Le parti de gauche

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 13 avr. 2013, 01:59:23

« La solution, c’est l’intervention populaire » 11/04

JEAN -LUC MELENCHON. Le coprésident du Parti de gauche, en meeting ce soir à Montpellier, qualifie de "replâtrage" et "attrape-nigauds", les annonces de moralisation de la vie politique.

Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche est à Montpellier ce soir dans le cadre d'un meeting du Front de gauche "pour une alternative à l'austérité"*.

Vous venez de participer à la manifestation contre l’accord national interprofessionnel (ANI) qui consacre une grande régression sociale, pourtant la mobilisation n’a pas été à la hauteur de l'enjeu…

Le contenu technique de l’accord est difficile, il n'est pas aisé de le soumettre à la réflexion du plus grand nombre et en parallèle, il y a un harcèlement médiatique contre la prise de conscience. Il y a aussi les facteurs plus profonds que sont la résignation et la peur. J’ajouterai une autre difficulté à la mobilisation : c’est que tous ces problèmes sont politiques et les solutions à trouver sont plus politiques que syndicales. Cela renvoie à l’exigence d’un changement politique global.

(...)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 13 avr. 2013, 14:35:57

Certaines de ses analyses et de ses propositions sont cohérentes. Sur l'accords national interprofessionnel, je pense que la majorité des citoyens ne sont pas informés des dispositions prévues dans cet accord qui fut signé certes par les partenaires sociaux mais dont l'immense majorité des salariés n'ont pas connaissance. C'est pourquoi il est nécessaire de débattre publiquement, des dispositions de cet accords, de ses conséquences dans le monde du travail et des répercussions qu'il aura.

De ce point de vue là, Mélenchon a raison de tenter d'alerter, sachant que ces dispositions s'appliqueront, durement dans la durée et les conséquences seront irréversibles si les citoyens ne se mobilisent pas sur ces questions. Les élus de gauche, mais aussi de droite qui peuvent s'émouvoir de voir ainsi consacrer un pouvoir excessif et des contreparties discutables doivent être interpellés afin que les citoyens fassent entendre leurs voix. Enfin, je soutiens sa proposition d'inscrire le référendum révocatoire comme outil qui serait mis à la disposition du peuple pour mettre un terme à un mandat dont l'équipe s'éloigne, chaque jour davantage des préoccupations et des promesses faites aux électeurs.

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 13 avr. 2013, 21:57:38

Les chiens sont lâchés 07/04

Bientôt un an que nous avons élu François Hollande Président de la République. Chacun avait ses raisons de le faire, la première pour beaucoup étant sans doute de se débarrasser de Nicolas Sarkozy.

Pour notre part au Parti de Gauche et plus généralement au Front de Gauche nous avons clairement soutenu François Hollande tout en disant que nous serions vigilants sur la politique qui serait mise en œuvre, que nous soutiendrions les bonnes mesures mais que nous dirions tout aussi clairement nos désaccords.

La suite nous la connaissons: les trahisons de SON propre programme se sont enchaînées jusqu'à la trahison morale de l'affaire Cahuzac.

Aujourd'hui le Parti Socialiste a lâché ses chiens, ceux de sa propre meute mais aussi ceux de ses valets: la presse au service d'un système qui du PS au Front National convient à peu près à tout le monde. Ce matin c'était Libération qui nous disait adepte de "purification éthique" avec tous les sous-entendus nauséabonds que ça suppose et à midi c'était sur France Inter qu'on entendait: "Jean Luc Mélenchon est à la manœuvre sur l'air du tous pourris".

Ces mêmes chiens qui, jusqu’aux aveux de Jérôme Cahuzac, tentaient de faire passer Médiapart pour une bande d'amateurs en mal de notoriété qui aurait hésité pour se faire connaître entre une émission de télé-réalité et le journalisme.

Ces mêmes chiens qui, lors du congrès de Bordeaux il y a 15 jours, accusaient Jean Luc Mélenchon d'antisémitisme sur la base d'informations erronées et non vérifiées.

A l'heure où j'écris ces lignes, à l'Assemblée Nationale, le gouvernement et sa majorité, avec l'appui de l'UMP, est en train de valider la destruction du Droit du Travail par l'adoption de l'Accord National Interprofessionnel dicté sous la menace par le MEDEF et en rejetant systématiquement les amendements venant de nos formations.

Demain leurs valets nous expliqueront que cet accord est indispensable pour améliorer la sacrosainte compétitivité qu'il n'y a pas d'autre alternative et que si chaque année il y a entre 60 et 80 milliards d'euros qui manquent dans les caisses de l'Etat pour cause de fraude fiscale il faut être de mauvaise foi pour voir un lien avec la politique austéritaire que, "vous comprenez bien nous sommes obligés de mener".

Ils ne s'arrêteront pas dans la destruction de notre modèle social, de nos services publics car l'alliance idéologique objective entre le PS et l'UMP est solide et bien décidée à servir ses maîtres. Il faudra donc clairement retourner au combat inlassablement jusqu'à ce qu'ils comprennent que leur système néo-libéral nous n'en voulons pas et que l'économie doit être au service des Peuples et pas l'inverse.

Le prochain combat dans la rue ce sera le 5 mai à Paris pour une grande Marche Citoyenne afin d'exiger l’Assemblée Constituante d’une VI° République plus juste car représentative et au service des Citoyen(ne)s qui la composent et pas de l’oligarchie qui la soumet.

La République compte sur vous.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 14 avr. 2013, 11:24:37

Le front de gauche a sans doute soutenu Hollande en pensant qu'il était sincère lorsque ce dernier dénonçait les accords compétitivité emploi en disant que cela aboutirait à la suppression de la durée légale du travail, à l'abandon du paiement des heures supplémentaires etc...et qui s'aperçoivent aujourd'hui que, sous couvert d'un accord entre les partenaires sociaux, il s'apprête à les transcrire dans le droit du travail.

Le front de gauche a sans doute pu croire qu'il avait réellement l'intention et la capacité de renégocier les dispositions contenues dans le traité européen budgétaire pour revenir en ayant cautionné l'intégralité de ce traité et en contentant d'avoir réussi à mobiliser quelques fonds structurels au nom de la croissance (fonds qui furent d'ailleurs déjà prévues)

Bref, on peut dire que le front de gauche s'est trompé, cela n'est pas, en soi condamnable mais ils peuvent à nouveau se tromper en poursuivant leur appartenance à une majorité avec laquelle, malgré tout ils continuent d'entretenir des liens sans avoir, encore, la capacité de l'influencer au niveau de sa politique !

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 14 avr. 2013, 15:46:20

Moralisation de la vie publique: Mélenchon ne veut pas de référendum 07/04

Le coprésident du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon a rejeté dimanche l'idée d'un référendum pour de nouvelles mesures de moralisation de la vie publique, proposée par le premier secrétaire du PS Harlem Désir.

Interrogé sur Radio J, Jean-Luc Mélenchon, accusé par une partie de la gauche de souffler sur les braises du " tous pourris " , a retourné l'argument contre le patron du PS.

" Il dit que tous (les élus) sont suspects d'être pourris : la preuve il propose un référendum pour renforcer les contrôles sur tous les élus (...) ce qui est une manière de dire qu'ils sont tous suspects " , a-t-il lancé.

Vendredi à Limoges Harlem Désir a évoqué la possibilité d'organiser un référendum, sur des sujets tels que le "non-cumul des mandats", le "contrôle du patrimoine des élus", ou encore l'incompatibilité entre des tâches de lobbying et la fonction d'élu.

Jean-Luc Mélenchon a expliqué être favorable à un autre type de consultation populaire : " le référendum révocatoire " , qu'il souhaiterait voir inscrit dans la Constitution. " C'est la capacité qu'ont les citoyens en cours de route de faire partir de son mandat celui ou celle qui l'occupe (...) Vous réunissez X% de signataires et ensuite il y a un vote. Par exemple il y a eu un référendum révocatoire contre Hugo Chavez " au Venezuela, perdu par les opposants.

" Mais c'est pas ça que propose Harlem Désir (...) Son référendum ne contient que des mesures pour contrôler " les élus, a-t-il insisté.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 14 avr. 2013, 18:53:28

Si le peuple doit pouvoir contrôler la gestion et la orientations prises par les gouvernants afin de les comparer aux engagements pris, la divulgation du patrimoine consistera uniquement à faire une course à l'échalote pour que chacun explique la pauvreté de son patrimoine.

En réalité, peu intéresse les patrimoines, en revanche, le fait de ne pas vouloir le dévoiler permets de connaître qui est mal à l'aise avec cet exercice. Par conséquent, même si cela ne m'intéresse pas et qu'une fois publié, tout le monde l'oublie, je crois que cet exercice fait apparaître ceux qui hésitent et c'est cela qui sera retenu. Quoiqu'il en soit ce n'est pas le patrimoine des dirigeants qui est intéressant, c'est d'une part, la manière dont il a été acquis, s'il a été acquis honnêtement, cela n'est pas dérangeant et d'autre part, la politique les idées et la compétences qu'ils ont dans les responsabilités qu'ils occupent.

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 15 avr. 2013, 16:41:10

Le Parti de gauche répond au PCF 13/04

Porte-parole du Parti de gauche, Jean-Christophe Sellin a réagi aux propos de Pierre Lacaze, secrétaire départemental du PCF. Mercredi dans «La Dépêche», ce dernier avait qualifié la démarche autonomiste pour les municipales du Parti de gauche et de la Gauche anticapitaliste, composantes du Front de gauche, de «posture politique gauchiste fermée et étroite». «Le Parti de Gauche place son action et son orientation dans le cadre du Front de Gauche dont il est membre fondateur, affirme Jean-Christophe Sellin. Le Front de gauche doit être l'artisan, d'une grande liste de rassemblement à la gauche du Parti socialiste. C'est l'avis de la majorité des composantes du Front de gauche qui veulent faire vivre l'autonomie politique ; seul le PCF 31 semble vouloir rempiler avec un PS embourbé nationalement dans l'impasse social-libérale et les affaires. C'est cela qui crée de la confusion et de la division. Il est donc temps pour le PCF 31 de clarifier sa position. Nous souhaitons ardemment qu'il participe à construire, avec le Front de Gauche, l'alternative politique à gauche, à Toulouse, à Colomiers et ailleurs».

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 15 avr. 2013, 19:56:35

Cette réponse me semble révélatrice des difficultés internes au sein du front de gauche qui oppose ceux qui participent à des gestions locales aux côtés des socialistes et les autres, plus indépendants qui souhaitent construire une alternative qui puisse l'emporter sur les sociaux libéraux.

Pour ma part, au vu des différences d'analyses, de programmes et de sociologie, poursuivre le copinage aux côtés des socialistes tout en se voulant du front de gauche me paraît incohérent avec le message et les idées que ce rassemblement prétend défendre !

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 16 avr. 2013, 15:46:35

Pour Sapin, Mélenchon "joue dans la même cour" que Le Pen 08-04 avec AFP

Le ministre du Travail met en garde le leader du Front de gauche qui évoquait cette semaine la nécessité d'une "purification" du personnel politique après l'affaire Cahuzac.

Michel Sapin, ministre du Travail, a mis en garde dimanche 7 avril Jean-Luc Mélenchon, estimant qu'"aujourd'hui il joue dans la même cour ou la même arrière-cour" que le Front national et emploie "les mêmes mots".

Michel Sapin s'est dit "frappé" par les propos du leader du Front de gauche évoquant un "coup de balai", une "purification". "Ce sont des termes qui ont été utilisés par d'autres et les mots ont un sens, ils ont un poids", a estimé Michel Sapin invité de "Tous Politiques", émission de France-Inter/"Le Monde".

(...)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 16 avr. 2013, 20:36:24

Sapin est choqué par des déclarations, le peuple l'est par des pratiques et des exigences d'efforts auxquels ne s'astreignent pas ceux qui les demande.

Cette comparaison avec Le Pen est puèrile et reviendrait à s'interdire de parler, d'énoncer des faits, dans le pays ? Où allons nous ?

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 17 avr. 2013, 14:43:30

Mélenchon accuse Bové de " jalousie " avec AFP 10/04

Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche (PG), a assuré mercredi que "la jalousie rend fou" en réponse à José Bové (EELV) qui avait mis en cause la veille son peu d'assiduité au Parlement européen.

"La jalousie rend fou", écrit Jean-Luc Mélenchon dans un communiqué qui apporte une réponse chiffrée à la "mesquine jalousie de José Bové". "Depuis le début de la mandature en 2009, mon taux de présence au Parlement est de 67%. Est-ce 'épisodique' ? Sur l'année 2012-2013 en cours, mon taux de présence est de 84%. Est-ce 'épisodique' ? La statistique de présence sur la mandature est faussée par l'année 2011-2012 où s'est tenue la campagne présidentielle et où je n'ai pu être présent qu'à 59%. Était-ce 'épisodique' ?" écrit l'eurodéputé FG.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Le parti de gauche

Message non lu par El Fredo » 17 avr. 2013, 15:51:36

84% c'est pas encore assez. Je veux bien que l'absentéisme soit un mal typiquement français (notamment à cause du cumul des mandats) mais ça serait bien qu'on évite d'exporter cette pratique détestable qui nuit à l'image de notre pays. Mélenchon a été élu au PE, qu'il y siège, et pas seulement en faisant acte de présence au moment de la signature (il y a quelques épisodes assez lamentables où ça a eu une influence sur les votes). Je pense que mon employeur ferait la g..... si je n'assurais que 84% du travail qui m'est dévolu.

Et puis les statistiques de présence ne sont rien, il y a aussi la participation aux travaux parlementaires. Et là aussi Mélenchon est un cancre.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nombrilist » 17 avr. 2013, 16:01:13

Sur la période post-présidentielle, le taux de présence moyen des députés européens français est de 84.8%. Mélenchon est à 84%. Pas de quoi s'exciter sur lui à ce sujet.

http://www.votewatch.eu/en/member-state ... 2013-07-14

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Le parti de gauche

Message non lu par El Fredo » 17 avr. 2013, 16:28:03

Et bien c'est pas glorieux, les députés des autres grands pays font bien mieux que nous. Et puis comme je l'ai dit le taux de présence en assemblée plénière n'a que peu d'importance, il ne reflète absolument pas le travail parlementaire. Objectivement Mélenchon est l'un de ceux qui bossent le moins de tout son groupe parlementaire GUE-NGL : sur la période post-électorale, avec zéro rapport écrit ou amendé, zéro opinion exprimée, zéro déclaration écrite signée et seulement 6 questions parlementaires, c'est le dernier français du groupe avec Jacky Hénin, et toutes nationalités confondus il partage le bonnet d'âne avec Georgios Toussas (Grèce), Gabriele Zimmer et Lothar BISKY (Allemagne), ainsi que tous les députés tchèques.

http://www.votewatch.eu/en/activity-sta ... 2013-07-14

Donc pour le coup je trouve que la réponse de Mélenchon est particulièrement mesquine, et exprimée sur un ton qui correspond bien à son image, surtout dirigée contre un collègue bien plus productif et assidu.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 13812
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Baltorupec » 17 avr. 2013, 16:36:49

“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré