Peillon refuse le débat avec Besson sur France 2

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 16 janv. 2010, 18:07:00

BéaBa a écrit :Lettre de Patrick de Carolis :

Après le clash de Peillon, Patrick de Carolis écrit à Aubry
Par Patrick de Carolis




Madame la Première Secrétaire,

Au-delà de la forme, particulièrement déplaisante, avec laquelle Monsieur Vincent Peillon, député européen, a refusé de participer au débat organisé hier [jeudi, ndlr] soir sur France 2 alors qu'il devait y représenter le Parti socialiste, cette désertion pose un grave problème de fond sur lequel je souhaiterais obtenir votre éclairage.
La télévision publique a, comme vous le savez, pour mission d'organiser et de faire vivre le débat public. Or, elle doit pour cela pouvoir exercer sa pleine liberté éditoriale dans le strict respect des règles du pluralisme fixées et contrôlées par le Conseil supérieur de l'audiovisuel.

Dans ce contexte, soit l'attitude de Monsieur Peillon est une initiative personnelle et elle n'aura pas d'autre retentissement que celui que l'opinion voudra bien lui donner, soit elle est le fruit d'une décision réfléchie et concertée du parti politique dont vous avez la charge.

Les propos de Vincent Peillon qui a déclaré vous avoir informée de sa décision il y a plus de 48 heures et le soutien public que vous venez de lui apporter par voie de dépêche de presse le laissent entendre.

Le boycott volontaire […] menace le fonctionnement même du débat démocratique

Si tel est vraiment le cas, le boycott volontaire des antennes de France Télévisions par un élu socialiste menace le fonctionnement même du débat démocratique dans les médias audiovisuels qu'ils soient publics ou privés.

Je me permets en effet de rappeler que d'ici à quelques semaines nous allons entrer dans une période de campagne électorale au cours de laquelle la télévision publique va multiplier les émissions politiques alors même que les règles de pluralisme seront beaucoup plus contraignantes.

Vous comprendrez donc, Madame la Première Secrétaire, que les rédactions du groupe France Télévisions doivent être informées des intentions du Parti Socialiste à ce sujet.

Par ailleurs, dans le communiqué qu'il a publié pour justifier son refus de participer à l'émission « A vous de juger » alors même que celle-ci venait de commencer, Monsieur Vincent Peillon demande la démission de Madame Arlette Chabot, Directrice générale adjointe chargée de l'information, et pour faire bonne mesure, de tous les responsables de France 2 ayant organisé et autorisé la tenue de ce débat.

Un tel appel à la démission […] sans précédent depuis quelques dizaines d'années

Je ne mentionne évidemment pas les termes utilisés par Monsieur Vincent Peillon pour qualifier la télévision publique mais j'aimerais savoir si vous-même et le Parti Socialiste cautionnez cet appel à la démission collective. Un tel appel à la démission de responsables audiovisuels et de journalistes est je crois sans précédent depuis quelques dizaines d'années.

La télévision publique appartient à la Nation toute entière. Ses salariés, qu'ils soient ou non journalistes, donnent au quotidien et dans des conditions parfois difficiles le meilleur d'eux-mêmes pour informer les téléspectateurs.

Vous comprendrez qu'en tant que Président de France Télévisions je ne puisse tolérer qu'il soit porté atteinte à leur honneur et c'est pour cette raison que je rendrai cette lettre publique après vous l'avoir fait parvenir.

La vie politique a ses pratiques et ses usages. La vie démocratique, elle, a ses règles et a ses lois. Si l'un des principaux acteurs de cette vie démocratique refuse de les respecter c'est le contrat social lui-même qui vole en éclat.

Soyez assurée que je serais extrêmement heureux de pouvoir m'entretenir directement avec vous des suites de cette affaire.

Je vous prie de croire, Madame la Première Secrétaire, à l'expression de ma considération distinguée et de mes respectueux hommages.


Cette lettre ouverte a été rendue publique le 15/01/2010 par la direction de France Télévisions
Comme le patron de France télévision, Peillon Aubry et le PS ont choqué une majorité des français. Maintenant ils vont leur présenter la facture.
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 16 janv. 2010, 18:12:00

je pense que le ps a encore perdu des voix, les prochaines ellections icon_question icon_question
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
BéaBa
Messages : 38
Enregistré le : 29 nov. 2009, 00:00:00
Localisation : Yvelines

Message non lu par BéaBa » 16 janv. 2010, 18:19:00

mps a écrit :Je ne connais pas Patric de Carolis, mais sa lettre est un modèle du genre.
C'est le PDG de France Télévision.

Image

En ligne
Avatar du membre
artragis
Messages : 8005
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 16 janv. 2010, 18:35:00

avant que ça ne tourne au vinaigre je viens modérer tout ça : "hum"

Maintenant, Lancelot, ce qu'a fait M.Peillon (et comme on est français, on respecte l'identité de notre nation hein, on met M. et pas Mr), c'est loin d'être réglo, c'est loin d'être démocratique, et c'est loin d'être admissible. Il a joué au c.., il a gagné comme qui dirait. La lettre de M.de Carolis le prouve bien, quelle que soit la motivation de ce geste elle est insuffisamment justifiée pour rendre l'action acceptable. Désolé mais ce qu'il s'est passé c'est une attaque envers des gens sérieux qui travaillent bien et envers un ministre, qui aussi criticable soit-il reste un homme qui a droit au respect ou du moins à la politesse. Pour moi ce n'est pas une insulte envers les électeurs qui peuvent encore (et tu le prouves) réussir à cautionner une telle action, mais c'est un manque le plus totale de respect envers les droits de ces gens et en plus c'est une insulte ouverte. M.Peillon a été en dessous de tout, reste à voir si le PS l'accompagne.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 16 janv. 2010, 18:43:00

Moi, je l'aime bien, artragis.
Je crois que je vais envoyer un MP à l'administrateur pour qu'il lui propose une augmentation, il le mérite ........ icon_cool
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

En ligne
Avatar du membre
artragis
Messages : 8005
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 16 janv. 2010, 19:03:00

c'est gentil tout plein, je vais voter pour toi aux prud'hommes...
sinon, qu'ajouter de plus? Peillon a lancé un communiqué qui était sensé être une bombe et Mme Chabot a réussi a faire sans lui. Je sais pas ce qu'elle a fait puisque je n'ai pas vu l'émission en entier mais là c'est lui qui a eu ce qu'il méritait.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
BéaBa
Messages : 38
Enregistré le : 29 nov. 2009, 00:00:00
Localisation : Yvelines

Message non lu par BéaBa » 16 janv. 2010, 20:38:00

Peillon toujours sous le feu des critiques

S.L. (lefigaro.fr)




Le «coup» médiatique du responsable socialiste, qui a refusé au dernier moment d'intervenir face à Eric Besson et Marine Le Pen sur France 2 jeudi, n'en finit pas de lui valoir moqueries et attaques, y compris dans son camp.
Image

En refusant à la dernière minute de participer à l'émission «A vous de juger» sur France 2 jeudi, Vincent Peillon voulait créer un «buzz». C'est réussi, peut-être au-delà de ses espérances. Samedi, l'eurodéputé socialiste a essuyé une nouvelle bordée de critiques.

Dernier en date à donner son opinion sur la question, Manuel Valls n'a pas été tendre avec son camarade. Pour le député-maire d'Evry, «on a toujours intérêt à débattre, à présenter ses idées. Et puis surtout il y a la méthode. Dire qu'on y va pour ne pas y aller après, ça pose forcément toujours un problème de crédibilité». Et Manuel Valls d'évoquer «une forme de frustration de la part du téléspectateur en général, et notamment de ceux qui nous sont proches».
Pour lui, Vincent Peillon aurait surtout dû éviter d'en appeler, par communiqué, à la démission d'Arlette Chabot, animatrice de l'émission et directice adjointe de France 2. «Je pense qu'on doit éviter les mises en cause des journalistes du service public. Honnêtement c'est pas à nous de le faire». Et Valls de conclure par un dernier tacle : «Vincent Peillon est un des dirigeants les plus intelligents de notre formation politique, c'est toujours un peu embêtant de le voir dans cette polémique, c'est le choix qu'il a fait...».

Embarras à la direction du PS

Autres socialiste, autres critiques. Dans une interview au Parisien, Pierre Moscovici fait part de ses «doutes sur la politique de la chaise vide. Nous n'avons pas à avoir peur d'une confrontation avec l'UMP et le FN. Par ailleurs, je ne suis pas un amateur de coup d'éclat». Pour lui, «Arlette Chabot n'a tout de même pas commis un crime de lèse-majesté! Donc demander sa démission me paraît infondé», commente-t-il.

Et le député d'ajouter : «J'aurais aimé que la décision de pratiquer ou pas la politique de la chaise vide soit prise collectivement par le PS. Martine Aubry nous a d'ailleurs appelés à cela». Une allusion à l'embarras suscité au sein de la direction du PS par la stratégie de Peillon. Si officiellement Martine Aubry a soutenu l'eurodéputé, en privé, ses proches dénoncent un coup d'éclat solitaire et non concerté.

Martine Aubry a d'ailleurs dû expliquer, à sa demande, au patron de France Télévisions, Patrick de Carolis, qu'elle n'appelait pas au nom du PS à la démission d'Arlette Chabot. «Il n'y a évidemment pas de problème de décision collective du Parti socialiste de boycott de France 2, la question n'est absolument pas là», a-t-elle dû expliquer. La première secrétaire du PS doit revoir le PDG de la télévision publique la semaine prochaine pour s'entendre sur les conditions d'un «débat de qualité» majorité/opposition.

La presse très critique

A l'UMP, on multiplie depuis deux jours les noms d'oiseaux en direction de l'eurodéputé PS. Eric Besson, qui s'est autoproclamé vainqueur du débat face à Marine Le Pen, l'a accusé «d'avoir eu peur». Le porte-parole adjoint de l'UMP Dominique Paillé a qualifié vendredi le socialiste Vincent Peillon de «fourbe» et de «totalitaire. Le parti de la majorité compte écrire au CSA.

Samedi matin, la presse quasi unanime a critiqué le geste de Vincent Peillon. Jacques Camus dans La République du Centre, estime que «le pire est que l'ancien soutien de Ségolène Royal a maquillé son insultante dérobade (soigneusement préméditée) en acte de résistance républicaine». Hervé Chabaud (L'Union) cingle le «manque de panache» de l'europdéputé. «Quelle indignité, quelle caricature du politique par lui-même», renchérit Jacques Guyon dans La Charente libre.

Evoquant la stratégie même de Peillon, Patrick Fluckiger (l'Alsace) l'invalide totalement : «Plus encore que sa dérobade, la justification de Vincent Peillon laisse pantois. En désertant le plateau, (il) laissé le champ libre à la droite et à l'extrême droite qu'il affirme vouloir combattre».


Vendredi soir, Vincent Peillon a demandé à débattre face à Eric Besson, mais «dans des conditions normales». «Je demande un débat politique. Qu'(Arlette Chabot NDLR) organise un débat démocratique --ce sera utile à tous les Français-- dans des conditions d'égalité du service public». Il a répété qu'il avait trouvé que France 2 faisait de la «politique spectacle» avec ce «grand match Besson-Le Pen».


[hr]Le dernier paragraphe me fait bien rire...

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 16 janv. 2010, 21:00:00

BéaBa a écrit :
Vendredi soir, Vincent Peillon a demandé à débattre face à Eric Besson, mais «dans des conditions normales». «Je demande un débat politique. Qu'(Arlette Chabot NDLR) organise un débat démocratique --ce sera utile à tous les Français-- dans des conditions d'égalité du service public». Il a répété qu'il avait trouvé que France 2 faisait de la «politique spectacle» avec ce «grand match Besson-Le Pen».


J'espère bien que madame Chabot et mr Besson vont lui dire de venir a 20H30 et le laisser tout seul dans un studio à compter les mouches. Non j'espère qu'il ne l'inviteront plus jamais à aucune émission télévisée!
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 16 janv. 2010, 21:57:00

Parfaitement ...., ce serait un exemple de démocratie selon magic - mps, les 2 libéraux aliénés par sarko ... (lol).

Je maintiens : que ceux qui n'aiment pas la gauche responsabilisent peillon et le villipendent,  ... ce n'est pas surprenant.

Maintenant, face à un pouvoir qui truste les médias (y compris le privé, grace aux largesses du nabot) c'est la seule attitude à avoir : Boycott de ces chaines dédiées à la propagande du despote

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 16 janv. 2010, 22:28:00

lancelot a écrit :Parfaitement ...., ce serait un exemple de démocratie selon magic - mps, les 2 libéraux aliénés par sarko ... (lol).
Je maintiens : que ceux qui n'aiment pas la gauche responsabilisent peillon et le villipendent,  ... ce n'est pas surprenant.

Maintenant, face à un pouvoir qui truste les médias (y compris le privé, grace aux largesses du nabot) c'est la seule attitude à avoir : Boycott de ces chaines dédiées à la propagande du despote
Exactement comme ton couillon de Peillon en refusant le débat. Mais explique nous pauvres aliénés pourquoi même dans ton camps on trouve tant de voix scandalisées par le comportement de ton couard.
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 17 janv. 2010, 06:00:00

Je dirais d'ailleurs: SURTOUT dans ton camp.
Je frequente principalement des socialistes dans mon entourage, et aucun ne cotisent cet acte.
Je crois que lancelot fait cavalier seul sur ce coup, même au sein du PS. icon_cheesygrin
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 17 janv. 2010, 09:02:00

Moi, je trouve que la bonne nouvelle pour Peillon, c'est qu'il lui reste au moins U électeur ... icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 17 janv. 2010, 10:12:00

Je crois, evidemment, que le PS a montré, une fois encore son mépris pour lce débat sur lequel il n'a rien à apporter compte tenu de son manque d'attachement à la nation et à l'identité.

Son comportement sera, à n'en pas douter juger par les français qui attendaient, de la part du PS, une attitude responsable afin d'entrevoir la position du parti qui se prétend être l'opposition à Sarkozy alors qu'il ne vise uniquement qu'à prendre sa place et non à remettre en cause l'idéologie directrice de sa politique.

Quant aux électeurs de gauche, ils ne doivent pas se laisser abuser abuser par les Verts qui n'ont rien d'écolo mais qui ne sont quu'ne vitrine verte des propositions de l'extrême gauche dont Melanchon serait un representant plus crédible. C'est pourquoi je rappelle, regulièrement que le progrès social tant recherché n'est possible que par le retour au cadre national aujourd'hui abandonnée par les élites.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 17 janv. 2010, 22:40:00

Peu importe les raisons profondes de Peillon, je suis sensible à ce qu'il dénonce, en effet cette émission et la prochaine qui prévoit 3 heures d'antenne pour Sarkozy sont à mettre en relation avec le nouveau droit que Sarkozy et sa majorité se sont accordé de nommer les responsables des chaines de télévision et des stations de radio publiques.

A l'époque nous dénoncions cela  en défendant la nécessité de garder les médias indépendants du pouvoir politique, ces deux émissions viennent conforter et vérifier nos craintes, aujourd'hui France 2 sert d'outil propagande au gouvernement et à l'Elysée. La première emission sert la soupe au débat voulu par Sarkozy, sur les bases voulues par Sarkozy. La deuxième émission servira la soupe à Sarkozy lui même, seul, sans la moindre opposition face à des journalistes dont la complaisance n'est pas a démontré et fait office ici de première qualité pour être sélectionner dans ce type d'exercice.

Le service publique doit garantir la pluralité et l'équité des expressions, il est évident que cette pluralité et cette équité seront ici baffoués à deux reprises.

C'est profondément inquiétant de voir une telle dérive.

Sarkozy dans sa volonté de concentrer toujours plus de pouvoir commet ici une grave faute politique en abusant de manière trop flagrante de ces pouvoirs.

On voit aussi en parallèle toute l'oligarchie médiatique dont les intérêts et la situation incestueuse qu'ils entretiennent avec le pouvoir n'est plus à démontrer, partir dans une campagne jamais vue jusqu'à présent de levée de bouclier alors que l'une des leurs est carrément menacée par Peillon qui réclame sa démission.

Il faut absolument non seulement nettoyer le monde de l'audio visuel de tous ces gens corrompus, mais rétablir une véritable indépendance des médias, notre démocratie en dépend !

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 17 janv. 2010, 23:03:00

Que Sarkozy accapare les médias est un secret pour personne et c'est précisément pour cela que je zappe dès que je le vois apparaître, n'accordant aucune crédibilité à sa parole et ne pouvant plus supporter ses provocations indécentes et ses impostures répétitives.

En revanche, dans le cadre d'un débat que le Président de la République ne pourra pas toujours refuser par crainte de devoir s'expliquer son irresponsabilité, il est du devoir des responsables politiques de venir présenter leurs propositions, leurs reflexions...Ne serait ce que par respect des français qui veulent pouvoir être en mesure de confronter les points de vue.

Je crois qu'à cette occasion, le PS se sera, une fois de plus, illustrer par son mépris du débat, de la démocratie et du respect qu'il doit aux électeurs.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré