Le parti de gauche

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 18 avr. 2011, 16:26:00

Certes Mélenchon fera 10% et c'est bien pour le PPF,mais cela ferait partir nos cerveaux à l'étranger,il faut faire comme tu dis moins violent mais surtout trouver des solutions pour éradiquer ces paradis fiscaux de m...!

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59304
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 18 avr. 2011, 16:58:00

Perso, je serais pour un ultimatum du genre "vous fermez tout ou on vous bombarde". Bon le problème, c'est qu'il faudrait commencer par s'auto-bombarder  icon_cheesygrin

Plus sérieusement, le plafonnement des salaires me plaît bien. Dans l'idée, son idée de fiscalité sur les revenus me plaît également, mais il faudrait faire moins violent et ne pas tout prendre. Genre comme dit El Fredo, 70% au dessus d'un certain montant, puis 80, puis 90. Mais pas 100%. En fait, je ne pense pas que Mélenchon prenne 100%. Il dit juste que "si il le faut, il ira jusque là", mais il ne le fera jamais.

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 18 avr. 2011, 17:01:00

Il ne le fera jamais c'est aussi qu'il n'arrivera peut être pas à être aux affaires ,mais il faut qu'il soit là pour proposer une rupture et pousser les partis à aller un peu dans ce sens.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59304
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 18 avr. 2011, 17:57:00

Voilà, c'est ça.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32085
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 18 avr. 2011, 18:52:00

Le plafonnement des salaires est complexe à mettre en oeuvre. Dans un pays à économie de marché, au nom de quoi peut-on interdire à une entreprise de verser le salaire qu'elle veut à certains de ses salariés ? Un tel plafonnement n'est-il pas contraire au principe de liberté du commerce affirmé par la Convention européenne des droits de l'homme ? En outre, certains salariés ou dirigeants pourront toujours contourner le plafonnement des salaires en se faisant verser des rémunérations indirectes, voire occultes, par le biais de sociétés écrans, ou sous forme d'honoraires de conseil. Si on veut vraiment un resserrement des rémunérations, autant utiliser l'arme fiscale, avec des taux confiscatoires à partir d'un certain montant, car cette arme fiscale appréhendera tous les revenus, quelle que soit leur nature, quelle que soit leur origine.

Cependant, il ne faut pas oublier les dangers qu'il y a à augmenter ainsi les impôts.

Il y a les risques accrus d'exil fiscal. Certes, on a bien compris que tu veux minimiser ces risques, mais n'y a-t-il pas une contradiction à dire que ce n'est pas grave si les riches s'en vont mais à compter quand même sur eux pour financer davantage les besoins publics ?

Il y a aussi des risques de délocalisation. Tu évoques la niche Copé, mais cette niche était destinée à inciter certains groupes à conserver leur siège en France. Si cette niche disparaît, ils implanteront leur siège ailleurs, et iront donc payer leur IS ailleurs. Alors cette niche est-elle efficace ? On peut en débattre, mais il ne faut pas oublier ce risque d'exil ou de délocalisation. A titre d'exemple, rappelons que la société Renault est une société de droit néerlandais. Sans doute parce que la fiscalité est plus intéressante là-bas qu'ici. La niche Copé était destinée à éviter des pratiques de ce genre, pratiques qui risquent de se développer si on la supprime.

Ne pas oublier non plus les risques de démotivation induits par une fiscalité confiscatoire. C'est la fameuse Courbe de Laffer. On peut le regretter, mais la nature humaine est ainsi faite que l'argent reste le meilleur moyen de motiver les travailleurs et entrepreneurs à travailler ou entreprendre encore plus. Certains salariés sont très recherchés pour leur talent, ils monnayent ce talent, et ils ont bien raison : avec une fiscalité confiscatoire ou des plafonnements de salaires, nos entreprises ne pourront plus les séduire, et ils iront monnayer leur talent à l'étranger.

De façon générale, ne pas oublier que les richesses économiques ne sont pas un gâteau de taille figée qu'il faudrait se partager, auquel cas le fait de diminuer la part des uns augmenterait mécaniquement celle des autres. Il y a une dynamique à prendre en compte. L'argent engendre l'argent, le travail engendre de la création de richesse supplémentaire, etc.

Alors qu'on soit clair. Je ne cherche nullement à faire pleurer sur le sort de ces pauvres riches qui seraient davantage taxés si Mélenchon était élu. Je cherche simplement à montrer qu'une taxation accrue telle que proposée par Mélenchon est une fausse bonne idée car, dans le contexte actuel de libre-échangisme que VOUS avez voulu, elle provoquera un exil fiscal accru et des délocalisations supplémentaires, et elle risque également de démotiver certains travailleurs ou entrepreneurs. 

Avatar du membre
johanono
Messages : 32085
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 18 avr. 2011, 19:03:00

Il y a un autre argument que j'entends souvent, de la part de gens de gauche comme toi, c'est l'argument selon lequel le coût annuel des exonérations de charges et autres niches fiscales décidées depuis 15 ou  20 ans correspondrait à peu près au niveau actuel des déficits publics. Sous-entendu : si on revenait sur tous ces "cadeaux fiscaux", alors les déficits publics deviendraient très faibles, voire nuls. Les choses ne sont pas si simples. Certes, beaucoup de niches fiscales et d'exonérations ont été décidées ces dernières années. Toutefois, le taux de prélèvements obligatoires est resté relativement stable. Autrement dit, ces avantages ont été largement compensés par d'autres augmentations d'impôts, probablement plus discrètes. Certes, cette évolution a probablement impacté la répartition de la charge des prélèvements obligatoires en France, mais elle n'a pas impacté le taux de prélèvements obligatoires, donc elle n'a pas non plus impacté le taux de déficits publics. Supprimer tous ces avantages fiscaux décidés depuis quelques années reviendrait donc à augmenter massivement les prélèvements obligatoires, avec les risques qui en découlent et que j'ai évoqués plus haut. 

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 18 avr. 2011, 19:08:00

johanono ,tu sais je crois que tout le monde ici a compris tout ça,mais ce n'est pas une raison pour courber l'échine,si les gens ne se battent pas pour eux ou pour les intérêts des gens démunis,c'est la foire d'empoigne assurée,c'est déjà le cas,alors il faut qu'il y ait des partis EG voire ED pour faire bouger les lignes et faire entendre les gens qui se plaignent et souvent à juste titre.

Nombrilist sait très bien que Mélenchon ne sera pas président,mais il a raison si ce sont ces convictions de voter pour lui,il y a des excès qu'il faut réguler.Et si il n'y personne pour le dire c'est sans fin....

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59304
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 18 avr. 2011, 20:20:00

Il y a des dangers à augmenter les impôts, oui. Il y en a aussi à ne rien faire. Comme l'a dit Cobalt, c'est une question d'état d'esprit. Si t'as peur, ben tu vis cent ans en souriceau et tu te laisses tondre juste ce qu'il faut pour le vase ne déborde pas. Si cela te convient, tant mieux. Moi je suis plutôt du genre à prendre les devants et à ne pas me laisser faire.
Et je reste persuadé que les gens compétents et non attirés par les dizaines de milliers d'euros par mois, ça existe. Regarde la communauté des chercheurs en France. On est payé des clopinettes, mais on ne compte pas nos heures, et notre qualité de recherche est reconnue dans le monde entier. Moi je pense au contraire qu'un trop gros salaire, ça donne envie de se mettre les doigts de pied en éventail. Avec un salaire moins grand, tu sélectionnes les vrais motivés.
Pour le "plafonnement", il ne s'agit pas d'un vrai plafonnement, puisque pour s'augmenter, un patron devra simplement augmenter également tous ses employés. Après, il fait son choix, le camarade icon_cheesygrin

Avatar du membre
GIBET
Messages : 3256
Enregistré le : 02 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Finistère

Message non lu par GIBET » 19 avr. 2011, 00:27:00

Plafonner les salaires c'est s'attaquer aux salariés. Je trouve dommage que l'on s'attaque toujours aux salaires et jamais aux revenus...pauvres commerçants ils seraient fâchés?

Sarkozy qui se prenait pour le grand vizir des banques et qui voulait plafonner les primes s'est fait retoquer...elles seront libres.
A cette occasion nous avons appris que c'était conforme au G20 de provisionner 1 milliards d'euros pour payer ces primes ce qu'on fait les banquiers français applaudis , tandis que les autres pays ne sont pas conforme au G20 puisqu'ils ne provisionnent pas ...et réserve plus!!

Ah pour contourner l'interdit il suffira de payer en nature...ou sur des banques étrangères. L'argent va toujours à l'argent et il trouvera toujours son chemin.
GIBET
Le silence est un ami qui ne trahit jamais

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 19 avr. 2011, 13:16:00

Au travers le programme que nombrilist vient d'évoquer brièvement, quelques questions.

Comment relancer l'investissement au travers ce type de mesures, tout de même très dirigiste ?
Concrètement, que deviens la fiscalité des entrepreneurs, des auto entrepreneurs et des salariés de ces entreprises, fatalement moins favorisés que ceux qui travaillent aujourd'hui dans des groupes et bénéficiant de conventions collectives avantageuses ?

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59304
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 19 avr. 2011, 13:29:00

Pour les TPE et PE, il me semble l'avoir mentionné, je ne sais pas ce qui est prévu. Néanmoins, je suppose que Mélenchon n'a pas pour objectif de les torpiller et ne parle pas d'eux quand il parle d'indexer les salaires sur le minimum présent dans l'entreprise (ou disons plutôt que très peu seront concernés par un différentiel supérieur à 20). Je pense plutôt qu'il tentera de les rendre plus compétitives. A voir.

"Comment relancer l'investissement au travers ce type de mesures, tout de même très dirigiste ?"


Je ne vois pas ce qui est dirigiste. On ne prend pas le contrôle des entreprises à ce que je sache. La relance de l'investissement est indépendante des propositions sur la fiscalité. Je suppose que là-dessus, comme au PS, il y aura une proposition de réductions de charges pour les entreprises qui font de la R&D.

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Nico37 » 23 avr. 2011, 19:34:00

 
PARTI DE GAUCHE DU CALVADOS 

« S'agissant d'un lieu privé, le propriétaire nous indique qu'il se réserve le droit de faire appel aux forces de l'ordre et d'engager les poursuites à l'encontre de toute personne qui pénétrerait dans les lieu sans y être invité. Dès lors, les responsables du comité de Caen devront assumer toutes leurs responsabilités en toute connaissance ». Ainsi débute le courriel envoyé par les responsables départementaux du Parti de Gauche aux adhérents du Parti de Gauche de Caen. 
Les exactions dont menaçaient de se rendre coupables ces militants : venir demander des comptes aux dirigeants de la coordination départementale du Calvados après des semaines de « brimades » dont ils sont victimes et dont le sommet a été atteint avec l’annonce du dépeçage de leur comité, façon de contourner le vote majoritaire des militants, ce qui permettrait par exemple de faire élire secrétaires de comités par une poignée d’adhérents des personnes qui jusque là étaient largement battus lors de l’élection du secrétaire du comité de Caen.
Tout a commencé le 14 décembre dernier lorsque l’un des comités locaux du Calvados, le comité de Lisieux, a décidé de faire main basse sur le Parti de Gauche du Calvados par la ruse et la fraude lors de l’Assemblée Générale ordinaire des adhérents. La commission nationale des conflits saisie a d’abord invalidé l’Assemblée Générale qui avait donné lieu à des irrégularités. Puis un deuxième membre de cette commission ayant décidé de réconcilier tout le monde par la force, acceptant de n’entendre qu’une seule partie, une seconde Assemblée Générale a été organisée. Elle a été boycottée par les militants caennais en particulier, pour protester contre la partialité des conditions dans lesquelles cette Assemblée Générale été organisée (violation des statuts, non respect des instructions nationales et même non respect des décisions de la Commission des conflits).
Depuis, les manœuvres pour détruire le comité de Caen ne cessent plus, tel le transfert de militants d’autres comités vers le comité de Caen et la volonté affichée de priver ce comité de certains de ses militants en les transférant de force vers d’autres comités.
C’est pourquoi les militants caennais du Parti de Gauche avaient décidé de se rendre à la réunion de la coordination départementale pour exprimer leur volonté concernant le fonctionnement de leur comité et poser quelques questions simples : où est passée la caisse du comité de Caen alimentée par les reversions de cotisation de ses adhérents ? Pourquoi les responsables du comité de Caen ne sont ils plus informés lorsqu’il y a de nouvelles adhésions sur leur comité ou des demandes de contact ? Pourquoi les représentants du comité de Caen n’ont ils plus accès à la boite mail du Parti de Gauche du Calvados et ne sont ils pas non plus informés des courriels envoyés par nos partenaires et ni invités aux rencontres unitaires organisées dans le cadre départemental ? Pourquoi les représentants du comité de Caen ne sont ils pas informés de la tenue des réunions de la coordination régionale ni invités à y participer ?
Et plus globalement, pourquoi les représentants du comité de Caen ne sont ils jamais consultés sur les décisions prises au nom du Parti de Gauche du Calvados en dehors des réunions du comité, comme par exemple le soutien aux cantonales d’un candidat PCF ayant refusé l’étiquette « Front de Gauche » mais dont les affiches arborèrent à notre grande surprise le logo Parti de Gauche à côté de ceux du PS et du PRG ?
Il semblerait que Charles Marsault, co secrétaire du Parti de Gauche du Calvados, et Karinne Gualbert, co secrétaire du Parti de Gauche du Calvados, membre du bureau du conseil national du Parti de Gauche, ne sont pas pressés de répondre à ces questions.

Les dirigeants nationaux du Parti de Gauche qui jusqu’ici ont détourné le regard entendront ils enfin l’appel au secours des militants et finiront ils par donner une suite à la demande qui leur a été adressée de dissoudre une coordination départementale illégitime et malfaisante et à rendre leur autonomie aux comités locaux dans l’intérêt de tous ?

Avatar du membre
GIBET
Messages : 3256
Enregistré le : 02 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Finistère

Message non lu par GIBET » 23 avr. 2011, 21:10:00

C'est folklo!!
GIBET
Le silence est un ami qui ne trahit jamais

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 24 avr. 2011, 12:50:00

Comme quoi, ils défendent leur propriété privé et n'ouvrent pas en grands leurs portes et leurs fenêtres....C'est pourtant ce qu'ils voudraient que la France fasse à l'égard des flux migratoires planètaires !

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Nico37 » 25 avr. 2011, 15:24:00

wesker a écrit :Comme quoi, ils défendent leur propriété privé et n'ouvrent pas en grands leurs portes et leurs fenêtres....C'est pourtant ce qu'ils voudraient que la France fasse à l'égard des flux migratoires planètaires !
Evidemment que le PG est pour la propriété privée et contre l'ouverture des frontières, ça t'étonne  icon_question
Manifestement, tu sembles avoir une méconnaissance totale de la gauche bourgeoise française (en même temps pour ce que c'est intéressant...).

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré