Pour la dissolution de l'assemblée nationale

Venez discuter de l'actualité politique.
logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 11 févr. 2010, 17:41:00

On va vers les 3 années de gouvernement, et on se rend bien compte que la situation a bien changée depuis, il y a eu la crise des subprimes en 2008, et on n'en voit pas la fin, les perspectives sont sombres avec la crise annoncée de la zone euro et l'aggravation du chomage, démontrant que les différentes actions des différents gouvernement n'ont en réalité rien résolu, qu'ils n'ont juste que réussit à repousser le problème.


J'estime que depuis 2008 nous ne vivons plus en démocratie mais dans une dictature, depuis l'élection du président de la république en 2007, on se rend bien compte que les situations économiques, politiques et même sociales ont radicalement changé, si bien que ce qui était prévu par le gouvernement en 2007 et inscrit dans son programme à l'image de leur proposition d'importation des "crédits hyppothécaires" des systèmes anglosaxons que Sarkozy ventait à l'époque, où à l'image du travailler plus pour gagner plus alors que le chomage grimpe en flèche, est devenu caduque

C'est en 2008 que face à la nouvelle crise la question de la résolution de cette crise a été posée, seulement cette question n'a donné lieu à aucun débat public, le gouvernement a imposé son propre plan de résolution de la crise, et nous impose sa vision des choses depuis lors, de manière totalement arbitraire.
Aucun citoyen n'a jamais approuvé les politiques qu'ils mènent aujourd'hui pour résoudre cette crise, ce qui rend ces décisions totalement illégitimes, la légitimité ne pouvant provenir que la volonté générale des citoyens.

Cette situation ne peut plus être tolérée, face à de tels bouleversements comme la crise que nous vivons actuellement, j'estime qu'il est nécessaire de laisser aux citoyens le soin de réfléchir et de choisir à la solution qu'ils pensent être la meilleur pour être appliquée, j'estime que face à de tels bouleversements, le gouvernement en place n'a aucune légitimité à décider seul, dans l'improvisation la plus totale, des mesures à prendre, qu'une telle décision ne peut être prise que par les citoyens, et qu'il faut donc dissoudre l'assemblée nationale et mettre en place un nouveau gouvernement

Le gouvernement actuel ainsi que son parti politique auront une totale liberté alors de défendre les projets qu'ils pensent nécessaires d'appliquer, mais cela permettra aussi à d'autres, qui eux aussi ont peut être des solutions différentes à proposer, de s'exprimer, de débattre, et ce sera alors aux français de décider et de trancher. J'estime que tant qu'une telle dissolution n'aura pas été prononcée, notre régime actuel ne mérite absolument pas d'être qualifié de démocratie.

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 11 févr. 2010, 17:51:00

Dissoudre une Assemblée élue pour un mandat établi par la Constitution, c'est cela qui est anti-démocratique, logan (on devrait retirer ce pouvoir au Président)... Le dernier à l'avoir fait fut un certain Jacquot, bien dépité lorsqu'il découvrit le résultat...

Image

Bien fait !! invision:

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 11 févr. 2010, 17:55:00

Je ne vois pas sur quoi tu bases ton affirmation, le droit de dissolution de l'assemblée nationale est au contraire un droit tout à fait reconnu pour le président par notre constitution.

Et au niveau de la philosophie politique, ce qui est anti démocratique c'est de dicter et d'imposer des choses aux gens arbitrairement, seule la volonté générale des citoyens est source de légitimité. En l'occurence, un mandat a un contenu, il ne s'agit pas de donner un chèque en blanc à un élu qui pourra ensuite faire tout ce qu'il veut, la démocratie au contraire consiste à respecter ce mandat. Ici le mandat reçu par le gouvernement est complètement caduque du fait des très importants bouleversements que nous avons subit depuis 2007, le gouvernement n'a plus aucune légitimité à prendre des décisions vu que celles ci se feront nécessairement hors du cadre du mandat qui leur a été donné, hors du cadre de ce qu'ils avaient proposé aux français en 2007.
Au contraire donc, consulter les français, en décidant la dissolution de l'assemblée nationale, pour qu'ils établissent un nouveau gouvernement, par définition, cela ne peut qu'être démocratique. Toute consultation directe des français est par définition TOUJOURS démocratique. On ne peut même pas faire plus démocratique que cela.
Les français peuvent tout aussi bien décider de reconduire le gouvernement ou les mêmes députés, même si je pense que tu en es conscient il y a peu de chances que ce soit le cas ( et c'est surement pour cela que tu t'opposes à cette idée ).

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59287
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 11 févr. 2010, 17:56:00

Une dissolution... dans l'idéal, pourquoi pas. Le problème, c'est que c'est très grave, et que ça plongerait le pays encore plus dans la crise. Quand on voit les sondages sur les présidentielles, c'est toujours Sarko qui gagne. Si, et seulement si ces sondages ne sont pas truqués, alors il y a quand même une majorité de français qui saluent l'action de N.S., même si beaucoup (mais moins) la condamne.

Nous ne sommes pas en dictature, mais dans un état autoritaire, ce qui est déjà un problème en soi.

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 11 févr. 2010, 18:01:00

logan a écrit :Je ne vois pas sur quoi tu bases ton affirmation, le droit de dissolution de l'assemblée nationale est au contraire un droit tout à fait reconnu pour le président par notre constitution.
Je n'ai pas dit que ce n'était pas un droit.... j'ai dit (et je le répète) que c'est un abus !!! les pouvoirs législatif et exécutifs ne devraient jamais être interdépendants (surtout à sens unique)

IL FAUT SUPPRIMER L'ARTICLE 12 DE NOTRE CONSTITUTION !

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 11 févr. 2010, 18:05:00

Mais il faut pouvoir dissoudre l'assemblée, il y a de nombreuses raisons qui peuvent rendre une assemblée ou un gouvernement illégitime comme celle que j'invoque ici ( un gros bouleversement dans la situation économique et sociale qui demande un gros bouleversement dans les politiques à mener ), c'est pour cela qu'il existe un pouvoir de dissolution de l'assemblée ou une motion de censure contre le gouvernement, je ne suis pas contre retirer ce droit au président, mais dans ce cas là il faut le donner aux citoyens ou à un autre représentant des citoyens, sinon il n'existera plus aucun contrôle citoyen sur les différents pouvoirs et bonjour les risques de dictature.

Dans la constitution, ce pouvoir est donné au président pour faire contrepartie du pouvoir de censure de l'assemblée vis à vis du gouvernement

La séparation des pouvoirs ne veut pas dire confinement des pouvoirs, les pouvoirs doivent au contraire travailler ensemble, et aussi se limiter entre eux.
Une telle interdépendance ( dissolution de l'assemblée ) ne peut pas donner lieu à des abus de pouvoir vu qu'elle consiste à rendre la parole aux citoyens. Un abus de pouvoir c'est quand on utilise un pouvoir dans un but qui mènera à des violations de nos droits fondamentaux.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 11 févr. 2010, 18:12:00

C'est tout à fait impobable dans le cas d'un gouvernement bénéficiant d'une forte majorité.

Instruis-toi :

http://triplette24.1fr1.net/institution ... tion-detai…
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 11 févr. 2010, 18:15:00

mps a écrit :C'est tout à fait impobable dans le cas d'un gouvernement bénéficiant d'une forte majorité.

Instruis-toi :

http://triplette24.1fr1.net/institution ... tion-detai…
Bien sur ! C'est la raison pour laquelle, jamais un Président ne dissoudra jamais une assemblée dont la majorité lui est acquise durant toute la durée de son mandat... Sinon, il faut être barjot !!

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 11 févr. 2010, 18:18:00

Je ne cherche pas ici à établir les chances que Sarkozy dissolve de lui même l'assemblée nationale, il est évident qu'il ne le fera jamais de lui-même.
J'explique ici qu'il faut l'exiger et donc le contraindre à le faire.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 11 févr. 2010, 18:21:00

je pense qu'il faut garder au Pdt la faculté de dissoudre. Cela peut être utile en cas de décision capitales à prendre pour l'avenir du pays.
Il y a bien sur le référendum qui permet la consultation des français, mais comme en cas de vote défavorable, la droite s'affranchit du verdict des urnes pour passer outre ... c'est une solution peu intéressante.

je pense aussi que les rapports président parlement sont totalement faussés a la fois par le concours du quinquennat et la personnalité du petit.

Il serait temps de revenir a un régime parlementaire et non pas présidentiel. Le président n'est que le chef des armées et de la diplomatie. Il devrait laisser le premier ministre faire ce qu'il devrait faire à savoir déterminer et conduire la politique du Gvt.

je pense aussi que le sénat est totalement inutile et injuste car il vient fausser le débat parlementaire. En effet, le sénat n'a jamais été à gauche, en dépit de deux septennats du PS. Il y a une inertie telle dans cette assemblée que le premier sortant est indétronable.
Les faits l'ont démontré.

je suis donc pour la suppression du sénat qui oblige en cas d'alternance le parti de gauche gagnant à passer en force (49.3 ou ordonnances).

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 11 févr. 2010, 18:24:00

logan a écrit : Je ne cherche pas ici à établir les chances que Sarkozy dissolve de lui même l'assemblée nationale, il est évident qu'il ne le fera jamais de lui-même.
J'explique ici qu'il faut l'exiger et donc le contraindre à le faire.
Au nom de quoi ? Au nom de la Démocratie ?? Mais c'est n'importe quoi !!! Qu'est ce qui pose problème..? Qu'une majorité soit au pouvoir si longtemps ??

Mais elle n'est là que depuis trois ans !! Et encore pour deux !!

On ne peut justement assurer une vraie démocratie que si le pouvoir élu reste en place un certain temps... Les français n'ont pas voulu l'alternance en 2007... Personnellement, je le déplore, mais c'est le "jeu" de la démocratie... ... et ce n'est pas en évoquant une dissolution autant hypothétique qu'inutile que la démocratie y gagnera...

La vraie vocation d'une démocratie, c'est la stabilité et même si Nicolas est insupportable (je le reconnais), il ne fallait tout simplement ne pas le choisir !! Il est jusqu'en 2012... et ce n'est pas "négociable" !!

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 11 févr. 2010, 18:32:00

lancelot a écrit :je pense qu'il faut garder au Pdt la faculté de dissoudre. Cela peut être utile en cas de décision capitales à prendre pour l'avenir du pays.
Mais en quoi une dissolution peut être utile... le mandat du Président et de l'AN sont de même durée... l'article 12 est devenu tout simplement obsolète !!
Il y a bien sur le référendum qui permet la consultation des français, mais comme en cas de vote défavorable, la droite s'affranchit du verdict des urnes pour passer outre ... c'est une solution peu intéressante.
Le référendum n'est pas là pour remettre en cause le résultat d'une élection !
je pense aussi que les rapports président parlement sont totalement faussés a la fois par le concours du quinquennat et la personnalité du petit.
Oui mais il est élu... et en plus, de façon tout à fait démocratique...
Il serait temps de revenir a un régime parlementaire et non pas présidentiel. Le président n'est que le chef des armées et de la diplomatie. Il devrait laisser le premier ministre faire ce qu'il devrait faire à savoir déterminer et conduire la politique du Gvt.
Mais notre régime est parlementaire et c'est le parlement qui vote les Lois et vote la confiance du gouvernement. On l'a vu sous Mitterrand et Chirac !!
je pense aussi que le sénat est totalement inutile et injuste car il vient fausser le débat parlementaire. En effet, le sénat n'a jamais été à gauche, en dépit de deux septennats du PS. Il y a une inertie telle dans cette assemblée que le premier sortant est indétronable.
Les faits l'ont démontré.

je suis donc pour la suppression du sénat qui oblige en cas d'alternance le parti de gauche gagnant à passer en force (49.3 ou ordonnances).
Ce serait bête, parce que, justement, il est fort possible que le Sénat risque de basculer bientôt... icon_lol icon_lol
... Ce qui d'ailleurs ne changera pas grand chose...

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 11 févr. 2010, 18:42:00

la chambre bleue a écrit :
logan a écrit :
Je ne cherche pas ici à établir les chances que Sarkozy dissolve de lui même l'assemblée nationale, il est évident qu'il ne le fera jamais de lui-même.
J'explique ici qu'il faut l'exiger et donc le contraindre à le faire.
Au nom de quoi ? Au nom de la Démocratie ?? Mais c'est n'importe quoi !!! Qu'est ce qui pose problème..? Qu'une majorité soit au pouvoir si longtemps ??

Mais elle n'est là que depuis trois ans !! Et encore pour deux !!

On ne peut justement assurer une vraie démocratie que si le pouvoir élu reste en place un certain temps... Les français n'ont pas voulu l'alternance en 2007... Personnellement, je le déplore, mais c'est le "jeu" de la démocratie... ... et ce n'est pas en évoquant une dissolution autant hypothétique qu'inutile que la démocratie y gagnera...

La vraie vocation d'une démocratie, c'est la stabilité et même si Nicolas est insupportable (je le reconnais), il ne fallait tout simplement ne pas le choisir !! Il est jusqu'en 2012... et ce n'est pas "négociable" !!
tu as lu mon message au moins ?

ce qui pose problème c'est qu'ils nous imposent des décisions qu'ils n'ont JAMAIS soumis à l'approbation des français, c'est qu'ils mènent des politiques qui n'ont plus rien avoir avec le mandat qu'ils ont reçu au moment de leur élection, la situation ayant été totalement bouleversée par l'arrivée de cette crise financière
face à cette nouvelle situation, pour résoudre cette crise majeure, il faut un nouveau projet politique, celui validé en 2007 par l'élection de Sarkozy et des députés n'est pas adapté
il est illégitime que parce le gouvernement était au pouvoir au moment du début de la crise celui nous impose SON PROJET c'est un abus de pouvoir réellement
pour que les français puissent choisir démocratiquement quelle politique mener pour résoudre cette crise il est nécessaire de provoquer de nouvelles élections et donc de dissoudre l'assemblée nationale

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59287
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 11 févr. 2010, 18:45:00

Encore une fois, si les sondages indiquent que les français revoteraient pour Sarkozy aujourd'hui, c'est qu'une majorité de français sont en accord avec sa politique. Que veux-tu de plus ?

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 11 févr. 2010, 18:49:00

les sondages n'ont rien avoir avec la démocratie, la démocratie c'est le suffrage universel précédé par un débat public fait de confrontation et de liberté d'expression et il a largement été démontré que les sondages ne peuvent pas remplacer ni prédire l'issue d'un tel processus démocratique

si Sarkozy Fillon et compagnie après une dissolution se font réélir tant mieux pour eux ils seront alors légitime à appliquer leurs politiques, mais pour l'instant ils sont illégitimes ils nous les imposent, ils nous les dictent !

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : artragis