Rappel de quelques évidences ...

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 23 févr. 2010, 11:19:00

C'est très bien, tu as éduqué ta fille à l'image de ta petite personne qui ne se soucie pas des autres. L'objectif de manger du riz n'était pas d'aider les pauvres, mais probablement d'aider les enfants à se mettre à leur place pendant un repas. De faire comprendre aux enfants qui ne voyagent pas que la misère existe. Une opération sans danger de sensibilisation des enfants quoi. C'est bien, ta réaction a tout détruit.

Je n'ai rien détruit du tout !

L'altruisme des enfants, ce n'est pas bouffer du riz par pharisianisme, mais apprendre la compassion à leur mesure. Par exemple, choisir un de ses pous baux jouets, et aller le porter pur les petits enfants hospitalisés. Etre secouriste junior, se trouver un jour seul face à un accidenté de la route, et lui porter secours avec gentilesse et efficacité, malgré l'horreur du spectacle ...

J'ai tout si bien "détruit" que ma fille consacre 100 % de son temps aux enfants indiens défavorisés. Mais pour y arriver, elle a bien mangé, et bien étudié icon_confused
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

En ligne
pierre30
Messages : 9193
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 23 févr. 2010, 11:38:00

BG s'adressait à des enfants et ce qu'il a dit relève de l'évidence (pas vraiment de la philosophie). Même si certains adultes feraient bien de s'inspirer de ces évidences de temps en temps.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 26 févr. 2010, 22:09:00

ce qui est écrit ici n'est pas de l'évidence c'est de la bétise

la vie est injuste ? il faut s'y habituer ? je ne suis pas d'accord
la vie est ce qu'on en fait, et on a tout à fait le choix entre s'habituer aux injustices comme il le préconise, ou ne pas les accepter et même les combattre
ce sont deux philosophies, la première est parfaitement individualiste et égoiste, la deuxième est évidemment profondément socialiste

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 26 févr. 2010, 23:15:00

encore, encore, encore.
Il est + drole que Coluche icon_mrgreen icon_mrgreen icon_mrgreen
Fais nous rire, t'es trop drole icon_lol
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 26 févr. 2010, 23:27:00

oh je t'ai vexé alors maintenant tu vas venir poster un message derrière chacune de mes interventions pour m'embetter ? t'es très adulte toi

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 26 févr. 2010, 23:31:00

icon_cool
Pour me vexer, ou pour vexer un autre forumeur, faudrait déjà que tu merites une certaine attention, mon petit.
Relis tes posts et vois le nombre de personnes qui te repondent, et juge.
Savoir lire est le propre du sage, celà lui permet de se voir dans une glace.
icon_cool

Image
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 26 févr. 2010, 23:39:00

Vous devriez vous calmer tous les deux, c'est dommage, vous aviez tenu bon jusque là.

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 26 févr. 2010, 23:57:00

icon_mrgreen
Nombrilist, avec toi, c'est different, on arrive toujours à un dialogue. C'est d'ailleurs pourquoi, même avec des opinions rarement partagée, il est peu frequant qu'on s'emporte.
C'est ce qui te difFere d'un autre, c'est tout.
icon_mrgreen
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 27 févr. 2010, 01:19:00

mps a écrit : Aimez le ou pas, Il a sûrement frappé sur le bon clou avec ceci !
Bill Gates a récemment donné un discours dans une école secondaire à propos de 11 choses qu'ils ne font pas et ne veulent pas apprendre à l'école.

Il parle de bons sentiments et d'enseignements politiquement corrects, qui ont créé une génération de jeunes avec aucun concept de la réalité, et comment ce concept les prédispose à l'échec dans un monde réel.


Règlement 1 :
La vie est injuste : habituez vous !

ya toujours un côté positif et avancer dans la vie, c'est savoir utiliser ses échecs comme ses réussites pour s'adapter à la situation suivante.. s'il reste des choses injustes, ne pas s'y habituez car être statique, c'est laisser tomber non ?

Règlement 2 :
Le monde se fout de votre amour-propre.

Le monde s'attendra à ce que vous accomplissiez quelque chose AVANT que vous ne vous félicitiez vous-même.

Se féliciter cela peut être aussi avoir le courage de se lancer dans un projet.. et de s'y tenir malgré les difficultés, de ne pas perdre ce courage en cas d'échec.


Règlement 3 :
Vous ne gagnerez pas $60,000 l'an en sortant de l'école.

Vous ne serez pas vice-président avec cellulaire fourni avant d'avoir gagné ces deux privilèges.

l'important n'est pas l'argent même s'il en faut pour vivre, mais de mettre tout en oeuvre pour arriver à faire ce que l'on a envie d'être ou de faire..


Règlement 4 :
Si vous croyez que votre professeur est dur avec vous, attendez d'avoir un patron.


oui, mais est-ce que cela sous entend que tous les profs sont durs ?


Règlement 5 :
Travailler dans une friterie n'est pas s'abaisser, vos grands-parents avaient un mot différent pour ça; ils appelaient ça une opportunité.


C'est assez vrai.

Règlement 6 :
Si vous gaffez, CE N'EST PAS LA FAUTE DE VOS PARENTS, arrêtez de chialer et apprenez de vos erreurs.


grandir c'est aussi tomber parfois.. et savoir se relever.. donc plutôt vrai


Règlement 7 :
Avant que vous naissiez, vos parents n'étaient pas aussi ennuyants qu'ils le sont maintenant, ils sont devenus comme ça

* En payant vos factures,
* En nettoyant vos vêtements
* Et en vous entendant raconter combien bons et cool, vous vous croyez.
Ainsi, avant de sauver les forêts tropicales des parasites de la génération de vos parents, commencez donc par faire le ménage dans la garde-robe de votre propre chambre

"se regarder" avant de critiquer les autres non ? donc pas mal..

Règlement 8 :
Votre école s'est peut-être débarrassé du système gagnant-perdant, mais PAS LA VIE.

Dans certaines écoles, on a aboli les notes de passage et on vous donne autant de chances que vous voulez pour obtenir la bonne réponse.
Ceci ne ressemble d'aucune façon à la vraie vie.

Je n'en sais rien, mais tout le monde ne part pas à la même ligne au niveau du départ.



Règlement 9 :
La vie n'est pas divisée en semestres.

L'été n'est pas une période de congé.
Et très peu d'employeurs sont disposés à Vous aider à VOUS TROUVER, faites ça sur votre propre temps.

Ben si, enfin au moins 3 ou 4 semaines en été..


Règlement 10 :
La télévision n'est pas la vraie vie.

Dans la vraie vie, les gens quittent le café et vont travailler.

sauf s'ils le tiennent le café ! mdr


Règlement 11 :
Soyez gentils avec les 'nerds', (= polarisés, orientés vers un sujet particulier) ... il y a de bonnes chances que vous en ayez un pour patron.


dans la vraie vie, faut savoir s'adapter donc attendre de savoir comment il sera ce patron.


********************************
J'édite suite à la remarque d'mps.. désolée pour la couleur : j'aimais bien ce orange pourtant moi biggrin;

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 27 févr. 2010, 08:45:00

Gis, il est très difficile de lire ce que tu intercalles : couleur faible, caractères minuscules, etc. Pitié pour mes yeux !

Je ne reprends donc que les commentaires sur "la vie" est injuste".

A mes yeux, l'injustice n'est généralement qu'un sentiment venant d'une appréciation erronée d'une situation ou d'un comportement.

Exemple :

Ma petite fille avait 4 ans et adorait l'école. Or, subitement, un matin, elle me dit qu'elle ne veut pas y aller. Comme la route était longue, je lui propose que nous montions en voiture, et que nous parlions du problème.

J'apprends ainsi que "Madame a crié sur moi, et qu'elle a été injuste".

J'ai fait observer à la petite que tout le monde est "injuste". Que si Maman était parfois fatiguée avec deux enfants, Madame devait l'être bien plus avec 28. Que si elle avait crié, c'est évidemment qu'elle était fatiguée.  Et qu'un enfant intelligent devait comprendre cela.

Puis, nous avons discuté de savoir quelle attitude elle adoptrrait :

- elle pouvait ne pas aller à l'école ... mais on serait au même stade le lendemain ;
- je pouvais aller avec elle en classe et expliquer à Madame, ... mais elle penserait que Sophie était un bébé ;
- elle pouvait toute seule y aller, et s'expliquer avec sa maitresse (en qui j'avais toute confiance).

Après une longue méditation, ma mignonne a décidé : "je vais y aller toute seule, mais si ça ne va pas, tu viendras demain expliquer" ?

J'ai donné toute garantie icon_confused

Sophie a très bien réglé son problème toute seule, et est sortie de l'école en chantant. On n'a plus jamais prononcé le mot "injuste", et elle a appris que le point de vue des uns n'est pas nécessairement celui des autres, et qu'il vaut mieux comprendre que juger.

La "Justice" et un concept auquel chacun doit tendre au maximum, mais qu'il est parfaitement enfantin d'exiger des autres.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 27 févr. 2010, 13:04:00

En postulant le fait que les motivations de mps sont sincères et non pas délibérément choisies pour dissimuler en fait des motivations egoistes ou pire des motivations de classe sociale. ( Je fais donc ici un effort car je n'en suis pas persuadé )

Alors je pense que Mps fonde ses pensées sur des croyances erronées et notamment sur une très grave méconception de ce qu'est réellement l'être humain, en particulier ce qu'est réellement la liberté pour un être humain.
MPS pense pour résumer, même si ( elle ? ) ne le formulerait pas ainsi du fait de la confusion de ses idées, que la liberté passe par la destruction des liens sociaux qui agissent dans sa conception des choses comme des contraintes dont l'individu doit se libérer. C'est une conception des choses totalement erronée.
En réalité si on étudie bien l'être humain, on s'apperçoit que sa liberté consiste en réalité au choix et à la construction de nouveaux liens sociaux, et certainement pas au contraire à leur destruction, cette destruction entrainant tout le contraire de la liberté.
Bref la liberté est une construction sociale.
La vie est donc ce qu'on en fait, individuellement ou collectivement, et nous ne serons libres que si nous organisons collectivement cette liberté.

Alors je ne sais pas comment il faut comprendre ce qu'il entend par "s'habituer", s'il voulait dire, la vie est injuste, il faut s'y préparer et ne pas être étonné, c'est complètement bateau mais je n'ai rien à redire là dessus., effectivement ce ne sont pas les injustices qui manquent. Par contre s'il a voulu dire, la vie est injuste, il faut vous soumettre à ces injustices, vous résigner, et ne pas perdre votre temps à les remettre en cause, là c'est évidement totalement faux et un conseil plutôt néfaste.

Les injustices proviennent toujours de l'abus d'un pouvoir, d'une autorité sur une ou plusieurs autres personnes, ce sont les résultats de décisions ou d'actions d'autres êtres humains, comme nous, il n'y a donc absolument rien qui justifie que l'on s'y soumette sans rien dire bien au contraire, notre dignité, notre sentiment de solidarité, nous poussent généralement à nous élever contre ces injustices et à les remettre en cause, la construction sociale de la liberté passe justement par cette révolte face aux injustices et aux inégalités.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 27 févr. 2010, 13:24:00

D'accord avec Logan sur les deux derniers paragraphes.

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 27 févr. 2010, 13:50:00

Encore la victimisation: c'est chronique, chez vous ?
Toujours de la faute des autres, n'est ce pas. Société pourrie et j'en passe.
Vous me faite penser à moi quand j'étais fan de Trust, mais heureusement, j'ai murri.
Aide toi et les ciel t'aidera, ça marche pas à tous les coup, mais si on essaye pas en se plaçant tout le temps en victime, c'est certain qu'on va pas loin.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 27 févr. 2010, 15:44:00

Logan, cette fois, tu as fait une analyse très fine d'un phénomène, félicitation :

la liberté passe par la destruction des liens sociaux qui agissent dans sa conception des choses comme des contraintes dont l'individu doit se libérer. 

Bien vu, c'est assez bien cela.

Exemple : mon mari et moi roulons en voiture, et remarquons en même temps un dangereux énergumène :

- mon mari : "sale c...", je le dépase, la ralentis devant lui, je lui fais de signes, et râle encore après deux ilomètres.

- moi : pas un mot, pas un regard, je l'évite, je dégage, je n'ai pas été chargée de son éducation, et je ne la referai pas. Oublié à l'instant même, come un phénomène prévisible et sans l'ombre d'une importance.

Est-ce une "destruction de liens sociaux" ? A ton point de vue, sans doute.

Moi, je vois les choses autrement.  Ma tension ne s'élève pas, je ne m'épuise pas à lutter contre la marée qui monte, je garde mon énergie pour ce qui en vaut la peine, et je suis donc blindée contre toute forme de rancoeur, de jalousie, etc.

Je fais la part entre mes vrais liens sociaux (tous ceux auxquels je peux être utile, de mille manières) et ceux que je préfère ignorer que combattre (cas du chauffard), ou simplement qui ne font un instant que rspirer le même air que moi (ces derniers ayants droits à mon sourire et à ma courtoisie, sans plus).

Il est possible que notre différence de points de vue ne soit finalement q'une différence de vie : ton environnement social et peut-être plous restreint, et te laisserait plus disponible de ce que tu crois une appartenance "universelle". Le miens, qui m'a mis toute une famille dans les bras, plus de 5.000 personnes à assister par an, et une foule de vieux amis que j'entretiens comme des plantes en pot ne me laisse guère de temps pour jouer les Fantomettes.

Tout ce que je peux te dire, c'est que je reste toujours zen et disponbile icon_confused

Méfie-toi, sous la bannière de la structuration sociale (qui a mon avis est tout autre chose), de ne pas être dépendant de ton environement de manière exagérée et contreproductive.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 27 févr. 2010, 18:31:00

icon_eek

Bien sur qu'il faut se donner des priorités, personne n'a dit le contraire, et ce n'est en rien une contradiction à ce que j'explique

Il ne s'agit pas de vouloir faire changer la mentalité de chaque personne, ce serait inefficace et vain, il s'agit de construire ensemble une société qui garantira pour tous la liberté, créer des nouveaux liens sociaux c'est par exemple mettre en place un système pour la santé, appellé sécurité sociale, qui garantit à tout le monde la gratuité des soins, l'accès aux soins, fondé sur la solidarité entre les non malades et les malades

Nous avons en France la chance d'avoir sous nos yeux la solution, la société que nous devons construire si nous voulons vivre ensemble pour le mieux c'est une société fondée sur la liberté l'égalité et la fraternité

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré