Le parti de gauche

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 24 mars 2010, 00:03:00

Oui moi aussi, de quel droit tel ou tel courant - même celui auquel j'adhère - serait-il le vrai ? Tout au plus peut-on essayer de retracer l'histoire des idées de gauche et décerner des brevets de paternité. On peut aussi, éventuellement, constater l'opportunité de telle ou telle gouvernance de gauche dans tel ou tel pays et se servir de ces observations pour en déduire ce qu'il ne faut surtout pas faire.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20352
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 24 mars 2010, 00:24:00

Il n'y a pas de vraie gauche mais il y a bel et bien des fausses gauches.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 24 mars 2010, 08:01:00

El Fredo a écrit : "La vraie gauche", je déteste cette expression.
Moi je déteste tout court! icon_mrgreen

Au départ, employer le mot "vrai" est déjà un mensonge , une arnaque comme une pub juste bonne pour attirer le badaud. Un paquet de lessive qui prétend laver plus rouge que rose. icon_mrgreen
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 24 mars 2010, 13:40:00

Je constate qu'en Languedoc Roussillon où le NPA n'est allié au Front de Gauche, les résultats sont très supérieurs aux listes séparés....Par conséquent, j'en déduis que leurs électeurs s'additionnent

Ces formations sauront elles en tirer les conclusions qui s'imposent ou préféreront elles poursuivre le choc des égos ?

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 29 mars 2010, 14:51:00

El Fredo a écrit :"La vraie gauche", je déteste cette expression.
Golgoth a écrit :Il n'y a pas de vraie gauche mais il y a bel et bien des fausses gauches.
Quand je dis la vraie gauche, je pense à celle qui n'a pas tapiné avec le libéralisme économique, je pense en autre au PS qui est soc-libérale depuis 83...
On peut distinguer grosso modo quatre grands courants à gauche : le marxisme, l'anarchisme, la social démocratie et le social libéralisme, ce dernier étant à mon sens très éloigné du socialisme réformiste, bien qu'il soit progressiste.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 29 mars 2010, 18:04:00

Vu comme ça oui je suis assez d'accord. Disons que le socio-libéralisme n'est pas une fausse gauche, c'est une évolution naturelle compte-tenu du contexte socio-politique mondial, mais une évolution qui perd néanmoins un peu le sens de l'orientation ;)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 29 mars 2010, 20:18:00

Libre penseur a écrit :
El Fredo a écrit :"La vraie gauche", je déteste cette expression.

Golgoth a écrit :Il n'y a pas de vraie gauche mais il y a bel et bien des fausses gauches.

Quand je dis la vraie gauche, je pense à celle qui n'a pas tapiné avec le libéralisme économique, je pense en autre au PS qui est soc-libérale depuis 83...
On peut distinguer grosso modo quatre grands courants à gauche : le marxisme, l'anarchisme, la social démocratie et le social libéralisme, ce dernier étant à mon sens très éloigné du socialisme réformiste, bien qu'il soit progressiste.
Je dirais plus simplement qu'il y a un gauche sociale démocrate en partie libérale qui accepte le capitalisme comme le PS, les Verts et une gauche radicale, antilirérale et anticapitaliste, comme LO et le NPA; puis le PC et le PG qui joue une partie dans un cas une partie dans l'autre en fonction des possibilité électorales.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 30 mars 2010, 20:08:00

Libre penseur, là où je suis en opposition avec les courants que tu m'exposes, c'est que ces derniers ont été appliqué, hormis peut être l'anarchisme dont aucun peuple ne veut sombrer, et qu'aucun n'a réussi.

C'est précisément la raison pour laquelle, je préconise une refondation du pacte gouvernemental, économique et européen pour redefenir les relations commerciales de nos peuples.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 30 mars 2010, 21:23:00

L'anarcho-communisme est plus ou moins en application au Chiapas, dans une forme locale et catholique bien entendu (Amérique du sud oblige).
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 01 avr. 2010, 13:44:00

C'est possible...Mais dans tout les cas, je ne crois pas que ce soit la paradis social, sinon la planète entière chercherait à s'y rendre.

Pourquoi rester dans l'enfer de l'ultra libéralisme ou du nationalisme considéré comme une idéologie du rejet alors qu'on peut aller se refugier dans un tel système ?

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 01 avr. 2010, 17:53:00

Etant donné que le Chiapas est sans cesse harcelé par le gouvernement fédéral mexicain, il est évident que cette région n'est pas le Paradis sur Terre. D'autre part, ce type de "Paradis potentiel" (toujours dans ta perspective, personnellement je ne crois pas au Paradis) n'est pas fait pour tout le monde ; encore faut-il être consentant afin d'y participer. Ce ne peut être le cas pour (en vrac) tous les néo-libéraux, les nationalistes, les autoritaristes maladifs, les passionnés de l'Etat et de ses symboles, etc.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 02 avr. 2010, 13:52:00

Ah bon ?

tu sous entend donc que je suis sectaire et fermé au point d'admettre la réussite d'un parti communiste.

Très sincèrement, racaille, tu me connais, je crois, suffisamment pour savoir que je me montre ouvert et essaye d'être objectif lorsqu'on m'apporte des élements.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 02 avr. 2010, 18:05:00

Non pas du tout, je ne sous-entends rien de tel.

Je dis juste que l'anarchisme ne fonctionne que si les gens qui participent à un tel projet le font de bonne foi et sans contrainte. Ce mode d'organisation n'est pas pensé pour forcer ceux qui ne le désirent pas à s'y soumettre, partant du principe qu'on ne peut pas faire le bonheur des gens malgré eux. C'est pour ça que l'idée d'un "pays anarchiste" me parait un peu idiot.

Désolé si tu l'as pris personnellement, ce n'était pas mon intention.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 04 avr. 2010, 13:39:00

Pas de souci

Je persiste à penser si un pays anarchiste procurait autant de bonheur (encore faudrait il s'entendre sur cette définition ), personne n'y serait hostile et nombreux s'y rallieraient ou s'en inspireraient.

Or, le nationalisme que je defend et qui s'inspire du principe de réalisme pragmatique impose précisément à apporter les réponses sérieuses aux difficultés que les peuples rencontrent et qu'aucun slogna ou propos de campagne ne peuvent resoudre.

Le travail et le niveau des salaires sur lesquels s'asseoient l'ensemble des prélèvements du pays constituent la pierre angulaire de la politique. Il convient donc, face à l'ultra libéralisme débridée, de remettre l'homme au coeur du projet politique et d'abandonner l'idée des grands empires.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 10 avr. 2010, 15:07:00

Libre penseur a écrit :
El Fredo a écrit :"La vraie gauche", je déteste cette expression.

Golgoth a écrit : Il n'y a pas de vraie gauche mais il y a bel et bien des fausses gauches.

Quand je dis la vraie gauche, je pense à celle qui n'a pas tapiné avec le libéralisme économique, je pense en autre au PS qui est soc-libérale depuis 83...
On peut distinguer grosso modo quatre grands courants à gauche : le marxisme, l'anarchisme, la social démocratie et le social libéralisme, ce dernier étant à mon sens très éloigné du socialisme réformiste, bien qu'il soit progressiste.
C'est impressionnant, vous oubliez le socialisme républicain, créé par Jean Jaurès, défendu jusque dans les années 60-70 par la SFIO, ( avant l'avènement de la social démocratie ) et représenté aujourd'hui par le parti de gauche. Je crois au contraire que si ce n'est pas le courant majoritaire aujourd'hui à gauche, c'est quand même incroyable de l'oublier dans votre liste de "grands courants" de la gauche alors que c'est quand même le courant de pensée historique du socialisme français.

Les commentateurs politiques ont d'ailleurs reconnu que ce courant avait de beaux restes, et certains adhèrent à l'idée qu'il est possible que nous réussissions à enterrer la social démocratie et à réimposer les idées socio-républicaines durant les prochaines années.

Si effectivement parler de vrai ou fausse gauche est un peu trop violent, on peut par contre parler de gauche de combat, et de gauche de résignation, par exemple, ou alors de gauche de transformation, ou de gauche de gestion / d'accompagnement

Enfin quoi qu'il arrive si vous ètes de gauche et voulez vraiment que les choses changent, aujourd'hui il n'est plus question de voter ni socialiste ni pour les verts, ces deux partis / mouvements politiques sont clairement dominés par la gauche de résignation / d'accompagnement du libéralisme, ils ne changeront rien aux causes de tous nos problèmes, ils ne sont capables que de promesses fumeuses qu'ils ne tiendront jamais qu'ils repoussent à chaque fois à un avenir non déterminé, car ils acceptent le traité de Lisbonne qui leur interdit de mettre en oeuvre, et qui se contenteront donc de mesurettes, qui certes, seront toujours quoi qu'il arrive préférable à la politique de destruction de la république et de la démocratie de Sarkozy, mais qui ne sauraient changer la vie des gens et résoudre leurs problèmes.

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré