Le parti de gauche

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 09 févr. 2014, 10:16:00

Oui comme le fil FN le démontre...

[BBvideo 600,350]http://www.youtube.com/watch?v=d0ptLIYr8xA[/BBvideo]

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 09 févr. 2014, 11:25:17

Sur cette question de cohérence Dray, un social démocrate assumé rappelle à Mélenchon sa responsabilité et son appartenance à cette majorité. En revanche, là où Dray fait l'impasse est sur le contenu de la politique appartenir, comme l'est le PG, à une majorité a t-il signification au silence et à l'alignement derrière une politique qui est, clairement éloignée des attentes que peuvent exprimer, çà et là les électeurs de Hollande. Et, au contraire, au lieu de renforcer les sociaux démocrates, la majorité ne peut que s'élargir si une autre politique de gauche lui est proposée, et je pense que c'est le véritable objectif du PG et de Mélenchon qui ne souhaite ps voir les sociaux démocrates mener des politiques similaires aux propositions de la droite libérale que Sarkozy promettait.

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 09 févr. 2014, 11:32:09

Surtout que le PG ne participe pas au gouvernement ni aux majorités des Conseils Généraux et Régionaux, pour autant la place de Mélenchon est bancale...

freeze
Messages : 8547
Enregistré le : 19 juin 2013, 16:29:06

Re: Le parti de gauche

Message non lu par freeze » 09 févr. 2014, 11:37:39

le ps s'amuse a insulter mélenchon (cf harlem désir)
et voudrait que l'on(nous les fdg)vote pour ces idiots ?
un peu de sérieux ^^
mélenchon a appelé a voté contre sarkozy pas pour hollande
on n'est pas eelv .........................

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 11 févr. 2014, 01:27:21

Madame, Monsieur,

Les 23 et 30 mars prochain, vous aurez à élire une nouvelle majorité pour la gestion de la ville. Particularité nouvelle, vous y désignerez aussi les représentants à l’agglomération. Vous avez donc un choix important à exprimer car le ciel de notre ville n’est pas aussi bleu que l’on veut bien le dire à longueur de discours et de publications locales.

À Evry, les élections municipales des 23 et 30 mars 2014 auront plus que jamais une double signification :
- combattre les politiques d’austérité du gouvernement et leurs déclinaisons locales.
- proposer à tous les habitants de la ville, jeunes et moins jeunes, actifs et non actifs, une alternative avec une gauche des solidarités, une gauche démocratique en défense des revendications et droits de tous les Evryens. Une gauche attachée au refus du libéralisme mondialisé et de son corollaire, le capitalisme débridé, l’insécurité sociale et la misère généralisée pour le plus grand nombre.

Pour le NPA et des militants du PG d’Evry, il est nécessaire de résister partout et à chaque occasion aux politiques économiques et sociales d’appauvrissement de la population, au seul profit des riches détenteurs de capitaux. Cette politique fut menée par Nicolas Sarkozy, elle est dorénavant poursuivie par François Hollande, son gouvernement, sa majorité. Y résister est plus que jamais nécessaire.

Pour le NPA et des militants du PG d’Evry, il est nécessaire de refuser la résignation, le repli sur soi dans l’abstention. C’est aussi l’occasion de combattre les idées nauséabondes de haine et de racisme du FN.

Pour le NPA et des militants du PG d’Evry, la ville gérée depuis plus de 30 ans par la Gauche plurielle, principalement le Parti socialiste, est devenue une terre d’expérimentation à des fins d’ambition politique personnelle. Le ministre de l’intérieur, Manuel Valls, et son successeur Francis Chouat, aux commandes de la ville et de l’agglomération depuis 2001, y expérimentent des politiques locales qui se veulent être des références à un projet de conduite de la France de 2017 et 2022. Ils prétendent avoir une ambition pour notre territoire alors que le bilan de leur gestion est pour le moins contrasté et n’a aucunement soulagé nos habitants du chômage, particulièrement les jeunes, de la précarité, de la cherté des loyers, de l’absence des services publics dans nos quartiers, d’un pouvoir d’achat en constante dégradation …

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 11 févr. 2014, 11:23:10

Jean-Luc Mélenchon à la conquête de la défense 05/02

Jean-Luc Mélenchon veut mettre les questions de défense sur le devant de la scène. Ce sujet, qu'il relie intimement à l'exercice du pouvoir, lui tient particulièrement à cœur. D'autant plus que la grogne monte dans les rangs des armées françaises. Reste à lutter contre les idées reçues des militants du Parti de gauche, plus naturellement tournés vers un antimilitarisme des plus classiques.

« J'appelle de toutes mes forces les questions de défense à entrer dans nos débats », déclarait avec fougue Jean-Luc Mélenchon samedi 1er février. « Dans la campagne présidentielle, le sujet a été peu abordé. Le peu qui en a été dit était pitoyable. Notre intérêt est de faire revenir la défense dans le débat public ! »

(...)

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 15 févr. 2014, 01:01:51

Pendant la crise, les atteintes à l’environnement continuent Martine Billard, co-pésidente du Parti de Gauche

Le report à une date inconnue de la future loi sur la transition énergétique devant le parlement est l’exemple même du manque de volonté politique de ce gouvernement. L’urgence climatique se fait pourtant sentir chaque jour un peu plus. Les épisodes extrêmes de tempêtes que nous connaissons cet hiver ont des conséquences matérielles immédiates : inondations à répétitions sur la côte atlantique et à l’intérieur des terres le long des cours d’eaux en Bretagne, Pays de Loire et Var ; recul des côtes jusqu’à 10 mètres en certains points du littoral aquitain… La prochaine Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 21) se tiendra à Paris fin 2015 avec pour objectif de maintenir le réchauffement en dessous de 2°C par rapport aux températures du début du XXe siècle. Or la planète est plutôt actuellement sur une trajectoire de 3,6 degrés, voire plus. Les 13 premières années du 21ème siècle figurent parmi les plus chaudes jamais observées. Il y a donc urgence.

La Commission Européenne a proposé fin janvier de réduire de 40 % les émissions de CO2 en 2030. Or, le paquet énergie climat européen ne prévoit pas plus de 27 % d’énergie renouvelable (ENR). C’est largement insuffisant car il permet à chaque pays de poursuivre avec un haut niveau d’énergie carbonée et/ou nucléaire. Le gouvernement français n’a absolument pas été à la pointe des négociations pour imposer une augmentation de la part des ENR. Ce n’est guère surprenant lorsqu’on voit le recul, un de plus, sur les engagements pris quant à la réduction à 50 % en 2025 de la part du nucléaire dans l’énergie. En fait l’Élisée envisagerait de fermer les plus vieilles centrales nucléaires, qui sinon auraient besoin de travaux très coûteux pour prolonger leur durée de vie, en les remplaçant sur les mêmes sites par des EPR du type de celui en construction à Flamanville. La production d’énergie nucléaire ne baissera donc pas. C’est la hausse de la consommation globale d’énergie qui provoquera mécaniquement une baisse de la part du nucléaire. A. Montebourg de son côté continue sa croisade pro gaz de schiste. L’hécatombe des abeilles se poursuit pour cause d’utilisation intensive de pesticides (fipronil, gaucho, cruizer, poncho) dont la nocivité sur la santé humaine est de plus en plus soulignée alors que l’autorisation d’épandage par voie aérienne a été réaffirmée. Au moment où les agriculteurs américains doivent faire face à une prolifération de mauvaises herbes rendues résistantes aux herbicides contenus dans les OGM, la commission européenne vient de passer en force pour autoriser un nouveau maïs OGM, simple aperçu de ce qui nous attend si le projet de GMT entre l’Europe et les USA venait à s’imposer.

Enfin, concernant Notre Dame des Landes, la cour d’appel de Nantes, vient de rejeter le recours contre les expulsions. Les opposants se pourvoient donc devant le Conseil d’Etat. Les travaux ne commenceront pas ! Nous ne les laisserons pas faire ! Manifestons massivement à Nantes le 22 février ! La délégation du Parti de Gauche sera emmenée par ses 2 coprésidents Jean-Luc Mélenchon et Martine Billard.

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 16 févr. 2014, 18:10:55

Retour forcé à la crise du logo JL Mélenchon 14/02

Le matin de mon retour de Bergerac, il y avait une grande agitation sur les listes de discussion du parti. L’affiche officielle d’Anne Hidalgo à Paris venait de sortir, ornée du logo Front de gauche. Elle est vécue dans nos rangs comme une gifle très dure. Après quinze jours d’attente, nous avions eu la publication d’un texte cauteleux, en pur charabia, dont on nous a d’abord annoncé que son application rendrait tout plus clair. Ensuite, lundi, Marie Pierre Vieu prenait des engagements fermes au nom de la direction communiste, devant les responsables communistes parisiens, devant Eric Coquerel, secrétaire national de notre parti, et Martine Billard, notre co-présidente. Le logo ne serait pas mis sur les documents officiels de la campagne socialiste. C’est-à-dire aucune affiche officielle, profession de foi, bulletin de vote. Une confirmation écrite était annoncée pour le lendemain. Cette disposition ne serait pas étendue à toutes les villes, mais elle le serait cependant là où les communistes font liste commune avec des ministres du gouvernement. Certes, c’était là une réponse à minima, mais elle permettait de tourner la page. En fait la réponse écrite et « claire » de la direction communiste est bien venue le mercredi. Elle a été publiée sur les murs de Paris : sous le visage de la candidate du PS, sur l’affiche officielle, on peut voir le logo du « Front de gauche ».

Retour à la case départ, mais cette fois ci avec une duperie organisée. A cette heure, j’avoue ma perplexité. « La crise est derrière nous », avait pourtant déclaré Pierre Laurent. Je ne m’attendais pas à ce retour volontaire dans la crise. Pourquoi ce revirement ? J’essaie de le comprendre.

Pitoyable direction du PCF de Paris qui n’ose plus s’afficher sous son seul nom, ni assumer ses choix politiques sous son propre drapeau…Nous affrontons toutes les difficultés habituelles plus une armée de tireurs dans le dos. Et la tenaille est de retour.
Mon principe est le suivant : les dirigeants communistes parisiens font bien ce qu’ils veulent, c’est leur droit le plus strict. Mais ils n’ont pas le droit de nous impliquer dans des combinaisons avec les socialistes dont nous ne voulons pas. La conclusion qui s’impose c’est qu’il ne sert à rien de continuer à travailler comme nous le faisons, car nous sommes les dupes de ce système.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nombrilist » 16 févr. 2014, 18:31:02

C'est la fin du FG. Les communistes sont des sous-merdes.

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 16 févr. 2014, 18:55:43

Nombrilist » Dim 16 Fév 2014 - 19:31 a écrit :C'est la fin du FG. Les communistes sont des sous-merdes.
Des sociaux-traitres... Le stalinisme est passé du capitalisme d'Etat à meilleur allié du capitalisme néolibéral...

[BBvideo 600,350]http://www.dailymotion.com/video/x1cbzf ... nchon_news[/BBvideo]

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 19 févr. 2014, 04:27:23

Prades : la gauche désunie face à Castex Jean-Luc BOBIN 28/01

Quels projets pour l'avenir du centre-ville de Prades ? Le dossier va être au cœur du débat tout au long de la campagne pour les prochaines élections municipales.
C'est en ordre de bataille dispersé que les opposants au maire se lancent dans la campagne. PS, PC, Parti de gauche et NPA n'ont pas su faire taire leurs dissensions pour ces municipales.

Un boulevard. Voilà en substance à quoi pourrait ressembler la voie qui s'ouvre devant le maire de Prades à quelques semaines des municipales. Tout le monde s'accorde à l'admettre. Même en "off", chez ses plus farouches adversaires. Les jeux seraient-ils d'ores et déjà faits ? Bien avant le premier tour du scrutin ?

"Une élection n'est jamais gagnée d'avance", martèlent néanmoins et histoire de faire bonne figure, les opposants de Jean Castex. Certes. Sans doute. Mais les faits sont là. Tangibles. Têtus. Question, donc. Qui serait aujourd'hui en situation de pouvoir faire vaciller le maire UMP sortant de son piédestal ? Petit tour d'horizon.

(...)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nombrilist » 19 févr. 2014, 23:24:12

Cet Assouline, c'est une ... (mettez-y ce que vous voudrez).

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 20 févr. 2014, 02:22:46

Les dissidents socialistes rejoignent la liste du PG Jérôme Lemonnier 18/02

Après avoir annoncé la formation d’une liste dissidente fin 2013, les ex-socialistes étampois vont finalement rejoindre le mouvement de Mathieu Hillaire, Etampes Solidaire.
Fin novembre dernier, quatre membres du PS étampois annonçaient leur départ du parti au poing et à la rose pour monter leur propre liste en vue des municipales de mars prochain. Ils souhaitaient ainsi mettre en lumière « les agissements de la municipalité actuelle que le PS refuse de dénoncer » dans le but de faire de « la politique plus transparente ». Toutefois, à cinq semaines du premier scrutin, Elias Ababou, Pierre-Jean L’Horset, Hugo Rocard et Tristan Saramon ont choisi de rejoindre la liste Etampes Solidaire, conduite par Mathieu Hillaire.
Membre du Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon, Mathieu Hillaire est à la tête d’un « rassemblement de la gauche, d’écologistes et de républicains ». Il soutiendra « un programme de lutte contre la politique d’austérité locale et nationale, sans compromission avec la dérive droitière et anti sociale du Parti Socialiste ».
Les quatre ex-socialistes ont ainsi expliqué leur choix en indiquant que cette liste était le seul mouvement « à regrouper des hommes et des femmes de différentes sensibilités de gauche en opposition concrète à la politique de Franck Marlin ». Ils participeront à la formation d’une liste « républicaine, antiaustéritaire, et anticorruption » aux prochaines élections municipales 2014 à Etampes.

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Ramdams » 20 févr. 2014, 10:33:26

Mélenchon s'engage dans une guerre des chiffres contre le FN. "Nous, on a plus de listes au Parti de gauche, nananère !". On verra seulement combien ils auront, avec leurs listes autonomes (c'est-à-dire sans le PCF et sans rallier les socialos au second tour), d'élus. Ça risque d'être la soupe à la grimace les 23 et 30 mars.

freeze
Messages : 8547
Enregistré le : 19 juin 2013, 16:29:06

Re: Le parti de gauche

Message non lu par freeze » 20 févr. 2014, 12:58:50

Nombrilist » 16 Fév 2014, 19:31:02 a écrit :C'est la fin du FG. Les communistes sont des sous-merdes.
:mrgreen:

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré