Le parti de gauche

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 26 sept. 2013, 22:23:39

Pour Mélenchon, les parlementaires communistes " n'en font qu'à leur tête " 26/09

Nouvelle tension entre le PCF de Pierre Laurent et le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon. En août dernier, le coprésident du Parti de Gauche déplorait que Pierre Laurent "réponde de manière quasi instantanée aux injonctions d'Harlem Désir", avant de le qualifier de "tireur dans le dos". Cette fois, les deux groupes réunis sous l'étiquette du Front de gauche s'écharpent au sujet du budget de l'Etat 2014.

Ce mercredi, Jean-Luc Mélenchon a fustigé le projet de budget 2014 qui "ajoute 15 milliards d'euros de coupes budgétaires à la saignée de 20 milliards d'euros déjà engagée depuis le début du mandat de François Hollande".

(...)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 27 sept. 2013, 08:10:56

Je crois avoir expliqué, ici et ailleurs que les parlementaires commmunistes, du front de gauche se montreraient plus dociles au fur et à mesure que l'échéances municipales approcherait.

Mélenchon ne fait que souligner l'incohérence de position qui, d'une part contestent l'austérité et l'orientation sociale libérale du Gouvernement mais d'autres part se dit prête à les approuver ou à s'abstenir au motif des compromissions nécessaires exigées par la politique en vue d'obtenir des strapontins locaux.

La réaction de Chassaigne qui ne se considère que comme un rabatteur de voix pour le PS, partisan d'une illusoire érosion est cohérente et juridique car c'est vrai que les groupes parlementaires disposent d'une autonomie de vote, y compris par rapport au parti et aux étiquettes mais ne répond en rien aux engagements pris devant les électeurs, je me demande si cet attelage, pourra durablement fonctionner.

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 28 sept. 2013, 02:38:47

Le Front de gauche et « le contrat de majorité » 21/09

Nicolas Mayer-Rossignol, pressenti pour prendre la succession d’Alain Le Vern au conseil régional, va sans doute devoir recoller les morceaux de la majorité régionale, en l’occurrence avec les élus du Front de gauche, qui, selon l’actuel président de Haute-Normandie, se seraient eux-mêmes mis hors de la majorité en n’assistant pas aux réunions et en se désolidarisant de certaines délibérations. Les élus du Front de gauche et le PS devraient se rencontrer très prochainement pour évoquer l’avenir, à commencer par l’élection du nouveau président, fixée au 14 octobre.

« Nous avons eu des différends politiques avec Alain Le Vern, souligne Céline Brulin, mais nous avons un contrat de majorité issu des élections de 2010 et qui lie les différentes composantes de cette majorité. Nous sommes toujours en phase avec ce contrat. » Selon l’élue, qui se prépare à se présenter aux municipales à Bolbec, l’arrivée d’un nouveau président à la Région doit être l’occasion d’instaurer une « nouvelle manière de diriger la Région et d’apporter un autre souffle démocratique ».

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 28 sept. 2013, 12:34:27

Un contrat de majorité, lorsqu'il repose sur le respect de l'indépendance des formations politiques qui le composent, permettent de se mettre d'accord sur des axes et des points de gestion en commun et garantissent à chacun des membres leur liberté de vote et d'expression sur les points qui n'ont pas été négocié !

C'est parce que le PG, et certains du front de gauche expriment leurs exigences que les socialistes, quand ils peuvent s'en passer, ne les intègrent pas aux responsabilités, mais c'est aussi, pourtant le sens de la démocratie.

La droite, elle s'enfonce dans une hésitation sur son positionnement et s'égare sur la voie de l'ultra libéralisme qui est, à la fois éloigné de l'héritage idéologique et qui ne correspond pas, à mon sens aux valeurs que partagent la majorité des électeurs de droite.

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 29 sept. 2013, 21:45:55

Image

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 30 sept. 2013, 08:02:33

A Paris, je pense que l'ensemble des formations politiques ont l'ambition d'être présente, pour porter leurs idées, promouvoir leur projet et évaluer leur audience en vue de peser sur la gestion de cette prestigieuse municipalité. Les accords se discutent donc, entre les 2 tours et aboutissent, souvent à l'absence d'accords ou à des arrangements précipités entre des appareils en vue d'y parvenir.

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 30 sept. 2013, 12:55:47

Cognac : les communistes ont choisi... de ne pas choisir 24/09

La section locale du PCF relance un appel au maire et au Parti de gauche pour tenter de faire l'union dès le premier tour des municipales.

Le bureau de la section locale de Cognac du parti communiste s'est réuni lundi soir, avec au menu une délicate équation autour des élections municipales. Le choix était cornélien: partir avec ses collègues du Parti de gauche, ce qui signifie une rupture totale avec Michel Gourinchas; ou poursuivre avec le maire socialiste, avec une grosse couleuvre à avaler, son ouverture vers le centre...

Entre ces deux options, le PCF a choisi... de ne pas choisir. Plutôt que de figer les positions, il lance un appel à ses partenaires des deux bords pour tenter de renouer le dialogue. "On appelle la gauche à se rassembler au premier tour, toute la gauche", conjure la secrétaire départementale Simone Fayaud.

La main tendue risque toutefois de se heurter au mur dressé entre les deux camps.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 30 sept. 2013, 13:20:25

Le rassemblement de la gauche permets au PCF d'éviter d'avoir à se positionner par rapport à cette question des accords locaux avec le PS.

Cela étant, face à de telles orientations et celles à venir, je me demande comment les communistes qui, au sein du front de gauche contestent l'austérité, peuvent accepter de la cautionner au niveau local, avec les conséquences que l'on connaît au niveau de la vie des citoyens sans que les gaspillages ne soient réduits de même que la renégociation des dettes qui pèsent, de par les charges qu'elles entrainent sur les comptes municipaux.

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 01 oct. 2013, 13:44:38

Histoire des FDG & autonomie

Ariane (WALTER) propose d'ecrire un livre sur les Municipales 2014. Il existe de sa part une veritable intuition a proposer cette entreprise, tant a ete remis en cause, du jour au lendemain, le cours des choses jusque la "normal", routinise, vecu comme allant de soi, banal : avec son cortege oblige de negociations PC/PS, qui existe dans le paysage politique depuis 1972, date de signature du Programme Commun. En effet, a compter de cette date, la vie des cellules communistes, jusque la florissante, a ete remplacee par des negociations d'appareils au niveau departemental, a l'occasion des Municipales. Jean-Pierre COMBES, vieux militant communiste ( ce mot n'a rien de pejoratif, au contraire ! La memoire des vieux militants PC, PSU, est extraordinaire, vous apprenant des bijoux, qu'on ne trouve jamais dans les livres d'Histoire !) m'a raconte cet episode decisf de la vie du Parti Communiste. Or, 40 ans plus tard, sans vergogne, voilà les anti alliances avec le PS, en particulier une bande d'enerve(e)s'sur Facebook, remet en cause brutalement ce vieux systeme d'alliances, renverse la table des negociations, criant a l'imposture...

C'est cette histoire que je souhaite raconter. ATTENTION : les mots qui suivent n'ont pas statut d'histoire officielle : je raconte juste mon histoire, telle que je l' ai vecue. Ce texte n'est qu'une contribution a la grande Histoire que racontera un jour Ariane. A charge, pour les autres de raconter leur propre recit, leurs propres combats, afin d'ecrire l'histoire plurielle de notre combat antiliberal. Je suis moi, sans retour ni consignes, c'est ce que je sais faire de mieux. Ma parole n'engage que moi.

Reprenons le fil des evenements, essayons de comprendre comment une critique du PS, parti de droite, idee jusque la partagee par une poignee de militants FDG ( une idee MINORITAIRE), reprise par JLM, accede au statut d'idee MAJORITAIRE, s'imposant aussi aux dirigeants solferiniens et communistes.

1)- Pendant la campagne presidentielle de 2012, mon vieux pote en politique de toujours, Michel RENARD, militant communiste d'Albi monte au creneau, defendant inlassablement l'idee de ne jamais faire des alliances avec le PS.

Sans jamais ecouter les critiques, inlassablement, il conteste le choix de JLM d'appeler, des le debut de la campagne, a voter PS au second tour. Son argument est simple : Le PS est un parti liberal de droite. Appeler a voter pour lui est contraire au projet de rupture au liberralisme, qui a preside a la redaction du programme FDG. La premiere année du gouvernement HOLLANDE confirme le virage liberral du PS, passe plus a droite que la droite. Le point de vue de Michel est d'abord tres minoritaire : mais l'accueil que lui font les militants FDG est fait d'intérêt, de curiosite, pour ses analyses. Comme il me l'a explique, en discutant (pacifiquement) avec les uns et les autres, son point de vue est de plus en plus partage, tout en restant minoritaire.

2)-L'article de Frederic LORDON "Le balai comme la moindre des choses" ( 12 avril 2013).

F. LORDON est un fou de politique, comme le rappelle son dernier entretien sur MEDIAPART. Cela peut surprendre, de la part d'un economiste, qui milite a ATTAC, organisation officiellement apolitique. Ses analyses poitiques s'appuient sur la methode preconisee par Pierre BOURDIEU, la celebre deconstruction socio historique. Jamais l'analyse bourdieusane n'aura ete utilisee aussi judicieusement, pour comprendre le champ politique francais de 2013. Dans son article "le balai comme la moindre des choses", l'auteur pointe "l'impressionnante continuite qui va de SARKOSY a HOLLANDE" (sic), dans la defense du liberalusme comme seul horizon indepassable. Il note aussi "le changement d'alliances de classes"(sic) opere par les solferiniens "entres dans la collaboration avec le capital"(sic). Il y va au lane_flammes contre de gouvernement "decompose de panique, au moindre haussement de voix des "entrepreneurs", pas des patrons, nuance !!! Qui "s'imagine n'avoir plus, comme planche de salut, que de se jeter dans les bras des employeurs"(sic). Et contre AYRAULT, "se rendant, tel un bourgeois de Calais, a l'universite d'ete du MEDEF"(sic). Un texte majeur, que je vous recommande chaudement de relire...Cet article est tres commente, en particulier, par les militants du FDG/facebookiens. La (belle) mobilisation du 5 mai 2013 au metro Bastille, en particulier, contre l'austerite, et qui rassemble 150 000 personnes, est un enorme succes.

3)- L'article de Nath UHL,militant reconnudu PG, " Le FDG a la croisee des chemins " :

Nath UHL (si, si !)Publie un article dans Politis, intitule "Le FDG a la croisee des chemins". Il y explique ceci : si le FDG ne monte pas dans les sondages, c'est qu'il est peu lisible pour les gens, se voulant un parti vraiment a gauche, appelant a voter PS au second tour. Il preconise une strategie du FDG, fondee sur la seule autonomie, le retour au programme du FDG, tel que nous l'avons "vendu" au cours de la Presidentielle 2012. Tres modestement, j'approuve totalement son analyse, preconisant le Programme, le Programme, le Programme, a condition d'y ajouter de solides propositions de lutte contre le chomage et l'austerite. Je sais, par Jacques Genereux, que JLM est d'accord avec cette idee. On voit comment une idee au depart, profondement MINORITAIRE, parvient, des le mois de juillet 2013, a un certain statut MAJORITAIRE, a l'interieur du PG. Fin de la premiere partie : demain, nous analyserons la guerre sur Facebook entre les pro et les anti alliances.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 01 oct. 2013, 20:54:56

Je crois que ce sont là des réflexions pertinentes sur les difficultés de positionnement du front de gauche.

Effectivement, si le PG fut fondé, à juste raison par une divergence d'orientation politique, il s'est enfermé dans la logique des blocs se devant de voter pour le candidat estampillé de gauche le mieux placé, au risque ensuite de le voir mettre subtilement en oeuvre les orientations que la droite financière se voulait de promouvoir.

Aujourd'hui malgré son enferment les qualités oratoires de Mélenchon parviennent à maintenir une existence au front de gauche mais au prix de concessions douloureuses et de divergences stratégiques qui finiront de discréditer les formations qui le compose !

freeze
Messages : 8547
Enregistré le : 19 juin 2013, 16:29:06

Re: Le parti de gauche

Message non lu par freeze » 01 oct. 2013, 21:07:52

les seuls qui pourront être discréditer étant les communistes pas les autres formations qui tiennent leur engagement
sans le vote fdg la France serait encore aux mains de l'ump................le souhaitais tu ?
même si la politique économique du ps est proche de l'ump
il reste encore le volet sociétal pour les différencier

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 01 oct. 2013, 21:19:23

Sincèrement, se réjouir des mesures sociétales pour détourner l'attention des citoyens sur les reculs sociaux, sur l'avancée du mondialisme a pu fonctionner un temps mais la conscience citoyenne s'éveille, la volonté d'en revenir aux Etats, aux nations, aux protections finira, j'en suis persuadé à se manifester, à s'exprimer et à trouver une traduction politique concrète, réaliste, audacieuse, moderne et adaptée aux difficultés que notre pays, mais au delà l'ensemble de l'Europe rencontre.

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 02 oct. 2013, 11:34:19


Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 03 oct. 2013, 14:13:23

« Libération » répond à Jean-Luc Mélenchon 02/10

Nous démentons les propos mensongers tenus par le leader du Front de gauche dans la revue «Charles» parue ce mercredi.
Libération dément les propos mensongers tenus par Jean-Luc Mélenchon dans la revue Charles parue aujourd’hui. Nous en contestons la teneur comme nous en déplorons le caractère outrancier. M. Mélenchon n’a jamais «écrit deux pages de Libération, tout seul. En face de personne», comme il le prétend dans une insultante - et donc inacceptable - remise en cause de notre travail.
Contrairement à ce qu’affirme le leader du Front de gauche, le titre de cette interview parue dans l’édition du 30 novembre 2012 de Libération n’a jamais été «inventé». Tout l’entretien enregistré le 28 novembre 2012 dans l’arrière salle d’un café parisien était potentiellement publiable, par nature. Et le coprésident du Parti de gauche a bien, ce jour-là, fait une comparaison entre l’aveuglement de Louis XVI durant la Révolution française et celui supposé de François Hollande dans les premiers mois de son quinquennat.

Si, à la veille de la parution de l’interview, après avoir tenté de s’opposer à sa publication, il a voulu revenir sur cette formule, Jean-Luc Mélenchon l’assumait parfaitement, le lendemain, dans la cour de l’Elysée (voir la vidéo ci-dessous). Nous regrettons qu’un ancien candidat à la présidentielle tienne, par stratégie, des propos diffamatoires à l’égard d’un journal et de ses journalistes.

freeze
Messages : 8547
Enregistré le : 19 juin 2013, 16:29:06

Re: Le parti de gauche

Message non lu par freeze » 03 oct. 2013, 17:04:59

tiens demorand l'a mauvaise ^^

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré