Le parti de gauche

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 07 oct. 2013, 19:28:34

Ce monsieur n'a, apparemment pas compris les causes du nivellement et les difficultés que rencontrent nos concitoyens. Si les belles idées de communisme et de fédéralisme s'allient, cela donne une volonté accrue de s'intégrer toujours davantage dans ces instances européennes dont il prétend qu'elles sont démocratiques.

D'une part le Parlement Européen ne dispose pas de la prérogative de la proposition des lois au niveau européen, d'autres part, l'unanimité ne sera jamais atteinte en Europe où certains peuples exprimeront leurs adhésions à des idées marxistes quand d'autres resteront attachés à la droite sur le plan de l'économie et des valeurs, rendant automatiquement les vélléités communistes illusoires et inapplicable et cela rappelle l'organisation soviétique, qui me semble contesté par le PG qui vante souvent la "Patrie Républicaine".

Si ces intentions et son argumentation se conçoivent, intellectuellement, je dois néanmoins reconnaître qu'il propose un retour aux fondamentaux du communisme et de ce fait dispose d'une cohérence à ceci près que le monde et donc les familles de pensée se doivent d'évoluer au risque d'être en décalage avec les volontés majoritaires.

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 07 oct. 2013, 22:38:47

Il y a une incohérence manifeste de programme en effet : autant demander les Etats Unis socialistes d'Europe, au moins c'est précis :!:

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Ramdams » 08 oct. 2013, 10:34:39

D'accord avec wesker. La majorité au Parlement européen est de droite libérale ? La belle affaire ! Elle peut être sociale-démocrate ou de gauche radicale que ça ne changerait rien. En revanche, si une majorité réellement eurosceptique arriverait au Parlement, cela les inquiéterait davantage.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59203
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nombrilist » 08 oct. 2013, 12:04:37

Oui, "gauche" et droite votent les textes ensemble au parlement européen. Même Mélenchon fait parfois n'importe quoi.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 08 oct. 2013, 12:58:20

Je partage l'avis de ramdams. Les places étant souvent bonnes et les lobbies trés puissants et ayant des représentants dans des lieux de pouvoir (chambre de commerce, d'industrie, médias, banques, grandes entreprises, conseils économique et social...) que quelle que soient les majorités au Parlement Européen les grandes orientations se poursuivent les partis de gauche ou de droite ne devant leurs élections et leurs mandats, donc leur financement que par l'activation de certains leviers et axes de communication n'osent jamais ou pas suffisamment faire prévaloir l'intérêt national des citoyens.

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 08 oct. 2013, 13:09:50

La torgnole de Brignoles François Delapierre, Secrétaire national du Parti de Gauche

Que faut-il de plus ? La déroute de Brignoles démontre en grandeur nature l’impasse de la stratégie du rassemblement sans contenu face au FN. Dans ce canton, le candidat PCF arborait aussi le poing et la rose. Il le faisait convaincu de la puissance bénéfique du talisman qui allait bientôt le frapper. On vit ainsi les militants communistes brignolais user leurs semelles à distribuer dans toutes les boîtes l’appel mortifère d’Harlem Désir à voter pour leur candidat. Quel contresens ! Dans toutes les dernières partielles, locales par nature, chemine une recherche qui est, elle, nationale. La colère, la déception, le désarroi qui n’ont cessé à juste titre de monter contre ce gouvernement cherchent leur chemin. A tâtons, comme ils le peuvent, là où surgit une ligne de force ou un interstice assez large pour être perçu et exploité. C’est l’explosion de l’abstention, que l’on aurait tort de prendre pour un silence politique car elle exprime pour une large part le rejet profond du système. C’est le vote pour l’extrême-droite. Comment serait-ce le vote pour le Front de Gauche si celui-ci oublie sa raison d’être ? S’il fait mine de croire au « rassemblement de la gauche » avec les représentants d’un pouvoir qui habille de ce nom la soumission au MEDEF et le mépris des attentes populaires ?

Cette conviction en la nécessité impérieuse d’une voix autonome face aux solfériniens est massivement partagée au sein du Front de Gauche. Si le PG la porte unanimement, elle est en réalité le cœur de nos textes communs. Et je ne changerais pas une ligne à la réaction de Marie-George Buffet au soir du désastre dimanche dernier. « Voilà aussi l’urgence d’une alternative claire à gauche. Face au danger, l’heure est moins à l’appel au front républicain sans contenu qu’à une mobilisation sans précédent sur les contenus d’une politique de gauche redonnant sens et efficacité à la politique dans la vie quotidienne de nos compatriotes. Voilà, pour moi, c’était cela la raison d’être du Front de gauche, qu’est-il devenu ? »

Un hasard cruel fit que les Brignolais votaient au moment où le conseil national du PCF discutait des municipales. Pierre Laurent y déclara que « le maître mot ce n’est pas autonomie, c’est rassemblement. » Mais quel rassemblement peut-on construire sans autonomie sinon la confusion destructrice de Brignoles ? Quel est le sens d’une union qui interdirait de proposer au peuple une alternative européenne, nationale et locale à l’austérité qui le frappe et que manient à tous ces niveaux les faces de pierre avec lesquelles il faudrait se rassembler ? C’est le mouvement qui permet le rassemblement. C’est la clarté qui produit la discussion. C’est l’intransigeance qui crée la confiance. Le Front de Gauche n’est pas une juxtaposition électorale. C’est une stratégie de politisation du peuple. Nous n’avons jamais placé nos espoirs dans une diplomatie interne à « la gauche », car nous avons rompu avec l’illusion que le PS pourrait évoluer favorablement par l’effet de nos arguments, aussi puissants soient-ils. Nous avons créé depuis le premier jour le Front de Gauche pour demander aux citoyens de trancher les immenses controverses qui nous opposent au PS. S’ils nous trouvent excessifs et sont prêts à accompagner la politique de Hollande, eh bien qu’ils votent pour ses représentants. Mais s’ils veulent une autre politique, une autre culture, une stratégie de résistance, le bulletin Front de Gauche se présente à eux rempli de confiance et éblouissant de clarté. Ce n’était pas le cas à Brignoles. Cela doit l’être aux municipales.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26108
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Le parti de gauche

Message non lu par El Fredo » 08 oct. 2013, 13:59:23

Nombrilist » 08 Oct 2013, 12:04 a écrit :Oui, "gauche" et droite votent les textes ensemble au parlement européen. Même Mélenchon fait parfois n'importe quoi.
Faut dire que l'immense majorité des textes sont des textes purement techniques sans portée politique. C'est d'ailleurs le drame du PE : un organe technique dépossédé de tout pouvoir politique.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59203
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nombrilist » 08 oct. 2013, 14:33:14

Je pensais par exemple à la réautorisation de l'emploi de farines animales dans l'élevage par exemple. Ce n'est pas technique, c'est très concret, et ils ont tous voté oui.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 08 oct. 2013, 20:54:37

Je pense que le PG voit, dans les résultats de cette élection une relative défaite de la stratégie que le PCF préconise, au sein du front de gauche. Le rassemblement de la gauche n'ayant permis la qualification de leur candidat et une élection qui verra donc le candidat du système, de droite, soutenu par les alliés du Front de gauche face au candidat de l'opposition, le candidat du FN soutenu par la seule qualité et la véritable sincérité de sa démarche qui risque de réussir, vu la lucidité, la prise de conscience croissante d'une partie, chaque jour plus importante de la population sur les ententes entre la droite et la gauche !

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 09 oct. 2013, 11:11:04

Le maire de Limeil-Brévannes quitte le Parti de gauche Agnès Vives 07/10

En complet désaccord avec les positions de Jean-Luc Mélenchon, le maire de Limeil-Brévannes Joseph Rossignol quitte le Parti de gauche. Ce sont les dernières déclarations du cofondateur du PG concernant la cantonale partielle à Brignoles (Var) qui ont précipité cette décision. « Jean-Luc Mélenchon n’appelle pas à un front républicain contre l’extrême-droite cautionnant ainsi l’idée qu’il puisse y avoir une politique menée par la France en dehors des trois valeurs fondamentales de notre république », estime Joseph Rossignol.
L’ancien socialiste rappelle : « En 2002, je n’ai pas attendu les consignes de mon parti dès le 1 e tour des présidentielles pour appeler à voter Jacques Chirac au second tour pour faire barrage à l’extrême droite ». Il y a quelques mois Joseph Rossignol a annoncé ne pas se représenter à la mairie de Limeil-Brévannes.

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Ramdams » 09 oct. 2013, 11:18:50

Lamentable. On voit bien que les élus du Parti de gauche n'ont pas de réelle conviction puisqu'il leur suffit d'un silence sur une pauvre petite élection cantonale. Ce n'est pas comme si le second tour opposait un candidat PS à un candidat FN, et que Mélenchon n'avait pas voulu appeler à voter pour le PS. Appeler à voter pour un candidat UMP pour une élection à l'enjeu tellement minime, je comprends que ce soit difficile.

Au moins, ce parti sera débarrassé d'un tiède.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 09 oct. 2013, 21:25:50

Encore une fois, je suis d'accord avec Ramdams.

Alors qu'il faudrait unir le peuple de France pour oser s'affranchir des appareils et promouvoir des contenus novateurs, les individus se focalisent sur des sujets politiciens. On s'en sortira pas, les mondialistes, eux, sont organisés, structurés, ils avancent, défendent leurs revendications, exercent leur influence dans tout les lieux de pouvoir.

Mélenchon ne participe pas à un front républicain qui, peut être ne se justifie que dans les esprits de ceux qui refusent de voir les évolutions des familles de pensée, cela ne justifie pas une démission, mais bon la solidité des convictions de chacun reste fluctuante, c'est humain.

fab380
Messages : 128
Enregistré le : 02 oct. 2013, 14:26:29

Re: Le parti de gauche

Message non lu par fab380 » 09 oct. 2013, 21:44:44

Ramdams » 09 Oct 2013, 11:18:50 a écrit :Lamentable. On voit bien que les élus du Parti de gauche n'ont pas de réelle conviction puisqu'il leur suffit d'un silence sur une pauvre petite élection cantonale. Ce n'est pas comme si le second tour opposait un candidat PS à un candidat FN, et que Mélenchon n'avait pas voulu appeler à voter pour le PS. Appeler à voter pour un candidat UMP pour une élection à l'enjeu tellement minime, je comprends que ce soit difficile.

Au moins, ce parti sera débarrassé d'un tiède.
Il y a eu beaucoup de départs du PG parmi les membres fondateurs, et beaucoup d'exclusions de militants qui se sont élevés contre les magouilles internes. Le PG n'est pas un parti démocratique, seule la volonté de Mélenchon compte, même lorsqu'elle est minoritaire, les troupes doivent suivre ou dégager. Et les décisions politiques prises par Mélenchon au nom du PG vont toujours dans le sens des intérêts personnels de Mélenchon. Tout ça est très ambigu. Il y a les discours d'un côté, et il y a les pratiques de l'autre.
Les fascistes de demain se feront appeler "anti-fascistes" (Winston Churchill)

Avatar du membre
Narbonne
Messages : 15052
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Narbonne » 09 oct. 2013, 21:46:37

La caractéristique des partis est "faites ce que dis, pas ce que je fais"
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

fab380
Messages : 128
Enregistré le : 02 oct. 2013, 14:26:29

Re: Le parti de gauche

Message non lu par fab380 » 09 oct. 2013, 21:53:42

Narbonne » 09 Oct 2013, 21:46:37 a écrit :La caractéristique des partis est "faites ce que dis, pas ce que je fais"
Oui, malheureusement. Il faudrait que les citoyens aient la possibilité d'agir politiquement sans passer par un parti, mais c'est aujourd'hui à peu près impossible. Pour cette raison la vie politique est complètement sclérosée et quelques catégories sociales ont le quasi monopole sur cette vie politique et les postes de responsabilité. C'est dommage, il y a plus de bonne volonté, de compétences et d'énergies en dehors des partis que parmi les politiciens ou apprentis politiciens professionnels.
Les fascistes de demain se feront appeler "anti-fascistes" (Winston Churchill)

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré