Réforme des retraites

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 23 janv. 2010, 08:57:00

S'ils avaient le choix, 41% des actifs sondés -qui représentent 54% des personnes interrogées- préfèreraient "cotiser davantage pour partir à la retraite le plus tôt possible", 34% souhaiteraient "travailler le plus longtemps possible" pour avoir la garantie d'une "retraite satisfaisante". Par ailleurs, 23% affichent leur préférence pour un départ "le plus tôt possible quitte à avoir une retraite moindre", et 2% disent ne "rien" vouloir de "tout cela".

Merci pour ces chiffres, Politiciien, tu es une vraie mine icon_confused

Ils me semblent tout à fait ormaux et réconfortants.

- ceux qui veulent cotiser plus et partir plus tôt ont à l'évidence des moyens suffisants, et des projets.
- ceux qui veulent travailler le plus longtemps possible doivent à la fois être très attachés à leur travail et vouloir s'assurer une retraite confortable.
- ceux qui veulent partir le plus tôt possible quitte à perdre une part de leur retraite ot  à l'évidence d'autres revenus.
- et les 2 % qui ne veulent rien de tout cela sont les habituels schtroumphs râleurs ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 24 janv. 2010, 09:38:00

Je pensais qu'il y avait bien en France plus de râleurs  que ça! icon_mrgreen
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 24 janv. 2010, 11:08:00

icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 24 janv. 2010, 11:15:00

La majorité (et de loin) semble bel et bien avoir envie de quitter le monde du travail le plus tot possible.
C'est un démenti de tes affirmations selon lesquelles le travail c'est bien et on s'éclate a travailler et que c'est la seule voie possible pour l'individu, thème que tu assènes a chaque fois qu'un sujet aborde le pb du travail.

T'es pas d'accord ?

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 24 janv. 2010, 14:39:00

lancelot a écrit : La majorité (et de loin) semble bel et bien avoir envie de quitter le monde du travail le plus tot possible.
C'est un démenti de tes affirmations selon lesquelles le travail c'est bien et on s'éclate a travailler et que c'est la seule voie possible pour l'individu, thème que tu assènes a chaque fois qu'un sujet aborde le pb du travail.

T'es pas d'accord ?

Ce que veut la majorité, sans aucun doute c'est de prendre la retraite le plus rapidement possible. Demande aux gens, s'ils veulent se la couler douce couchés sur un bon pactole, je doute fort que la réponse soit non! icon_mrgreen Mais entre ce que le peuple veut et ce qu'il est possible de faire, il y a un océan!

Pour moi, l'âge de la retraite doit être repoussée à au moins 65 ans, et les cotisations augmentées pour arriver à un budget équilibré sans que l'Etat soit obligé de mettre la main à la poche. Il me parait aussi logique que les métiers pénibles bénéficient d'années de dégrèvement. Pour moi ceci devrait être négocié entre les partenaires sociaux. Seulement quand je parle de métier pénible, je parle de vrais boulots pénibles, pas des fonctionnaires qui sont derrière un bureau, ni du seigneur conducteur de TGV ou du conducteur de RER. Je ne vois guère de fonc. qui pourraient y avoir droit!
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Lou
Messages : 228
Enregistré le : 12 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par Lou » 24 janv. 2010, 15:03:00

Magicfly a écrit :
lancelot a écrit :La majorité (et de loin) semble bel et bien avoir envie de quitter le monde du travail le plus tot possible.C'est un démenti de tes affirmations selon lesquelles le travail c'est bien et on s'éclate a travailler et que c'est la seule voie possible pour l'individu, thème que tu assènes a chaque fois qu'un sujet aborde le pb du travail.

T'es pas d'accord ?



Ce que veut la majorité, sans aucun doute c'est de prendre la retraite le plus rapidement possible. Demande aux gens, s'ils veulent se la couler douce couchés sur un bon pactole, je doute fort que la réponse soit non! icon_mrgreen Mais entre ce que le peuple veut et ce qu'il est possible de faire, il y a un océan!
Pour moi, l'âge de la retraite doit être repoussée à au moins 65 ans, et les cotisations augmentées pour arriver à un budget équilibré sans que l'Etat soit obligé de mettre la main à la poche. Il me parait aussi logique que les métiers pénibles bénéficient d'années de dégrèvement. Pour moi ceci devrait être négocié entre les partenaires sociaux. Seulement quand je parle de métier pénible, je parle de vrais boulots pénibles, pas des fonctionnaires qui sont derrière un bureau, ni du seigneur conducteur de TGV ou du conducteur de RER. Je ne vois guère de fonc. qui pourraient y avoir droit!


Il y à des fonctionnaires comme je le répète si souvent qui ont des métiers pénibles et dangereux, votre connaissance sur les fonctionnaires se limite souvent à certains féniants qui se plaignent à longueur de journée et qui compte plus de jours de gréve que de boulots. icon_evil

Par contre pour d'autres si vous arrivez à éclaicir un peu vos lanternes, hélas vous en avez souvent besoin et ils sont à vos services 24h sur 24h par tout temps et certaines fois pour améliorer votre confort ou résoudre des pb insignifiants, c'est ce qu'on appel être aux services de la population en gros le service publique.
Ces fonctionnaire font ces métiers par passions et oui sa éxiste, mais ils sont souvent mis dans le même sac que certains fonctionnaires qui ont oubliés le principe de leur boulot et qui bien souvent n'ont jamais mit les pieds dans le privé.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 24 janv. 2010, 15:29:00

Magicfly a écrit :
lancelot a écrit : La majorité (et de loin) semble bel et bien avoir envie de quitter le monde du travail le plus tot possible.
C'est un démenti de tes affirmations selon lesquelles le travail c'est bien et on s'éclate a travailler et que c'est la seule voie possible pour l'individu, thème que tu assènes a chaque fois qu'un sujet aborde le pb du travail.

T'es pas d'accord ?

Ce que veut la majorité, sans aucun doute c'est de prendre la retraite le plus rapidement possible. Demande aux gens, s'ils veulent se la couler douce couchés sur un bon pactole, je doute fort que la réponse soit non! icon_mrgreen Mais entre ce que le peuple veut et ce qu'il est possible de faire, il y a un océan!

Pour moi, l'âge de la retraite doit être repoussée à au moins 65 ans, et les cotisations augmentées pour arriver à un budget équilibré sans que l'Etat soit obligé de mettre la main à la poche. Il me parait aussi logique que les métiers pénibles bénéficient d'années de dégrèvement. Pour moi ceci devrait être négocié entre les partenaires sociaux. Seulement quand je parle de métier pénible, je parle de vrais boulots pénibles, pas des fonctionnaires qui sont derrière un bureau, ni du seigneur conducteur de TGV ou du conducteur de RER. Je ne vois guère de fonc. qui pourraient y avoir droit!
Dans la majorité qui se dégage du sondage publié, il n'est pas question d'autre soucis que de partir le plus tot possible.

le reste c'est dans ton imagination, car les français savent bien que la retraite ce n'est pas le pactole comme tu as l'air de le sous entendre, mais entraine dans l'immense majorité des cas une baisse de revenus. Tu es a coté de la plaque avec ta déduction.

Pour préférer partir, au lieu de travailler avec des revenus plus confortables, c'est que les gens, en majorité trouvent leur boulot plutôt pénible, non ?

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 24 janv. 2010, 17:03:00

Je crois surtout que beaucoup de gens idéalisent la retraite, et se trouvent très déconfits quand ils se retrouvent à tourner en rond, sans collègues pour papoter, sans défits professionnels ... Ils ont généralement en projet de repeindre la toilette ou le banc du jardin, et puis ...

L'erreur, c'et de vouloir fixer un age, alors que les aspirations des gens varient énormément. La personne seule, et sans objectif particulier, pourra continuer longtemps son travail avec plaisir. Une femme de 55 ans pourra préférer arrêter pour s'occuper de ses petits-enfants. Un autre, déjà actif dans une ONG, souhaitera se libérer pour continuer son travail à l'étranger, etc.

La raison voudrait, comme c'est partiellement le cas dans la fonction publique belge, que chacun puisse prendre sa retraite quand il l'entend, pourvu qu'il ait 20 ans de service.
La retraite se calcule en 60ème, et il aurait donc 1/3 de son brut après 20 ans. a chacun de voir selon ce qu'il espère de sa retraite.

Autre modification  importante : un retraité ne peut travailler que jusqu'à un certain montant en gardant sa retraite. Idem d'ailleurs pour une femme qui touche une pensio de veuve. La loi belge va changer : la pension sera désormais considérée comme un droit imprescriptible, quelles que soient les activités et les revenus qui découleraient d'un travail. Encore une manière intéressante de laisser chacun organiser sa vie comme il l'entend. 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 24 janv. 2010, 17:19:00

Un peu comme la retraite des militaires chez nous, qui ne compte pas dans les seuils de cumuls, n'étant pris en compte que pour le calcul des impots.

Personellement, comme je sais que dans 10 ou 15 ans il sera presque impossible de prendre sa retraite convenablement, je pense continuer à traiter des dossiers et me livrer en parralèle a une autre activité, plus artisanale que j'ai déjà testée et qui me conviendrait si ma santé me le permet encore dans 10/15 ans.

Si je peux bosser un peu, à mon ryhtme, cela me convient.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 26 janv. 2010, 21:32:00

Bonjour,

Exit la main tendue de Martine Aubry à Nicolas Sarkozy sur la réforme des retraites. Mardi soir, le Bureau national du PS a adopté à l'unanimité un texte sur la réforme des retraites qui stipule notamment le maintien de l'âge légal du départ à la retraite à 60 ans, fermant la porte à tout allongement de la durée de cotisation évoquée par Nicolas Sarkozy.

La semaine dernière, la maire de Lille s'était dit prête à un débat avec Nicolas Sarkozy pour parvenir à une reforme «juste», qui conserverait «la retraite par répartition» et garantirait des pensions «permettant de vivre». Elle avait évoqué, sous condition, des retraites à 61 ou 62 ans.

Cette ouverture avait provoqué un tollé au sein de l'opposition. Jean-Luc Mélenchon, qui dirige le parti de Gauche, a ainsi déclaré que la première secrétaire du PS avait «tiré une balle dans le pied» de la gauche. Le débat est d'autant plus vif que lundi soir, sur TF1, le chef d'Etat a assuré devant 8 millions de spectateurs qu'il entend «bien sûr» discuter avec la chef du PS, «c'est mon devoir», a-t-il dit, en se réjouissant qu'elle se soit prononcée pour une «retraite à 62 ans».

La semaine dernière, la maire de Lille avait commencé à faire machine arrière en multipliant les initiatives - notamment des lettres aux militants - pour convaincre qu'il ne s'agit pas pour elle de revenir sur la retraite à 60 ans, grande conquête de l'ère Mitterrand.

Dans le texte adopté mardi soir et intitulé «Avenir du système de retraites: orientations et méthode», le PS veut aussi «faire en sorte que les salariés qui ont occupé des emplois pénibles puissent bénéficier d'une retraite anticipée».
Le parti reconnaît que «l'accroissement de l'espérance de vie, associée à une arrivée plus tardive sur le marché du travail, entraîne un départ réel à la retraite à 61, 62 ans». Mais «nous voulons que les salariés puissent faire valoir leurs droits à la retraite dès lors qu'ils ont cotisé le nombre de trimestres requis, ce qui signifie que pourraient partir à 58 ou 59 ans par exemple des salariés q ui ont commencé à travailler tôt», ajoute le parti.

Le PS rencontrera les organisations syndicales dans les semaines qui viennent et «évaluera» les propositions du gouvernement.Le parti présentera ensuite ses propres «propositions» après validation par les militants.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 26 janv. 2010, 22:04:00

La clef a été dévoilée par Cherèque de la CFDT.

L'age reste 60 ans, mais on pourra jouer sur le nombre de trimestres de cotisation.
l'argument est simple :

Que l'age reste à 60, pour que ceux qui ont commencé a bosser tot puissent la prendre à partir de 60 ans, si ils ont le nombre de trimestre.

Pour les autres, a savoir ceux qui commencent à cotiser tard, diplome oblige, il pourra être traduit dans les faits qu'ils ne pourraient pas mathématiquement atteindre le nombre de trimestres a 60 ans.

pour cette seconde catégorie, l'age pourra donc être reculé.

C'est en quelque sorte un status quo dans le but de raisonner non plus en année de départ, mais en nombre de trimestres à valider, ce qui met tout le monde dans le même sac.

En clair, les moins qualifiés n'ont pas à payer la retraite des cadres.

C'est un bon principe.

Pour la suite, cela sera peut être plus compliqué.

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 27 janv. 2010, 08:40:00

Je suis d'accord avec toi Lancelot sur ce sujet. Depuis tjrs j'ai dis: à cotisation égale retraite égale (ça vaut pour les fonc.) sauf exception pour les métiers les plus pénibles (ex: enlever un trimestres par année  de pénibilité; les trx pénibles étant défini dans le code du travail par les partenaires sociaux et l'Etat Cette liste des métiers devant être revus régulièrement afin de sortir ceux dont les techniques ont adouci la tâche). Par contre il faut augmenter considérablement le nbre de trimestres de base.

Par contre je ne suis pas du tout d'accord avec:
"En clair, les moins qualifiés n'ont pas à payer la retraite des cadres."
Est-ce que tu veux dire que nous devrions faire deux sécurité sociale, alors faisons aussi deux caisses de maladie; les cadre sont moins sujet à la maladie que les ouvriers, c'est ça ton concept de la vie citoyenne? C'est la lutte des classes en pire, l'apartheid!
Ts les métiers sont liés et interdépendants, sans les uns les autres n'existeraient pas.
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 27 janv. 2010, 10:22:00

 
Par contre je ne suis pas du tout d'accord avec: "En clair, les moins qualifiés n'ont pas à payer la retraite des cadres."
Est-ce que tu veux dire que nous devrions faire deux sécurité sociale, alors faisons aussi deux caisses de maladie; les cadre sont moins sujet à la maladie que les ouvriers, c'est ça ton concept de la vie citoyenne? C'est la lutte des classes en pire, l'apartheid!
Ts les métiers sont liés et interdépendants, sans les uns les autres n'existeraient pas.
Non, pas du tout, ce que je veux dire c'est que tout le monde doit cotiser la même durée, même si cela retarde le départ de certains.
Je prenais l'exemple du salarié qui commençant à bosser à 16 ans va cotiser bien plus longtemps que celui qui commence à 26 et qui de ce fait aura atteint le nombre de trimestre avant l'age légal, alors que l'autre partira dès le nombre (actuel) atteint.

Je ne fais pas de différences de caisse, avec ce principe égalitaire et juste, dès lors que l'on parle de répartition, tout devrait être dans la même caisse, bien sur.

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 27 janv. 2010, 10:52:00

Donc nous sommes d'accord tout le monde cotisent le m^me nbre de trimestres. Déjà aujourd'hui, une personne qui a ses 42 trimestres peut partir avant soixante ans (Fillon) et également ceux qui n'ont pas le nbre de trimestres à soixantes ans devront continuer à travailler s'ils veulent toucher la retraite complète. Donc je ne vois pas à quoi sert la date de soixante ans, puisqu'elle est subordonnée au nbre de trimestres.

Par contre tu ne dis rien sur l'idée de l'abattement lié à la pénibilité du travail?
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
Kelakant
Messages : 8
Enregistré le : 20 janv. 2010, 00:00:00
Localisation : Saint Nazaire

Message non lu par Kelakant » 27 janv. 2010, 11:45:00

Il ne faut pas oublier que pour le problème des retraites, il y a deux approches possible : agir sur le financement ou sur la répartition... une combinaison des deux est également possible !

Il ne faut donc pas se laisser enfermer dans ce débat tronqué pour savoir si l'âge de la retraite doit ou ne doit pas être retardée, ni de combien, il faut revenir au problème dans son ensemble !

Pour les libéraux actuellement au pouvoir, c'est sur la répartition qu'il faut agir avec évidemment l'arrière pensée de favoriser à terme les retraites par capitalisation (un beau pactole pour les financiers !), je suis en effet persuadé qu'il faut rester conscient que cette nouvelle négociation sur les retraites n'a qu'un objectif (et il est toujours le même depuis longtemps), c'est de réduire progressivement les retraites par répartition afin de favoriser la montée en puissance des retraites par capitalisation; cet objectif est d'autant plus écœurant que pour de nombreux salariés modestes, le soucis d'une éventuelle retraite par capitalisation passe bien après les difficultés à "joindre les deux-bouts"; de plus, avec la crise, le système par capitalisation a montré toute sa dangerosité, les fonds de pension ayant terriblement souffert de la baisse des valeurs mobilières !

Une solution pérenne et solidaire (je sais, la mode est plutôt à l'individualisme à outrance !) consisterait à trouver une autre source de financement, par exemple, en élargissant la CSG aux revenus du capital; la société actuelle a besoin aussi bien des capitalistes que des salariés pour fonctionner correctement mais chacun doit y trouver son intérêt pour produire de la richesse qui sera ensuite répartie équitablement entre les différents acteurs de la société. Or, depuis une vingtaine d'années, dans le partage de la richesse nationale, la balance a penché d'environ 10% en faveur des revenus du capital (source INSEE), il ne serait donc pas anormal de corriger une partie de cette injustice !

Petit aparté : avec ces 10% en faveur des revenus du capital, on voit bien tout le cynisme des libéraux (UMP-Modem-PS-EE) quand ils affirment œuvrer pour le bien commun !
S'ils ne s'attaquent pas au système de production et d'échange du libéralisme, les partis politiques qui nous promettent le respect de l'environnement et le développement social ne sont que de vulgaires opportunistes à la pêche aux voix !

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré