Le parti de gauche

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 30 juin 2014, 01:59:22

C'est ND qui est social démocrate, le PS est social libéral :!:
Le budget d’austérité fait ses preuves : 25 000 chômeurs de plus en mai Guillaume Etievant, Secrétaire National à l’économie et au travail

Les prévisions de Bercy dévoilées par la rapporteuse du budget Valérie Rabauld se révèlent pour le moment juste : la politique d’austérité du gouvernement fait augmenter le chômage. Les derniers chiffres qui viennent d’être dévoilés le prouvent. On dénombre 25 000 chômeurs de plus en catégorie A en un mois. Face à ce désastre, le ministre du travail François Rebsamen ne cache pas son absence d’ambition. Il a déclaré qu’il espérait stabiliser le taux de chômage juste sous les 10% cette année avant de tabler sur une éventuelle diminution.

Avec son plan de route, il est évident que le chômage va continuer à augmenter : il vient de répéter sa volonté de supprimer les seuils sociaux et les obligations légales qu’ils imposent aux employeurs. Les actionnaires pourront donc licencier beaucoup plus facilement les salariés et n’auront plus aucun contre-pouvoir pour limiter leur toute puissance dans les entreprises.

En poursuivant le rêve patronal d’une libéralisation totale du marché du travail et d’un coût du capital de plus en plus exorbitant, la politique du gouvernement conduit au désastre social. Il est urgent de fédérer le peuple, pour qu’il se débarrasse de cette politique mortifère.

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 30 juin 2014, 16:03:45

OGM : La mutagenèse en procès politique à Orléans Corinne Morel Darleux, Hervé Eon, Mathieu Agostini

Le 9 avril dernier, 3 faucheurs volontaires comparaissaient en appel suite au fauchage en 2010 de tournesols mutés en Touraine. Ce 24 juin, la cour d’appel d’Orléans a confirmé la peine de 3 mois de prison avec sursis pour les deux faucheurs et a suivi les réquisitions du parquet en condamnant le troisième, relaxé en première instance, à trois mois avec sursis. Les juges ont assorti la condamnation de 6 500 € de dommages et intérêts pour les deux agriculteurs.

Les tournesols expérimentaux cultivés dans ce champ ont été obtenus par mutagénèse (transformation des gènes en laboratoire avant d’être plantés). Cette technique est reconnue comme Organisme Génétiquement Modifié dans les classements européens mais a été sortie, sous la pression des lobbies, du champ de la directive européenne 2001.18 réglementant les OGM en Europe.

Ce procès a donc une forte portée politique. C’est d’abord la protection des lanceurs d’alerte qui est en question. La Cour d’Appel avait d’ailleurs refusé les 55 comparants volontaires, niant ainsi la réalité politique et solidaire de cette action collective.

Il s’agit ensuite de savoir si oui ou non, ces plantes sont considérées comme OGM ! La défense a demandé la requalification des poursuites en délit de fauchage (loi de 2008) au lieu de destruction du bien d’autrui commis en réunion. Cela va dans le sens de la reconnaissance que nous sommes bien face à un tournesol génétiquement modifié.

En désobéissant, les prévenus nous donnent l’exemple. Rappelons que ce sont ce type de lanceurs d’alerte qui depuis 10 ans se battent contre le MON810, combat dont les faits leur ont donné raison après 10 ans de procès et de condamnations.

L’importance de maintenir un rapport de force constant vis à vis de l’agrobusiness n’est plus à démontrer pour enrayer l’expansion des OGM en Europe et dans le monde. Continuons le combat pour l’agriculture paysanne et contre les OGM, et soyons prêts pour cela à désobéir si il le faut aux traités et directives illégitimes de l’Union européenne.

Hervé Eon, Faucheur volontaire
Corinne Morel Darleux, Conseillère régionale PG de Rhône Alpes
Mathieu Agostini, Responsable de la commission Ecologie du PG

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 30 juin 2014, 20:43:09

Ce qui est évident c'est qu'en poursuivant et en aggravant la politique conduite depuis des années, les résultats, pour les français, surtout, sont de plus en plus préoccupants.

Certes, la conjoncture et les incertitudes, sur l'avenir, sont nombreuses, ce qui peut freiner les entreprises et leurs investissements, mais l'acceptation de dumpings et de la sur évaluation monétaire, ainsi que l'incapacité à développer, pour les formations alternatives, un projet sérieux auquel les citoyens pourraient se raccrocher expliquent cette progression du chômage et ces déficits budgétaires qui, avouons le ne présagent rien de bons pour l'avenir des français.

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 02 juil. 2014, 00:42:21

Marche des fiertés LGBT 2014 : les reculs de Hollande nous mettent en danger Jean-Charles Lallemand

Samedi 28 juin, comme chaque année, le Parti de Gauche participera à la Marche des fiertés LGBT de Paris/Ile-de-France dans le cortège du Front de Gauche.

La loi « mariage pour tous » du 17 mai 2013 ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt. Sur tous les sujets : PMA, familles, genre, austérité, FN… les reculs de Hollande et du Gouvernement mettent en danger les personnes LGBT et la société française dans son ensemble. Dans le même temps, les forces réactionnaires et homophobes ont occupé le pavé et les actes homophobes ou transphobes signalés ont augmenté de 78% sur l’année écoulée.

Le Parti de Gauche sera représenté sur la Marche ce samedi, notamment par Danielle Simonnet (conseillère de Paris) ; Pascale Le Neouannic (présidente du Groupe Front de Gauche-Alternatifs au Conseil régional Ile-de-France) et Jean-Charles Lallemand (membre du Secrétariat national du PG).

Il invite ses militant-e-s et sympathisant-e-s à rejoindre le char du Front de Gauche à partir de 13h30 (emplacement de départ au niveau du 95 boulevard Saint-Michel)

Mettons fin aux reculs ! Samedi 28 juin : pour nos vies, nos corps et nos familles, exigeons tous les droits, pour tou-te-s !

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 03 juil. 2014, 13:44:41

Voir une formation qui se veut une alternative à gauche des sociaux démocrates se fourvoyer auprès de tels corporatismes a de quoi susciter nombre d'"interrogations. Ces valeurs et préoccupations sont elles compatibles et conformes aux attentes que peuvent avoir les électeurs du PG ?

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 03 juil. 2014, 13:48:54

Le meilleur moyen de mettre fin aux corporatismes c'est l'égalité des droits :!:
L’Europe à l’heure allemande Jean-Luc Mélenchon

Coup de force contre le résultat des élections européennes. Le social-libéral Martin Schulz vient d’être ré-élu président du Parlement Européen. En dépit du désaveu populaire les mêmes sont reconduits pour mener la même politique.
Cette élection résulte d’un accord passé entre la droite et les sociaux-démocrates en échange du soutien à la candidature de Juncker à la présidence de la Commission. C’est le symptôme de la co-gestion à l’oeuvre en Europe, à l’instar de l’Allemagne ou le SPD gouverne avec la CDU.

Malgré la candidature de Pablo Iglesias symbole de la résistance populaire et démocratique en Europe, la dictature de l’austérité va pouvoir continuer.

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Ramdams » 03 juil. 2014, 20:42:37

Tensions et démissions au sein du parti de Jean-Luc Mélenchon - Le Figaro

LE SCAN POLITIQUE - Plusieurs responsables du Parti de gauche ont fait le choix de quitter les instances nationales, protestant contre des «dérives» et qui nuisent au bon fonctionnement du parti. Pendant ce temps, Jean-Luc Mélenchon broie du noir.

Corinne Morel Darleux a pris une décision «douloureuse» pour elle mais «lucide et mûrement réfléchie» : quitter la direction nationale du Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon. Cette conseillère régionale Rhône-Alpes, jusqu'ici secrétaire nationale à l'écosocialisme au PG, explique dans un mail envoyé en interne le 25 juin que «trop de dérives sont apparues depuis un an dans notre fonctionnement collectif au sein du Bureau national et du Secrétariat national» et qu'elles «nuisent à notre efficacité, à la clarté de notre ligne et de notre stratégie». Cette associative, passée par le petit courant écologique Utopia du PS, avait rejoint Mélenchon au PG en 2008. Elle a contribué à verdir le drapeau rouge. Si cette militante engagée fait le choix de rester au sein du PG, elle souligne l'importance «d'engager une vaste réflexion» dans ce parti «sur ses structures militantes, ses formes d'intervention et ses outils d'élaboration programmatique, tout en se tenant loin des logiques d'appareil».

Les tensions au sein du PG sont apparues au grand jour lors du dernier conseil national de la mi-juin, marqué par les durs échecs aux municipales et aux européennes. Morel Darleux les analyse comme «un double désastre national» avec «la conversion désormais totale et affichée du PS au libéralisme et l'ancrage du Front national dans le paysage politique». «Force est de constater, reconnaît-elle, que le Front de Gauche et le PG n'ont pu ni s'y opposer ni en tirer parti.» (...)

Le 20 juin, une autre secrétaire nationale, Laurence Pache, a elle aussi fait part de sa démission des instances nationales du PG. Elle n'est «plus en accord avec ses méthodes de travail et de fonctionnement». Cette conseillère régionale du Limousin reste attachée à son parti mais ne se sent pas «plus en mesure de gérer» les «dysfonctionnements» du PG qui ont été révélés «au grand jour». D'autres membres du Bureau national ont publiquement dénoncé les «pratiques» à la direction d'un petit parti au fonctionnement extrêmement centralisé, déjà secoué par de nombreux départs ces dernières années. (...)

Confirmant un indiscret de L'Express, l'ex-député européen Philippe de Villiers raconte avoir eu un sombre échange avec Jean-Luc Mélenchon en mai au Parlement européen. «J'ai de l'estime pour lui, indique Villiers. Et nous étions d'accord pour dire qu'il n'y a plus aucune place pour les idées en politique aujourd'hui, seulement pour les postures marketing. Ce n'est plus qu'un milieu de pourriture…»
Mélenchon, le De Villiers de gauche ?

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Le parti de gauche

Message non lu par El Fredo » 03 juil. 2014, 22:32:06

Pourquoi De Villiers ?
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Ramdams » 03 juil. 2014, 22:44:40

De Villiers, c'était le faux type de l'UMP, plutôt de droite radicale, qui a connu un temps un certain succès avant de tomber dans l'oubli et la dépression.

Mélenchon, c'est le même profil : faux type du PS, de gauche radicale, qui a connu son heure de gloire et qui est aujourd'hui has been.

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 04 juil. 2014, 02:26:46

Mélenchon, gauche radicale :?: radis-cale : rose/rouge à l'extérieur, blanc à l'intérieur...
Pour l’égalité réelle en outre- mer ! Pour un système de santé égal et pour tous et toutes !Jennifer Léonie Bellay, commission outremer et Marie-Laure Darrigade, commission santé du PG

Loin des images paradisiaques que les publicitaires nous renvoient de l’outre-mer, la situation de pauvreté dans les départements et collectivités d’outre -mer est particulièrement aiguë, à tel point que les inégalités y atteignent des niveaux très élevés.

La cour des comptes à publié le 12 juin dernier un rapport accablant sur le système de santé de ces territoires. Ce rapport met en cause l’Etat: « Si les collectivités d’outre-mer ont un statut qui, aux termes de l’article 74 de la Constitution, doit tenir compte des intérêts propres de chacune d’elles au sein de la République ». « Quelles que puissent être les organisations politiques et administratives, il appartient en dernier ressort à l’État d’en être l’ultime garant et de veiller à ce que soit assurée l’égalité de chacun dans le domaine de la santé » or, ce n’est pas le cas.

Même si depuis 20 ans l’accès aux soins y a évolué, il demeure inégalitaire et ne répond pas aux urgences de la population. Le diabète, les maladies infectieuses comme la Chikunguya, la mortalité infantile y sont beaucoup plus fréquents que dans l’Hexagone. De plus les inégalités entre territoires sont importantes avec de graves dysfonctionnements et des structures inadaptées voir absentes: insuffisance de médecins de ville, de proximité, et de spécialistes. Les hôpitaux pallient aux urgences de la vie courante, des hôpitaux aux moyens très limités qui se retrouvent en situation critique comme celui de la Martinique.

Les habitant-es d’outre – mer sont donc les grands oubliés du système de santé français.

Ce rapport, de plus, met en évidence l’inadaptation du système de santé importé de la métropole. Les caractéristiques naturelles et institutionnelles engendrent des difficultés voire des discriminations dans l’accès aux soins. Cela affecte de façon différenciée les 2, 4 millions de Français ultramarins, selon leur situation sur les différents territoires et sur l’échelle socio- économique. Cela a conduit à un échec sanitaire. Pour rappel, Les plus pauvres des Drom sont très loin d’avoir les niveaux de vie des plus pauvres de métropole: En Martinique ou à La Réunion, un cinquième de la population dispose de revenus insuffisants pour vivre sans prestations, l’aide de la famille ou le travail non déclaré, alors que le coût de la vie est plus élevé qu’en métropole (+ 17 % en Martinique et + 12 % à La Réunion).

Pour le parti de Gauche, les habitant-es des outre mer ne sont pas des sous citoyen-nes. Il est urgent de proposer une offre de santé publique adaptée parce que c’est un droit commun et une préoccupation transversale de toutes les politiques publiques et sanitaires.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 05 juil. 2014, 08:12:00

Mélenchon a du talent, et ne manque pas de courage. Ayant pris ses distances avec un PS dont il avait annoncé la conversion à la social démocratie, il créa le PG afin de promouvoir une autre gauche. Cela avait sa légitimité, son sens et, une perspective relative. Mais ses alliances avec les communistes ainsi que des troubles sur la lisibilité politique et stratégique ont quelques peu discrédité cette formation et expliquent ses résultats électoraux un peu en deçà de leurs espérances. Ces espérances étaient fondées sur une déception assez marquée de la politique des sociaux démocrates. La droite n'ayant pas la possibilité, encore d'incarner l'alternative, je ne suis pas surpris de voir le FN s'ancrer dans le paysage, recueillant les suffrages de ceux qui adhèrent aux idées nationales, modernes et raisonnables que pourraient porter Marine Le Pen et ceux qui ne se reconnaissent pas dans l'offre politique actuelle.

Concernant une rencontre avec Philippe de Villiers, ce dernier, quoi qu'on puisse penser de ces idées, avait une certaine sincérité mais, son positionnement et ses idées n'ayant plus d'espace politique, au sein d'une droite, qui clairement compte en son sein une droite forte et une droite populaire qui reprend certaines thèses du parti qu'il préside, il n'est pas surprenant qu'il rencontre et échange, au sein du Parlement Européen avec ses collègues.

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 06 juil. 2014, 17:33:19

Au PG, c’est le temps des tempêtes Rodolphe Santerre 04/07

Le scrutin européen devait placer le Front de gauche devant la social-démocratie, avait prophétisé Jean-Luc Mélenchon, co-président du Parti de gauche. Les résultats passés, les crispations nées des municipales se détendent et les bouches s’ouvrent. Le parti de gauche est en crise.

C’est un Parti de gauche sérieusement ébranlé qui sort de la séquence électorale 2014. Le scrutin européen, érigé par le parti de Jean-Luc Mélenchon en « mère de toutes les batailles » lors de son congrès de Bordeaux, en mars 2013, a singulièrement bousculé les certitudes des militants. Le PG a encaissé les 6,61 % des listes Front de gauche. Du coup, les bouches, crispées par des municipales calamiteuses, s’ouvrent. Corinne Morel-Darleux, secrétaire nationale du PG en charge de l’écosocialisme, a fait connaître son départ des instances dirigeantes de son parti.

(...)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 06 juil. 2014, 19:06:15

J'espère que cette recomposition politique qui est nécessaire à la suite du quinquennat de Sarkozy, pour la droite et des orientations très sociale démocrate mis en oeuvre par les socialistes ouvrira de nouvelles perspectives.

Le PG s'est égaré sur le collectivisme, notamment au travers d'une alliance avec des communistes ayant imposé le programme en contrepartie des financements et du soutien structurel, il n'est que temps qu'il incarne une autre gauche, sociale, réalise, républicaine, sans s'égarer sur les voies d'un collectivisme d'une autre époque et entreprenne, avec d'autres un recentrage idéologique qui ne l'empêchera pas d'être critique et exigeant à l'encontre d'un PS qui, clairement a choisi la social démocratie apparemment réformatrice qui se contente de s'en prendre toujours aux mêmes, de recourir aux facilités fiscales sans réellement répondre aux défis de l'immense majorité des entreprises et aux besoins des salariés qui restent, à priori le coeur de cibles électoraux de cette gauche qui se voulait donneuse de leçons à l'égard de la droite libérale incarnée par Sarkozy !

Nico37
Messages : 18633
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 06 juil. 2014, 20:12:16

Le PS C'est le social libéralisme, c'est le PG qui est social démocrate...

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 06 juil. 2014, 20:36:31

Excuse moi, nico37

Quand je lis l'humain d'abord qui fut le programme commun des diverses composantes du front de gauche, dont le PG fut l'une des composantes majeure, je n'y vois qu'économie collectiviste et hostilité claire à l'égard de l'économie de marché, des entreprises et donc du libéralisme. Je ne sais pas quelles sont tes références, moi je regarde et analyse les programmes officiels en essayant de ne pas me laisser enfermer dans les idéologies.

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré