels (évitant le terme religieux, que ne ferait-on pas pour ménage les gens susceptibles !) quand on est dans la fonction publique.
Que personne ne lui demandait de quitter son boulot,  et que si elle le faisait pour garder son voile c'était un choix librement posé.
Mais que sa question était une forme de chantage.
Elle rappela que les obligations vestimentaires existent dans tous les métiers et que dans la société, la liberté de chacun s'arrête là où commence le respect des autres.
Pour illustrer son propos, elle utilisa l'exemple que j'ai déjà souvent repris moi-même, du naturiste qui pourrait aussi s'estimer discriminé de ne pas pouvoir venir au boulot à poil (sic) par temps chaud.
Elle ajouta que loin de réclamer la non-discrimination, l'intervenante tentait au contraire d'imposer un passe-droit en évoquant le prescrit religieux, ce qu'on appelle en bon français un privilège.
Ce "chantage" à l'emploi ou à la scolarité est ce que Claude Moniquet appelle "l'auto-discrimination" dans son livre "Gaza, le grand mensonge", et ce que d'autres appellent l'auto-prise en otage, en vue d'obtenir un passe-droit.

Autre intervention remarquée, celle du barbu à la kippa musulmane, qui une fois le micro en main se lança dans un prêche religieux pour dire que le voile était prescrit par la charia, donc que les filles musulmanes étaient obligées de le porter et que la charia prime sur la loi civile.
Dommage que les manifestants "ni interdire ni obliger" n'étaient plus là, ils auraient eu de quoi manifester leur désaccord...
Il s'en prit à Karima et au Consul de France, à ses yeux obligatoirement musulmans et donc sous son autorité, et tenta de voler la direction du débat, invitant les voilées à se lever et répondre à ses questions.
Lui faire terminer son intervention et rendre le micro n'alla pas sans mal.

Quelques personnes eurent tout de même l'occasion de rappeler le principe de laïcité et de faire remarquer que TOUTES les religions sont soumises à la même règle.
Un enseignant mit remarquablement les choses à plat en rappelant la règle de neutralité en vigueur dans l'enseignement pour les signes d'appartenance aussi bien (a)religieuse que politique, et que le voile n'était pas seul visé.
Ce qui permit de faire remarquer que si on parlait de toutes les religions ou convictions, chacun sait que seul le voile a posé problème à cause du refus de certains musulmans de se plier aux règles communes de la société.

Des socialistes connus présents dans le public : Annie Masset,  syndicaliste FGTB, et Jules Jasselette, ancien échevin de l'enseignement de la ville de Liège, prirent la parole pour soutenir l'initiative de Christine Defraigne, non sans se dédouaner abondamment en rappelant leur soutien passé aux "résistants" du FNL, aux "arabes", aux musulmans.
Ils rappelèrent leur attachement à la laïcité et notamment leur combat, dans ce cadre, pour faire retirer les crucifix des classes dans les écoles publiques.
Jules Jasselette souligna qu'il avait néanmoins, en son temps, refusé d'interdire le voile dans les écoles de la Ville, mais qu'il admettait aujourd'hui avoir eu tort, c'est devenu à l'évidence nécessaire.
J'ai noté la motivation invoquée pour ce refus : "parce que la proposition venait du Front National".
Refuser une proposition sur base non pas du fond ou des arguments mais des convictions, réelles ou supposées, de qui l'apporte, n'est pas une bonne chose.
S'en tenir au contenu et aux arguments devrait être la règle.
Cela dit, je salue ces intervenants qui ont eu le courage d'être là et de montrer ainsi que la laïcité est une cause d'intérêt commun qui prime sur les clivages politiciens.

Ensuite la débat est parti en c....

Ce ne fut plus qu'interventions intempestives du barbu à la kippa musulmane ou de voilées venant du fond de la salle où se tenait son acolyte, pour agresser Karima, confisquer d'autorité la parole pour citer le Coran, etc...
Dans le tumulte, j'ai même entendu des jeunes "d'apparence étrangère" assis dans le public insulter grossièrement et menacer ceux qui osaient réclamer un peu de discipline.
Sur fond de racisme, mais pas dans le sens généralement admis.

Le débat sur la votation des Suisses sur les minarets ne fut même pas abordé.
Ça valait mieux, je crois.

A ce point des choses, le débat ainsi saboté et l'heure de rendre la salle approchant, Christine Defraigne eut bien du mal à rétablir un calme relatif pour remercier les orateurs et laisser le mot de la fin au Consul de France.

Lequel se vit, une nouvelle fois, interrompre par des gens mal embouchés qui ne veulent rien entendre de contraire à leur endoctrinement.

Édifiés par cette expérience qu'on aurait cru ne vivre qu'en plein Molenbeekistan, nous sommes sortis de la salle, mon ami et moi, nous demandant si nous étions bien à Liège, patrie de Charlemagne et de Charles Martel, de la République libre d'Outre-meuse, de Tchantchès, Nanesse et du pékèt.

Mon ami, pourtant vieux routinier des débats politiques houleux, m'avoua qu'il s'était surpris, pour la première fois de sa vie, à jeter un regard circulaire et quelque peu craintif au sortir de la salle, tant l'ambiance était détestable.

A ceux qui croyaient qu'à Lîdge "on est tranquies" avec l'islamisme, cette soirée aura ouvert les yeux.
Moi je les ai grands ouverts depuis longtemps.
Et ce que je vois n'est pas réjouissant.

JT

(*)   "Fait de s'écarter de la norme, d'un cadre fixé, évolution incontrôlée et dangereuse", selon  le dictionnaire Larousse. Or, rien n'est incontrôlé dans l'islam, mot qui signifie, il faut le rappeler, soumission.

 


[/td][/tr][tr][td colspan="1" rowspan="1" width="100%"][table cellpadding="0" cellspacing="0" border="0" width="100%"][tr][td colspan="1" rowspan="1" width="100%"][/td][td colspan="1" rowspan="1" valign="bottom"][/td][/tr][/table][/td][/tr][/table]
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 25 janv. 2010, 11:51:00

Bonjour,

Mais vous lisez les messages de modération ? Donc encore une fois vous n'êtes pas dans le sujet initial, vous êtes incroyable.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 25 janv. 2010, 12:49:00

Quand je parle d'un genre de terrorisme musulman refusant toute intégration et prétendant imposer ses vues à la société donnt il vit, je suis "hors sujet" ?

Les plus de 1.000 voitures incendiées, elles l'ont été par de facétieuses vieilles périgourdines ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 25 janv. 2010, 12:56:00

Magicfly a écrit :<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Arial; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} --> Tu dis ne pas approuver ces régime totalitaire, mais tu minimises en le faisant passer pour moins pire non seulement que le nazisme, mais meilleur que que le capitalisme. Voilà ou nous m^me un esprit gâté (je suis poli) par une idéologie marxiste extrémiste. <!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Verdana; panose-1:2 11 6 4 3 5 4 4 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:536871559 0 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Arial; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} --> Que tu n'aime pas l'URSS, je comprend; ils ont assassiné ton pote qui commençait à leur courir sur le haricot. Quant au capitalisme, ce n'est certes pas terrible, mais c'est le seul système qui fasse autant d'heureux!

C'est toi qui noie le poisson en occultant les saloperies de ton système de pensée et en les rejetant sur les autres. Le monde civilisé vous a jeté pour avoir trahis les idées humanistes à laquelle vous disiez vous référer.
Tiens voilà un texte qui en dit long sur les idées de ton guide et de tes amis:
Je renonce défénitivement à continuer de dialoguer avec toi, tu es vraiment trop borné et trop c...

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 25 janv. 2010, 14:22:00

Tu as raison Georges, fuis, défiles toi et dépose ton étron: L'insulte est l'arme des faibles disait Descartes, moi je dis l'insulte c'est la chute quand on a plus rien à dire icon_mrgreen
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Répondre

Retourner vers « Notre sécurité »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré