Le parti de gauche

Avatar du membre
Vincendix
Messages : 2491
Enregistré le : 01 oct. 2011, 16:50:32

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Vincendix » 04 nov. 2011, 15:27:18

Le candidat Mélenchon va effectivement grignoter la gauche du PS, rassembler la majorité de l’électorat communiste, et ensuite ? Le PG aura l’obligation, pour survivre politiquement, de s’allier en fin de compte au PS, de rentrer dans le rang. Et quel sera le poids de ses élus dans une majorité de gauche ? Quelques affaires récentes concernant l’alliance PS/PC dans ma région au niveau municipal montrent que ce n’est pas l’entente cordiale. Que la coalition soit dominée par l’un ou l’autre des deux partis, se multiplient les abstentions, voire des votes négatifs générant des séances houleuses et des suppressions de délégations.
Naturellement, le but du PG est de faire un score relativement bon à la présidentielle afin de négocier des circonscriptions avec le PS lors des législatives, mais je pense, dans le cas d’une victoire de Hollande, que les socialistes rêveraient de détenir la majorité absolue à l’Assemblée Nationale.
Comme un collier de joyaux rares dont le fil rompu laisse lentement tomber des gouttes de lumière, la vie égrène nos jours.Georges Clemenceau

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 04 nov. 2011, 16:35:57

Vincendix, tu mets l'accent sur l'importance de la négociation et l'influence réelle des partis politiques. Chacun aura compris que le ralliement n'est pas systèmatiquement source de progression des idées qui font voter ou adhérer les partisans de ces formations. Cela étant dit, la politique est l'art de savoir faire avancer les choses, du moins tant que l'on reste prisonnier du clivage entre une droite et une gauche qui se disent tout deux mondialistes. Et c'est là aussi que perde la crédibilité de nombreux responsables politiques à l'image de Montebourg qui s'est rallié personnellement à la candidature de Hollande sans préciser sur quelles bases programmatiques. Ce n'est pas, aujourd'hui, le cas de Mélenchon.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59200
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nombrilist » 04 nov. 2011, 18:50:35

Vu le sale qu'on joué les socialistes au PG, il n'y a plus grand chose à négocier.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par lancelot » 04 nov. 2011, 19:39:54

Vincendix a écrit :Naturellement, le but du PG est de faire un score relativement bon à la présidentielle afin de négocier des circonscriptions avec le PS lors des législatives, mais je pense, dans le cas d’une victoire de Hollande, que les socialistes rêveraient de détenir la majorité absolue à l’Assemblée Nationale.
Je suis pas sur que le PS rêve d'une majorité absolue. A vrai dire, je suis même persuadé que Hollande, futur président si la gauche passe sait et a envie de rassembler. Cela peut se faire facilement dans deux directions :
- FG
- EELV
cela devrait être suffisant pour l'emporter avec une bonne majorité à la chambre, grace au Fn, et je ne pense pas (sincèrement) que hollande ait d'autre but que de gouverner avec une majorité suffisante.

Le plébiscite, c'est pas son truc. Hollande n'est pas un sarko de gauche.

Avatar du membre
Vincendix
Messages : 2491
Enregistré le : 01 oct. 2011, 16:50:32

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Vincendix » 04 nov. 2011, 19:54:42

Hollande gouverner avec une majorité multiple?
Je crois qu'il n'a pas la carrure pour imposer sa politique et, s'il doit composer avec les verts et le PG ça promet bien des hésitations, bien des atermoiements. Il sera obligé de former un gouvernement hétérogène, quand on sait que de plus en plus les ministères doivent travailler en symbiose, j'imagine les accrochages, ils existent déjà avec une majorité relativement homogène.
Comme un collier de joyaux rares dont le fil rompu laisse lentement tomber des gouttes de lumière, la vie égrène nos jours.Georges Clemenceau

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par lancelot » 04 nov. 2011, 20:10:01

Tu dérives. c'est le premier ministre qui impose la politique, pas le président. Enfin, bon c'était vrai jusqu'a l'arrivée du mégalo - sarko.

Composer avec les verts et le PG se fera naturellement. Ceux ci ont besoin de sièges et ils n'en auront pas beaucoup si il n'y a pas d'accord.

La notion de carrure ... c'est un truc qui m'échappe. pour moi c'est un truc de droite, mais je suis pas de droite et je ne crois pas aux vertus de l'autoritarisme, je suis davantage tourné vers la démocratie que vers l'autocratie.

Le Pdt nomme le premier ministre et en change quand il le souhaite. C'est à mon avis suffisant pour affirmer et imposer une ligne directrice. Après ... il est normal que chaque composante apporte son grain de sel, dans le respect d'un accord mutuel.

Un sarko de gauche, cela ne m'intéresse pas ... (bis répétita ...)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 05 nov. 2011, 09:28:32

Si l'on se place sur le terrain des idées, Hollande aura à gérer une situation budgétaire compliquée....Ses partenaires potentiels ayant de fortes divergences sur le nucléaire, les institutions (proportionnelle.....), je doute qu'en dépit de sa sympathie apparente, il parvienne à former une équipe soudée autour d'un projet cohérent. Et le bilan de Sarkozy démontre que l'union pour les places ne peut constituer une dynamique sérieuse pour gouverner le pays sur une mandature.

Dès lors, je crois qu'on s'oriente, en cas de victoire de Hollande vers des hésitations, tensions et autres immobilismes liées aux positions très écartée des différentes formations.

Avatar du membre
Vincendix
Messages : 2491
Enregistré le : 01 oct. 2011, 16:50:32

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Vincendix » 05 nov. 2011, 11:50:35

lancelot a écrit :Tu dérives. c'est le premier ministre qui impose la politique, pas le président. Enfin, bon c'était vrai jusqu'a l'arrivée du mégalo - sarko.

Composer avec les verts et le PG se fera naturellement. Ceux ci ont besoin de sièges et ils n'en auront pas beaucoup si il n'y a pas d'accord.

La notion de carrure ... c'est un truc qui m'échappe. pour moi c'est un truc de droite, mais je suis pas de droite et je ne crois pas aux vertus de l'autoritarisme, je suis davantage tourné vers la démocratie que vers l'autocratie.

Le Pdt nomme le premier ministre et en change quand il le souhaite. C'est à mon avis suffisant pour affirmer et imposer une ligne directrice. Après ... il est normal que chaque composante apporte son grain de sel, dans le respect d'un accord mutuel.

Un sarko de gauche, cela ne m'intéresse pas ... (bis répétita ...)
Le premier ministre n'impose que ce que le président exige, nous ne sommes plus dans la 4ème République, Sarkozy n'est pas plus mégalo que Chirac et Mitterrand (hors cohabitation naturellement), il est peut-être trop présent dans certains domaines, cela se remarque, mais les autres étaient plus discrets mais non moins inquisiteurs et pressants.
La gauche plurielle n'était qu'un leurre, c'est encore plus fragrant maintenant, dans plusieurs domaines, le PS est plus proche de l'UMP que des Verts et du PC (ou PG). Les élections passées qui sait ce qui pourrait arriver?
La notion de carrure n'est pas un "truc" de droite, c'est une nécessité, l'essentiel de la politique économique se joue en dehors de la France et François Hollande me parait bien tendre, ses dernières sorties et interventions ne le montre pas favorablement. Il lui faudrait un ministre des Affaires Étrangères à "poigne", je n'en vois pas autour de lui.
Mais nous dévions de la ligne de ce fil!
Pour revenir au PG, son rôle et ses ambitions dépendront des voix qui se porteront sur Mélenchon. (En choisissant Eva Joly, j'estime que les verts se sont sabordés).
Comme un collier de joyaux rares dont le fil rompu laisse lentement tomber des gouttes de lumière, la vie égrène nos jours.Georges Clemenceau

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 05 nov. 2011, 19:18:23

Il n'y a pas que Mélenchon, les législatives vont compter...
SAONE-ET-LOIRE : Le Front de Gauche entre dans la danse Alain BOLLERY Vendredi 04 novembre 2011

Les noms de 5 candidates et candidats du Front de Gauche ont été dévoilés. Ils veulent défendre et imposer une «vraie politique de gauche».

(...)
LÉGISLATIVES. LE FRONT DE GAUCHE A LANCÉ SA CAMPAGNE, Leur credo : l’humain d’abord le 04/11/2011 Florence Poli

150 personnes étaient réunies hier soir salle Devos pour encourager les candidats du Front de gauche aux législatives.
C’est à Saint-Vallier, bastion du communisme en Saône-et-Loire, que le Front de gauche a lancé sa campagne des législatives.

(...)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 05 nov. 2011, 19:20:03

Le PS et l'UMP partagent des convergences de vues évidentes, que ce soit sur les objectifs, le libre échange l'immigration, le recours à la dépense publique et à l'impôt pour atteindre des objectifs fixés par les marchés financiers. Cela étant, les majorités se constituent sur des idées contradictoires qui parviennent à cohabiter ensemble pour la sauvegarde des intérêts de tel ou tel. Heureusement, je crois que les français exigent désormais de la clarté, de l'intégrité intellectuelle mais surtout ils attendent de la préoccupation de la chose publique et pas ce carriérisme et cette capacité à négocier sa place au détriment des idées qu'on défend.

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 06 nov. 2011, 14:20:37

wesker a écrit :Le PS et l'UMP partagent des convergences de vues évidentes, que ce soit sur les objectifs, le libre échange l'immigration, le recours à la dépense publique et à l'impôt pour atteindre des objectifs fixés par les marchés financiers. Cela étant, les majorités se constituent sur des idées contradictoires qui parviennent à cohabiter ensemble pour la sauvegarde des intérêts de tel ou tel. Heureusement, je crois que les français exigent désormais de la clarté, de l'intégrité intellectuelle mais surtout ils attendent de la préoccupation de la chose publique et pas ce carriérisme et cette capacité à négocier sa place au détriment des idées qu'on défend.
Le Fdg, le PS, l'UMP et le FN défendent la bourgeoisie... C'est plus qu'une convergence de vue...
Aurignac. Patrick Boube candidat aux législatives

Patrick Boube veut défendre les couleurs du Front de gauche aux législatives.

Sur la lancée de la coalition entre le Parti communiste Francais et le Front de Gauche aux dernières cantonales de mars, Patrick Boube a été désigné comme candidat du Front de Gauche dans la huitième circonscription pour les élections législatives de 2012. Maire de Boussan depuis 2001, Patrick Boube a été élu conseiller général du canton d'Aurignac après le décès de Jacques Durrieu, en 2006, en devançant à l'époque le candidat du PS qui détenait depuis toujours ce canton.

Militant de longue date au Parti communiste, il permet alors à son parti d'être représenté à l'assemblée départementale. En mars dernier, cette fois avec le soutien du Parti socialiste, Patrick Boube a été réélu dès le premier tour avec 73,92 % des voix.

Soutien de Mélanchon

« Je viens d'être désigné candidat du Front de Gauche à l'élection législative dans la 8e circonscription et ce conformément à l'accord national conclu entre toutes les formations du Front de Gauche. Je suis donc le candidat du rassemblement de toutes les forces antilibérales du Comminges et du Savès, le porte-parole naturel du candidat du Front de Gauche à l'élection présidentielle Jean-Luc Mélenchon dont j'ai le soutien. Ensemble, nous porterons les propositions de notre programme : l'humain d'abord. Je suis le candidat de la participation citoyenne, invitant chacun à s'emparer de son avenir, à enrichir nos propositions à agir pour qu'elles pèsent dans le débat politique, pour mettre en échec les libéraux de tous poils. La grippe ne se traite pas comme un petit rhume, le mal est profond, il ne peut être vaincu par des demi-mesures » déclare Patrick Boube qui prend rendez-vous pour les législatives. En 2007, le Parti communiste avait obtenu 3,22 % des voix, au premier tour, avec Corinne Marquerie comme candidate.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 06 nov. 2011, 14:51:22

Nico37 si cela était exact, comment expliques tu que la représentante du haut patronnat français sorte un brulôt hostile à Marine Le Pen et ne dise pas un seul mot sur la candidature de Mélenchon ?

C'est vrai que l'antilibéralisme au profit du dirigisme technocratique trouve sa cohérence en ces temps troublés mais les travailleurs sont lucides sur la nécessité de rompre avec le système internationaliste. Au delà des divergences idéologiques, il y a des faits, des alliances et l'attachement à des postes qui décrédibilisent certaines prises de positions. C'est aux responsabilités qu'on juge de la profondeur, du réalisme et du sérieux des propositions émises durant une campagne et on constate hélàs qu'en dépit de coalition nombreuses des communistes et autres membres du PG, le grand soir n'est toujours pas au rendez vous.

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 06 nov. 2011, 15:40:10

wesker a écrit :Nico37 si cela était exact, comment expliques tu que la représentante du haut patronnat français sorte un brulôt hostile à Marine Le Pen et ne dise pas un seul mot sur la candidature de Mélenchon ?
Parisot est la représentante des grandes entreprises, prends donc des fédés réacs (et pourries) comme l'UIMM ou les dirigeants de site, ce n'est plus le même discours... Et ce n'est pas récent, suffit de se souvenir des syndicats pro patronaux (coquilles vides mais dangereuses pour les syndicalistes) tels que la CFT/CSL ou Mégret :
En bureau départemental, [Mégret] avait fait part de son incompréhension. Comment ! Ces patrons nous refusaient aide et soutien ? C'était inimaginable. Et il avait conclu : “pourtant, c'est pour eux que nous combattons.”
Interview de André-Yves Beck in Les Nouveaux nationalistes, Christian Bouchet, Éditions Déterna, 2001
Là encore j'attends une preuve qu'en 10 cela a changé...
Sinon Mélenchon est inoffensif, il est vendu au PS, blague avec MLP, Dati & Hortefeux etc.
wesker a écrit :C'est vrai que l'antilibéralisme au profit du dirigisme technocratique trouve sa cohérence en ces temps troublés mais les travailleurs sont lucides sur la nécessité de rompre avec le système internationaliste. Au delà des divergences idéologiques, il y a des faits, des alliances et l'attachement à des postes qui décrédibilisent certaines prises de positions. C'est aux responsabilités qu'on juge de la profondeur, du réalisme et du sérieux des propositions émises durant une campagne et on constate hélàs qu'en dépit de coalition nombreuses des communistes et autres membres du PG, le grand soir n'est toujours pas au rendez vous.
Quel dirigisme technocratique :?: Celui de Mélenchon :?: Si oui, tu as raison car l'appel à dépasser le seul rôle des élus semble plutôt une formule d'appel qu'une idée réelle. Et si la révolution sociale arrive par Mélenchon et le FdG je veux bien me faire moine immédiatement...

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 06 nov. 2011, 18:44:34

Je crois que tu ne comprends pas bien comment fonctionne la démocratie. Partager, discuter, débattre et tenter de faire avancer ses idées ne passent pas par la violence, la haine et le sectarisme qui rejetterait toutes personnes ne partageant pas les mêmes convictions que soi. Cela s'appelle le totalitarisme et nous savons où cela nous conduit.

Concernant tes propos, en quoi engage t-il la responsabilité du mouvement de Marine Le Pen ? Tu cites tes propos hors contexte tenus par des personnalités il y a x années mais ces personnalités n'appartiennent pas au mouvement nationale et ont présentés des listes et des candidats contre ceux du FN lors des dernières échéances.

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 06 nov. 2011, 19:09:44

wesker a écrit :Je crois que tu ne comprends pas bien comment fonctionne la démocratie. Partager, discuter, débattre et tenter de faire avancer ses idées ne passent pas par la violence, la haine et le sectarisme qui rejetterait toutes personnes ne partageant pas les mêmes convictions que soi. Cela s'appelle le totalitarisme et nous savons où cela nous conduit.
Si les travailleurs décident d'abattre le capitalisme, ils se poseront nécessairement pas la question de la démocratie bourgeoise qui n'est pas pour autant le consensus. Suffit d'être majoritaire :!:
wesker a écrit :Concernant tes propos, en quoi engage t-il la responsabilité du mouvement de Marine Le Pen ? Tu cites tes propos hors contexte tenus par des personnalités il y a x années mais ces personnalités n'appartiennent pas au mouvement nationale et ont présentés des listes et des candidats contre ceux du FN lors des dernières échéances.
Ces propos ont été un discours classique du FN, je te demande des éléments qui montre que le FN est différent au 21è siècle...

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré