Pour 90% des français, la violence à l'école à fortement aug

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 févr. 2010, 17:37:00

Les cas cités par Lancelot sont ceux de gens qui ont totalement perdu les pédalles, et ont sans doute été suspendus. Ca arrive.


Ne ne traite par Nombrilist d'affabulteur, je dis que s'il ne l'est pas, votre "Education républicaine" a dû être une vraie m ... icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 19 févr. 2010, 22:15:00

mps a écrit : Les cas cités par Lancelot sont ceux de gens qui ont totalement perdu les pédalles, et ont sans doute été suspendus. Ca arrive.


Ne ne traite par Nombrilist d'affabulteur, je dis que s'il ne l'est pas, votre "Education républicaine" a dû être une vraie m ... icon_biggrin
Oui, ils ont été virés, bien sur. Mais le prof de gym je l'ai retrouvé en term dans un autre établissement privé. (il s'était calmé)

Avatar du membre
avatabanana
Messages : 1038
Enregistré le : 06 oct. 2009, 00:00:00

Message non lu par avatabanana » 20 févr. 2010, 10:25:00

mps a écrit : Lucifer, auparavant, la répression était violente (gosses frappés à l'école pour un oui ou pour un non, tabassage si t'es pas dans le rang, peine de mort), ce qui fait que les gens et les enfants avaient peur.

Mais où donc vas-tu chercher des trucs pareils ?Ni! mes grands-parents, ni mes parents, ni ma génération, ni celle de mes enfants n'ont jamais connu UN cas où un professuer ait levé la main sur un élève !!!

Pour ma part, mes professeurs m'appelaient, dès la première primaire" 'Mademoiselle" et me vouvouayaient, ce qui est d'aileurs le minimum quand on n'apas gardé les cochons ensemble ...

L'éducation nationale française était-elle faite de voyous ? Ou affabules-tu ?
Ca toujours été la même chose en France.

Je n'ai jamais connu d'enseignants qui pratiquait la terreur. Quelques coups sur les doigts pour les élèves les plus chiants...

Quant à la terreur qu'ont connu les jeunes du passé, il y a de quoi rire.... Je me souviens avoir souvent été à l'école avec plaisir même si la grosse voix de l'instit parfois nous faisait un peu peur, cela ne durait que le temps nécessaire c'est à dire un petit quart d'heure.


Les anciens d'aujourd'hui ne sont pas des martyrisés d'hier.

Je crois plus à l'effet de l'indifférence qui aujourd'hui entoure les enfants, indifférence des parents souvent absents puis occupés par la télé, indifférence des profs, débordés par la somme des missions dont on charge l'école (éducation, savoir-vivre,...), indifférence du compagnon principal des jeunes à savoir la télé.

 

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 20 févr. 2010, 10:56:00

Je n'ai jamais connu d'enseignants qui pratiquait la terreur. Quelques coups sur les doigts pour les élèves les plus chiants...

Pour ma part, je n'ai jamais entendu ni vu le moindre "contact physique" entre un professeur et un élève, si léger soit-il.

La "torture" de l'enfant incontrôlable était "la chaise silencieuse" ...

Un mot dont la simple évocation faisait pâlir les plus endurcis icon_confused

En fait, cela consistait à être conduit dans le bureau de la Directrice, de devoir s'asseoir sur une chaise en paille quelconque, et de ne plus pouvoir parler ni bouger, tandis qu'elle continuait calmement son travail  icon_biggrin

Une "torture" d'environ 15 minutes, d'où l'on ressortait comme des mines de sel de Sibérie icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59287
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 20 févr. 2010, 12:57:00

Mes parents et ceux de mon ex ont connu:

- Gifles
- Coups de règles sur les doigts
- Coups de ceinture pour certains profs
- Les genoux sur un banc pendant quelques minutes (ça fait très mal paraît-il).

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 20 févr. 2010, 17:07:00

Tu étais scolarisé au bagne de Cayenne ? icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin

Note que cela expliquerait en partie l'agressivité des français, leur esprit revenchard et le reste ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 20 févr. 2010, 17:36:00

De mémoire de vieux c.., il me semble ne jamais avoir vu un enseignant agresser physiquement un élève. Le problème se situait ailleurs.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59287
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 20 févr. 2010, 18:19:00

Arf, mps, concentre toi un peu sur ce que je dis. Allez, relis encore.

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 20 févr. 2010, 21:33:00

Je vais citer mon exemple personnel, c'était dans les années 50: A 8 ans, j'étais dans une petite école à la campagne; un village de 193 hab! La salle de classe unique, accueillait 25 élèves sur 4 rangs de pupitres: cours préparatoire, cours élémentaire, cours moyen, cours supérieur comme on les appelait à l'époque. En gros de de 5 à 14 ans avec le certif comme ultime diplôme. J'étais assis à la première table devant l'estrade de l'instit. Ce jr là il nous donnait un cours de grammaire et moi je regardais les mouches voler; sans doute que la bible bleue de monsieur Bled n'était pas ma préoccupation immédiate. Tjrs est il, que l'homme en blouse grise s'est levé d'un bond et m'a asséné une paire de baffes de derrière les fagots. L'oreille gauche saignait, j'en perdu définitivement 40% d'audition de ce coté et l'amour de l'orthographe; je ne sais ce qui est pire. Une autre fois, j'avais mal aux dents une molaire de lait, il est allé chercher une pince dans sa boite à outils et me l'a arraché: c'est vrai que c'était une pince dite universelle. Cet instit se promenait dans les allée avec sa règle qu'il tapait dans sa main gauche et sans crier gare l'abattait sur l'échine de l'impénitent gamin. Les punitions tombaient comme à Gravelotte; il aimait particulièrement nous faire mettre à genoux sur notre règle les mains sur la tête sans s'asseoir sur les talons. A la récré, l'objet de nos craintes était le sifflet ou plutôt la chainette qui le prolongeait et qui tel un fléau s'abattait sur nos abatis. Nous l'avons subit trois ans avant qu'il ne soit remplacé par une jolie maitresse dont nous les garçons étions ts amoureux! icon_cheesygrin  
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 20 févr. 2010, 21:58:00

J'hallucine !

Et tes parents n'ont pas porté plainte ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 20 févr. 2010, 22:34:00

mps a écrit : J'hallucine !

Et tes parents n'ont pas porté plainte ?

Ben non, ma mère, célibataire m'avait confié à mes grand parents pour aller travailler à Paris.
Chez les modestes, la justice c'est pour les riches. Mon grand père était bien allé voir le maire, mais ce dernier ne voulait pas de vague surtout avec son secrétaire de mairie qui était comme souvent dans les campagnes, l'instit. Mais peut être que son départ en était les conséquences je n'en sais rien rien. Après, ma mère est devenue fonc. d'entretien dans un lycée près de Paris et elle ma mis en pension dans le privé catho. Là j'y suis devenu mécréant et je me suis fait viré 5 ans après! icon_cheesygrin
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59287
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 21 févr. 2010, 12:50:00

Voilà, c'est de ça dont j'ai moi aussi entendu parler (en moins tortionnaire peut-être, quoique...). A l'époque, les enfants n'étaient pas du tout protégés. Voilà, ce que ça donnait.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 21 févr. 2010, 16:00:00

Jamais entendu parler d'un seul sévice corporel en Belgique, dans l'enseignement. Du moins érigé en système ...

Par contre, un jour, mon tout petit grçon est rentré de l'école en disant que le prof de gym l'avait frappé. Je l'ai pris à la légère devant l'enfant, tout en déglutissant difficiliment devant la cuisse du petit, marquée en violacé des 5 doigts d'une grande pogne ...

Une heure après, j'étais dans le bureau de la directrice, profitait de ce que mon gosse soit en short pour lui faire discrètement voir les traces "pédagogiques", et demandait simplement une entrevue privée avec ce prof.

Quand je suis furieuse, je parle toujours très bas et trop calmement icon_confused   Je lui ai simplement dit que je ne portais pas plainte par respect pour l'école à laquelle il avait l'honneur d'appartenir, mais que si j'entendais encore parler de la moindre voie de fait sur mes enfants ou n'importe quel autre, c'est en Correctionnelle que nous poursuivrions l'entretien.

Message reçu 5/5 : il n'a plus jamais touché un gosse ...

Mais je précise qu'il s'agit d'un fait absolument exceptionnel, vérification faite sur 5 générations ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré