Le parti de gauche

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 15 févr. 2012, 00:42:58

Le Front de Gauche a vraiment été au côté des Contis !

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 15 févr. 2012, 00:49:51

Robert Rollinat, Professeur d’Université et Economiste a écrit un article intéressant sur la formation des dettes publiques.

Il rejoint assez l'analyse que peut faire le Front de Gauche et on peut deviner assez facilement les mesures à mettre en place... Cet économiste fait d'ailleurs le constat que le partage capital/travail n'a jamais été aussi inégalitaire que depuis la guerre contrairement à notre économiste Limonaire qui y voit quelques chose de plutôt stable. :D

Il fait à peu près la même analyse que Généreux quand il dit que les gouvernements et les marchés financiers sont finalement bien plus liés que ce que l'on peut croire. Généreux appelle ça la privatisation de l’État au service des financiers.

Enfin, il évoque le fait que seul un changement radical des principes fondateurs de la BCE pourrait changer les choses. En clair, que les petites réformes que peuvent proposer les partis réformistes (UMP-MoDem-PS) ne serviraient pas à grand chose...

Crise : la banque, la finance et l’explosion des dettes publiques, par Robert Rollinat (III/IV)
« Quand la crise advient, les banques, après avoir « titrisé » ces dettes et les avoir « diffusées » dans tout le système, se retournent vers les Etats (les citoyens) et les banques centrales qui doivent donc venir renflouer les institutions hypothécaires et les banques défaillantes. Comment ? Par des « prêts » à bas taux (à 0% le plus souvent), par la « monétisation » des dettes, c’est-à-dire par la création monétaire. Les dettes sont ainsi « transférées » vers les Etats qui doivent désormais en assurer la charge (creusement des déficits budgétaires) et donc, se retourner vers les contribuables. Le phénomène n’est certes pas nouveau et déjà Marx, dès l’époque pré-industrielle, en faisait une des caractéristiques du capitalisme moderne. »
En ce début de 2012, rien de tel. Aucun signe apparent, en Europe et dans le monde, d’un retour au « politique ». Les politologues considèrent au contraire « qu’il n’ y plus de pilote dans l’avion » et que, de fait, les Etats et les institutions internationales semblent totalement impuissants à maîtriser l’endettement des Etats souverains, à juguler la spéculation, à mettre en place les « régulations » qui pourraient contrecarrer la domination sans partage des « marchés ». Les causes de cette situation tiennent bien sûr à la mondialisation des économies,[#FF0000] à l’incapacité des Etats à maîtriser les mouvements de capitaux[/#FF0000] mais les raisons fondamentales sont à rechercher dans la nature même du capitalisme et de la manière dont ses contradictions se sont approfondies depuis 2008.
Toutes les données chiffrées indiquent que le « partage » salaires-profits n’a jamais été, depuis la guerre, aussi inégalitaire et ce, au bénéfice des détenteurs du capital. Avec l’extension du chômage, les inégalités de revenus au niveau des ménages se sont creusées et les politiques fiscales libérales n’ont fait qu’aggraver la situation.
On aboutit ainsi au tryptique américain de la « porte à tambour » entre la FED-Trésor, Wall Street et la Maison Blanche. Une sorte de symbiose organique entre ces institutions avec les mêmes protagonistes aux fonctions interchangeables..
La BCE, tout comme l’Union européenne est une construction juridique « lourde » qui, dès son origine, a été conçue pour répondre, dans le contexte européen de la mondialisation, aux besoins du capitalisme international. La « démocratisation » de ses fonctions supposerait la remise en question radicale de ses principes fondateurs.
La suite : http://contreinfo.info/article.php3?id_article=3214

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 15 févr. 2012, 00:50:17

n1n3yard5 a écrit :Le Front de Gauche a vraiment été au côté des Contis !
Oui mais mélenchon a oublié un peu Xavier...

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 15 févr. 2012, 01:15:36

Nico37 a écrit :
n1n3yard5 a écrit :Le Front de Gauche a vraiment été au côté des Contis !
Oui mais mélenchon a oublié un peu Xavier...
C'est à dire ? Tu peux nous en dire plus ?

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 15 févr. 2012, 06:57:21

n1n3yard5 a écrit :
Nico37 a écrit :
n1n3yard5 a écrit :Le Front de Gauche a vraiment été au côté des Contis !
Oui mais mélenchon a oublié un peu Xavier...
C'est à dire ? Tu peux nous en dire plus ?
Mélenchon n'est plus intervenu sur ce thème (il pourrait interdire les licenciements des DS et élus syndicaux : il y en a plus de 17.000 en France chaque année) et aurait pu être présent lors de l'appel du procès...

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 15 févr. 2012, 10:02:59

En fait, le programme prévoit le rétablissement de l'autorisation de licenciement administrative.

Par ailleurs, il n'y a pas que Mélenchon au Front de Gauche. Il ne peut pas être partout (à la fois en Meeting et à la fois sur tous les fronts des luttes). Le Front de Gauche était présent au procès. Laurence Sauvage (co-responsable du Front des luttes) était là et elle a même fait un article sur le site de place au peuple 2012.

http://www.placeaupeuple2012.fr/proces- ... syndicale/

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Golgoth » 15 févr. 2012, 10:08:44

Je pense que le retour à l'autorisation administrative serait un gros recul. C'est du même état d'esprit que le droit au logement opposable, on se fait plaisir mais ça ne sert à rien.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 15 févr. 2012, 10:10:55

ça servirait juste à interdire les plans de licenciement quand l'entreprise fait des bénéfices...

Effectivement, ça ne sert à rien de sauver des emplois :D

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Golgoth » 15 févr. 2012, 10:24:42

Tu peux très bien empêcher ce genre de plan sans autorisation administrative. Il suffit de changer les règles des plans de licenciement. Il faut aussi revoir la façon dont on distribue les aides publiques en la matière.
L'autorisation administrative concerne tous les licenciements économiques, pas seulement la grosse boite mondialisée et ses méchants actionnaires. Cela concerne donc aussi les TPE, PME... Ou alors il faut revoir le vocabulaire au FdG.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Lucas
Messages : 7289
Enregistré le : 30 janv. 2011, 00:00:00
Parti Politique : Les Républicains (LR)

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Lucas » 15 févr. 2012, 10:34:09

Pourquoi vouloir à tout prix légiférer sur ce genre de chose ? Si vous mettez des verrous partout, l'économie du pays ne s'en portera pas mieux.

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 15 févr. 2012, 10:39:35

Lucas a écrit :Pourquoi vouloir à tout prix légiférer sur ce genre de chose ? Si vous mettez des verrous partout, l'économie du pays ne s'en portera pas mieux.
Je ne vois pas en quoi l'autorisation administrative de licenciement est un verrou ?

En quoi est-ce légitime qu'une entreprise qui fait des profits et se porte bien licencient ?

Avatar du membre
Lucas
Messages : 7289
Enregistré le : 30 janv. 2011, 00:00:00
Parti Politique : Les Républicains (LR)

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Lucas » 15 févr. 2012, 10:41:01

Parce que je pense qu'avec ce système la plupart des entreprises, vont embaucher en CDD.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Golgoth » 15 févr. 2012, 10:42:06

Je suis d'accord avec Lucas dans l'esprit. Mais quand on a affaire à de grosses entreprises, il faut du contrôle et ne pas laisser faire n'importe quoi. Pour les petits ce qu'il faut c'est renforcer l'inspection du travail.

L'autorisation administrative est un verrou pour les TPE qui vont réfléchir encore plus à l'embauche.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 15 févr. 2012, 10:45:05

Lucas a écrit :Parce que je pense qu'avec ce système la plupart des entreprises, vont embaucher en CDD.
Le programme du Front de Gauche prévoit un seuil maximal du pourcentage de CDD et d'intérimaires au sein d'une entreprise.

http://www.placeaupeuple2012.fr/jean-lu ... us-estime/

Cela passe par l’augmentation du smic, le salaire maximum limité en entreprise ou encore l’interdiction des CDD au-delà de 10 % dans les petites entreprises et de 5 % dans les grandes.

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 15 févr. 2012, 10:46:25

Golgoth a écrit :L'autorisation administrative est un verrou pour les TPE qui vont réfléchir encore plus à l'embauche.
Cette autorisation n'empêche pas le licenciement. Elle empêche les licenciement non-justifiée. C'est vraiment différent.

Une TPE qui a envie de grossir embauchera. Et si elle n'embauche pas, elle se prive d'un marché qui sera pris par un concurrent.

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré