Le parti de gauche

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 28 oct. 2012, 15:31:31

wesker a écrit :Georges, je pense que tu seras en mesure de comprendre que les profits sont nécessaires aux investissements, et au développement d'une entreprise, pour ma part la génération de profits en provenance d'une activité n'est pas choquante.

Empêcher les profits reviendrait à se priver de recettes fiscales nécessaire au financement de l'Etat, d'une part et réduirait nombre d'initiative qui sont pourtant nécessaire à la création d'emplois, je crois qu'il ne faut pas tout confondre. Les salariés se moquent que les entreprises dégagent des bénéfices tant qu'ils parviennent à vivre, payer leur facture, remplir leur frigo et se divertir un minimum, c'est cela que les gens attendent et c'est aussi à cela que sert la vie. Nous ne pouvons pas être uniquement des consommateurs nés pour ne travailleur jusqu'à notre mort et payer des impôts !
S'il y a profit c'est qu'il n'y a pas d'investissement de l'intégralité des excédents d'exploitation & que les salariés ne sont pas payés à la hauteur de leur exploitation. Le capitalisme est compatible avec le 0 profit : investir dans la recherche, la sécurité, l'hygiène et les conditions de travail etc. est très rentable ; certes le patron dans ce cas n'aurait que son salaire (souvent supérieur à 5k€ mensuel) pour vivre mais son entreprise à la revente vaudrait une fortune grâce aux investissements en plus que lesdits investissements auront fait croître bien plus vite son entreprise qu'en cas de comportement parasite dont le seul but est de dégager des profits...

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 29 oct. 2012, 02:40:24

Le choix de libéraliser, tue ! Marie Pierre Vieu, Conseillère régionale Midi Pyrénées, Présidente du groupe Front de gauche.

Ce matin, dans le lot, un nouveau né est mort, faute de la présence d'une maternité suffisamment proche. Ce fait divers est d'autant plus bouleversant qu'il était prévisible.
Le 11 octobre dernier, l'Assemblée Régionale émettait un avis défavorable sur le projet régional de santé de l'ARS conduisant en Midi Pyrénées, à la fermeture de cinq blocs opératoires, six maternités et la casse organisée des hôpitaux de proximité. Le groupe Front de Gauche dénonçait alors la logique comptable sous tendant ce carnage de l'offre publique de santé, et disait l'urgence d'abroger la loi Bachelot et la Tarification à l'Activité, qui, en quelques années, ont réduit à néant les bases de solidarité construite dans l'immédiate après guerre par Ambroise Croizat.
Aujourd'hui, on découvre que ce choix de libéraliser le secteur, tue. C'est intolérable et il faut que cela cesse. C'est pourquoi nous demandons un moratoire suspensif des décisions de l'ARS. Il en va d'une responsabilité immédiate de la gauche gouvernementale élue en juin dernier.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 29 oct. 2012, 12:33:08

Nico37, ce que tu expliques se tient mais tu oublies qu'il faut bien rémunérer les actionnaires, les détenteurs des capitaux des entreprises qui prennent des risques. Nepas les rémunérer reviendrait à se priver d'investissements dont le pays a pourtant besoin pour créer, entreprendre, innover.

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 30 oct. 2012, 00:43:50


Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 31 oct. 2012, 00:46:50

Mélenchon franchit la ligne rouge Dominique Seux 30/10

La liberté de parole est une des vertus inestimables de la démocratie et celle des responsables politiques est davantage encore : une exigence. Mais cela ne les oblige pas pour autant à dire n'importe quoi sans que personne ne réagisse. « 98 bons à rien » : ainsi Jean-Luc Mélenchon a-t-il qualifié, dimanche, en toute simplicité et finesse, les dirigeants des grands groupes qui avaient signé le matin même un appel solennel en faveur de la compétitivité - initiative inédite depuis une dizaine d'années. « Les 98 qui sont là sont 98 bons à rien parce que oser, quand on est patron, demander qu'on retire encore 60 milliards de la finance publique, ce n'est rien comprendre au fonctionnement de l'économie dans notre pays », a détaillé le patron du Front de gauche avant de s'en prendre aux « parasites financiers » que sont les entrepreneurs qui se sont battus contre la taxation des plus-values réalisées au moment de la revente de leur société. Avec ces propos, Jean-Luc Mélenchon franchit une vraie ligne blanche, pour ne pas dire rouge pour ce qui le concerne.

(...)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 01 nov. 2012, 14:43:43

Concernant ses propos, je pense qu'ils sont relativement excessifs et ne font pas la différence entre ceux qui rencontrent de réelles difficultés avec ceux qui s'y engouffrent afin de bénéficier d'un éventuel effet d'aubaine !

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59221
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nombrilist » 01 nov. 2012, 15:25:31

Et pourtant Mélenchon a raison. Dans ce forum, qui serait assez azimuté pour demander 60 milliards d'euros de recettes en moins pour l'Etat ? Et pourtant, il y a 98 grands patrons pour le faire !

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 01 nov. 2012, 19:52:19

Image

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 01 nov. 2012, 20:41:32

Essayant toujours d'être équilibré, je peux entendre que certaines entreprises rencontrent des difficultés en terme de compétitivité mais estime qu'une analyse de la situation des boites est nécessaire et quand je vois certains salaires qui sont versés, je me dis qu'il y a bien d'autres sources de transfert des cotisations que les seuls salariés....

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 05 nov. 2012, 00:41:42

Un novembre Moch

J’écris ces lignes depuis mon séjour de repos, traditionnel à cette époque de l’année : la campagne. Je crois que j’ai raté le meilleur de l’automne. C’est-à-dire le moment où les feuillages virent au feu dans les forêts de feuillus. Ce que j’en vois à présent me semble plus piteux. Mais il pleut, c’est vrai. Le ciel est bas, la lumière pauvre, le ciel sale dégorge sans grâce. C’est le mois du ressac dans la nature. Je n’y ai jamais été à l’aise. C’est un temps de cimetière et programmé comme tel par les êtres humains depuis des millénaires. Prenons la vague comme elle est. Demain il fera beau de toute façon.

Je me mets en retrait de l’actualité et de son commentaire ces temps-ci. Il me faut rattraper les retards liés à mes voyages et préparer les suivants. Mais surtout il me faut écrire tout ce que je dois produire pour être dans le rythme de la vie du Parti de Gauche. C’est dense : il tient son congrès en mars prochain et des assises pour l’éco-socialisme dans un mois. Ce sont deux moments fondateurs pour nous compte tenu du fait, je le rappelle, que notre formation n’a que quatre ans ce mois-ci. Elle n’est pas achevée, loin de là. Et le Parti de Gauche n’est pas une fin en soi. Juste un outil, une étape dans la refondation de la grande force de gauche dont nous avons besoin pour changer le futur.

Le syndrome Jules Moch

Que se passe-t-il ? Je crois que les chefs socialistes se font un drôle d’idée du moment politique. Ils pensent que la société « penche à droite ». Ils s’expliquent de cette façon le succès de Valls qui rend tout le petit monde des importants malade de jalousie. En fait, la société réclame de la décision et de l’action. Ne pas confondre. A moins de considérer que savoir ce que l’on veut et le faire est une attitude de droite ! Ce n’est pas notre façon de voir, en tous cas.

En attendant c’est surtout à la tête du dispositif gouvernemental que cette approche fait le plus de dégâts. Il y règne donc dorénavant un syndrome Jules Moch, du nom du ministre de l’intérieur socialiste qui, à la Libération, se fit une réputation en réprimant avec cruauté les grèves ouvrières comme garantie de l’appartenance au bon camp de l’ancienne SFIO. Nous y voilà. Avec l’affaire Notre-Dame-des-Landes et avec l’extradition d’Aurore Martin.

En témoigne l’incroyable déploiement de force contre les occupants de la zone réservée au prétendu futur aéroport Notre-Dame-des-Landes. Comment ont-ils pu croire que cela ne serait pas le point de départ d’un nouveau divorce à gauche ? D’abord au gouvernement. Le parti des Verts-Europe-Ecologie se met en mouvement. Qui peut croire que cela ne va pas ouvrir une contradiction dans le gouvernement d’autant plus crue que le responsable de tout ce gâchis est le premier ministre en personne. Ensuite sur le terrain. Pour des dizaines de milliers d’écologistes de toutes les organisations et associations, cette décision et sa mise en œuvre déclenchent un haut le cœur. L’onde de choc de ce mouvement de menton totalement contre performant va parcourir tout le pays. Déjà l’annonce de la manifestation citoyenne du 17 novembre engage un processus de mobilisation générale dans nos rangs. Je vois bien comment les comités de base du Parti de Gauche se sont déjà mis à l’œuvre, alors même qu’ils étaient sous pression pour répondre à l’appel des syndicats pour la journée d’action du 14 novembre.

Mais le syndrome Jules Moch est dorénavant profondément engagé. En atteste l’expulsion honteuse d’Aurore Martin. Je sais que bien des lecteurs seront surpris de me voir en défense d’une militante du Parti indépendantiste basque Batasuna. Ceux-là vont apprendre à me connaître autrement que sous le jour des caricatures qui circulent à mon sujet. En toute circonstance je défends le droit pour chacun d’être traité à égalité de droit. Je sais parfaitement que ce Parti est interdit en Espagne. Mais il est légal en France. Et cela me suffit pour défendre le droit à la liberté d’Aurore Martin, citoyenne française. Et ce n’est pas un détail à mes yeux qu’elle soit française. Totalement. Avec la totalité des droits qui s’attachent à ce statut. Les républicains de mon acabit doivent donc mettre leur point d’honneur à défendre cette femme à qui d’aucuns nient ses droits d’une manière qui semble lui nier aussi sa carte d’identité. Pour le reste, toute indépendantiste basque qu’elle soit, je note qu’elle n’a jamais incité personne à la haine ethnique, ni fait aucune des mauvaises blagues sur Durafour ou les pains au chocolat volés. Elle n’a jamais menacé les porteurs de Kippas ni les femmes en foulards dans la rue. Tous ceux qui se sont abaissés à ces activités sont libres en France. Elle est poursuivie en Espagne pour avoir participé à des réunions publiques d’une organisation interdite. Ce qui provoque, en Espagne une inculpation de « faits de participation à une organisation terroriste, et terrorisme » ! L’Espagne fait bien ce qu’elle veut et je note que ce n’est pas toujours brillant. Tout cela à l’abri et sous le prétexte d’un mandat d’arrêt européen. Mais d’où vient qu’un mandat d’arrêt européen permette la déportation d’une citoyenne française qui n’est sous le coup d’aucun acte illégal dans son pays ni d’aucune activité que son pays condamne ? Elle vient d'être interpellée dans les Pyrénées Atlantiques à l’occasion d’un contrôle routier auquel elle n’a nullement cherché à se soustraire. Et la voilà immédiatement extradée en Espagne où elle est aujourd'hui passible d'une peine de 12 ans de prison. Elle sera traduite devant des juridictions d'exception, alors même que nous, Français, récusons les juridictions d’exception et les avons toutes supprimées, sous François Mitterrand ! Le plus choquant de cette affaire c’est de voir la différence de traitement du dossier entre hier et aujourd’hui.

En 2011, Guéant et Sarkozy avaient reculé devant la mobilisation des nombreux soutiens de gauche comme de droite en défense de la militante politique. Eux, Valls et Hollande n'ont pas hésité une seconde à livrer, sous couvert d'un mandat d’arrêt européen, une citoyenne française poursuivie pour des faits parfaitement légaux dans notre pays. C’est un nouveau seuil franchi contre l’identité traditionnelle du mouvement socialiste en France. Les désaccords politiques que nous avons avec Aurore Martin et son parti sont une chose bien connue. Mais ils ne constituent pas une raison pour accepter que le droit de tous soit bafoué à travers celui qui est dénié à Aurore Martin. Ni pour que nous acceptions maintenant la criminalisation des activités militantes, syndicales et associatives que nous combattions sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Autrefois le Parti socialiste était sur ce sujet extrêmement pointilleux. Il a changé de camp. Les dirigeants français viennent de remettre une pièce dans la machine à taper sur les indépendantistes basques espagnols. Alors qu’il s’agit d’une citoyenne française, c’est d’Espagne dont il est question ici. Il faut en mesurer toute la signification. En exécutant sans discuter une extradition de cette sorte les responsables français viennent de faire le jeu de ceux qui n’acceptent pas la trêve proclamée par ETA en Espagne. Ils refusent de donner une chance à sa décision de renoncer à la lutte armée. Ils vont contre le sens du vote récent au pays basque espagnol qui a validé cette démarche. C’est donc davantage qu’une démonstration de force à bon marché qu’ils font.

(...)

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 06 nov. 2012, 22:19:54


Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 08 nov. 2012, 02:20:26

Mélenchon au son du canon Politis n° 1224

Le leader du Front de gauche a fait de la révolution sa marque de fabrique pendant la campagne présidentielle. Avec succès.

Nous sommes le 18 mars. La place de la Bastille fourmille de drapeaux rouges et de bonnets phrygiens. Cent mille sans-culottes battent le pavé pour changer de République. Sur l’air de « la Carmagnole », on entonne un « Dansons la “mélenchonne” » pas piqué des vers...

(...)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 08 nov. 2012, 12:45:50

Mélenchon avait réussi à créer un rassemblement visant à canaliser et porter les espérances des travailleurs mais a du mal à sentir et comprendre leurs préoccupations. Son discours de Marseille, son appel à l'immigration lui aura sans doute coûter cher en terme d'électeurs populaires qui ressentent et constatent jour l'évidence de notre incapacité à accueillir dignement de nouveaux arrivants alors que noue n'avons ni emploi ni logement ni école ni santé accessible à tous pour nos propres compatriotes.

En clair, ce bon débatteur cherche malgré tout à vendre du rêve !

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 08 nov. 2012, 23:46:04


Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 09 nov. 2012, 12:35:34

Les arguments de Hollande en janvier soulignant les contradictions de Sarkozy sur ces questions décrédibilisent les mesures annoncées aujourd'hui en matière de compétitivité qui porteront bien atteinte au pouvoir d'achat, aux investissements etc...

Mme Parisot se réjouit d'avoir été entendu, demande un bilan mais oublie d'exposer le sien au cours de la présidence Sarkozy....

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré