Garde à vue, les chiffres explosent et inquiètent

Venez parler de notre sécurité ( la police, la violence... ) mais aussi venez parler de la sécurité sur le web ( piratage, compte bancaire... )
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 03 févr. 2010, 18:45:00

ImageBonjour,
 Pour la première fois, le ministère de l'Intérieur a reconnu, hier, que le nombre de gardes à vue, au coeur d'un âpre débat en France, s'est élevé à 800.000 en 2009, soit davantage que les 600.000 recensées dans les chiffres officiels.

Vivement contestées

Sur France-Info, le porte-parole du ministère, Gérard Gachet, a ainsi répondu directement au journaliste Mathieu Aron, qui, dans un livre paraissant aujourd'hui, «Gardés à vue» (Les Arènes), écrit que 300.000 gardes à vue ont été «oubliées» dans les statistiques officielles. Selon lui, le chiffre total des gardes à vue en France en 2009 est de 900.000, les chiffres officiels de 600.000 - annoncés le 14janvier - ne prenant pas en compte les gardes à vue pour des délits routiers, ce que Gérard Gachet a reconnu, ni ceux de l'Outre-mer. «Il y a deux comptabilités distinctes» des gardes à vue, a fait valoir le porte-parole du ministère. L'outil statistique de la délinquance fera «mieux ressortir» à l'avenir ces chiffres, a promis Gérard Gachet, niant toute «dérive» des gardes à vue en France ou tout «chiffre noir». Et pourtant les gardes à vue sont de plus en plus contestées tant sur leur nombre que sur leurs modalités. Une présence accrue de l'avocat en garde à vue est vigoureusement réclamée par les barreaux français, en vertu d'une récente jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'Homme. Hier, les avocats se sont montrés déterminés à poursuivre leur combat pour une plus grande présence de la défense pendant la garde à vue, à l'occasion notamment de la réforme constitutionnelle entrant en vigueur au 1ermars.

«Déjà beaucoup trop»

«Je suis très inquiet qu'on nous cache les chiffres depuis des années et que de 600.000, on arrive à un tel chiffre. C'était déjà beaucoup trop mais là, c'est encore pire», a réagi Christophe Régnard, président de l'Union syndicale des magistrats (USM, majoritaire). «Ça veut dire qu'il y a de plus en plus de gardes à vue injustifiées dans ce pays», a renchéri Matthieu Bonduelle, secrétaire général du Syndicat de la magistrature (SM). «L'usage des gardes à vue, et leur banalisation, est liée à la ?culture de la performance?» de la police, a expliqué de son côté le sociologue Sebastian Roché.  Qu'en pensez vous ?   A plus tard, 
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Lou
Messages : 228
Enregistré le : 12 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par Lou » 03 févr. 2010, 19:47:00

Aprés le chiffres des voitures brulées voici les gardes à vues, comment faire confiance à ceux qui gérent l'argent des contribuables.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 03 févr. 2010, 20:50:00

Oui, mais en même temps quand on a dit ça, on a tout dit.

La question est plutôt :

LA culture du chiffre, chère à NS est elle la bonne ?

C'est son crédo, c'est la dessus qu'il faut l'attaquer. A quoi cela sert il de garder à vue, à donf, quand le taux d'affaires non résolues ne bouge pas et que celui des agressions envers les personnes augmente, alors que celui dirigé contre les biens est en baisse.

Faut il privilégier la défense des biens ou des personnes ?

Voila une question qui peut nourrir un débat droite / gauche.

Avatar du membre
raslebol
Messages : 180
Enregistré le : 19 sept. 2009, 00:00:00
Localisation : Marseille

Message non lu par raslebol » 04 févr. 2010, 11:31:00

Bonjour,
Il faut aussi tenir compte de l'humeur des policiers et de leur intelligence.
Pour un stationnement interdit, je dois reconnaître interdit de chez interdit, je me suis fait apostropher par des flics, on ne peut les nommer autrement, qui cherchaient l'incident.
Ne m'étant pas laissé faire, ils allaient m'emmener au poste pour une "garde à vue musclée" et je n'ai du mon salut qu'au passage d'un ami commissaire divisionnaire qui les a calmés. J'étais rétif (je n'ai pas l'échine très souple) mais ne les ai à aucun moment insultés mais leur ai remis les pieds dans leurs godasses. 
Combien, dans ma situation finissent quelques heures au poste ?
Et avec quelle quantité d'illusions ai-je dû naître pour pouvoir en perdre une chaque jour ! E. Cioran

Avatar du membre
mareaction
Messages : 453
Enregistré le : 12 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : partout

Message non lu par mareaction » 04 févr. 2010, 11:36:00

raslebol a écrit :Bonjour, Il faut aussi tenir compte de l'humeur des policiers et de leur intelligence.
Pour un stationnement interdit, je dois reconnaître interdit de chez interdit, je me suis fait apostropher par des flics, on ne peut les nommer autrement, qui cherchaient l'incident.
Ne m'étant pas laissé faire, ils allaient m'emmener au poste pour une "garde à vue musclée" et je n'ai du mon salut qu'au passage d'un ami commissaire divisionnaire qui les a calmés. J'étais rétif (je n'ai pas l'échine très souple) mais ne les ai à aucun moment insultés mais leur ai remis les pieds dans leurs godasses. 
Combien, dans ma situation finissent quelques heures au poste ?
Déjà, voyez-vous lorsque parfois par obligation (ne trouvant pas de place, et n'ayant que peu de temps) je me mettais en interdit, j'acceptais les remontrances des Policiers, car justifiées! et ne me suis jamais fait mettre en garde à vue!

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 04 févr. 2010, 15:15:00

cela étant les forces de l'ordre ont un privilège immense : Celui de s'estimer outragé .... et dès lors qu'ils démarrent ce type de procédure ils travaillent pour eux mêmes, je m'explique :

Lorsqu'un agent relève à votre encontre un délit d'outrage, dont en sa qualité d'assermenté il est seul juge ... (hé oui) c'est hélas bien souvent pour entamer une procédure contre vous, en se constituant partie civile et en demandant et obtenant des dommages et intérêts.

Il existe des avocats qui ne travaillent que dans ce secteur, et qui prennent des honoraires minimalistes (600 à 700 euros) ce qui permet à l'agent de faire un bénéfice de quelques centaines d'euros à chaque opération.

certains fonctionnaires en font de 20 à 30 par an ....

Quelquefois, ce comportement se détecte par une agressivité voire une manipulation de la part des fonctionnaires afin d'arriver à leurs fins, prononcer le délit d'outrage qui est très rémunérateur.

Avatar du membre
raslebol
Messages : 180
Enregistré le : 19 sept. 2009, 00:00:00
Localisation : Marseille

Message non lu par raslebol » 04 févr. 2010, 17:16:00

Merci de ce constat qui rejoint le mien. 
Mais qu'arrive t'il à quelques uns pour devenir si agressifs ? l'un ou l'autre se serait 'il aventuré à manger leur bol de soupe ? 
Amis faites provision de tranxene si ce n'est d'amabilité ou politesse ou alors d'Haldol c'est plus fort... beaucoup plus fort !
Et avec quelle quantité d'illusions ai-je dû naître pour pouvoir en perdre une chaque jour ! E. Cioran

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 05 févr. 2010, 11:07:00

Le sujet glisse sur l'obéissance à la Police.

En toutes circonstances, elle doit évidemment être courtoise et totale. Ne pas confondre un représentant de l'ordre démocratique à un copain dans un bac à sable.

L'ordre n'a pas à être "juste", ou convenir à chacun. Celui qui n'est pas heureux de ce qui lui a été appliqué peut toujours déposer plainte ensuite. 

Les flics français sont les plus crispés ... simplement parce que leurs administrés sont les plus crispants.

                                                                                    ***

Pour revenir aux gardes à vue, c'est l'hilarité générale à l'étranger ! Toto ne mange pas sa soupe ? Garde à vue ! icon_biggrin

L'an dernier, un brave chauffeur de car belge, 30 ans d'expérience et jamais un reproche, avait un accident en France, dont la cause finalement a été décelée : il s'agissait d'un incident technique. Un ou deux morts, et quelques blessés. Au lieu de prendre soin de lui, de l'accompagner psychologiquement dans cette épreuve terrible pour lui, il a eu droit à une garde à vue !!!

Or, les conditions en sont précises :
- risque de voir le présumé coupable (!) disparaître  (nul dans le cas de ce paisible père de famille)
- risque qu'il brouille les éléments de l'enquête (remettre de car sur ses roues tout seul ?)

Bref, de son rôle fonctionnel, la garde à vue a glissé vers une forme de répression, de solemnisation d'un accident, que sais-je ?

Il suffirait pourtant de peu de choses :

donner obligation à celui qui place en garde à vue de rédiger les raisons qui l'y mènent, en conformité avec les critères exposés ci-dessus.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 05 févr. 2010, 11:23:00

 
Or, les conditions en sont précises :
- risque de voir le présumé coupable (!) disparaître  (nul dans le cas de ce paisible père de famille)
- risque qu'il brouille les éléments de l'enquête (remettre de car sur ses roues tout seul ?)

Bref, de son rôle fonctionnel, la garde à vue a glissé vers une forme de répression, de solemnisation d'un accident, que sais-je ?

Il suffirait pourtant de peu de choses :

donner obligation à celui qui place en garde à vue de rédiger les raisons qui l'y mènent, en conformité avec les critères exposés ci-dessus.
Ben c'est bien ce qui a été fait, et les raisons sont valides :

1 -Risque de voir la personne disparaitre avéré puisqu'il s'agit d'un étranger et qu'il sera difficile de le poursuivre si il se soustrait à la justice française.

2- Le risque de brouiller les éléments de l'enquête est existant, non pas en remettant le car sur ses roues mais en communiquant avec sa boite pour fabriquer dans la hate de fausses preuves, par exemple ....

Avatar du membre
mareaction
Messages : 453
Enregistré le : 12 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : partout

Message non lu par mareaction » 05 févr. 2010, 11:56:00

mps a écrit :Le sujet glisse sur l'obéissance à la Police.
En toutes circonstances, elle doit évidemment être courtoise et totale. Ne pas confondre un représentant de l'ordre démocratique à un copain dans un bac à sable.

L'ordre n'a pas à être "juste", ou convenir à chacun. Celui qui n'est pas heureux de ce qui lui a été appliqué peut toujours déposer plainte ensuite. 

Les flics français sont les plus crispés ... simplement parce que leurs administrés sont les plus crispants.

                                                                                    ***

Pour revenir aux gardes à vue, c'est l'hilarité générale à l'étranger ! Toto ne mange pas sa soupe ? Garde à vue ! icon_biggrin

L'an dernier, un brave chauffeur de car belge, 30 ans d'expérience et jamais un reproche, avait un accident en France, dont la cause finalement a été décelée : il s'agissait d'un incident technique. Un ou deux morts, et quelques blessés. Au lieu de prendre soin de lui, de l'accompagner psychologiquement dans cette épreuve terrible pour lui, il a eu droit à une garde à vue !!!

Or, les conditions en sont précises :
- risque de voir le présumé coupable (!) disparaître  (nul dans le cas de ce paisible père de famille)
- risque qu'il brouille les éléments de l'enquête (remettre de car sur ses roues tout seul ?)

Bref, de son rôle fonctionnel, la garde à vue a glissé vers une forme de répression, de solemnisation d'un accident, que sais-je ?

Il suffirait pourtant de peu de choses :

donner obligation à celui qui place en garde à vue de rédiger les raisons qui l'y mènent, en conformité avec les critères exposés ci-dessus.
Faites un délit routier ou ayez un accident dans un autre Pays que la France, et vous reviendrez nous en parler!

Avatar du membre
mareaction
Messages : 453
Enregistré le : 12 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : partout

Message non lu par mareaction » 05 févr. 2010, 12:06:00

lancelot a écrit : 
Or, les conditions en sont précises : - risque de voir le présumé coupable (!) disparaître  (nul dans le cas de ce paisible père de famille)
- risque qu'il brouille les éléments de l'enquête (remettre de car sur ses roues tout seul ?)

Bref, de son rôle fonctionnel, la garde à vue a glissé vers une forme de répression, de solemnisation d'un accident, que sais-je ?

Il suffirait pourtant de peu de choses :

donner obligation à celui qui place en garde à vue de rédiger les raisons qui l'y mènent, en conformité avec les critères exposés ci-dessus.

Ben c'est bien ce qui a été fait, et les raisons sont valides :
1 -Risque de voir la personne disparaitre avéré puisqu'il s'agit d'un étranger et qu'il sera difficile de le poursuivre si il se soustrait à la justice française.

2- Le risque de brouiller les éléments de l'enquête est existant, non pas en remettant le car sur ses roues mais en communiquant avec sa boite pour fabriquer dans la hate de fausses preuves, par exemple ....
En 1984, un accident mortel sur l'autoroute à la hauteur de VIENNE, le conducteur du véhicule Espagnol, (qui était parti la veille de MURCIA) est décédé après plusieurs autopsies (1 sur corps, les autres sur pièces) la mort était NON TRAUMATIQUE, aucun doute là desus malgrés les contestations de la famille! et la mise en cause de la soit disant complicité de la police, notre conducteur hospitalisé en réa, à l'époque, malheureusement il est resté handicapé, notre camion avait brulé, mais le véhicule Espagnol, n'avait pas de dégat, nous nous avions les controlographes, les Espagnols le petit menteur! le lendemain, le camion a été remis par la police, avec le petit menteur, à l'entreprise Espagnole, avant que notre assurance ai pu faire l'expertise (mais ils n'ont pas eu de chance, un conducteur d'une autre boite qui avait sorti notre chauffeur lorsqu'il a vu le camion flamber, avait pris des photos) l'assurance de la dite entreprise nous ayant fait parvenir des factures incroyables, notre assurance avec les photos, et n'ayant pu faire l'expertise à refusé de payer! nous avons trainé des années de jugement, en appels, pour finalement mettre notre entreprise totalement hors de cause, par contre notre chauffeur aurait du prévoir le malaise du gus qui zigzagait, et n'a pas été indemnisé par l'Espagnol! une honte! lorsqu'ils sont arrivés pour le premier jugement, ils avaient refait les petits menteurs, mais pas de chance nous avions pu récupérer les ordres de chargements avec le jour, l'heure, et le N° du véhicule, prouvant que le conducteur avait 15h de conduite continue! Si le camion avait été mis sous séquestres, nous n'aurions pas eu tous les problèmes ensuite! et notre conducteur aurait pu être mieux indemnisé!

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 05 févr. 2010, 12:44:00

je précise pour les autres lecteurs que le "petit menteur" est le carnet de route obligatoire pour les chauffeurs professionnels des véhicules légers.

On le surnomme ainsi car il permet dans bien des cas de donner (après coup) un fondement légal aux missions du chauffeur.

Avatar du membre
mareaction
Messages : 453
Enregistré le : 12 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : partout

Message non lu par mareaction » 05 févr. 2010, 14:14:00

lancelot a écrit :je précise pour les autres lecteurs que le "petit menteur" est le carnet de route obligatoire pour les chauffeurs professionnels des véhicules légers.
On le surnomme ainsi car il permet dans bien des cas de donner (après coup) un fondement légal aux missions du chauffeur.
A l'époque il était obligatoire pour TOUS LES POIDS LOURDS! (carnet horaire de son vrai nom) le conducteur devait  dès le départ indiquer l'heure de départ, et les arrêts, mais bien souvent ils en avaient plusieurs, préremplis, qui permettaient de tricher! la loi était un carnet par conducteur, à remplir sur place et ne plus rien indiquer ensuite. Alors qu'en France nous, avions déjà le controlographe!(enregistreur automatique sur disque, le conducteur devait uniquement mettre la position, conduite, travail ou repos impossible de rectifier!) et oui nous avons toujours été les premiers! ce qui permettait en cas d'accident de savoir exactement le temps de conduite, et en cas de destruction, controle en entreprise automatique sur les disques antérieurs!!

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 05 févr. 2010, 14:15:00

bonjour
c est la politique du chiffre, voilla le resulta
jy passe regulierement plusieurs jours par an , GV pour divers bricoles, surtout pour non payement d amendes, et des refus
d optemperer, bof , rien a foutre j ai du temps a perdre.
ils ne viennent pas au camps car ils prennent deux trois cailloux, alors quand ils attrapent un de nous seul il le place en GV pour 24 h
je ne suis pas solvable, alors je ne les interesses pas .
ce qui permet de pouvoir les traiters de tout les noms.
quand les tribunaux on en marre c est 15 jour de prison, la vie est belle
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
raslebol
Messages : 180
Enregistré le : 19 sept. 2009, 00:00:00
Localisation : Marseille

Message non lu par raslebol » 05 févr. 2010, 15:56:00

J'adore.. C'est du Coluche ?
En 1984, un accident mortel sur l'autoroute à la hauteur de VIENNE, le conducteur du véhicule Espagnol, (qui était parti la veille de MURCIA) est décédé après plusieurs autopsies.... 

je ne l'invente pas c'est écrit...
c'est vrai que cet humour autorise toutes les ironies, moqueries, et mauvaises humeurs.
Et avec quelle quantité d'illusions ai-je dû naître pour pouvoir en perdre une chaque jour ! E. Cioran

Répondre

Retourner vers « Notre sécurité »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré