Nicolas Sarkozy au plus bas dans sa cote de popularité

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 10 févr. 2010, 00:01:00

Quels sous-entendus? Je dis clairement que je ne comprends rien à ce qu'écrit Georges.
Concernant le terme dont tu me reproches l'utilisation, c'est "gauchiste" et comme je te l'ai déjà dit, ce n'est pas une insulte (quoique) et puis s'il te gène vraiment, tu n'as qu'à me trouver un synonyme aussi clair.
Image

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59504
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 10 févr. 2010, 00:44:00

Norbert a écrit : Je ne suis pas assez défoncé pour comprendre ta langue.
En français civilisé, on dit: "Je ne comprends pas où tu veux en venir. Pourrais-tu être plus explicite?"

Et on dit "gens de gauche". Sur ce forum, personne ne dit "fasciste" au lieu de gens de droite à ce que je sache. Alors fais pareil stp.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 10 févr. 2010, 07:31:00

Norbert doit s'identifier à son avatar ....

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 10 févr. 2010, 08:54:00

Quoi ? il se défoncerait alors à l'Hydrocodone ??? icon_eek

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 10 févr. 2010, 09:38:00

Nombrilist a écrit :
Norbert a écrit :Je ne suis pas assez défoncé pour comprendre ta langue.
En français civilisé, on dit: "Je ne comprends pas où tu veux en venir. Pourrais-tu être plus explicite?"
Et on dit "gens de gauche". Sur ce forum, personne ne dit "fasciste" au lieu de gens de droite à ce que je sache. Alors fais pareil stp.
Un petit cours d'histoire s'impose.
Le fascisme est un courant politique né en Italie dans les années 1915 basé essentiellement sur l'autorité et le nationalisme et utilisant allègrement la violence pour s'imposer. Plus largement le terme "fascisme" désigne toute politique autoritaire et nationaliste rejetant les idées même de démocratie, de libéralisme, d'opposition politique,... Ça ressemble beaucoup plus aux partis de gauche qu'aux partis de droite.

Un gauchiste est un gauchiste, que ça plaise ou non, ce mot existe et n'a rien d'une insulte: http://www.le-dictionnaire.com/definiti ... =gauchiste
Image

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 10 févr. 2010, 10:09:00

Ne cafouillons pas ! Le fascisme de Mussolini a été salué dans toute l'Europe, et a permis un formidable redressement du pays. C'est surtout à lo'ccasion de certaines dérives intérieures, et lors de l'erreur historique de Mussolini s'alliant à Hitler, que le système a perdu toute crédibilité.

Un gauchiste est un type de gauche. Un concept assez farfelu qui a, lui, résisté à tous ses exemples ratés !

Probablement parce que le fascisme demandait aux gens de s'activer, et que le gauchisme propose l'Etat Providence icon_biggrin  

Confondre droite et fascisme est simplement une erreur culturelle.

Ceci dit, ne parlons pas de ce que vous ignorez : il n'y a pas de droite en France, mais simplement différents échelons de gauche icon_biggrin  
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 10 févr. 2010, 10:16:00

Bonjour,

Une nouvelle fois comme pour le sujet clearstream, vous êtes hors sujet. Ici on ne parle pas de "fascisme", ni de "gauchiste", seulement de la côte de popularité du Président.

D'ailleurs j'ai une question, il y a quelques mois le président a affirmer vouloir faire campagne pour les régionales, et puis on constate aujourd'hui que plutôt F. Fillon qui fait campagne.
Cette marche arrière est due au mauvaise à ses mauvais sondages ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 10 févr. 2010, 11:00:00

L'homme propose et Dieu dispose icon_biggrin
Le Président a délégué cette campagne à son Premier Ministre ? C'est que cela a paru plus fonctionnel, pour une raison ou une autre (fatigue, emploi du temps, etc).

Si chaque fois que quelqu'un d'intelligent s'adapte à des circonstances, tu qualifies cela de "marche arrière" ....

Ceci dit, je le vois à la télé, pratiquement chaque jour sur le terrain.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 10 févr. 2010, 11:07:00

Oui c'est exact, il est très actif, mais déclare ne pas s'en occuper afin de pouvoir se dédouaner des mauvais résultats prévisibles.

De la pure politique politicienne ....

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 10 févr. 2010, 11:11:00

mps a écrit : Ne cafouillons pas ! Le fascisme de Mussolini a été salué dans toute l'Europe, et a permis un formidable redressement du pays. C'est surtout à lo'ccasion de certaines dérives intérieures, et lors de l'erreur historique de Mussolini s'alliant à Hitler, que le système a perdu toute crédibilité.

Un gauchiste est un type de gauche. Un concept assez farfelu qui a, lui, résisté à tous ses exemples ratés !

Probablement parce que le fascisme demandait aux gens de s'activer, et que le gauchisme propose l'Etat Providence icon_biggrin  

Confondre droite et fascisme est simplement une erreur culturelle.

Ceci dit, ne parlons pas de ce que vous ignorez : il n'y a pas de droite en France, mais simplement différents échelons de gauche icon_biggrin  
Mps, faire l'apologie de Mussolini c'est un peu chaud quand même ....

Cela a certes permis un redressement du pays, mais nous a conduit à la plus grande catastrophe connue a ce jour... la fin justifierait elle les moyens ?

D'autre part, ce régime, dans les années de paix était d'une brutalité et férocité sans nom ... je note que pour toi, ce n'est qu'une certaine dérive intérieure .....

Je comprends mieux maintenant ton gout immodéré pour les petits dictateurs.

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 10 févr. 2010, 12:06:00

C'est bien la preuve qu'il ne sert à rien d'argumenter avec certains.
Image

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 10 févr. 2010, 12:51:00

Oui, cela devient lassant. J'ai pourtant parlé de dérives violentes qui avaient discrédité le système, et me voila "fssciste" icon_biggrin  
Je suppose que dans la bible abrégée de mon honorable correspondant, l'engouement général pour les débuts du fascisme a "sauté" ...

Pour le Président, il ne peut évidemment être sur le terrain comme "chef politique" et joue obligatoirement un régistre de cohésion. Encore une nuance qui échappe à certains.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59504
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 10 févr. 2010, 13:05:00

Une petite recherche sur google démontre que "gauchiste" et "gauchisme" sont des termes péjoratifs qui désignent des gens d'extrême gauche à la limité du fanatisme. mps, si c'est de moi que tu parles, sache que je n'ai traité personne de fasciste. J'ai simplement voulu dire que si vous persistiez à exagérer notre côté de gauche de manière dédaigneuse, nous pourrions alors exagérer votre côté de droite de manière péjorative également. Soyons clair, je ne te trouve pas fasciste.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 10 févr. 2010, 17:22:00

Norbert a écrit : C'est bien la preuve qu'il ne sert à rien d'argumenter avec certains.
C'est vrai qu'argumenter en osant la promo (même douce et expurgée de sa phase finale) d'un régime aussi pourri (et depuis le début) que celui de bénito est éminemment judicieux.

Oser dire que cela se rapproche de la gauche, alors que les premiers ennemis de ce régime, c'était justement la gauche est encore très probant.

Dans ces conditions, effectivement cela n'a rien d'arguments, tout au plus une finasserie de bien piètre qualité ....
 

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 10 févr. 2010, 17:29:00

mps a écrit : Oui, cela devient lassant. J'ai pourtant parlé de dérives violentes qui avaient discrédité le système, et me voila "fssciste" icon_biggrin  
Je suppose que dans la bible abrégée de mon honorable correspondant, l'engouement général pour les débuts du fascisme a "sauté" ...

Pour le Président, il ne peut évidemment être sur le terrain comme "chef politique" et joue obligatoirement un régistre de cohésion. Encore une nuance qui échappe à certains.
Tu peux me dire ou j'ai écrit le mot faciste ???

Qund à l'engouement du début .... ça me laisse rêveur .... lis donc :


En avril 1924, grâce à cette loi mais aussi aux subsides patronaux et aux manoeuvres d'intimidation des miliciens fascistes (les Chemises noires), le parti de Mussolini recueille 65% des suffrages et devient majoritaire à la Chambre des députés.
Les Chemises noires n'hésitent plus à brutaliser les opposants. Le 10 juin 1924, ils enlèvent en pleine rue le chef du parti socialiste à la Chambre des députés, Giacomo Matteotti (39 ans), principal opposant à Mussolini. On ne retrouvera son cadavre que deux mois plus tard. Cet assassinat provoque une vague d'indignation en Italie et à l'étranger. Le fascisme perd une bonne part de la sympathie qu'il s'était acquise dans les milieux intellectuels et politiques.
Mussolini, qui n'avait pas souhaité la mort de Matteotti pas plus que d'aucun autre opposant, n'en couvre pas moins les responsables. Le 3 janvier 1925, il revendique la responsabilité de l'enlèvement ! C'est sa façon d'annoncer la mise en place d'une dictature.
Pour mettre fin aux protestations, son ministre de la Justice Rocco promulgue à l'automne 1926 des lois de défense de l'État, dites «lois fascistissimes». Elles instaurent un parti unique, le parti fasciste évidemment, établissent la censure, suppriment les syndicats et mettent en place une police politique, l'OVRA.
Le roi reste en place mais c'en est fini du régime parlementaire. On peut dès lors parler de dictature.


On peut effectivement dire que la droite et le capital l'ont suivi et propulsé la ou il est arrivé, même churchill approuvait mussolini au début ....

Mais la gauche a toujours lutté contre ce dictateur .... Alors de grace, s'il vous plait, un peu d'honneteté ....

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré