Les grévistes de Total menace la france de panne sèche

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 22 févr. 2010, 21:54:00

Mon frer est depuis 20 ans à la CGT, et en a même été délégué.
Il ne cache pas que les mouvements (pour la plupart) ne sont motivés que pour rafler des adhesions.
Et on sait tous le parti politique de la CGT.
Je te rassure, ce n'est pas un proçes d'intention, juste un constat.
La CGT, pendant la crise, on n'en a pas entendu parlé beaucoup.
Pour les autres syndicats, je te rejoins, ils n'ont pas fait mieux.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 23 févr. 2010, 08:46:00

Nombrilist a écrit : OK, mais dans le cas du raffinage de pétrole, la courbe de gauss ne tient pas. La demande reste constante, voire augmente toujours. Donc, c'est pas ça le problème. Le problème, c'est que l'autre moustachu a trouvé comment fabriquer moins cher ailleurs.
Faux! La demande de carburant est en baisse en France et partout ailleurs. Par contre, c'est sans doute vrai que Total ait envie de délocaliser le raffinage qui reviendra moins cher ailleurs.
Maintenant je trouve anormal les blocages qui sont d'ailleurs normalement interdit par la loi. Le droit de grève est autorisé, le blocage et la privation de liberté d'aller travailler ou de se déplacer est hors la loi. Pour une entreprise privée délocaliser, ne vous en déplaise, c'est légale. Malheureusement les gouv. n'ont pas les c.. d'appliquer la loi. Maintenant le gouv. est dans son rôle d'essayer que l'entreprise reste, mais à part accorder des aides ou des réductions fiscales, je ne vois pas de qu'il peut faire. Ah si: nationaliser! icon_mrgreen

Enfin, et ça c'est bien français: Total l'une des plus grande entreprise française est mal aimée, accusée de pollution, de se gaver et de faire des super bénéfices, malgré que ses employés sont certainement les mieux payés et les mieux protégés de France, et les français et particulièrement la gauche ne supportent pas qu'ils aillent voir ailleurs. C'est assez incohérent non! Il faut faire attention à ce petit jeu, un jr elle pourrait délocaliser totalement son siège et passer sous statut étranger et que nous restera t'il? Nos yeux pour pleurer et nos voitures continueront à consommer Total.
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 23 févr. 2010, 09:01:00

On oublie un peu trop volontiers le coût énorme d'une délocalisation, ce qui indique cependant le coût encore plus énorme de la sur-facturation sociale en France.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Lou
Messages : 228
Enregistré le : 12 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par Lou » 23 févr. 2010, 09:16:00

mareaction a écrit :
Lou a écrit :Sa emmerde tout le monde quant il y a enfin une SOLIDARITE entre employé de la même boite, il faut pas oublier la base du soucis, une boite qui fait 7.8 milliards de BENEFICES et qui décide de fermer un site de production qui emplois 730 personnes. C'est quant même compréhensible que les mecs défendent leur emploi, là c'est pas des cheminots ou autre qui en veulent toujours plus, c'est la survie d'emplois.
"pousser de braves types à la grève et donc à des pertes de salaire, et que personne ne leur en veut jamais ! Je serais dans ce cas, je crois que j'intenterais une action en dommage et intérêts contre ces manipulateurs ..."
MPS on voit que tu n'as jamais participé à un conflit pour défendre ton emplois, je dis bien défendre et non demandé plus.


DEPUIS le début,(entendu avant le déclenchement de la grève) ils avaient l'assurance qu'aucun n'emploi ne serait supprimé, puisqu'ils allaient en plus ouvrir un centre de formation et recherche! Mais la CGT veut prendre du pouvoir sur toutes les raffineries!

Mais bien sur qu'aucun emploi ne sera supprimé, il vont faire comme Philips qui propose la Hongrie, là il faudra aller en Arabi Saoudite icon_mrgreen

Il faut être quant même naif pour croire une telle connerie, caterpillar dans le bassin Grenoblois,  la moitié des salariés licenciés sont encore à la recherche d'emplois.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 23 févr. 2010, 09:35:00

Magicfly a écrit :
Nombrilist a écrit : OK, mais dans le cas du raffinage de pétrole, la courbe de gauss ne tient pas. La demande reste constante, voire augmente toujours. Donc, c'est pas ça le problème. Le problème, c'est que l'autre moustachu a trouvé comment fabriquer moins cher ailleurs.
Faux! La demande de carburant est en baisse en France et partout ailleurs. Par contre, c'est sans doute vrai que Total ait envie de délocaliser le raffinage qui reviendra moins cher ailleurs.
Maintenant je trouve anormal les blocages qui sont d'ailleurs normalement interdit par la loi. Le droit de grève est autorisé, le blocage et la privation de liberté d'aller travailler ou de se déplacer est hors la loi. Pour une entreprise privée délocaliser, ne vous en déplaise, c'est légale. Malheureusement les gouv. n'ont pas les c.. d'appliquer la loi. Maintenant le gouv. est dans son rôle d'essayer que l'entreprise reste, mais à part accorder des aides ou des réductions fiscales, je ne vois pas de
Au risque de te surprendre, je suis d'accord avec le premier paragraphe de ton post et notamment ce qui est souligné.

Lou
Messages : 228
Enregistré le : 12 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par Lou » 23 févr. 2010, 09:41:00

Pour ma part si le seul moyen de se faire entendre pour sauver son emploi et de bloquer moi je suis pour.
Mais hélas a cause des cheminots et RATP qui nous posent des jours de gréve tout les mois, certains conflits majeur pour l'emploi ne sont pas vu comme il le faudrait.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59286
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 23 févr. 2010, 09:59:00

Heureusement que les sans-culottes qui ont fait 1789 pour faire avancer les libertés ne se sont pas demandés si ce qu'il faisaient était légal ^^ ! Les petits n'obtiennent rien si ils ne font pas pression.

"Mais hélas a cause des cheminots et RATP qui nous posent des jours de gréve tout les mois, certains conflits majeur pour l'emploi ne sont pas vu comme il le faudrait."

Pourtant, les gens ont normalement un cerveau qu'ils pourraient utiliser pour faire la part des choses.

A noter que même Frédéric Lefèvre a trouvé que la CGT avait bien fait d'appeler à la grève.

Lou
Messages : 228
Enregistré le : 12 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par Lou » 23 févr. 2010, 10:07:00

"Pourtant, les gens ont normalement un cerveau qu'ils pourraient utiliser pour faire la part des choses"

La preuve que non icon_lol

Lou
Messages : 228
Enregistré le : 12 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par Lou » 23 févr. 2010, 10:13:00

Magicfly a écrit :
Nombrilist a écrit :OK, mais dans le cas du raffinage de pétrole, la courbe de gauss ne tient pas. La demande reste constante, voire augmente toujours. Donc, c'est pas ça le problème. Le problème, c'est que l'autre moustachu a trouvé comment fabriquer moins cher ailleurs.

Faux! La demande de carburant est en baisse en France et partout ailleurs. Par contre, c'est sans doute vrai que Total ait envie de délocaliser le raffinage qui reviendra moins cher ailleurs. Maintenant je trouve anormal les blocages qui sont d'ailleurs normalement interdit par la loi. Le droit de grève est autorisé, le blocage et la privation de liberté d'aller travailler ou de se déplacer est hors la loi. Pour une entreprise privée délocaliser, ne vous en déplaise, c'est légale. Malheureusement les gouv. n'ont pas les c.. d'appliquer la loi. Maintenant le gouv. est dans son rôle d'essayer que l'entreprise reste, mais à part accorder des aides ou des réductions fiscales, je ne vois pas de qu'il peut faire. Ah si: nationaliser! icon_mrgreen

Enfin, et ça c'est bien français: Total l'une des plus grande entreprise française est mal aimée, accusée de pollution, de se gaver et de faire des super bénéfices, malgré que ses employés sont certainement les mieux payés et les mieux protégés de France, et les français et particulièrement la gauche ne supportent pas qu'ils aillent voir ailleurs. C'est assez incohérent non! Il faut faire attention à ce petit jeu, un jr elle pourrait délocaliser totalement son siège et passer sous statut étranger et que nous restera t'il? Nos yeux pour pleurer et nos voitures continueront à consommer Total.



En gros total à le pouvoir et le droit de faire ce qu'il veut de son "bétail" grace à ses résultats.
A force de laisser faire ces entreprises en délocalisant les sites de production, dans quelques années il n'y aura plus que des sites de recherches et que vont devenir les ouvriers et techniciens icon_question  

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 23 févr. 2010, 10:21:00

Nombrilist a écrit : Heureusement que les sans-culottes qui ont fait 1789 pour faire avancer les libertés ne se sont pas demandés si ce qu'il faisaient était légal ^^ ! Les petits n'obtiennent rien si ils ne font pas pression.

"Mais hélas a cause des cheminots et RATP qui nous posent des jours de gréve tout les mois, certains conflits majeur pour l'emploi ne sont pas vu comme il le faudrait."

Pourtant, les gens ont normalement un cerveau qu'ils pourraient utiliser pour faire la part des choses.

A noter que même Frédéric Lefèvre a trouvé que la CGT avait bien fait d'appeler à la grève.
c'est bien ce qui m'inquiète ....

Bon, je vais clarifier ma position (qui doit être liée à une déformation professionnelle)

Je suis un légaliste, je ne peux donc cautionner des actes délictueux. D'autre part, la comparaison avec 1789 s'arrête la, ce n'est pas une révolution que revendiquent les employés grévistes, mais une sauvegarde de leur emploi en l'état, et pour certains une hausse de salaire ....

Il existe un droit de grève, je respecte ce droit, mais force doit revenir à la loi. je préfères de loin l'action légale (en justice) pour combattre un plan social que d'user de moyens illégaux, ce qui à l'arrivée, si total passe en force par exemple empèchera un juge de donner raison aux salariés et les privera ainsi de la réparation de leur préjudice.

Hélas, la CGT préfère exposer ses adhérents a ce risque. C'est un choix, le leur ... pour être précis, mais pas le mien (sinon je serais à la CGT)

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 23 févr. 2010, 11:22:00

Qui a déjà vu une grève "sauver des emplois" ? Du moins à moyen terme ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 23 févr. 2010, 11:40:00

lancelot a écrit :
Nombrilist a écrit :
Heureusement que les sans-culottes qui ont fait 1789 pour faire avancer les libertés ne se sont pas demandés si ce qu'il faisaient était légal ^^ ! Les petits n'obtiennent rien si ils ne font pas pression.

"Mais hélas a cause des cheminots et RATP qui nous posent des jours de gréve tout les mois, certains conflits majeur pour l'emploi ne sont pas vu comme il le faudrait."

Pourtant, les gens ont normalement un cerveau qu'ils pourraient utiliser pour faire la part des choses.

A noter que même Frédéric Lefèvre a trouvé que la CGT avait bien fait d'appeler à la grève.

c'est bien ce qui m'inquiète ....

Bon, je vais clarifier ma position (qui doit être liée à une déformation professionnelle)

Je suis un légaliste, je ne peux donc cautionner des actes délictueux. D'autre part, la comparaison avec 1789 s'arrête la, ce n'est pas une révolution que revendiquent les employés grévistes, mais une sauvegarde de leur emploi en l'état, et pour certains une hausse de salaire ....

Il existe un droit de grève, je respecte ce droit, mais force doit revenir à la loi. je préfères de loin l'action légale (en justice) pour combattre un plan social que d'user de moyens illégaux, ce qui à l'arrivée, si total passe en force par exemple empèchera un juge de donner raison aux salariés et les privera ainsi de la réparation de leur préjudice.

Hélas, la CGT préfère exposer ses adhérents a ce risque. C'est un choix, le leur ... pour être précis, mais pas le mien (sinon je serais à la CGT)
Je suis totalement d'accord avec toi, la CGT à une culture de coup de force, de lutte des classes qui malgré des progrès notables depuis que B Thibault en est le SG, n'a tjrs pas franchi le pas de la négociation intelligente et réfléchie au contraire de la CFDT.

Nombrilist a écrit :
Heureusement que les sans-culottes qui ont fait 1789 pour faire avancer les libertés ne se sont pas demandés si ce qu'il faisaient était légal ^^ ! Les petits n'obtiennent rien si ils ne font pas pression.

"Mais hélas a cause des cheminots et RATP qui nous posent des jours de gréve tout les mois, certains conflits majeur pour l'emploi ne sont pas vu comme il le faudrait." (1)

Pourtant, les gens ont normalement un cerveau qu'ils pourraient utiliser pour faire la part des choses.

A noter que même Frédéric Lefèvre a trouvé que la CGT avait bien fait d'appeler à la grève.(2)
(1) Effectivement, et là est le pb: les syndicats préfèrent travailler pour ceux qui en ont le moins besoin, les hyper protégés, les fonc. par facilité et pour faire parler d'eux. Ce qui est souvent une contradiction pour défendre les travailleurs du privé qui eux ont de véritables et justes causes à défendre! Il me semble qu'il serait bon pour ts que les grandes centrales syndicales ne s'occupent pas des deux mondes.

(2)Quand à Lefèvre, tu ne peux pas lui reprocher d'approuver la grève, un acte légal, les partis de gauche l'approuvent bien! Ou alors serait-ce encore un monopole des gauchos après celui du coeur, ça commence à faire icon_mrgreen
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 23 févr. 2010, 21:20:00

Bonjour,

La CGT a appelé mardi soir à la suspension de la grève chez Total en raison des «avancées significatives» obtenues après neuf heures de négociations avec la direction, au siège du groupe à La Défense. La pression maximale exercée par le gouvernement a porté ses fruits, alors que le spectre de la pénurie en carburant se rapproche d'heure en heure.

La décision revient à présent aux salariés. Des assemblées générales, pour décider de la levée de la grève ou de la poursuite du mouvement, se tiendront dans chaque raffinerie mercredi entre 12 heures et 14 heures.

Depuis mercredi dernier, les salariés de cinq raffineries de Total étaient en grève pour soutenir leurs collègues de l'usine des Flandres à Dunkerque menacée de fermeture qui avaient cessé le travail depuis le 12 janvier. De plus le mouvement risquait de s'étendre à des compagnies pétrolières concurrentes.
Après les vaines rencontres de dimanche, la direction et les syndicats sont arrivés mardi soir à un «relevé de conclusions» qui «sera soumis à la signature des organisations syndicales», a-t-on appris auprès des deux parties. La CGT, majoritaire, considère que ce texte «crée les conditions d'une suspension du mouvement de grève», a déclaré son représentant Charles Foulard. FO lui a emboîté le pas.

L'exception de Dunkerque
En revanche, le représentant de Sud, Philippe Wullens, a exclu que son syndicat, majoritaire à Dunkerque appelle à une reprise de l'activité dans cet établissement. Pour cette raffinerie, au cœur du conflit,  «le groupe Total se déclare prêt à remettre le dossier à plat», selon Charles Foulard. Concrètement, une table ronde sur l'avenir économique du bassin dunkerquois, présidée par le préfet du Pas-de-Calais, sera organisée «avant fin mars 2010», a assuré la direction du groupe. Le comité central d'entreprise, lui, il est toujours fixé au 8 mars.

Dans un communiqué, la direction rappelle en ces termes son engagement de ne procéder à aucune fermeture de raffinerie, en dehors de celle, éventuelle, de Dunkerque : «Au-delà du projet d'évolution de l'établissement des Flandres, il n'y aura ni fermeture, ni cession de ses raffineries françaises au cours des cinq prochaines années». Le directeur des ressources humaines de la compagnie pétrolière, François Viaud, s'est dit «confiant que les conditions sont remplies pour une reprise du travail au plus vite». Une séance de signature de l'accord est prévue mercredi.

La CGT veillera à ce que les engagements soient tenus
De son côté, le gouvernement prévoit de tenir au deuxième trimestre une table ronde sur l'avenir de l'énergie en France, conformément à une revendication majeure des syndicats.
Un protocole d'accord séparé traite de la question du paiement des jours de grève, a précisé Charles Foulard qui a appelé «les salariés à rester mobilisés car l'histoire n'est pas terminée». «Il faut que Total et le gouvernement sachent que si les engagements ne sont pas tenus, s'ils trompent les salariés du raffinage dans ce pays, ce sera de nouveau la grève générale avec arrêt total des installations jusqu'à la pénurie de carburants», a prévenu le responsable de la CGT.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59286
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 23 févr. 2010, 21:34:00

Bon. J'espère que les syndicats et les salariés ont obtenus ce qu'ils revendiquaient. Parce que franchement, en lisant cet article, je me demande encore ce que c'était et si ils l'ont eu.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 23 févr. 2010, 22:17:00

Moi aussi ... la cgt menace déjà d'un blocage total si les accords pris ne sont pas respectés, mais cet engagement pris ne fait état que de futures promesses. y'a pas de doute, le capitalisme ne craint plus les syndicats, et les syndicats s'arrangent très vite d'une vague promesse, preuve que celle ci existait déjà avant ce mouvement aussi bête qu'inutile si ce n'est avoir fait parler de la GGT durant 48 Heures.

Une très grande victoire pour nos gégétistes. Faudra penser à leur donner la médaille du travail.

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré