L'emploi garanti des fonctionnaires va être remit en cause ?

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
Avatar du membre
artragis
Messages : 7963
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 06 févr. 2010, 15:45:00

je pense alors qu'il y a un autre problème de font : le fonctionnaire est-il "au service" ou fournit-il un service?
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 06 févr. 2010, 15:46:00

Tu parle à un militaire, là. J'ai beau chercher, je ne vois pas la planque, moi, surtout en tant que soldat du feu icon_mrgreen
Pourtant, je suis fonctionnaire.
Et comme j'ai l'emploi à vie, sache que pour les militaires, la vie peut parfois etre très courte.
C'est pourquoi, quand on parle d'administration, ça veut tout dire, mais aussi rien dire du tout ....
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 06 févr. 2010, 16:56:00

lucifer a écrit : Tu parle à un militaire, là. J'ai beau chercher, je ne vois pas la planque, moi, surtout en tant que soldat du feu icon_mrgreen
Pourtant, je suis fonctionnaire.
Et comme j'ai l'emploi à vie, sache que pour les militaires, la vie peut parfois etre très courte.
C'est pourquoi, quand on parle d'administration, ça veut tout dire, mais aussi rien dire du tout ....
Oui, bien sur, comme dans le privé d'ailleurs. Le pb n'est pas la.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 06 févr. 2010, 16:59:00

artragis a écrit : je pense alors qu'il y a un autre problème de font : le fonctionnaire est-il "au service" ou fournit-il un service?
Tout le monde fournit un service, public, privé. Le simple fait de consacrer du temps a son travail est un service que l'on rend en échange d'un salaire.

pour la fonction publique il y une autre dimension, celle des missions de service public, ou clairement l'agent/ le chef/ etc .... doivent être au service du public, de l'état ou des deux.

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 06 févr. 2010, 20:28:00

artragis a écrit :je pense alors qu'il y a un autre problème de font : le fonctionnaire est-il "au service" ou fournit-il un service?
Ni l'un, ni l'autre. Comme son nom l'indique le fonctionnaire répond à un emploi que l'on identifie, généralement, à grâce à son grade et à son activité (on dit d'ailleurs aussi une "fonction", d'ou le nom). 75% des fonctionnaires sont, aujourd'hui diplômés et ce chiffre atteint 90% dans la FP Hospitalière !


Sinon, 
Educateur de jeunes enfants, Infirmier(e), enseignant, officier de police judiciaire, caporal chef des pompiers, gestionnaire de tutelle, agent de service mortuaire, agent pénitentiaire, adjoint technique d'entretien des égouts, agent d'entretien des routes, dessinateur principal, auxiliaire de puériculture, cuisinier de restauration collective, greffier de justice, aide soignant en service psychiatrique, chauffeur de car... 


Je ne vois que des gens plein de courage, payé pas bien cher, qui ne peuvent même pas négocier leurs traitements... C'est "tant", et puis, c'est tout !!

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 06 févr. 2010, 20:39:00

artragis a écrit :ce genre d'annerie tu te les gardes...
La grossièreté ne palliera jamais au manque d'argument, il ne suffit pas de parler fort pour avoir raison.

Si les places n'étaient pas si bonnes dans la fonction publique, il n'y aurait pas autant de monde au portillon.

Pour ce qui est du mini débat sur le terme même de service public, l'intitulé exact est "agent chargé d'une mission de service publique". Autrement dit, l'agent n'est qu'un outil permettant de remplir une mission, il n'est donc au service que de cette mission. Partant de là, nous sommes loin des quêtes syndicales, des pauses café, des discussions passionnées sur le week-end à Center Park,...
Image

Avatar du membre
artragis
Messages : 7963
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 06 févr. 2010, 20:48:00


La grossièreté ne palliera jamais au manque d'argument, il ne suffit pas de parler fort pour avoir raison.

Si les places n'étaient pas si bonnes dans la fonction publique, il n'y aurait pas autant de monde au portillon.
si elles n'étaient pas si mauvaises tout le monde y serais... qui a des arguments. Tu remarqueras, Norbert que j'ai mis des arguments après, c'est justement parceque tu jouais sur un clichet que je me suis emporté, ce clichet étant faux et donc tout sauf un argument !
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Lou
Messages : 228
Enregistré le : 12 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par Lou » 06 févr. 2010, 20:58:00

lancelot a écrit :D' une part, j'ai jamais été vraiment intéressé pour être payé a glander et d'autre part, je n'ai pas de piston. En plus ma qualification ne correspondait pas au profil des postes dans l'info de mon époque. (mon petit beau frère, lui est entré à la CAF comme pupitreur, sans diplome ... et grace à sa tante (chef de service a la CAF), il y a 20 ans ..., inutile de dire que depuis ... il a bien engraissé.) Le pb de toute façon n'est pas la. Je l'ai déjà écris plus haut mais je vais le redire :  je ne suis pas pour la modification d'un contrat de travail en cours d'exécution. Ceux qui ont choisi en connaissance de cause la fonction publique doivent bénéficier jusqu'a leur départ des conditions qui doivent être celles que l'état leur avait promis.

En revanche, il n'est plus possible de continuer à recruter dans ces conditions, cela devient débile ...
quelques exemples :
- l'informatique a libéré des centaines (ou milliers) de postes qui ne peuvent être supprimés .... cela entraine un surcout.
- la redevance télé à été jumelée aux impots locaux, mais les fonctionnaires de la redevance ont refusé d'être affecté ailleurs ... j'en déduis donc que c'est une bande de glandus qui ne veulent pas bosser ...

En cherchant, je pourrais trouver un paquet d'exemples, mais peu importe.

le monde évolue, les états évoluent et il n'est pas possible de maintenir une personne à un poste de travail ou il n'y a plus de travail.

Je pourrais dire aussi que grace à la possibilité qui leur est offerte de prendre le public (les usagers) en otage, bon nombre de catégories de fonctionnaires se sont batis des niches dorées qu'il n'est plus possible de maintenir dans l'avenir sous peine d'appauvrissement.

je rappelle aux fonctionnaires qu'ils sont à notre service ... et pas le contraire.

je peux donc reformuler votre discours  :

Si vous ne vouliez pas être au service des autres et de l'état et en accepter les contraintes, pourquoi avoir choisi d'être fonctionnaire ? La planque ? La sécurité ? les 2 ???


Discours typique d'une personne qui n'à pu rentrer dans la fonction publique.
Lancelot pourquoi tant de violence dans ton texte, oui certains fonctionnaires sont des fainéants et profitent de leurs situation, oui nous sommes au service de la population et ce n'est pas une raison pour nous traité comme de la me... et que l'on doit cirer vos pompes 24h24h oui nous avons la sureté de l'emploi...... icon_evil
Je suis d'accord pour une modification de contrat pour les nouveaux arrivants, concernant les salaires,  d'aprés des études faites sur plusieurs sites les salaires de la fonction publiques sont supérieurs au privé sauf pour les cadres ou là c'est l'inverse.
Il me semble que pour les prises d'otages vous êtes pas mal dans le privé icon_lol

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 06 févr. 2010, 20:59:00

Voici un lien qui devrait t'éviter de contredire des arguments vérifiables par un simple "c'est faux": ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/dpd/ni0243.pdf
Ça date de 2002 mais je ne pense pas que ça ait beaucoup changé depuis.
artragis a écrit :si elles n'étaient pas si mauvaises tout le monde y serais... qui a des arguments.
C'est bien pour ça qu'il faut réduire les effectifs et c'est aussi pour ça qu'il y a autant de candidats à chaque concours d'entrée.
Image

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 06 févr. 2010, 21:27:00

Lou a écrit :
lancelot a écrit :D' une part, j'ai jamais été vraiment intéressé pour être payé a glander et d'autre part, je n'ai pas de piston. En plus ma qualification ne correspondait pas au profil des postes dans l'info de mon époque. (mon petit beau frère, lui est entré à la CAF comme pupitreur, sans diplome ... et grace à sa tante (chef de service a la CAF), il y a 20 ans ..., inutile de dire que depuis ... il a bien engraissé.) Le pb de toute façon n'est pas la. Je l'ai déjà écris plus haut mais je vais le redire :  je ne suis pas pour la modification d'un contrat de travail en cours d'exécution. Ceux qui ont choisi en connaissance de cause la fonction publique doivent bénéficier jusqu'a leur départ des conditions qui doivent être celles que l'état leur avait promis.

En revanche, il n'est plus possible de continuer à recruter dans ces conditions, cela devient débile ...
quelques exemples :
- l'informatique a libéré des centaines (ou milliers) de postes qui ne peuvent être supprimés .... cela entraine un surcout.
- la redevance télé à été jumelée aux impots locaux, mais les fonctionnaires de la redevance ont refusé d'être affecté ailleurs ... j'en déduis donc que c'est une bande de glandus qui ne veulent pas bosser ...

En cherchant, je pourrais trouver un paquet d'exemples, mais peu importe.

le monde évolue, les états évoluent et il n'est pas possible de maintenir une personne à un poste de travail ou il n'y a plus de travail.

Je pourrais dire aussi que grace à la possibilité qui leur est offerte de prendre le public (les usagers) en otage, bon nombre de catégories de fonctionnaires se sont batis des niches dorées qu'il n'est plus possible de maintenir dans l'avenir sous peine d'appauvrissement.

je rappelle aux fonctionnaires qu'ils sont à notre service ... et pas le contraire.

je peux donc reformuler votre discours  :

Si vous ne vouliez pas être au service des autres et de l'état et en accepter les contraintes, pourquoi avoir choisi d'être fonctionnaire ? La planque ? La sécurité ? les 2 ???



Discours typique d'une personne qui n'à pu rentrer dans la fonction publique.
Lancelot pourquoi tant de violence dans ton texte, oui certains fonctionnaires sont des fainéants et profitent de leurs situation, oui nous sommes au service de la population et ce n'est pas une raison pour nous traité comme de la me... et que l'on doit cirer vos pompes 24h24h oui nous avons la sureté de l'emploi...... icon_evil
Je suis d'accord pour une modification de contrat pour les nouveaux arrivants, concernant les salaires,  d'aprés des études faites sur plusieurs sites les salaires de la fonction publiques sont supérieurs au privé sauf pour les cadres ou là c'est l'inverse.
Il me semble que pour les prises d'otages vous êtes pas mal dans le privé icon_lol
Non Lou, il ne s'agit pas d'un discours typique de quelqu'un qui n'a pu renter dans la fonction publique et encore une fois je ne soutiendrai pas un projet visant a casser en cours de contrat les termes de ceux ci.
Cela n'empêche pas de porter un jugement sur la fonction publique, qui comme son nom l'indique est la pour assurer le fonctionnement de la chose publique.
En d'autres termes, accepter de travailler pour l'état, c'est accepter de travailler pour les français, c'est donc aussi accepter la critique des français.
Il ne faut pas tout mélanger : l'état évolue et le salarié sous contrat, dès lors que ses conditions ne sont pas fondamentalement modifiées (à l'instar du droit des salariés privés) ne doit pas se substituer à l'état et lui imposer son point de vue.

Il ne faut pas se tromper de rôle. Etre au service de l'état ne veut pas dire que l'état doit vous écouter, mais bel et bien le contraire.
Et quand je dis l'état, c'est à la fois l'exécutif et sa légitimité acquise dans les urnes.

Encore une fois, je ne vise pas les contrats en cours, mais il est urgent de moderniser le statut pour l'adapter aux temps actuels, car les besoins évoluent ..... et cela doit se faire rapidement pour tous les nouveaux volontaires.

Le corps des fonctionnaires ne peut demeurer la chose chose qui ne bouge pas.

Avatar du membre
geekmature
Messages : 207
Enregistré le : 09 oct. 2009, 00:00:00
Localisation : LILLE

Message non lu par geekmature » 06 févr. 2010, 21:46:00

Lucifer a raison, une vingtaine d'année auparavant, personne ne voulait rentrer dans la fonction publique, normal, il y avait du boulot partout et beaucoup mieux payé  c.._mad

Depuis quelques années, on s'acharne sur les fonctionnaires qui ont la sécurité de l'emploi, nous sommes devenus les boucs émissaires, mais nous n'y sommes pour rien dans la situation actuelle de l'emploi icon_evil prenez vous en aux énarques (pas tous...) qui nous dirigent en se remplissant les poches (et très bien eux) avec l'argent ...du contribuable.
Diviser pour mieux régner, comme toujours, avancer à petits pas pour ne pas mobiliser les foules, comme d'hab. Les réformes pendant les congés et comme toujours la propagande pour faire passer la pilule.
Que ceux qui envient les fonctionnaires, passent les concours, ils sont ouverts à tout le monde, pas de piston, de la culture ou des spécialités.
En ce qui concerne le piston, je crois que dans le privé on est servis icon_evil
En tous cas la dégradation des conditions des fonctionnaires n'améliorera pas celles des employés du privé et la prochaine fois, ce sera leur tour icon_neutral
Une seule solution, virer ce gouvernement de .....
Démocratie, vous avez dit démocratie!!

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 06 févr. 2010, 23:06:00

Norbert a écrit :
artragis a écrit :ce genre d'annerie tu te les gardes...






Pour ce qui est du mini débat sur le terme même de service public, l'intitulé exact est "agent chargé d'une mission de service publique". Autrement dit, l'agent n'est qu'un outil permettant de remplir une mission, il n'est donc au service que de cette mission. 




J'aimerais bien connaitre la source SVP, parce que c'est faux (encore  :roll: )... Moi ma source officielle, c'est le Titre I de la FP

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 07 févr. 2010, 08:25:00

Je ne vois pas bien le rapport entre ton intervention et la mienne ( :roll: ) d'autant que tu me présentes une loi portant sur les fonctionnaires alors que j'intervenais sur le terme "service public".
Peut être ne connais-tu pas la différence entre "fonctionnaires" et "service public"? Si c'est le cas, je me ferais un plaisir de t'expliquer clairement... :lol:
Image

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 07 févr. 2010, 08:50:00

Justement, là, dans ce post, pas une seule fois, même dans le titre, on parle des entreprises comme la SNCF, EDF, RATP,Air France.
On parle bien des fonctionnaires, pas des services publics.
Eux, les regimes speciaux, c'est très different.
On remet en cause la securité de l'emploi des fonctionnaires, pas des services publics.( même si il est logique que ça suivra de très pres)
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 07 févr. 2010, 09:01:00

Je vais parler pour la RATP. Nous ne connaissons pas de sécurité de l'emploi. De plus, la RATP est désormais mise en compétition sur son réseau avec les plus grands groupes de transport privé, comme Veolia. Nous ne sommes pas à l'abri d'un changement d'exploitant et donc de licenciements massifs. Il ne me semble pas que ce soit le cas pour les fonctionnaires. La RATP se doit aujourd'hui d'être compétitive, de répondre au mieux à l'offre et à la qualité de service, ce qui n'est pas non plus le cas des fonctionnaires.

Notre régime n'est pas si spécial que ça.
Image

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré