La tempête Xynthia a fait de nombreuses victimes

venez parler des sujets de société qui vous concerne ( drogue, alcool, avortement...)
lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 14 avr. 2011, 20:55:00

Tout a fait Mps, ici ... le déclassement des terrains agricoles pour les rendre constructibles n'est le fait que des élus et de l'état. Hélas, ils sont soumis au chant des sirènes des promoteurs, pourvoyeurs d'emploi d'un jour et de rentrées fiscales infinies (dans le temps).

Le jour ou les élus auront compris que leur mandat ne consiste pas à enrichir leur commune a tout prix, mais au contraire à l'administrer, on aura fait un grand pas en avant.

PS : les choses ne sont pas aussi simple, bien sur, je caricature un peu, mais il y a un fond de vérité manifeste dans ce que j'écris.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 16 avr. 2011, 09:58:00

ça part mal. Le terrain doit être classé constructible. Et c'est du ressort des pouvoirs publiques que de le classer ou non en zone constructible.

Bien sûr, mais avant de blâmerqui que ce soit, il faurait voir de quand date le plan de secteur. La zone a très bien pu être mise en "zone à bâtir" avant la guerre icon_confused
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 16 avr. 2011, 10:11:00

Oui, c'est possible. Je pense que le juge vérifiera cela.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 16 avr. 2011, 23:04:00

lancelot a écrit : Tout a fait Mps, ici ... le déclassement des terrains agricoles pour les rendre constructibles n'est le fait que des élus et de l'état. Hélas, ils sont soumis au chant des sirènes des promoteurs, pourvoyeurs d'emploi d'un jour et de rentrées fiscales infinies (dans le temps).

Le jour ou les élus auront compris que leur mandat ne consiste pas à enrichir leur commune a tout prix, mais au contraire à l'administrer, on aura fait un grand pas en avant.

PS : les choses ne sont pas aussi simple, bien sur, je caricature un peu, mais il y a un fond de vérité manifeste dans ce que j'écris.
Ce que vous ne voulez pas comprendre, c'est que les élus sont d'abord soumis aux pressions de leurs administrés.

Voici par exemple ce qui vient de se passer à la Faute-sur-Mer :

Xynthia: insultes contre des victimes
 
Des graffitis d'insultes contre une association de défense des victimes de la tempête Xynthia et le préfet de Vendée ont été dessinés à la Faute-sur-Mer, après la mise en examen du maire de la commune jeudi, a-t-on appris aujourd'hui de sources concordantes.

Le maire de la Faute-sur-Mer, René Marratier, a été mis en examen jeudi pour "homicide involontaire" et "mise en danger de la vie d'autrui" dans le cadre de l'enquête sur le drame de la tempête Xynthia, qui avait fait 29 morts dans la commune en 2010. Son avocat, Me Olivier Metzner, avait contre-attaqué en déclarant que "ceux qui sont restés à leur domicile comme le conseillait le préfet sont décédés".

Mme Gisèle Arnaud, qui a perdu son père lors de la tempête, a par ailleurs été prise à partie, insultée et s'est fait cracher dessus samedi en allant au cimetière prendre soin de la tombe de son père avec sa fille de 12 ans. "Je suis tombée sur un couple de retraités, la femme m'a agressée en disant: +toi j'attendais de te choper+ et elle m'a craché dessus. Elle a aussi dit: + il faut arrêter vos conneries, c'est une honte ce que vous faites au maire+", a raconté Mme Arnaud à l'AFP.

Sur le mur du cimetière où sont majoritairement enterrées les 29 victimes noyées dans leur maison le 28 février 2010 lors de la tempête Xynthia, deux graffitis ont été tracés, sans doute dans la nuit de vendredi à samedi: "Fautais défendez votre honneur, défendez votre maire" et "Brot (nom du préfet Jean-Jacques Brot, ndlr) 1er coupable que la justice s'applique!".

Deux autres graffitis "Avif = pleurnichards = la honte" et "Avif = des pourris" ont été tracés sur des maisons, dont celle du président de l'Avif (Association des victimes de la Faute-sur-mer) François Anil, qui entend porter plainte, a-t-il indiqué à l'AFP.
Les photos des graffitis ont été mises en ligne par l'Avif. Le préfet de Vendée Jean-Jacques Brot a demandé que la préfecture porte plainte car l'un des bâtiments tagués appartient à l'Etat, a-t-il affirmé à l'AFP.

"Je trouve ces agissements parfaitement affligeants et consternants", a déclaré M. Brot qui a souligné avoir porté plainte en janvier contre des graffitis sur des bâtiments publics qui, à l'époque, visaient le maire. Il a également demandé à la municipalité de procéder en urgence à l'effacement des graffitis.

Une information judiciaire a été ouverte aux Sables d'Olonne fin 2010 pour "homicide involontaire", "mise en danger de la vie d'autrui", "abstention de combattre un sinistre" et "prise illégale d'intérêt" après la tempête.

M. Marratier, 58 ans, maire depuis 1989, a passé 30 heures en garde à vue entre mercredi et jeudi avant sa mise en examen qui est la première du dossier. Avant lui, la première adjointe en charge de l'urbanisme, Françoise Babin, et le maire-adjoint, membre de la commission locale "urbanisme" et responsable d'une entreprise de construction immobilière, Patrick Maslin, ont déjà été placés en garde à vue, puis relâchés.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 16 avr. 2011, 23:28:00

Ce que tu ne veux pas comprendre c'est qu'un élu ne doit pas céder a la pression de ses administrés.

Un maire est le premier magistrat de sa commune, il ne faut pas l'oublier. En tant que tel il ne peut échapper à ses obligations et devoirs.

Faut pas faire ce job quand on n'en a pas les épaules.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 17 avr. 2011, 00:27:00

Ce que tu ne comprends pas, c'est que si le maire ne cède pas à la pression de ses administrés, il se fait battre aux prochaines municipales. 

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 17 avr. 2011, 10:28:00

Le premier devoir du maire c'est de faire respecter la loi, pas de "céder à la pression de ses administrés". Aujourd'hui ce sont les tags haineux, demain ce sera les lynch mobs.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 17 avr. 2011, 11:09:00

Ca prouve que la vie d'un maire n'est pas facile. Peut-être le maire n'aurait-il pas dû céder, mais si personne n'avait fait pression sur lui, il n'aurait pas eu à céder. C'est pour cela que tous ces administrés qui étaient d'accord, à l'époque, pour que l'on urbanise cette partie de la commune, sont fautifs également. Rappelons également ces manifestations locales, il y a quelques années, contre l'initiative de la préfecture visant à interdire les constructions en certains endroits de la commune. Si la préfecture avait refusé de céder, si le maire avait donné raison à la préfecture, alors il y aurait eu des émeutes, et tu aurais été le premier à fustiger les violences policières. Si ce coin avait été interdit à l'urbanisation, cela aurait renchéri le coût de l'immobilier, et tu aurais été le premier à dénoncer une mesure anti-sociale.

Les mêmes qui pleurnichent aujourd'hui étaient contents à l'époque pour que l'on urbanise ce soin, voire faisaient pression en ce sens. Mauvaise foi...

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 17 avr. 2011, 18:41:00

johanono a écrit :Si la préfecture avait refusé de céder, si le maire avait donné raison à la préfecture, alors il y aurait eu des émeutes, et tu aurais été le premier à fustiger les violences policières. Si ce coin avait été interdit à l'urbanisation, cela aurait renchéri le coût de l'immobilier, et tu aurais été le premier à dénoncer une mesure anti-sociale.
Deux procès d'intention pour le prix d'un !

Allons allons, tu commences à me connaître un peu : est-ce que tu penses que je suis du genre à défendre l'urbanisation galopante et le culte du propriétariat, notamment dans les zones inondables voire inconstructibles ? Avec tous les sujets et commentaires que j'ai posté sur la question.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

un artisan
Messages : 1612
Enregistré le : 11 avr. 2011, 00:00:00
Localisation : CALVADOS

Message non lu par un artisan » 17 avr. 2011, 19:27:00

mps a écrit :
ça part mal. Le terrain doit être classé constructible. Et c'est du ressort des pouvoirs publiques que de le classer ou non en zone constructible.



Bien sûr, mais avant de blâmerqui que ce soit, il faurait voir de quand date le plan de secteur. La zone a très bien pu être mise en "zone à bâtir" avant la guerre icon_confused

Sans vouloir polémiquer stérilement, d'autres paramètres sont pris en compte , le cadastre napoléonien n'ayant (presque plus) une quelconque utilité.. La majorité des zones ayant fait l'objet d'un POS. De plus les zones constructibles font l'objet de plans quinquennaux. Quelques exceptions existent néanmoins,généralement pour une seule et unique construction,car le maire reste seul maitre à bord. J'ai eu l'accord d'une part d'un CU et du permis de construire par la mairesse seule, mais cela reste exceptionnel....Dans le cas de cette Zone inondable ,le maire seul n'est pas responsable ,car de la DDE au préfet tous ont été sollicités , la construction d'un tel lotissement disséminé sur plusieurs communes l'exige...Un lotissement commence légalement avec trois constructions et la législation s'avère différente. 
Un permis de construire comprend 5 exemplaires de plans et la feuille de permis est elle aussi composée de 5 feuilles. Tout cela parce que 5 institutions différentes sont sollicitées....
Démocratie :le pouvoir pour les poux de manger les lions Clémenceau

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 10 juin 2011, 19:08:00

Bonjour,


 
Après René Marratier, le maire de La Faute-sur-Mer en Vendée en avril dernier, c'est au tour de deux élus de la station balnéaire et d'un fonctionnaire d'être mis en examen dans le cadre de l'enquête sur les 29 morts provoquées par la tempête Xynthia en février 2010.


Au total, la tempête conjuguée à de forts coefficients de marée avait tué 47 personnes en France principalement sur le littoral.

La première adjointe en charge de l'urbanisme, Françoise Babin, et le maire-adjoint, membre de la commission locale «urbanisme» et responsable d'une entreprise de construction immobilière, Patrick Maslin, avaient été placés en garde à vue début avril puis remis en liberté. Après leur passage devant le juge, ils viennent d'être mis en examen pour des chefs qui ne sont pas connus et que le parquet des Sables d'Olonne a refusé de préciser.

Le maire de La Faute avait mis en examen pour «homicide involontaire et «mise en danger de la vie d'autrui», en lien notamment avec le processus de délivrance des permis de construire des maisons inondées pendant la tempête.

97 personnes ont porté plainte contre X

Une quatrième personne a été mise en examen cette semaine, un fonctionnaire de l'Etat qui travaillait dans l'ancienne Direction départementale de l'Equipement (DDE). Vendredi, le parquet des Sables d'Olonne contacté par l'AFP s'est refusé à toute information sur ces trois nouvelles mises en examen dont les chefs précis ne sont pas connus.

Les gendarmes enquêtent depuis plusieurs mois pour déterminer les éventuelles responsabilités humaines dans le drame provoqué par Xynthia, tant pour les conditions d'urbanisation des lotissements inondés que pour le processus d'alerte le soir de la tempête.

Pour les inondations mortelles de la Faute-sur-mer, 97 personnes ont porté plainte contre X avec constitution de partie civile pour «homicide involontaire, mise en danger de la vie d'autrui, abstention de combattre un sinistre et prise illégale d'intérêt», via le cabinet d'avocats Huglo-Lepage.

Depuis la tempête la station balnéaire vendéenne a modifié quelques règles d'urbanisme. Les premières destructions de maisons situées dans les zones à risque sont intervenues le 28 mars dernier.
 
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 10 juin 2011, 23:28:00

Tant de bêtise,d'agressivité, d'habitude de rejetter la faute sur autrui, et d'imbécilité, cela finit par mettre mal à l'aise ...

Analysez bien ceci :  http://www.coin-urbanisme.org/autorisat ... maire.html

Le Maire,comme le Préfet, doivent suivre les plans de secteur. Si ces terrains se trouvent en zone à bâtir, le permis ne peut être refusé sans dommages et intérêts au propriétaire, recours divers, plaidoiries, expertises, etc. Très souvent, cela excède les moyens de la Commune.

Or,ces terrains étaient bien en zone à bâtir, puisque l'article dit qu'après la tempête,il a fallu modifier des règles d'urbanisme.

D'une manière plus générale,où se trouve la responsabilité individuelle des acquéreurs de ces maisons ? Sont-ils dénués de cerveaux comme des méduses ? Où vont-ils reprocher au Maire de ne pas avoir vu un risque qu'ils n'ont pas vu non plus.

Toujours cette manie d'être c... et de réclamer des têtes ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 11 juin 2011, 11:29:00

El Fredo a écrit :
johanono a écrit : Si la préfecture avait refusé de céder, si le maire avait donné raison à la préfecture, alors il y aurait eu des émeutes, et tu aurais été le premier à fustiger les violences policières. Si ce coin avait été interdit à l'urbanisation, cela aurait renchéri le coût de l'immobilier, et tu aurais été le premier à dénoncer une mesure anti-sociale.
Deux procès d'intention pour le prix d'un !

Allons allons, tu commences à me connaître un peu : est-ce que tu penses que je suis du genre à défendre l'urbanisation galopante et le culte du propriétariat, notamment dans les zones inondables voire inconstructibles ? Avec tous les sujets et commentaires que j'ai posté sur la question.
Non, je te l'accorde, mais tu es comme beaucoup de gens de gauche (ou prétendus tels), c'est-à-dire que dès qu'un problème social se pose, tu as tendance à en imputer la responsabilité à la société, aux institutions, aux élus, à l'Etat, là où j'estime que ça relève davantage de la responsabilité individuelle.

mps a écrit :
Tant de bêtise,d'agressivité, d'habitude de rejetter la faute sur autrui, et d'imbécilité, cela finit par mettre mal à l'aise ...

Analysez bien ceci :  http://www.coin-urbanisme.org/autorisat ... maire.html

Le Maire,comme le Préfet, doivent suivre les plans de secteur. Si ces terrains se trouvent en zone à bâtir, le permis ne peut être refusé sans dommages et intérêts au propriétaire, recours divers, plaidoiries, expertises, etc. Très souvent, cela excède les moyens de la Commune.

Or,ces terrains étaient bien en zone à bâtir, puisque l'article dit qu'après la tempête,il a fallu modifier des règles d'urbanisme.

D'une manière plus générale,où se trouve la responsabilité individuelle des acquéreurs de ces maisons ? Sont-ils dénués de cerveaux comme des méduses ? Où vont-ils reprocher au Maire de ne pas avoir vu un risque qu'ils n'ont pas vu non plus.

Toujours cette manie d'être c... et de réclamer des têtes ...
Et oui, c'est très révélateur de la mentalité de tous ces assistés égoïstes qui ont voulu acheter et construire près de la mer, qui gueulaient à l'époque contre les vagues tentatives de la préfecture d'empêcher ça, et qui reprochent aujourd'hui aux autorités de ne pas avoir empêché ces constructions... Et le pire, c'est que la Justice leur donnera probablement gain de cause.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 11 juin 2011, 16:06:00

J'aime beaucoup les "vagues tentatives": tu l'as fait expres, ou c'est un talent naturel ? icon_confused

Pour le reste, tu as tout à fait raison: on en arrive à des jugements à l'américaine, où un fabricant de congélateurs est condamné parce qu'il a oublié de mentionner qu'il ne fallait pas y enfermer sa belle-mère icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 11 juin 2011, 19:06:00

mps a écrit : J'aime beaucoup les "vagues tentatives": tu l'as fait expres, ou c'est un talent naturel ? icon_confused


Le principal, c'est que tu te sois mar(r)ée. icon_biggrin

Répondre

Retourner vers « Société »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré