Deux cas judiciaires foireux : Grenoble et Fontenay !

Venez nous parler de notre justice française ( les prisons, les procès en cours... )
anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 18 févr. 2010, 17:36:00

Deux cas judiciaires foireux : Grenoble (38) et Fontenay (94)

Je vous présente sur ce forum, deux cas, que je considère comme graves, très graves car ils montrent, à coup sur, deux manquements dans notre organisation judiciaire française que l'on nous décrit, par ailleurs, comme "sans faille"...

1/ La maman assassinée de Fontenay connaissait son assassin, c'est à dire le père de son enfant. Selon l'avocate de la famille, la mère du bébé (qui fit l'objet de la fameuse "alerte enlèvement") se rendait depuis six mois systématiquement au commissariat. Elle a signalé les menaces de mort dont elle faisait l'objet de la part de cet homme. D'ailleurs celui-ci, déjà condamné, avait pour interdiction d'entrer en contact avec elle et même de résider dans le Val-de-Marne. Ce qui n'empéchait pas qu'il vienne la voir chaque jour pour la menacer.

Question : à quoi sert une injonction de justice si le contrôle de justice n'est pas respecté (même face à une personne considérée comme très dangereuse) ?

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

2/ La personne de 55 ans agressée par trois jeunes filles, âgées de 14, 15 et 17 ans, a été molesté, puis torturé afin que celui-ci leur remette sa carte bleue et le code confidentiel. Les adolescentes, dont l'une est enceinte le frappent à coups de marteau à la tête, le blessent avec un couteau et une fourchette, le brule avec des cigarettes et même l'ébouillantent sur certaines parties du corps. Cela durera une journée et une nuit et la personne handicapée réussira à s'échapper. Les trois jeunes filles seront finalement appréhendées dans la matinée au centre-ville de Grenoble. Une interpellation qui se passe mal, puisqu'elles se rebellent et blessent deux fonctionnaire de police. Deux de ses jeunes filles étaient placées sur demande du procureur de la République dans un foyer de l'enfance dépendant du Conseil Général (et situé à moins de 500 mètres des lieux du délit)

Question : à quoi sert un placement judicaire en structure éducative ( dénommé "protection des mineurs"), si ces mineurs font "tout et n'importe quoi" sans, qu'à priori, personne ne s'en inquiète pendant plus de 24 heures ?
Modifié en dernier par anonyme le 18 févr. 2010, 23:07:00, modifié 3 fois.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 18 févr. 2010, 18:16:00

Dans le premier cas, les flics devaient être trop occupés à préparer leur prochaine opération "Toute la ville en garde à vue" ... et à compter les recettes de leur dernière audience d'outrage à agent ....

Dans le second, leur sortie était elle autorisée ? se sont elles fait la belle ? ont elles été signalées manquantes ? y'a forcément un ou des responsables  ... mais j'en sais pas assez pour me faire une opinion.

(puis je dois bien l'avouer, les faits divers, c'est pas mon truc ...)
Modifié en dernier par lancelot le 18 févr. 2010, 23:07:00, modifié 3 fois.

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 18 févr. 2010, 18:32:00

Faits divers, certes, mais qui révèlent un problème sérieux car, ici, on en parle grâce à la Presse... Mais derrière ces deux arbres médiatiques, combien de forêts ignorés.

Car ce qui a permis ces deux "conneries", ce n'est pas le hasard, la fatal hasard mais un système judiciaire pourri qui ne protége absolument pas l'individu

et, là, j'accuse l'Etat et les Collectivités d'incapacité !!!
Modifié en dernier par anonyme le 18 févr. 2010, 23:07:00, modifié 3 fois.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 18 févr. 2010, 18:36:00

je suis pas d'accord, dans le premier cas c'est la police qui a la lecture de l'injonction ou du jugement doit intervenir.

Dans le second, c'est une annexe de la justice ... pas les juges, c'est donc plus proche de ton affirmation.

Mais globalement le responsable c'est l'état.
Modifié en dernier par lancelot le 18 févr. 2010, 23:07:00, modifié 3 fois.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 févr. 2010, 19:06:00

Tout à fait d'accord avec anonyme! A force de tout banaliser, on multiplie les drames.

Il est rare qu'un meurtre ou une agression atroce ne se produise, sans qu'on ajoute que l'auteur était "bien connu des services de Police", "sous contrôle  judiciaire", etc.

On nous bassine avec des "expériences" de liberté et de "confiance", on se roule dans le "droit à la rédemption", mais on oublie un peu facilement que les gens ne sont pas des cobbayes de réinsertion, mais ont avant tout le droit d'être protégés.

Oui, anonyme, ça coince solidement.
Modifié en dernier par mps le 18 févr. 2010, 23:07:00, modifié 3 fois.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 18 févr. 2010, 19:21:00

Dans les cas relatés ci-dessus, TOUS les protagonistes étaient connus des services de la justice, de la police et des services sociaux ( les uns en tant que victimes comme la mère, en tant que condamné comme le père du bébé, d'autres en tant que mineures "protégées" comme les jeunes filles... La personne handicapée était connu des services sociaux et de la Collectivité, mais elle était bien seule...

Et c'est là que la bât blesse. Ces gens sont connus, reconnus, identifiés : on savait ce qui pouvait se passer sans être madame Soleil !!

Est ce vraiment un problème de moyens ? Je n'en suis pas sur... le père aurait pu avoir un bracelet éléctronique et les jeunes filles mieux surveillées dans ce foyer (c'est évident). La personne handicapée pourrait bénéficier d'un meilleur suivi.

Qui est responsable, l'Etat..? La Collectivité... Oui, mais pas seulement, il y a aussi des gens, des salariés qui ont failli à leurs missions et cela me fait beaucoup de peine car je sais de quoi je parle.
Modifié en dernier par anonyme le 18 févr. 2010, 23:07:00, modifié 3 fois.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 18 févr. 2010, 19:25:00

Comme a dit Lancelot, la politique gouvernementale a failli. Au lieu de faire 800 000 GAV par an, on devrait laisser les flics se recentrer sur leurs priorités.
Modifié en dernier par Nombrilist le 18 févr. 2010, 23:07:00, modifié 3 fois.

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 18 févr. 2010, 19:44:00

Pas d'accord ! Là ce n'est pas un problème d'effectif, peut être tout juste, de moyens, mais surtout un gros constat de "non service" rendu aux citoyens !!
Modifié en dernier par anonyme le 18 févr. 2010, 23:07:00, modifié 3 fois.

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 18 févr. 2010, 20:06:00

Voir le reportage de TF1, la famille de la jeune femme assassinée a décidé de porter plainte... Les syndicats de police répondent que c'est un problème d'effectif. :shock:

L'assassin habitait à côté de sa victime alors que cela lui était interdit ! C'est problème d'effectif, ça ?
Modifié en dernier par anonyme le 18 févr. 2010, 23:07:00, modifié 3 fois.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 18 févr. 2010, 20:36:00

Et les médias s'en donnent à coeur joie...

Oui, c'est un constat d'échec patend et lourd de conséquences.

Il te faut un coupable maintenant ... ou après les enquêtes ?

 
L'assassin habitait à côté de sa victime alors que cela lui était interdit ! C'est problème d'effectif, ça ?

ben hélas, oui ... cela peut le devenir dès lors que le travail est mal organisé et destiné à faire du chiffre.

Qui a accueilli en premier la jeune femme ?

Les journalistes ne font que relayer la chose publique (la succession de décisions) mais n'apportent pas d'éléments, ils posent des questions, envisagent des scénarios et tout le monde prend ça pour du vrai entre deux tranches de pub vantant les mérites d'une nourriture ou plus t'en mange moins t'es malade.

je trouve cela à la fois dramatique , navrant  et alarmant ... mais je refuse d'en tirer des conclusions avnt d'en savoir plus.

Le seul constat est que la faute de l'état parait évidente.

Ca va pas faire avancer le débat ... parce que l'état c'est vaste.
Modifié en dernier par lancelot le 18 févr. 2010, 23:07:00, modifié 3 fois.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 févr. 2010, 23:00:00

Cela ne va faire que s'améliorer, avec le bracelet électronique ! On les multiplie à souhait, mais il y a si peu de surveillants que les contrôle ne se font que de manière aléatoire une ou deux fois par jour au mieux, pendant 2 minutes, et quasi jamais le soir et la nuit.

Quant aux prisons, elles débordent.

On ne peut multiplier indéfiniment les gardiens et les policiers, et nos pays croulent sous les délinquants.

Dont il faut savoir qu'à Bruxelles, par exemple, 80% des détenus sont d'origine musulmane. (j'en connais qui vont encore crier à la discrimination icon_biggrin )

Si nous ne serrons pas la vis de manière spectaculaire, et très tôt dans la vie des populations à risque, nous aloonsêtre submergés.
Modifié en dernier par mps le 18 févr. 2010, 23:07:00, modifié 3 fois.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 18 févr. 2010, 23:03:00

lancelot a écrit : je suis pas d'accord, dans le premier cas c'est la police qui a la lecture de l'injonction ou du jugement doit intervenir.

Dans le second, c'est une annexe de la justice ... pas les juges, c'est donc plus proche de ton affirmation.

Mais globalement le responsable c'est l'état.

Pour notre Chevalier nous avons le justice la meilleure du pour moi elle est pourrie. Quand va t'on viré ts ces incompétents?
Modifié en dernier par Magicfly le 18 févr. 2010, 23:07:00, modifié 3 fois.
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 18 févr. 2010, 23:09:00

"Dont il faut savoir qu'à Bruxelles, par exemple, 80% des détenus sont d'origine musulmane."

Ce qui se conçois bien s'énonce clairement, dixit mps. ça veut dire quoi, "origine musulmane" ?
Modifié en dernier par Nombrilist le 18 févr. 2010, 23:07:00, modifié 3 fois.

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 18 févr. 2010, 23:11:00

Nombrilist a écrit :"Dont il faut savoir qu'à Bruxelles, par exemple, 80% des détenus sont d'origine musulmane."

Ce qui se conçois bien s'énonce clairement, dixit mps. ça veut dire quoi, "origine musulmane" ?
Est ce que cela voudrait dire que mps serait d'origine "raciste" ?? :lol: :lol: :lol: (mais non...)
Modifié en dernier par anonyme le 18 févr. 2010, 23:07:00, modifié 3 fois.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 19 févr. 2010, 07:58:00

Magicfly a écrit :
lancelot a écrit : je suis pas d'accord, dans le premier cas c'est la police qui a la lecture de l'injonction ou du jugement doit intervenir.

Dans le second, c'est une annexe de la justice ... pas les juges, c'est donc plus proche de ton affirmation.

Mais globalement le responsable c'est l'état.


Pour notre Chevalier nous avons le justice la meilleure du pour moi elle est pourrie. Quand va t'on viré ts ces incompétents?
Dans tes rèves magic, je n'ai jamais écrit cela. tu es obligé de modifier mes arguments pour pouvoir caser ton fonctionnaires = tous pourris.
Tout le monde imagine aisément que ce n'est pas le juge qui fait le suivi. D'autre part, un témoignage (vu à la télé hier soir) d'un flic qui disait que si la jeune femme était venue déposer des mains courantes à répétition, elle ne souhaitait pas aller plus loin et ne voulais pas que la police interpelle le mari .... apporte de l'eau au moulin.

Je te l'ai dit, je le répète : Avant de croire la bouillie malsaine des journaleux sans talent ni déontologie, renseigne toi.
Modifié en dernier par lancelot le 18 févr. 2010, 23:07:00, modifié 3 fois.

Répondre

Retourner vers « Notre justice »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré