600 000 chômeurs en fin de droits en 2010

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 11 févr. 2010, 22:30:00

Je lis ce duel des tarifs avec un grand doute ...

Quand mon premier bébé est né, j'étais encore étudiante et mon mari aussi. A l'époque, il n'y avait pas de sécu pour loes étudiants, pas de mutuelle donc, et même pas de primes de naissance. Les parents nous payaient notre mini-appartement, point barre. Et j'avais droit à 4 chèques-repas/semaine à la Cité universitaire.

Mon mari a jobbé, moi j'ai fait nos mémoires (et quelques autres faiblement rétribués pour des copains), nous avons fait ceinture sur tout pendant un an (sauf sur ce qu'il fallait au bébé), mon mari a encore dû faire son service militaire, puis est venue "l'opulence" avec une vraie place enviable pour lui, une mutuelle, et même des allocations familiales. Byzance !

Pourquoi faut-il à présent que les gens se victimisent s'ils ne touchent pas un tas de trucs ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59970
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 11 févr. 2010, 22:48:00

mps, je ne vois pas le rapport avec ce dont on parle. Nous, on essaye de voir si c'est tenable de vivre en jouant sur les aides. Autrement dit, on essaye de voir si on peut réellement vivre sous assistanat et comment.

2000 euros par mois à 4, c'est zéro impot sur le revenu et ça donne dans les 600 euros au chèque-emploi (soit 50 euros par mois en plus). La taxe d'habitation est quasi nulle.

Norbert, tu n'as pas répondu à la question: 2000 c'est avec ou sans compter les alloc' et l'ALS ?

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 12 févr. 2010, 08:20:00

Georges a écrit :UJe n'ai jamais dit que c'était facile, il faut surtout avoir de l'argent au départ et peu de scrupule.
Prends l'exemple des salariés d'IKEA, ils peuvent beugler autant qu'ils le veulent, la vérité est qu'ils ont un emploi, payé au dessus du SMIC et que pour la plupart d'entre eux, ils ne seraient certainement pas capables de faire autre chose. En France, ils gueulent, partout ailleurs, ils voueraient un culte à leur patron.
Dommage qu'on ne puisse pas libérer ces gens là de l'emprise de leur horrible travail pour l'offrir à une poignée des 600.000 chômeurs dont il est question dans ce sujet, ils en seraient certainement très satisfaits.
Image

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 12 févr. 2010, 08:33:00

Je serais beaucoup moins affirmatif que toi pour Ikea. Les dossiers contentieux d'ikéa et de leurs sous traitants sont assez chargés.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 12 févr. 2010, 09:03:00

Code : Tout sélectionner

Nous, on essaye de voir si c'est tenable de vivre en jouant sur les aides.


Nombrilist, ta phrase porte en elle-même sa réponse.

1°. Une "aide" implique qu'il y a un effort principal à côté, non ?
Si tu 'aides" un maçon", c'est qu'il travaille, évidemment, et tu lui lui facilite la vie en lui préparant son mortier, pas que tu construis le mur à sa place.

Les allocations familiales, par exemple, "aident" les parents, mais ne prétendent pas assurer tout le coût éducatif d'un enfant.

2°. La question intéressant serait de voir si c'est tenable de vivre en ne faisant pas appel aux "aides".
Pour l'avoir fait dans des circonstances ultra difficiles, a réponse est oui.

Les aides devraient être réservées aux gens physiquement ou mentalement incapables de se débrouiller (invalides, personnes agées, etc)
Hormpis ces cas, un minimum de fierté implique qu'on se prenne en charge tout seul.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 12 févr. 2010, 09:06:00

Et donc tout le monde a la liberté de faire comme tu le dis ... c'est cela ?

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 12 févr. 2010, 09:10:00

Sur le coup, MPS ne fait que donner quelques définitions, assez justes de surcroit.
Image

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 12 févr. 2010, 09:20:00

 
Les aides devraient être réservées aux gens physiquement ou mentalement incapables de se débrouiller (invalides, personnes agées, etc)
Hormpis ces cas, un minimum de fierté implique qu'on se prenne en charge tout seul.
ceci n'est pas une définition ...

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59970
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 12 févr. 2010, 11:09:00

Bien. Merci mps de me démontrer encore une fois à ta manière que j'ai raison. On ne peut pas vivre uniquement avec les allocations. Donc, l'assistanat est un mythe. Tous les gens travaillent ou cherchent du travail pour pouvoir gagner leur vie correctement.

D'ailleurs, mps, comme tu es belge, tu dois savoir qu'en Belgique c'est différent. On peut très bien ne rien faire de sa vie et toucher le chômage indéfiniment grâce au FOREM... En France, le chômage, c'est 2 ans grand max (pour moi c'était 6 mois).

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 12 févr. 2010, 11:56:00

Oui, la Belgique a le monopole de ce délire icon_confused

On voit des gens visiblement en pleine forme, rentrant du tennis ou partant en vacances, et qui chôment par exemple depuis ... 27 ans !!!

Et bien entendu tous ne sont pas de "chômeurs paresseux" (sic !) : après avoir empoché 1.000 euros au chômage, et bénéficé d'un logement social quasi gratuit et d'une crèche sans frais pour leurs enfants, ils travaillent gaiement en noir, se faisant des mois de plus de 5.000 euros (sans compter les revenus identiques de Bobonne).

De là viennent sans doute quelques remarques mal appropriées aux français icon_confused
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 12 févr. 2010, 12:49:00

sans doute, en effet.

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 16 avr. 2010, 21:26:00

Bonjour,


Le président à annoncé des mesures pour les chômeurs qui arrivent en fin de droits, dont une aide exceptionnelle de 450 € qui remplacerait à l'allocation spécifique de solidarité .. contrats aidés pour 960 € (secteur marchand) ou 600 pour le secteur non marchand.
L'article du Figaro.fr met en avant la phrase "laisser personne au bord du chemin" qu'on peut lire de temps à autre et précise aussi que "l'aide exceptionnelle ne pourrait être accordée si le demandeur d'emploi a précédemment refusé une formation ou un contrat aidé." et cite les propos de Sarkozy : «En échange de cette aide, les 'fin de droits' devront accepter toute formation rémunérée ou contrat aidé qui leur sera proposé» a-t-il mis en garde."

Un autre article reprend un communiqué de l'Association des régions de France : «Les Régions sont scandalisées de découvrir dans la presse l’accord sur les chômeurs en fin de droits, sans avoir été invitées à la conférence de concertation, malgré les promesses qui leur avaient été faites mi mars».
  

  

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 17 avr. 2010, 10:06:00

Ben oui, dans le syndrôme de la campagne perpétuelle, les régions vont toujours se setir "sacandlisées" de tout ! Inutile de le signaler à chaque occasion : elles sont donc "scandalisées" comme je suis blonde icon_biggrin

Bien gentil à l'Etat de lisser la fin de droits par une allocation spéciale qui, pur modeste qu'elle soit, va encore creuser le budget.

Mais la fin de droit n'est pas un événement inattendu : chacun en connait très exactement la date. Qui sont ces "fins de droit" qui n'ont rien anticipé ? Quin'ont pas cherché et trouvé un bouloot alternatif, en France ou à l'étranger, dans les tas de secteurs en carence de main d'oeuvre ?  Il y a, pur ne pas parler des boulots qualifiés, des milliers de maisons à repeindre, de bateaux dont il faut gratter la coque, de gens qui cherchent une cuisinière occasionnelle ou une dame de compagnie pour la grand-mère, ou des concierges, ou des gens pour tondre leurs pelouses et arracher leurs pissenlits ..; Et quand on en demande, les organismes lèvent les bras au ciel, en signe d'impuissance ! 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59970
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 17 avr. 2010, 10:21:00

"Qui sont ces "fins de droit" qui n'ont rien anticipé ?"

Probablement un million de faignants. Surement arabes par dessus le marché (ou noirs, à la rigueur). Et qui vont surement s'empresser d'alimenter Al Qaida de ces nouveaux fonds substantiels.

"des milliers de maisons à repeindre"

En général, les gens font ça eux-mêmes. Par ailleurs, il faut faire partie d'une société privée pour faire cela. Sinon, ça s'appelle du travail au noir.

"des gens qui cherchent une cuisinière occasionnelle"

Pour faire la cuisine, ou pour faire des choses qui rapportent plus ?

"ou des gens pour tondre leurs pelouses et arracher leurs pissenlits"

C'est vrai que ça doit rapporter de quoi faire vivre des dizaines milliers de gens ça. On n'a pas idée de toute l'herbe qui pousse dans les grandes villes ! Et puis, les pissenlits, on peut toujours les manger! On fait d'une pierre deux coups !

"de bateaux dont il faut gratter la coque"

Oui, comme ça, on peut même manger les coquillages. Encore deux coups avec une seule pierre !

Bref, le seul boulot valable que t'as cité, c'est concierge, et c'est un métier qui n'existe quasiment plus.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 17 avr. 2010, 11:02:00

Ma question mériterait plus de réflexion et moins d'ironie ...

Oui, qui sont ces gens qui ne secouent pas les puces, et pourquoi ? Quelques pistes :

- attachés à la glèbe de leur usine, leur chantier ou leur entreprise, ils sont totalement désorientés quand ils en sortent, et ne savent où^se tourner ;
- cadrés dans des règles sociales strictes, facilitant le travail de l'administration au détriment de l'initiative personnelle, ils n'osent pous prendre le moindre travail ponctuel (qui  pourrait déboucher sur mieux), de crainte de fâcher Big Brother.
- il y a aussi, bien entendu, des fainéants qui trouvent qu'ils en ont asez fait dans leur vie, mais ce doit être assez marginal.


Nos sociétés "solidaires" ont tout simplement tué d'instinct de survie et la responsabilité individuelle. Relis la fable du Loup et du Chien .

 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré