Le parti de gauche

Avatar du membre
albert
Messages : 9997
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Le parti de gauche

Message non lu par albert » 07 avr. 2014, 11:31:24

Le risque pour EELV, c’est de n’avoir pas une ligne lisible. Difficile d’expliquer aux électeurs qu’ils sont dans la majorité sans être dans le gouvernement. S’ils font cela en vue des élections européennes, c’est un mauvais calcul.

Le PG quant à lui est dans sa logique de rassemblement qui est sa stratégie depuis toujours. Ceux qui refusent ce rassemblement prennent la responsabilité de l’échec d’une alternative à la politique libérale du PS, et sont mal placés ensuite pour critiquer cette politique. Cette attitude n’a pas réussi au NPA et ne réussira pas davantage aux écolos.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 07 avr. 2014, 12:49:39

La stratégie du PG, assumée d'ailleurs par son leader Mélenchon est de parvenir à construire une autre gauche, dans laquelle les écologistes auraient eu leur place.

EELV devra se déterminer car pour être un parti de Gouvernement ils acceptent des concessions, des compromis qui les discrédite, au vu des valeurs qu'ils défendent, devant leurs électeurs.

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 07 avr. 2014, 16:12:02

La lettre de Danielle Simonnet au Président du groupe Communiste au Conseil de Paris Danielle Simonnet, Conseillère de Paris - élue du 20e, Secrétaire Nationale du Parti de Gauche

Réponse de Danielle Simonnet au nouveau Président du groupe communiste au Conseil de Paris, Nicolas Bonnet, suite à sa proposition de rejoindre le groupe des élus communistes.

Cher Nicolas,

Je te remercie pour tes félicitations pour mon élection ainsi que celle de mes colistiers dans le 20e. J’ai bien pris connaissance de ta proposition de rejoindre le groupe des élus communistes au Conseil de Paris. Mais je ne peux en cohérence que la décliner.
Votre groupe a fait le choix de participer à la majorité municipale et de s’engager à approuver les budgets des six prochaines années.

Vous avez pesé entre les deux tours pour empêcher la fusion de nos listes, qui aurait permis que nos électeurs soient représentés. Tout cela représente un sérieux désaccord entre nous, et, selon nous, un sérieux accroc à l’orientation générale du Front de Gauche.
J’assumerai pour ma part d’être une élue non inscrite. Je ferai en sorte d’incarner une opposition de gauche et défendrai les propositions écosocialistes que nous avons portées pendant la campagne. Je resterai fidèle aux orientations approuvées par les 33 600 électrices et électeurs parisiens qui ont voté pour les listes « Front de Gauche – A Paris, place au peuple ! » soutenues par le Parti de Gauche, Ensemble, le PCOF, des militants communistes et écologistes et de nombreux syndicalistes, associatifs et citoyens.
Avec l’aggravation des politiques d’austérité du gouvernement Hollande-Valls, les réductions des dotations de l’Etat s’élèveront à un milliard en moins l’an prochain pour Paris, sans compter les coupes à venir sur les budgets et périmètres de la politique de la ville, les services publics tels que l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. Face à ce gouvernement dit de combat, j’estime que mon rôle est d’assumer de relayer et de porter le combat au sein du Conseil de Paris comme dans l’ensemble des luttes sociales, écologiques et citoyennes parisiennes.

Je continuerai à refuser les budgets d’austérité et poursuivrai mon soutien aux mobilisations pour exiger l’augmentation des effectifs et la déprécarisation des agents de la ville pour améliorer la qualité des services publics rendus aux parisiens. Je défendrai le recours à un emprunt conséquent pour engager la rénovation thermique des logements et des bâtiments, pour atteindre les 30% de logements sociaux non pas dans 17 ans mais d’ici la fin de la mandature, pour exiger un réaménagement du territoire au service de la réduction des distances domicile travail, pour réduire l’invasion publicitaire, pour soutenir une planification écologique de l’ensemble de nos politiques.

Je reste convaincue qu’il n’y a aucune fatalité à ce que Paris devienne une ville réservée aux riches. Aucune fatalité à la pollution atmosphérique. Aucune fatalité à la main-mise des intérêts privés. Je reste convaincue qu’une orientation alternative est possible.
Vous faites le choix d’intituler votre groupe “Groupe Communiste – Front de Gauche”. Au vu des choix que vous avez faits durant la compagne des municipales, cela me semble très contestable : vous avez été élu-e-s sur les mêmes listes que le PS dès le premier tour, en défendant de fait dans la campagne le programme municipal socialiste et en y assumant même un porte-parolat.
Lors de la précédente mandature, avec Alexis Corbière, nous n’avons pas « rejoint » le groupe communiste, mais refondé un groupe commun, intitulé à l’époque « Groupe communiste et élu-e-s du Parti de Gauche ». Pour mémoire, certains adjoints attachés déjà à l’époque à une stratégie électorale liée au PS avaient refusé que le groupe se nomme Front de Gauche. Votre choix aujourd’hui semble bien paradoxal (ou cynique !).

Le problème est général : le gouvernement fait le choix d’une accélération de la politique qui l’a mené à l’échec dans les urnes. La responsabilité du Front de Gauche est de construire une alternative politique à gauche, indépendante du PS, en tendant la main à toutes celles et ceux qui veulent y contribuer. A Paris, c’est dans les batailles communes que nous mènerons que nous tenterons de vous en convaincre.
Qu’il s’agisse de votre groupe, comme du groupe EELV, durant les 6 prochaines années de la mandature qui s’ouvre, la démonstration qu’une majorité alternative peut se construire à l’instar de l’expérience grenobloise est possible. Elle est plus que jamais souhaitable, dans l’intérêt même des parisiennes et des parisiens.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 07 avr. 2014, 18:59:03

Je crois que cette position est cohérente. Par son ralliement, le PCF a pris la responsabilité de discréditer et de rendre la ligne, le positionnement du front de gauche illisible et incompréhensible pour un certain nombre de citoyens qui, à juste raison s'interrogent.

Certes, la politique gouvernementale peut et doit être différente d'un projet local, cela étant, permettre aux sociaux démocrates de mettre en pratique une politique d'austérité, localement, alors qu'on affirme ensuite construire une autre gauche présente, pour le citoyen une incompréhension; Le PG a assumé ses responsabilité en poursuivant sa volonté de construire le front de gauche et de l'ériger en alternative à une gauche sociale démocrate qui, clairement s'éloigne chaque jour davantage de ses électeurs. Les communistes devront se déterminer entre construire une alternative et y prendre une place considérable au vu de leurs structures, de leurs moyens ou rester fidèles à de vieilles alliances ou amitiés, et auquel cas se satisfaire du rôle de supplétif qui finira de les rendre inaudible.

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 12 avr. 2014, 16:44:46


Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 13 avr. 2014, 09:17:15

Image

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 13 avr. 2014, 14:28:36

Je crois que le PG et le NPA ont vocation à se mettre d'accord et à poursuivre leurs discussions, au delà des européennes en vue de la préparation des cantonales, des régionales étant entendu que le PG ambitionnera, une fois encore de proposer aux citoyens une alternative, une autre gauche quand les communistes risquent, une fois encore, de s'interroger sur leur participation, ou non aux listes sociales démocrates au prétexte que l'austérité locale se conçoit tant qu'elle offre des positions éligibles !

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 15 avr. 2014, 01:07:16

Rompre avec l’euro fort Gabriel Amard, Candidat aux élections européennes pour la région Est

Samedi, le président de la Banque Centrale Européenne a laissé entendre que la BCE pourrait agir, dans les prochaines mois, si l’euro continuait de s’envoler face au dollar ou si la déflation se confirmait.

Pourtant l’activité est déprimée et l’euro est déjà trop fort. Il y a urgence à agir si l’on veut enrayer le chômage !

Super Mario est devenu « super pipo ». Il parle mais personne ne fait rien ! La BCE n’agit pas, ou seulement pour gaver les banques privées d’argent frais sans contrepartie. L’euro reste l’otage d’Angela Merkel et d’une BCE indépendante de la volonté des peuples.

Ca suffit ! Il faut rompre radicalement avec cette situation. La BCE doit prêter directement aux Etats pour les libérer des marchés financiers. L’euro doit être soumis au contrôle démocratique des peuples et des gouvernements nationaux pour relancer l’activité et l’emploi. C’est ce que nous dirons le 25 mai dans les urnes.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 15 avr. 2014, 12:56:20

Je me réjouis que désormais le débat sur le niveau de la monnaie unique apparaît. Durant des mois et des mois, l'évocation de cette thèmatique était caricaturé, c'était un sacrilège d'oser remettre en question les dogmes qui animent les biens pensants.

Aujourd'hui, au vu des besoins de rétablissement de la compétitivité de notre économie, des conséquences sur l'emploi et les investissements d'une monnaie qui n'est plus au service de l'économie mais qui est devenue une fin en soi, ces questions, débats apparaissent et j'espère, qu'avec le Grand Marché Transatlantique, ces débats pourront se dérouler au cours de la campagne des européennes.

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 16 avr. 2014, 00:29:53

Union Européenne : le corps des femmes n’est pas une marchandise ! Gabriel Amard, Tete de liste FDG aux Européennes dans le grand Est, Delphine Beauvois, secrétaire nationale à l'Egalité

Dans une interview au quotidien les Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA), le président du Parti populaire européen (PPE) Joseph Daul raconte ses souvenirs de jeunesse et semble convaincu que son argument fait mouche auprès des jeunes. Pour lui, l’Europe est une bonne chose : la preuve, cela a facilité l’accès au porno !

Faut-il lui rappeler que la pornographie participe de l’oppression des femmes ? Tout comme la prostitution, qui n’est pas un métier comme un autre mais une violence – le parlement Européen dont il est membre a d’ailleurs voté un rapport recommandant la pénalisation du client ! - la pornographie est une industrie qui exploite les femmes.

Le ton badin qu’il emploie pour parler d’un système qui place les femmes au rang de marchandises ne peut pas être toléré.
Le retour des réactionnaires et des conservateurs au Parlement Européen est alarmant, ils s’attaquent frontalement aux droits et libertés des femmes : remise en cause du droit à l’avortement, politique austéritaire…

Cette déclaration témoigne une fois de plus de la misogynie de ces néocons.Le 25 mai en votant Front de Gauche, réglons nos comptes avec les réactionnaires et imposons l’égalité femmes-hommes !

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Le parti de gauche

Message non lu par El Fredo » 16 avr. 2014, 09:35:32

Assimiler pornographie et prostitution c'est très moralisateur tout ça.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

freeze
Messages : 8547
Enregistré le : 19 juin 2013, 16:29:06

Re: Le parti de gauche

Message non lu par freeze » 16 avr. 2014, 11:55:51

ben, suffit de mater des pornos pour voir que la femme y est rarement a son avantage
idem pour la prostitution

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Ramdams » 16 avr. 2014, 12:12:53

Pour un parti aussi anticlérical que celui-ci, ils sont au moins d'accord avec l'Eglise sur les sujets de la pornographie et de la prostitution...

freeze
Messages : 8547
Enregistré le : 19 juin 2013, 16:29:06

Re: Le parti de gauche

Message non lu par freeze » 16 avr. 2014, 12:31:07

les religions n'ont pas le monopole de ces sujets si ?
le fn est pour lui ?

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Ramdams » 16 avr. 2014, 12:41:39

Assimiler la pornographie au viol, il n'y a plus qu'un pas. Le Parti de gauche est en train de devenir un NPA bis, islamo-féministe. D'ailleurs, ses scores vont dans ce sens.

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré