Pollution : 3 millions de franciliens exposés des niveaux ex

Vous souhaitez parler des problèmes d'écologie, c'est ici
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 21 févr. 2010, 14:46:00

Bonjour,
 C'est le bilan 2009 d'Airparif qui l'affirme : environ 3 millions de Franciliens sont exposés à des niveaux de pollution qui ne respectent par la réglementation. «Après une année 2008 remarquablement favorable», compte tenu d'une météo dispersant les polluants, «2009 correspond plutôt à une année normale», souligne l'organisme de mesure de la qualité de l'air en Ile-de-France, dans ce document publié jeudi.   Ses conclusions confirment une stabilité des niveaux de pollution chronique,   Si les polluants du passé, tels que le plomb, le dioxyde de soufre ou le monoxyde de carbone respectent les limites réglementaires depuis plusieurs années, d'autres polluants posent problème : dioxyde d'azote, particules fines, ozone et benzène. Le dioxyde d'azote «reste l'enjeu principal en matière de pollution atmosphérique en Ile-de-France», note Aiparif. Paradoxalement, l'équipement croissant des véhicules diesel en filtres à particules contribue à augmenter les rejets directs en dioxyde d'azote : ce «talon d'achille» de la lutte contre la pollution aux particules a été mis en évidence aussi bien à Paris qu'à Londres.  Parllèlement, Airparif note que le renforcement de la réglementation en 2010 (40 microgrammes par m3 d'air) va conduire à un dépassement de la valeur limite, avec de possibles contentieux européens. Ce dépassement concerne 3,4 millions de Franciliens (dont plus de neuf Parisiens sur dix) pour le dioxyde d'azote, sur 270 km2 de superficie cumulée. Contrairement à 2008, les niveaux de particules ont été soutenus l'an dernier. Trois millions de Franciliens, soit près d'un habitant sur 4, sont potentiellement concernés par un dépassement de la valeur limite journalière européenne pour les particules PM10 (10 micromètres de diamètre). Pour les plus petites particules (PM2,5) la valeur limite européenne est respectée loin du trafic. La valeur cible française, fixée par la loi Grenelle 1 et le Plan national santé environnement (15 microgrammes par m3), est largement dépassée et concerne l'ensemble des 11,7 millions de Franciliens, indique Airparif.  La pollution, principalement due aux transports en Ile-de-France, peut provoquer gêne respiratoire, maux de gorge, maux de tête, irritations des yeux etc... Elle peut déclencher des crises d'asthme, des problèmes cardio-vasculaires (infarctus), voire conduire à des morts prématurées. Des études nord-américaines ont montré un lien entre la pollution chronique et l'augmentation du risque de décès, notamment par cancer du poumon.  Qu'en pensez vous ?  A plus tard, 
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 22 févr. 2010, 18:00:00

Et ou est ce que cela pue le plus ? vers l'est, secteur XXème et XIXème et le 93 !! Face à la pollution, pas d'égalité !!

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 22 févr. 2010, 21:21:00

anonyme a écrit :Et ou est ce que cela pue le plus ? vers l'est, secteur XXème et XIXème et le 93 !! Face à la pollution, pas d'égalité !!
Ce n'est pas sans raison si les plus riches se sont intallés au sud et à l'ouest.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 23 févr. 2010, 17:06:00

J'ai habité près de 20 ans tout à côté du gros échangeur routier de la porte de Bagnolet. Bien pollué ce coin c'est clair. Ceci dit y'a une justice, à Neuilly aussi ça pue la pollution vu que l'avenue principale est encombrée 24/7 par tous les gens qui arrivent à Paris par l'A14.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Léa
Messages : 191
Enregistré le : 30 juin 2010, 00:00:00

Message non lu par Léa » 30 juin 2010, 12:41:00

Bonjour,

À choisir entre la pollution des villes et celle des champs, sachant qu'en habitant les champs une voiture est indispensable, alors qu'en ville, on a du choix, et "tout" sur place... ... (pour ne prendre que cet exemple car la pollution des champs se voit et s'entend beaucoup moins mais elle n'est pas, pour autant, moins pernicieuse)

non mais, il y a des inconvénients et des avantages partout...vivre à la campagne n'est pas une garantie d'air pur et sain...
je n'aimerais pas habiter actuellement une des baies bretonnes envahies par les algues vertes, par exemple...

Évidemment (vu de l'extérieur) la vie citadine peut paraître "inhumaine", mais tout dépend aussi de la vie que l'on y mène, des choix que l'on a faits, ceux que l'on assume ou pas.
« Le respect que nous souhaitons obtenir de l’homme envers ses semblables n’est qu’un cas particulier du respect qu’il faudrait ressentir pour toutes les formes de vie… »
Claude Levi-Strauss

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 30 juin 2010, 13:11:00

Si l'on habite en zone ultra-cultivée, alors en effet, la pollution campagnarde n'est pas négligeable. Elle est cependant bien moindre qu'en ville: les pesticides ne sont pas épandus en continu, et leur portée aérienne n'est pas si grande (quelques centaines de mètres, tout au plus). Léa, je suppose que tu as déjà vu le dôme de pollution quand tu arrives sur Paris. Au lieu d'être bleu, le ciel est jaune ! Et les citadins respirent ça en permanence. A choisir, je prends la campagne, ou les abords d'une petite ville de campagne.

Léa
Messages : 191
Enregistré le : 30 juin 2010, 00:00:00

Message non lu par Léa » 30 juin 2010, 13:47:00

Bien sûr...
J'aimerais bien vivre à la campagne, à vrai dire, mais je ne veux pas de voiture...c'est, donc, inconciliable...
« Le respect que nous souhaitons obtenir de l’homme envers ses semblables n’est qu’un cas particulier du respect qu’il faudrait ressentir pour toutes les formes de vie… »
Claude Levi-Strauss

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 30 juin 2010, 14:10:00

En effet. Comme tu l'as dit, y a des choix à faire (quand on peut) et à assumer.

Léa
Messages : 191
Enregistré le : 30 juin 2010, 00:00:00

Message non lu par Léa » 30 juin 2010, 14:28:00

Nombrilist a écrit :En effet. Comme tu l'as dit, y a des choix à faire (quand on peut) et à assumer.


Ta parenthèse supposerait une question de moyens financiers ? ou autre ?
- s'il s'agit de l'aspect matériel et financier, habiter une grande ville ne revient pas nécessairement plus cher que d'habiter à la campagne.Mais, là encore, tout dépend des exigences de vie de chacun (quand on sait qu'un trois pièces à Paris vaut le prix d'un petit château dans une jolie campagne, ça laisse à réfléchir...oui, mais ... comment entretenir le château après...?)

- s'il s'agit de "pouvoir" supporter la pollution, au vu de tous les autres avantages, l'effort peut en valoir la peine.
et puis, il faut compter/espérer sur "nos" élus pour remédier, peu à peu, à cette pollution citadine... à quoi ils serviraient sinon ^^?
« Le respect que nous souhaitons obtenir de l’homme envers ses semblables n’est qu’un cas particulier du respect qu’il faudrait ressentir pour toutes les formes de vie… »
Claude Levi-Strauss

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 30 juin 2010, 14:44:00

Je pensais plutôt au fait de pouvoir trouver du travail. En ce qui me concerne, je ne choisis pas l'endroit où j'habite. J'habite là où je trouve du travail.

Léa
Messages : 191
Enregistré le : 30 juin 2010, 00:00:00

Message non lu par Léa » 30 juin 2010, 14:51:00

Ah oui... Je vois.
J'ai créé mon travail là où j'ai choisi de vivre... alors c'est évidemment plus facile... (c'est en ça que je parlais de "choix")
« Le respect que nous souhaitons obtenir de l’homme envers ses semblables n’est qu’un cas particulier du respect qu’il faudrait ressentir pour toutes les formes de vie… »
Claude Levi-Strauss

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 30 juin 2010, 15:52:00

Comme le disait un grand spécialiste français, "même si vous habitez le long du périphérique, ouvrez grand vos fenêtres ! Aucune pollution extérieure n'arrive à la cheville des pollutions à l'intérieur des maisons !

http://www.caducee.net/DossierSpecialis ... rieur1.asp#
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 30 juin 2010, 16:08:00

Un grand humoriste, à n'en pas douter ^^ !

Léa
Messages : 191
Enregistré le : 30 juin 2010, 00:00:00

Message non lu par Léa » 30 juin 2010, 16:34:00

La pollution des intérieurs est évidente, de là à être plus importante que la pollution citadine extérieure, c'est à voir...
Dans tous les cas, le fait même de vivre en société génère de la pollution, alors, l'important serait de la limiter chacun individuellement, et ça c'est une toute autre histoire !
« Le respect que nous souhaitons obtenir de l’homme envers ses semblables n’est qu’un cas particulier du respect qu’il faudrait ressentir pour toutes les formes de vie… »
Claude Levi-Strauss

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 01 juil. 2010, 08:59:00

Non, Nombrilist, c'est absolument  vrai ! Les produits d'entretien, les parfums d'ambiance, la colle des meubles, les moisissures,  le monoxyde de carbonne, les fumées de cuisine, de tabac ou de joints, font des coctails bien pires  que tout ce qu'on peut trouver dehors.

Lis mon lien avant de parler d'humour  ...

Le problème de santé publique est tel qu'on ne peut plus construire actuellement une maison sans ventilation permanente automatique de toutes les pièces. Tu crois que c'est par hasard ?

A froce d'incriminer le trafic, on a totalement occulté des pollutions bien pires. 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Ecologie / Environnement / Agriculture »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré