Le parti de gauche

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 25 mai 2011, 14:26:00

wesker a écrit :Racaille, tu sembles penser que Marine Le Pen fait tourner une boutique, je crois que l'histoire, les persécutions et les déboires de cette formation la rende justement plus sincère que ceux qui profitent des strapontins et autres avantages procurés par leur ralliement .
Ce n'est pas une croyance, c'est un constat.

L'Eglise de scientologie a elle aussi toujours subi des déboires et la diabolisation en France mais j'espère que tu seras d'accord avec moi pour admettre que cela ne la rend pas plus sincère qu'elle ne l'est vraiment ;)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 25 mai 2011, 22:24:00

 Comme je l'ai déjà dit la candidature de Mélenchon n'est pas un long fleuve tranquille.



Article du Monde

Pas de déclaration tonitruante ni de courrier bien senti. C'est lors d'un déjeuner de presse que Pierre Laurent a fait passer son message : le PCF veut peser sur la campagne même s'il se rallie à la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour 2012. Le numéro un du PCF le répète depuis plusieurs semaines au coprésident du Parti de gauche : les communistes veulent poser leurs "conditions". Ils partiront derrière lui seulement s'ils obtiennent un programme commun, un dispositif de campagne collectif et un accord législatif.
 
 Le député européen fait un peu trop la sourde oreille au goût de son homologue communiste. Le programme "partagé" est presque bouclé mais les deux autres conditions sont encore en discussion : M. Mélenchon mène une précampagne trop personnelle et ses amis sont trop gourmands sur les législatives.Pierre Laurent a donc expliqué que l'accord ne pouvait être que "global". C'est lors d'une conférence nationale qui se tiendra à Montreuil (Seine-Saint-Denis) les 3, 4 et 5 juin que les militants du PCF doivent décider s'ils donnent leur feu vert au scénario dessiné par la direction communiste.
En avril, lors d'un conseil national, le numéro un du PCF avait donné la ligne en disant sa "préférence" pour Jean-Luc Mélenchon au grand dam d'André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme, lui aussi candidat. Depuis une semaine les assemblées départementales se réunissent et la majorité de celles qui se sont tenues semblent suivre. Mais "avec des exigences", fait savoir le numéro un communiste. Ils ne veulent pas d'une "campagne individualisée" et souhaitent une direction de campagne avec des communistes visibles. "Nous avons tous intérêt à ce que Jean-Luc, s'il est choisi, élargisse le 'je' au 'nous'", insiste M. Laurent.
Les discussions sont aussi ardues avec les représentants du Parti de gauche sur la répartition des circonscriptions pour les législatives. Le PCF revendique au moins 75 % des circonscriptions quand leurs amis leur demandent d'en laisser 50 % à leurs partenaires (PG, Gauche unitaire et extérieurs). "Les discussions avancent mais lentement mais on veut un accord gagnant, pas un dispositif où le PCF partage ce qu'il a déjà", note le secrétaire national. En clair, les communistes veulent reconduire leurs sortants et garder leurs zones d'influence. Les amis de M. Mélenchon espèrent bien voir le PCF céder du terrain avant la ratification de l'accord par les militants les 16, 17 et 18 juin.
Pas question, répond la direction du PCF, l'accord doit être finalisé avant la conférence nationale. Sinon ce sera aux militants de trancher et ils pourraient se montrer plus durs. "La conférence national ne sortira pas avec un feu vert pour Mélenchon sans accord national bouclé", prévient M. Laurent. A défaut, "un mandat sera donné à la direction"… une menace en douce pour faire comprendre que c'est à prendre ou à laisser.
Sylvia Zappi
 

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Nico37 » 27 mai 2011, 00:38:00

Néanmoins tout n'est pas perdu pour le FdG

NOS CANDIDATS SERONT LES PORTE-VOIX DU PROGRAMME PARTAGÉ » 24-05-2011


Luc Léandri et ses camarades affichent « la volonté de conscientiser, d’informer au plus près, contre le rouleau compresseur qui nous fait face. » 


Luc Léandri (Parti de Gauche) évoque les prochaines échéances de sa formation et du Front de Gauche.
« Nous sommes plutôt satisfaits d’avoir obtenu un score à deux chiffres au niveau national. C’est un point d’appui pour une démarche politique qui est toute jeune », commente Luc Léandri, responsable du Parti de Gauche dans le Var, au sujet des résultats du Front de Gauche lors du dernier scrutin en date : les cantonales de mars dernier.


Satisfaction, donc, néanmoins teintée « d’humilité », selon le terme du jeune homme : « Nous sommes [le Front de Gauche qui réunit Parti communiste, Parti de Gauche et Gauche unitaire, ndlr] la deuxième force politique à gauche, nous ne sommes pas la première. » Le devenir demeure « notre objectif », précise-t-il. Et la campagne présidentielle qui s’annonce en sera une étape.
Pour l’heure, les militants du Parti de Gauche se placent ainsi dans « la perspective de faire valoir le programme partagé, une option programmatique particulièrement riche et à populariser. » Si, comme l’indique Luc Léandri, « des débats intéressants réunissant militants, citoyens, syndicalistes, etc. ont déjà eu lieu », il importe à présent « de passer à une autre phase. »
 
« Dynamique Front de Gauche ».
 
Sur le calendrier à court terme du PG figure également la désignation du candidat à l’élection présidentielle et celle des candidats aux législatives qui suivront. « Il s’agira d’investir 600 candidats [sur le plan national, ndlr] qui seront autant de porte-voix du programme partagé », commente-t-il. Pour ce qui est de celui qui briguera les plus hautes fonctions de l’Etat, Jean-Luc Mélenchon semble bénéficier d’une « unanimité » dans les rangs des adhérents du PG. « Mais beaucoup de camarades nous disent aussi que si c’est André Chassaigne [député PCF, candidat à la candidature, ndlr] qui est choisi, ils feront campagne de la même manière. Beaucoup de gens nous rejoignent parce que c’est la dynamique Front de Gauche qui les a séduits », tient à préciser Luc Léandri.
L’attribution des circonscriptions interviendra au niveau des instances nationales, il reviendra ensuite aux militants locaux de choisir leurs candidats.
En attendant, les militants entendent être « de toutes les luttes. » « Nous sommes notamment très présents sur les questions liées à l’écologie : contre l’exploitation des gaz de schiste, le nucléaire par exemple. Nous menons aussi la bataille sur le "Pacte pour l’euro plus". Nous avons un gros travail de sensibilisation à réaliser. Nous avons la volonté de conscientiser, d’informer au plus près, contre le rouleau compresseur qui nous fait face », déclare le responsable politique.
Dans le Var, le Parti de Gauche compte à ce jour une centaine d’adhérents, répartis dans l’ensemble ou presque du département. « Un saut quantitatif qui nous permet une vraie couverture territoriale », affirme Luc Léandri.


AGNES MASSEI

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Nico37 » 28 mai 2011, 00:14:00

Le Parti de gauche juge que ses négociations avec le PCF régressent Publié le 27/05/2011 à 11:29 - Modifié le 27/05/2011 à 13:29
Les deux formations cherchent un accord en vue des prochaines législatives.


Le Parti de gauche a estimé vendredi que les négociations sur les législatives avaient "régressé" lors d'une réunion qui s'est tenue jeudi avec le PCF, au lendemain d'une mise en garde du numéro un communiste Pierre Laurent au coprésident du PG, Jean-Luc Mélenchon. "Ça régresse de la part du PCF", a dit à Éric Coquerel, secrétaire national du PG, après une nouvelle réunion du Front de gauche (FG) sur 2012. Mercredi, Pierre Laurent avait mis en garde Jean-Luc Mélenchon, réaffirmant que ce dernier ne serait accepté par les militants communistes comme candidat pour 2012 que si un accord favorable au PCF sur les législatives était conclu. "Il y a une obligation de résultat dans l'intérêt mutuel sur cette question", avait-il ajouté, souhaitant que les négociations "aboutissent avant" la conférence nationale du PCF (3-5 juin), où les délégués communistes doivent se prononcer sur un accord global pour 2012 (programme, législatives, candidat commun).


Selon Éric Coquerel, "on a accepté beaucoup de leurs demandes", mais on n'arrive qu'à "13 %" de circonscriptions pour le Parti de gauche et Gauche unitaire, alors que le PG réclamait au départ pour lui seul 30 % de candidats à l'Assemblée. Jeudi, "le PCF a même retiré des propositions acceptées précédemment : une douzaine de circonscriptions que nous souhaitons ont été retirées, comme en Seine-Saint-Denis ou dans les Alpes-Maritimes", a-t-il affirmé, "ça nous surprend". 


Pourtant, "on ne demande pas la lune" avec "plus de trois quarts des circonscriptions demandées" là où le PCF était en dessous de 5 % en 2007, a-t-il dit. Et sur leurs trois députés PG sortants, deux seulement sont sécurisés. "N'importe qui comprendra que malgré toute notre bonne volonté, on ne peut pas, au prétexte de déboucher sur un accord, accepter un visage du Front de gauche aux législatives avec un PCF qui n'aurait que des satellites autour de lui", a fait valoir M. Coquerel, satisfait toutefois que les négociations sur le programme soient presque terminées. Une nouvelle réunion est prévue mardi prochain.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59209
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 28 mai 2011, 11:25:00

Les cocos commencent à se montrer gourmands. M'étonnerait que Mélenchon se laisse faire.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 28 mai 2011, 13:00:00

Nombrilist a écrit :Les cocos commencent à se montrer gourmands. M'étonnerait que Mélenchon se laisse faire.
Je ne pense pas qu'ils soient gourmands, ils veulent seulement conserver leurs députés et refusent de faire cadeaux de leurs circonscription au PG. Cela faisait d'ailleurs parti de leurs accordS en échange de la candidature  de Mélenchon pour le Frond de gauche. Si le PG revient sur ses accords les adhérents du PC pourrait réclamer que leur parti présente également un candidature aux présidentielles.

Avatar du membre
geekmature
Messages : 207
Enregistré le : 09 oct. 2009, 00:00:00
Localisation : LILLE

Message non lu par geekmature » 28 mai 2011, 13:16:00

Georges a écrit :
Nombrilist a écrit :Les cocos commencent à se montrer gourmands. M'étonnerait que Mélenchon se laisse faire.
Je ne pense pas qu'ils soient gourmands, ils veulent seulement conserver leurs députés et refusent de faire cadeaux de leurs circonscription au PG. Cela faisait d'ailleurs parti de leurs accordS en échange de la candidature  de Mélenchon pour le Frond de gauche. Si le PG revient sur ses accords les adhérents du PC pourrait réclamer que leur parti présente également un candidature aux présidentielles.
Pour faire 2%
icon_cheesygrin
Démocratie, vous avez dit démocratie!!

Invité

Message non lu par Invité » 28 mai 2011, 13:21:00

geekmature a écrit :
Georges a écrit :
Nombrilist a écrit :Les cocos commencent à se montrer gourmands. M'étonnerait que Mélenchon se laisse faire.


Je ne pense pas qu'ils soient gourmands, ils veulent seulement conserver leurs députés et refusent de faire cadeaux de leurs circonscription au PG. Cela faisait d'ailleurs parti de leurs accordS en échange de la candidature  de Mélenchon pour le Frond de gauche. Si le PG revient sur ses accords les adhérents du PC pourrait réclamer que leur parti présente également un candidature aux présidentielles.

Pour faire 2%
icon_cheesygrin
Le PCF ou le PG  icon_mrgreen icon_question

Avatar du membre
geekmature
Messages : 207
Enregistré le : 09 oct. 2009, 00:00:00
Localisation : LILLE

Message non lu par geekmature » 28 mai 2011, 13:28:00

Qui a la stature et l'intelligence de Mélenchon au PC, Qui? Faut pas rêver icon_frow
Je n'ai pas le temps de lire tous les post , je donne simplement mon avis, le PG est la seule alternative viable à l'équipe UMPS qui ne pense qu'à se placer et se mettre à genoux devant les banques. Le libéralisme à outrance, ça suffit, on voit ce que ça donne c.._mad
Démocratie, vous avez dit démocratie!!

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 28 mai 2011, 13:53:00

En clair les discussions portent sur le nombre de strapontins, les places des uns ou des autres au lieu de porter sur lesz priorités et- les idées qui seront défendues. Quand on prétend être une formation de gouvernement capable d'appliquer un programme différent de celui que proposent les UMPS, on évite de ne se cantonner qu'à des rôles d'influences au profit d'un projet porteur et de majorité.

C'est cette déconsidération, cette ambition supplétive de parti plus important qui justifie cette recherche de places ?

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Nico37 » 29 mai 2011, 20:07:00

Suite à mon post du 8 mai :



 
http://www.agencebretagnepresse.com/fet ... 20démentis
Quand le Parti de Gauche s'emmêle dans ses démentisDocument du 24/05/11 22:37 de notre correspondant Fabien LECUYERVANNES/GWENED — L'article "la Face cachée de Jean-Luc Mélenchon" paru récemment sur l'ABP aura suscité un nombre incroyable de réactions et de reprises sur des sites, blogs et autres journaux de la gauche française. Parmi ces commentaires, l'un émanant d'un militant du PG précise que "M. Lecuyer invente carrément une histoire comme quoi elle (Raquel Garrido, dirigeante du PG) et son mari, Alexis Corbière, conseiller de Paris et également secrétaire national du PG, seraient propriétaires d'un label musical. Les intéressés sont formels : cette information est une invention pure et simple."Nous n'avons pu joindre M. et Mme Corbière-Garrido pour savoir si cette dénégation était véridique, aussi nous prenons la liberté de rafraîchir la mémoire des intéressés en précisant que le registre du commerce a bien enregistré le label "Misty Productions, SARL au numéro de siret 48283386000018 domicilié 68 Boulevard Soult 75012 PARIS et que celui-ci est bien dirigé par Mme GARRIDO CORBIERE Raquel née GARRIDO (23.04.1974)." En espérant avoir aidé la famille Corbière a se rappeler du déroulé de leurs affaires, nous donnons rendez-vous à nos lecteurs pour la suite prochaine du feuilleton "Parti de Gauche"sur l'ABP. Le rédacteur en chef Fabien Lécuyer ■  
  

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Nico37 » 31 mai 2011, 21:57:00

À Brest et Plouzané, les élus BNC rejoignent le Parti de gauche mardi 31 mai 2011


Pour une « meilleure assise politique qu’un parti local » et pour avoir « pignon sur rue », cinq élus du mouvement local l’Autre gauche - Brest nouvelle citoyenneté ont adhéré en mai au Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon. Il s’agit pour Brest d’Allain Jouis, Patrick Appéré, Laurence Kerlidou-Landry et Paulette Dubois. À Plouzané, Jean Quer a également pris son adhésion. Si bien que dans les conseils municipaux concernés et dans l’assemblée de Brest métropole océane, ces élus seront désormais sous l’étiquette Parti de gauche. Seulement cinq autres adhérents de BNC ont fait de même. Il reste une trentaine d’adhérents de cette formation, souvent d’anciens dissidents du PC et réticents à adhérer à un parti national. Selon Allain Jouis, l’Autre gauche-BNC, créé il y a 20 ans, « reste un cercle de réflexion et d’échange d’idées ».


Un premier meeting du Parti de gauche aura lieu à Brest, mardi 7 juin à 18 h 30, Maison des syndicats, sur le thème « Face au libéralisme que faire ? ».

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Nico37 » 02 juin 2011, 15:06:00

Vivien Gosset implante le Parti de gauche à Honfleur Politique jeudi 02 juin 2011
Vivien Gosset, conseiller municipal d’opposition à Honfleur, et ses sympathisants créent un cercle du Parti de gauche à Honfleur. « La création de ce cercle répond à la nécessité de redonner des perspectives et des valeurs de gauche aux Honfleurais, explique l’élu. Il s’agira d’apporter des idées et des réponses aux futurs projets. Nos combats seront axés sur l’écologie, le développement de la ville, la jeunesse, le social, etc. » Dans ce contexte, Vivien Gosset et ses amis se présentent comme « la vraie alternative à gauche dans l’optique des présidentielles de 2012 et des municipales de 2014 ».


Contacts : pghonfleur@laposte.net ou sur Facebook, taper, « parti gauche cercle Honfleur ».
ECLAIR : le non du Parti de gauche dimanche 29.05.2011, 05:25 - La Voix du Nord


Dans un communiqué qu'il nous a fait parvenir, le Parti de gauche appelle « à soutenir les mouvements d'opposition à la généralisation du dispositif ECLAIR, comme celui engagé au collège J.-Macé de Bruay depuis le 16 mai ».


Outre le collège de Chasse-Royale à Valenciennes, à Raismes et Denain « d'autres établissements primaires et secondaires seront aussi labellisés ECLAIR à la rentrée 2011 ». Le Parti de gauche exprime « sa plus vive inquiétude quant à ce dispositif qui met en place un recrutement des enseignants sur profil, des contrats d'objectifs pour l'établissement, la pluridisciplinarité pour les professeurs, la mutualisation des enseignants entre le primaire et le secondaire, une plus grande latitude laissée dans l'aménagement du temps scolaire et même les enseignements ! » Pour Georges Maréchal, co-secrétaire de la section valenciennoise : « L'extension, sans aucune forme de concertation, du programme ECLAIR à plus de 2 000 établissements du primaire et du secondaire (...) n'est que le prélude à la disparition de l'éducation prioritaire pour 2012. Le Parti de gauche dénonce une étape supplémentaire dans la mise en place de l'autonomie des établissements scolaires, une nouvelle attaque contre les statuts des enseignants par la casse du cadre national du système éducatif, garant de l'égal accès au droit à l'éducation. Il affirme que l'école ne peut être considérée comme une entreprise transformant les chefs d'établissement en managers. Le Parti de gauche s'oppose frontalement à cette disposition qui n'est pas à la hauteur des enjeux : la lutte contre l'échec scolaire, les inégalités sociales ou la violence ne doivent pas être les prétextes à un démantèlement du système éducatif. Ce dernier conduira à l'instauration d'une école à deux vitesses sur le modèle anglo-saxon qui a notoirement échoué.


Enfin, le Parti de gauche réaffirme que le concours anonyme est le seul moyen de recrutement pour les enseignants titulaires. »
PC/Parti de Gauche : Le bras de fer continue Posté le 01/06/2011  à 15:52 |  lu 417 fois |   0 réaction|      
 
"En réclamant la 14e circonscription du Rhône, Jean-Luc Mélenchon préfère faire la chasse au député communiste que je suis et laisser l’UMP, la droite et l’extrême-droite dormir tranquilles dans le département du Rhône". Voilà ce que dénonce sur son blog le député communiste de la 14e circonscription du Rhône, André Gerin. 
"Ce n'est pas ce que le Parti de Gauche promettait jusqu'à maintenant", s'indigne Marie-Christine Burricand, Conseillère générale PC. Elle continue : "il semblerait que le Parti de Gauche souhaite la fin du Parti Communiste vu qu'ils vont se présenter dans la 14e alors que c'est la seule circonscription du département détenue par un communiste. On demande à la direction du parti de prendre ses responsabilités".  
La guerre entre communistes et Parti de Gauche n'est pas nouvelle. André Gérin, député communiste du Rhône, refuse que son parti investisse Jean-Luc Mélenchon pour la Présidentielle de 2012. 
LC

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 02 juin 2011, 20:31:00

"il semblerait que le Parti de Gauche souhaite la fin du Parti Communiste"

Il ont mis du temps à comprendre au PC. Je le dis depuis la création du front de gauche. Le front de gauche voulu par Mélenchon a surtout pour but de mettre la main du PG, c'est à dire Mélanchon, sur le PC. Je n'ai rien contre c'est de bonne guerre.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 03 juin 2011, 13:14:00

Plus simplement, Mélenchon avait besoin d'un appareil militant, d'une structure implanté pour lancer sa campagne présidentielle, par conséquent les rapprochements, tant idéologiques et stratégiques furent évident.

En revanche, reconnaissons à Mélenchon d'avoir relancé, dans le pays, des idées obsolètes qui furent en déclin aux dernières échéances. Pour ce qu'il adviendra de la structure, je crois que cela dépendra beaucoup des accords qu'ils passeront en vue des législatives et des résultats obtenus.

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré