Le parti de gauche

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 15 juil. 2012, 18:16:29

Déclaration des participants à la réunion d’Aubagne du 4 juillet

Nous, citoyen-ne-s engagé-e-s, militant-e-s de l’ACU, de C&A, de la GA, de la GU, de la FASE et écologistes de l’alternative, partageons une même volonté de changer le monde. Nous luttons pour un monde débarrassé de l’exploitation capitaliste et de toute forme de domination entre les êtres humains. Un monde de paix, de liberté, d’égalité, de démocratie et de justice dans tous les domaines de la vie sociale, à commencer par celui de la production et la répartition des richesses. Un monde qui permette le libre développement de chacun-e et l’amélioration des conditions d’existence de tou-te-s, dans le respect des équilibres et des impératifs écologiques dont ils ne peuvent être dissociés.

Dans la crise violente que connaît aujourd’hui le système capitaliste, cette lutte pour changer le monde passe à la fois par une résistance acharnée aux politiques libérales sur tous les terrains où elles se déploient, par l’expérimentation de pratiques sociales et citoyenne en rupture avec l’ordre établi et par la construction d’une alternative politique aux gouvernements qui le défendent.

Une telle alternative ne peut qu’être totalement indépendante d’un PS dont l’orientation social-libérale est confirmée sans l’ombre d’un doute par les premiers pas du gouvernement Hollande-Ayrault. Qui font suite aux désastreuses expériences gouvernementales social-libérales que nombre de pays européens ont connu dans la dernière décennie et dont la Grèce a été le point d’orgue avec le gouvernement Papandréou.

Dans cette perspective, nous pensons qu’il est aujourd’hui indispensable :

- de développer et construire le Front de Gauche comme un rassemblement fédérant toutes les forces de gauche opposées aux politiques libérales et aux gouvernements qui les mettent en œuvre, autour d’un programme de changement fondé sur les besoins de l’immense majorité de la population. Un développement qui, pour nous, passe nécessairement par un élargissement numérique, social et politique, permettant notamment aux citoyen-ne-s qui se sont mobilisé-e-s dans la campagne électorale ou qui souhaiteront s’engager demain dans le Front de Gauche d’y trouver toute leur place et de participer à ses décisions.

- mais aussi et en même temps, de regrouper dans un mouvement politique unifié toutes celles et tous ceux qui partagent l’objectif d’une transformation sociale, écologique et démocratique radicale et la conviction qu’une rupture révolutionnaire avec le capitalisme est nécessaire pour y parvenir.

Pour y contribuer le plus utilement possible, nous décidons de mettre en place dans le 13 une coordination permanente représentative de nos différentes sensibilités.

Signataires : ACU 13, Anne Marie Alary (FASE), Jean Luc Alberti (FASE), Rosaire Amore (FASE), Manu Arvois (GA), Roland Bellan (FASE), Lobna Ben Hassine (FASE), Jean Charles Bénoliel, Philippe Blache (GU), Andrée Brégliano (FASE/ACU), Jean Claude Brégliano FASE/ACU), Sylvain Brémond (FASE), Renaud Cornand (GA/FDG), Bérengère Costa, Hendrik Davi (C&A), Clarisse Delpech (FASE), Jocelyne Ducrocq, Carole Eldin (GA/FDG), Patrick Floridor (FASE), Jean François Rodriguez (FASE), Jean Marc Fontaine (GA/FDG), Gérard Guieu (FASE), Jean Philippe Izquerdio (FASE/ACU), Benoît Hubert (FASE), Claudie Hubert (FASE), Rémy Jean (FASE), Samy Johsua (GA), Marc Le Tirilly (FASE), Thierry Louchon (FASE), Renaud Méla (GA), Norig Neveu (GA/FDG), Arlette Parola (FASE), Jean René Pendariès (FASE), Sylvie Pille (FASE), Vincent Porelli (FASE), Armelle Rioualen Chevassu (FASE), José Stérenzy (FASE), Sarah Tiano (GA/FdG), Juan Zuniga, Liliane Zuniga (FASE).

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 15 juil. 2012, 18:50:24

Même s'il y a de nombreuses composantes au sein du front de gauche, force est de constater que les principaux acteurs restent le PG et le PCF...Car même si Clémentine Autain a un peu de notoriété, force est de constater que ni la FASE ni la GU ni la GA.....n'ont une notoriété et une visibilité politique, médiatique ou militante de cette envergure. Dès lors, il y a aussi de quoi s'interroger sur la réelle "profondeur" de ce front de gauche.

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 15 juil. 2012, 19:10:50

wesker a écrit :Même s'il y a de nombreuses composantes au sein du front de gauche, force est de constater que les principaux acteurs restent le PG et le PCF...Car même si Clémentine Autain a un peu de notoriété, force est de constater que ni la FASE ni la GU ni la GA.....n'ont une notoriété et une visibilité politique, médiatique ou militante de cette envergure. Dès lors, il y a aussi de quoi s'interroger sur la réelle "profondeur" de ce front de gauche.
L'horizon c'est de former un pôle à gauche du PG et du PCF car entre la GU, la FASE et la GA + le PCOF et quelques organisations départementales ou régionales, ce pôle aura autant de militants que le PG... Par contre " reformer " le PSU, ça va être compliqué...

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 15 juil. 2012, 19:17:09

En clair unir les différentes chapelles de la gauche non sociale démocrate au sein d'un même rassemblement afin de constituer une alternative. Mais si cela peut présenter une utilité en termes électoraux, l'équilibre sur le plan stratégique restent hasardeux car il est clair que les différentes composantes ne partagent pas, toutes les mêmes volontés de positionnement.

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 15 juil. 2012, 19:27:25

à l'intérieur d'un futur et potentiel pôle de gauche, les 4 participants ont plus de points communs qu'avec le PG et le PCF...

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 16 juil. 2012, 12:52:56

J'avoue que j'ai un peu de mal à distinguer ces formations ainsi que ce qui les caractérise par rapport au PCF et au PG. Ces derniers ont suffisamment de convergences, de points communs et d'intérêts stratégiques commun pour s'être rassemblées au sein du front de gauche. Mais c'est à croire que ce dernier n'existe que par la détermination et les qualités oratoires du candidat Mélenchon.

Aujourd'hui à l'assemblée nationale, ses représentants ont des devoirs, des responsabilités vis à vis de leurs électeurs !

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 17 juil. 2012, 00:18:30

Le Front de Gauche exige un référendum sur le Pacte Budgétaire européen

Alors que François Hollande a mis à l’ordre du jour la ratification par la France du Pacte Budgétaire européen, le Front de Gauche s’élève ce jeudi contre la volonté du président de la République de faire passer un texte aux conséquences économiques négatives.

Ses dirigeants demandent l’organisation d’un grand débat public débouchant sur un référendum, afin d’informer le peuple et de lui laisser le dernier mot.

Pour le secrétaire national du Parti communiste Pierre Laurent, ainsi que Martine Billard (Parti de Gauche) et Christian Picquet (Gauche Unitaire), le débat public, l’information du peuple et sa décision finale sur un sujet qui touche à la souveraineté nationale sont indispensables. Les dirigeants du Front de Gauche souhaitent que cela permette d’éviter la ratification en l’état d’un traité qui aurait des conséquences néfastes sur l’économie française, tuant notamment l’investissement public en imposant une austérité drastique.

Pour Pierre Laurent, le Pacte Budgétaire est en effet porteur de mesures très dures, qui risquent de plonger la France dans l’austérité à l’instar d’autres pays l’ayant ratifié, comme la Grèce qui multiplie actuellement les privatisations pour entrer dans les clous européens, ou l’Espagne qui poursuit ses coupes dans les dépenses publiques en échange de l’aide européenne à son secteur bancaire.

« Une austérité généralisée »

Christian Picquet, de Gauche Unitaire, explique que le gouvernement français serait lié par des contraintes budgétaires encore plus strictes, et ne se donnerait donc aucun moyen de mettre en œuvre les changements politiques pour lesquels il a été élu : « Signer le Pacte de Stabilité donnerait une trajectoire à la politique gouvernementale pour le quinquennat, qui serait totalement contraire à ce pourquoi les Français ont voté au printemps. Cela orienterait vers une austérité généralisée avec une baisse des dépenses publiques, une diminution du coût du travail pour alléger les cotisations patronales, au moment où les grands groupes affichent des dividendes insolents. Cette trajectoire là, rien ne la justifie ».

Pas de ratification sans référendum

« Il est donc fondamental d’alerter les citoyens sur la situation et les conséquences concrètes de la ratification d’un tel traité », estime Martine Billard, du Parti de Gauche. « Il y a urgence, et on va mener cette bataille dès maintenant », poursuit-elle. Le Front de Gauche lance donc la mobilisation en faveur de l’organisation d’un référendum, estimant qu’il ne peut pas y avoir de ratification parlementaire sans que les dispositions du traité aient été portées à connaissance des citoyens. Cette thématique sera placée au cœur des Estivales du parti les 25 et 26 août prochain, et le Front de Gauche promet une mobilisation en masse à la rentrée si le gouvernement refuse le référendum.

Dans tous les cas, Pierre Laurent a annoncé que ses députés voteraient contre la ratification du traité au Parlement. Christian Picquet espère que les députés socialistes et écologistes suivront : « C’est un cri d’alarme en direction de l’ensemble de la gauche : on doit redresser quelque chose qui peut être une trajectoire mortifère plongeant des pays dans une catastrophe sociale ».

En conclusion, il lance sur un air de défi à François Hollande : « Allez-vous faire passer ça alors que le peuple ne vous en a pas donné mandat, comme Nicolas Sarkozy avait fait passer le traité de Lisbonne "en fraude" après l’échec du référendum de 2005 ? Ce serait un suicide politique ».

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 17 juil. 2012, 13:00:07

Le pacte budgétaire, même renégocié, comprend des dispositions visant à transférer le contrôle des budgets aux instances européennes. Or, il s'agit là d'un abandon significatif d'une prérogative de la représentation nationale.

Si l'équilibre budgétaire est un objectif vers lequel les politiques publiques doivent tendre, y parvenir au prix de sacrifices de secteurs entiers de l'économie nécessite, effectivement que le peuple soit consulté.

Certains peuples tels que l'Irlande ont estimé que l'équilibre budgétaire ne pouvait être atteint que par la contrainte des créanciers et de l'Union Européenne, nous devons le respecter, la France mérite d'être consultée, sur cette question et sur les politiques économiques qui seront engagées à l'avenir.

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 18 juil. 2012, 02:28:06

Pour une loi d’urgence contre les plans de licenciements Eric Coquerel et Laurence Sauvage

PSA a annoncé ce matin sa volonté de fermer son site d’Aulnay. Dans le même temps, les salariés de "Sanofi" manifestent à Chilly-Mazarin où la direction doit annoncer au Comité d’entreprise dans la journée un vaste plan de licenciements alors même que le groupe fait des profits.

Comme nous l’avions craint, les licenciements et fermetures d’entreprises annoncés pour cet été par les syndicats deviennent réalités.

Ne soyons pas dupes, il s’agit d’une déclaration de guerre aux salariés de notre pays au nom de la rentabilité et du profit. Il est urgent que le gouvernement agisse afin de mettre fin à la casse et à la disparition de l’industrie dans notre pays.

Le parti de Gauche demande qu’une loi d’urgence proclamant un droit de véto des représentants syndicaux dans les Comités d’entreprise et l’interdiction immédiate des licenciements boursiers soit votée le plus vite possible. Le Parti de Gauche apporte toute sa solidarité aux salariés en lutte et sera à leur côté tout l’été.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 21 juil. 2012, 14:14:26

Le parti de gauche serait inspiré de définir, réellement ce qu'est un licenciement boursier mais je ne pense pas qu'on soit, en présence de ce cas sur l'industrie automobile et PSA.

En effet, ce qui explique le plan social est d'une part les erreurs stratégiques d'autres part un positionnement commercial inadapté aux moyens dont les consommateurs disposent et enfin, une montée en gamme qui tarde à montrer ses effets bénéfiques en Europe ou à l'international.

Je crois que le parti de gauche s'agite et fait de la démagogie politicienne sans répondre, sur ce coup, à la problématique qui se pose à cette entreprise.

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 21 juil. 2012, 22:42:12

wesker a écrit :Le parti de gauche serait inspiré de définir, réellement ce qu'est un licenciement boursier mais je ne pense pas qu'on soit, en présence de ce cas sur l'industrie automobile et PSA.

En effet, ce qui explique le plan social est d'une part les erreurs stratégiques d'autres part un positionnement commercial inadapté aux moyens dont les consommateurs disposent et enfin, une montée en gamme qui tarde à montrer ses effets bénéfiques en Europe ou à l'international.

Je crois que le parti de gauche s'agite et fait de la démagogie politicienne sans répondre, sur ce coup, à la problématique qui se pose à cette entreprise.
Partiellement exact, en effet, la seule solution c'est l'interdiction des licenciements en vue d'une prise en main totale des travailleurs sur leur entreprise...
Le Parti de gauche annonce sa structuration à l’échelle du Pays Basque P.M.

Au Parti de gauche, on aime les places. Le candidat Jean-Luc Mélenchon n’avait-il pas enflammé celles de la Bastille puis du Capitole ? Son slogan de campagne n’était-il pas “Place au peuple” ? Dans cette logique, les représentants locaux de l’organisation avaient convié la presse jeudi, place de la République, à Bayonne. Objectif : témoigner de la structuration du Parti de gauche à l’échelle du Pays Basque.

(...)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 22 juil. 2012, 10:23:33

Nico37, interdire les licenciements peut séduire tout ceux qui, en poste souhaite ardemment le préserver, il n'en demeure pas moins que dans certaines situations, une telle mesure aurait des conséquences sur la survie de l'entreprise.

Parfois, et cela est douloureux, les entreprises doivent réduire la voilure, il me semble que le NPA peut comprendre çà au vu de ses difficultés financières actuelles, et donc ne plus être en mesure de garantir et préserver des emplois. Mais, si elle surmonte ses difficultés, elle peut redevenir créatrice d'emplois, par conséquent, si la préservation de l'emploi est évidemment nécessaire, cela doit s'évaluer dans la durée.

Concernant le Parti de gauche, ayant bénéficié d'une dynamique au sein du front de gauche, il est cohérent que cette formation cherche à s'ancrer et à s'élargir afin d'être encore plus influente au sein du front de gauche et en vue de son avenir. C'est tout à fait cohérent sur un plan stratégique et politique.

Avatar du membre
marco
Messages : 1541
Enregistré le : 10 févr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par marco » 22 juil. 2012, 10:53:46

revenons aux bonnes vieilles methodes icon_mrgreen icon_mrgreen

► Afficher le texte
http://compte-a-rebours-francois-hollande.fr/
Le défaut du capitalisme c'est qu'il répartit inégalement la richesse; la qualité du socialisme c'est qu'il répartit la misère équitablement.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 22 juil. 2012, 11:24:15

Illisible, trop long, trop lourd....L'échec du communisme tient au fait que le dirigisme porte atteinte à l'initiative et la fiscalité n'apporte pas les recettes attendues !

Avatar du membre
marco
Messages : 1541
Enregistré le : 10 févr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par marco » 22 juil. 2012, 11:43:57

il est pourtant des choses qu'il faut prendre le temps de lire pour éviter que les amnésiques chroniques de l'histoire, ne prônent de nouveau les même conneries.
Ils se souviennent bien d'autres choses.....avec leur mémoire dirigée!
http://compte-a-rebours-francois-hollande.fr/
Le défaut du capitalisme c'est qu'il répartit inégalement la richesse; la qualité du socialisme c'est qu'il répartit la misère équitablement.

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré