Pour 90% des français, la violence à l'école à fortement aug

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 19 févr. 2010, 08:48:00

"Pour justifier des mesures extrémement radicales et répressives",
Faudrait il encore que je sois pour de telles mesures... :roll:

La violence n'amène que la violence et la violence policière (même justifiée) est encore de la violence !

Ce qu'il faut changer, c'est la façon dont certains médias, certains moyens ludiques (console de jeux), certains auteurs de fictions télévisuelles et cinématographiques s'y prennent pour brouiller la tête de nos gamins qui ne ne savent plus trop ce qu'est la limite entre la réalité et la fiction... La vie n'est pas un film !!

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 19 févr. 2010, 08:53:00

Pour être 100% d'accord avec toi, j'y ajouterais la publicité.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 févr. 2010, 09:13:00

Outre que je doute que vous arriviez à changer les jeux, les films, les pubs, et tout un climat délétère qui entoure nos chères petites têtes (blondes ou non), force vous est de constater que des millions  de gosses font parfaitement la différence et de se criminalisent pas. Je suis persuadée que c'est dans l'éducation qu'il faut chercher les causes de la violence.

A commencer par l'ambiance familiale. Un gosse dont les parents critiquent tout et tout le temps, n'ont jamais un éclat de rire ou une vue positive des choses, devient inconsciemment "défensif", puis agressif.

Or, que voit-on pour l'instant ? Exactement le contraire ! Des parents et des enseignants qui, en refusant une présence policière à l'école, ne donnent plus li'mage normale du bon flic garant de la paix publique et de la protection des gens, mais celui d'un aggresseur quelconque "qu'on ne peut tolérer".

A adultes crétins et mal dans leur peau , enfants perturbés, sans repères, et violents.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 19 févr. 2010, 09:37:00

Personnellement, je n'ai pas été "éduqué" dans le sens réel du terme. Mais j'ai toujours su où était la limite (autant morale que freudienne :lol: ) de ce que j'appelerais une "bonne convivialité"... On ne règle pas ses problème d'un "coup de boule"...

Il y a depuis la fin des années 70, une rupture évidente de cette frontière, due à un ensemble de faits conjoncturels dont l'éducation parentale est un élement mais, à mon avis, pas le seul. C'est un ensemble de faits associés, mais dont, manifestement, la sacralisation médiatique de la violence a été la fameuse "dernière goutte".

On peut parfaitement changer les choses : et si l'effort des concepteurs ne peut être sollcité, on peut imposer (législativement, s'il le faut) l'interdiction la promotion à outrance de cette violence, particulièrement à la télé (CSA), au cinéma et dans les jeux vidéos. A moins que l'argent et le profit soient plus fort que tout !!

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 19 févr. 2010, 10:09:00

En en revenant à la violence dans les écoles, il faut dire aussi que celà fait belle lurette qu'on laisse pourrir la situation, partant du principe que les affaires citées se trouvent dans les villes à risque.
Malheureusement, j'ai déjà enttendu des reglements de compte à St Germain en Lay, au Vesinet, à Versaille.
Donc le probleme s'étale, même si il est encore en majorité situé dans les villes à forte concentration de pauvreté.
Mais çelà tente à se généraliser, et il serait peut etre temps de faire quelque chose.
Reste à savoir quoi ......... icon_confused
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59995
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 19 févr. 2010, 11:09:00

A mon sens, l'utilisation de la violence chez l'humain, comme chez l'animal, est un phénomène naturel auquel nous nous appliquons nous-même des barrières mentales pour tout un tas de raisons. Je ne vois pas pourquoi l'évolution nous aurait retiré cette réaction quand tout le règne animal en fait usage.
A partir de là, anonyme a raison: il est clair que les images actuelles amènent à la violence et peuvent expliquer en partie sa recrudescence. Quand un enfant de 8 ans regarde Anakin tuer des enfants, puis se faire couper en deux et caraméliser par Obiwan, désolé, mais ça fait un peu jeune. Avant de légiférer (car en fait, c'est déjà fait), je pense qu'une bonne campagne de sensibilisation des parents à ce phénomène pourrait constituer un bon début.
Mais je pense que l'on pourrait aussi pointer du doigt le fait que l'on s'empile de plus en plus les uns sur les autres, à tel point que de nombreuses familles ne peuvent plus dormir la nuit (20000 hab/km² à Paris; 25 000 en excluant les bois de Boulogne et Vincennes), ce qui créé un stress énorme, et donc de la violence en réponse.
Ajoutons à cela la pauvreté, le manque d'emploi, l'échec scolaire, la lutte des bandes pour le contrôle des territoires (commerce de drogue ?) etc, et on a un cocktail explosif.

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 19 févr. 2010, 11:11:00

Rien à rajouter sur les ecrits de Nombrilist, si ce n'est aussi un manque à l'autorité parentale, parents qui laissent dériver les enfants jusqu'au point de non retour.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Lou
Messages : 228
Enregistré le : 12 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par Lou » 19 févr. 2010, 11:20:00

Il n'y a pas 40000 questions et excuses à trouver.
Quant un ado meure d'un coup de couteau dans une enceinte public ou les élèves sont là pour apprendre l'état doit réagir immédiatement..
Il y a un moment ou il faut prendre des mesures strictes, n'en déplaise aux profs qui à part gueler dans la rue et refusé toutes mesures ne font pas avancé le pb.
Sécurisé tout les abords des lycées et collége, mettre des caméras reliés à un PC qui sera visionné 24h24h, et s'il le faut portique de sécurité dans les endroits les plus dangereux.
Et pour les nostalgiques ou fleurs bleue anti tout, me... se sont nos enfants qu'on laisse le matin en pensant qu'ils sont en sécurité pour apprendre,  et non pour assister à des meurtres ou agressions commis avesc des armes icon_exclaim  

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 19 févr. 2010, 11:24:00

Nombrilist a écrit :A mon sens, l'utilisation de la violence chez l'humain, comme chez l'animal, est un phénomène naturel auquel nous nous appliquons nous-même des barrières mentales pour tout un tas de raisons. Je ne vois pas pourquoi l'évolution nous aurait retiré cette réaction quand tout le règne animal en fait usage.
Parce que nous ne sommes plus précisément des animaux dans le sens "sauvage" du terme et que si l'homme a su se civiliser, faire du feu et construire des cathédrales, c'est parce qu'l a sur surmonter cet instinct primaire.

A partir de là, anonyme a raison: il est clair que les images actuelles amènent à la violence et peuvent expliquer en partie sa recrudescence. Quand un enfant de 8 ans regarde Anakin tuer des enfants, puis se faire couper en deux et caraméliser par Obiwan, désolé, mais ça fait un peu jeune. Avant de légiférer (car en fait, c'est déjà fait), je pense qu'une bonne campagne de sensibilisation des parents à ce phénomène pourrait constituer un bon début.Mais je pense que l'on pourrait aussi pointer du doigt le fait que l'on s'empile de plus en plus les uns sur les autres, à tel point que de nombreuses familles ne peuvent plus dormir la nuit (20000 hab/km² à Paris; 25 000 en excluant les bois de Boulogne et Vincennes), ce qui créé un stress énorme, et donc de la violence en réponse.
Ajoutons à cela la pauvreté, le manque d'emploi, l'échec scolaire, la lutte des bandes pour le contrôle des territoires (commerce de drogue ?) etc, et on a un cocktail explosif.
La pauvreté (relative - car moins de gens vievent dans des bidonvilles qu'il y a 30 ans) n'est pas une explication (encore moins une excuse) et ce ce n'est pas non plus la législation qui est en cause mais la façon dont on l'applique.

Quant à l'entassement des populations, on est quand même nettement moins entassé à la campagne et les faits de violence sont, là aussi, en augmentation.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59995
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 19 févr. 2010, 11:31:00

"Parce que nous ne sommes plus précisément des animaux dans le sens "sauvage" du terme et que si l'homme a su se civiliser, faire du feu et construire des cathédrales, c'est parce qu'l a sur surmonter cet instinct primaire"

Et les guerres qui ont fait des centaines de millions de morts de par le monde en un siècle (le nôtre) ? Et la sauvagerie des hommes en tant de guerre ? Tu passes tout ça à la trappe ? C'est quand même autre chose qu'un ado isolé qui en tue un autre. Non seulement cet instinct est en nous, mais de tout le règne animal, c'est chez nous qu'il est le plus développé.

"Quant à l'entassement des populations, on est quand même nettement moins entassé à la campagne et les faits de violence sont, là aussi, en augmentation."

Alors là, je ne dis plus rien. Je reste persuadé que l'entassement est l'une des causes car perso, il me faisait péter une case, mais si ça augmente aussi en campagne, il faut chercher un point commun à toute la France. Et effectivement, là, je ne vois que la télé.

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 19 févr. 2010, 12:11:00

Il y a violence et violence.

La violence guerrière (en groupe) est un phénomène bien connu et pour lequel l'homme n'a jamais su véritablement sortir... C'est une violence contrôlée (enfin presque), une violence légitimée (mais pas forcément légitime) et surtout, une violence d'adultes plus ou moins consentants, plus aptes (normalement) a comprendre la limite et l'utilité de cette violence.

La violence des jeunes (adolescente et enfantine) ne s'appuie pas sur les même critères. Elle est irréfléchie, non contôlée, totalement illégitime et la plupart du temps, basée sur rien de concret... C'est cela qui me tracasse : on est dans l'imitation de la violence adulte qui, d'un seul coup, se transforme en but unique, sans que rien ne vienne justifier en aval ou en amont un tel déferlement. Casser la g..... d'un prof parce qu'il a "mal parlé à ma soeur" reposait déjà sur une telle niaiserie qu'on pouvait réellement se poser des questions de l'état de maturité du porteur d'une telle phrase. Mais, maintenant, on constate aujourd'hui des actes de violence purement gratuits basés sur aucune origine : comme cela, "pour le plaisir".

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59995
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 19 févr. 2010, 12:18:00

Mais, maintenant, on constate aujourd'hui des actes de violence purement gratuit basé sur aucune origine : comme cela, "pour le plaisir".

Oui, j'en ai moi-même été victime quelques fois. Maintenant, dire que c'est nouveau, je ne sais pas. Avant, à la campagne, les enfants martyrisaient les animaux pour le plaisir. De là à martyriser les plus faibles pour le plaisir aussi, il n'y a peut-être qu'un pas que certains franchissent ?

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 févr. 2010, 12:40:00

N'exagérons pas : j'ai passé toute mon enfance en pleine campagne, et notre seul soucis était de soigner les animaux, des chevaux de labours aux insectes en passant par les bébés chauve-souris !

Un enfant, même très jeune, qui torture des animaux, a une carence éducative en matière d'empathie, ce qui dans les cas extrêmes débouche sur la psychopathie.  
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
avatabanana
Messages : 1038
Enregistré le : 06 oct. 2009, 00:00:00

Message non lu par avatabanana » 19 févr. 2010, 12:53:00

J'adore ces sondages.

Ils me rappellent une jeu à la télévision où à une question posée, il ne fallait pas donner la réponse mais celle qui ressortait d'un sondage.

Ainsi la tour Eiffel pouvait faire 600m dès lors que la majorité des sondés en décidait ainsi...


L'article eut été intéressant si à côté de ce sondage, les véritables chiffrent avaient été données. nous aurions pu ainsi voir si les français se faisaient une opinion fondée sur ce sujet.


Là on n'a qu'une mesure de l'impact des médias sur les français, cela n'a pas beaucoup d'intérêt dès lors que l'on est déjà convaincu que les français pensent ce que la télé souhaite qu'ils pensent.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 19 févr. 2010, 13:01:00

Cette idée que les jeux vidéos rendraient les enfants violents me laisse perplexe. Ce lien est évidemment faux car l'enfant est pleinement conscient en jouant à un jeu vidéo de jouer un rôle.
C'est la violence des rapports sociaux dans la société qui génère de la violence chez les enfants au final.

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré