Le parti de gauche

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 03 mars 2012, 13:08:54

http://appui.placeaupeuple2012.fr/lettre/lettre20.html
Dernière cible du Président sortant, les enseignants et particulièrement ceux des collèges et lycées, à qui il fait miroiter un salaire majoré de 25% contre huit heures de plus de travail par semaine. Son but est de diviser les enseignants comme il veut aussi opposer les établissements entre eux au nom de l'autonomie. Une telle mesure reviendrait à augmenter le temps de travail de 50% sans que le salaire suive. Ce serait donc une diminution du salaire horaire des enseignants ! Et la surcharge brutale de travail (8 heures de cours + 8 heures de préparation) dégraderait sans doute la qualité de l'enseignement.
De l'autre côté, François Hollande alterne. La semaine dernière il voulait rassurer la City. Cette semaine, il s'efforce de répondre à la montée du Front de Gauche : proposition lundi d'imposition à 75% sur les hauts revenus, dépôt mardi à l'Assemblée nationale d'un projet de loi pour garantir la poursuite de l'activité des sites viables après plans sociaux. Ca y est: Alain Duhamel a peur !

Sauf qu'en politique comme ailleurs, il y a la parole et les actes. Mercredi, le Mécanisme Européen de Stabilité passait au Sénat. Quelques voix socialistes s'y sont opposées mais l'immense majorité s'est abstenue permettant l'adoption du nouveau traité Sarkozy-Merkel. Un vote à contre-courant du mouvement social européen puisque le lendemain la CES appellait à manifester dans toute l'Europe contre ce traité et les politiques d'austérité..

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20236
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Golgoth » 03 mars 2012, 14:13:00

Le MES n'est pas un traité, les choses ont un nom précis.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59286
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nombrilist » 03 mars 2012, 14:14:20

Certes, mais apparemment le traité a été approuvé par les 25. Maintenant, place au vote. Et la réponse est oui ou non. Je n'ai pas l'impression qu'il y ait quelque chose à renégocier.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20236
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Golgoth » 03 mars 2012, 14:19:04

Bien entendu qu'on peut renégocier, c'est ce que Sarko a fait avec le TCE.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 03 mars 2012, 14:41:03

La France doit respecter sa parole un minimum à moins d'appliquer le compromis de Luxembourg. Et c'est ce que je propose, sur le MES en le soumettant au référendum. Si la discipline budgétaire est évidemment nécessaire, si nous voulons à terme restaurer crédibilité, attractivité et marge de manoeuvres budgétaires nécessaires à l'activité, nous n'avons pas vocation à nous soumettre aux injonctions de l'Allemagne qui a, elle, mis 10 ans pour obtenir les résultats actuels au prix d'ailleurs d'une pauvreté et d'un nombre de travailleurs pauvres plus glorieux.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59286
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nombrilist » 03 mars 2012, 14:45:41

"Bien entendu qu'on peut renégocier, c'est ce que Sarko a fait avec le TCE."

Il faut donc d'abord passer par une phase de "non" parlementaire ou référendaire.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20236
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Golgoth » 03 mars 2012, 14:57:57

Oui, ça peut aider. :)
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 03 mars 2012, 19:50:21

Golgoth a écrit :Oui, ça peut aider. :)
C'est indispensable légalement parlant...
Clémentine Autain : “Que le CDI à temps plein redevienne la norme du contrat de travail” 02 mars 2012

Deux blogueurs de 2012 est à vous ! ont rencontré Clémentine Autain, porte-parole du candidat du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon. Comment le Front de Gauche conçoit-il l’engagement des jeunes ? Que reste-t-il à faire pour changer la place des femmes dans la société ? Comment allier protectionnisme et fermeture des frontières ? Toutes les réponses dans cette interview du blog !

(...)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 04 mars 2012, 12:27:03

Dans l'absolu, tout les salariés moi y compris sont favorables à ce que le CDI devienne la norme, cela étant dit, chacun comprend aussi qu'une entreprise garde ses salariés si son carnet de commande est remplie, que les débouchés et les résultats que son activité dégage le lui permets. Dans le cas inverse, rigidifier le système conduit au retard de l'embauche où peut conduire certaines entreprises à la cessation ou liquidation judiciaire, ce qui ne bénéficie ni aux salariés, ni aux finances publiques.

C'est pourquoi instaurer cela comme une règle gravée dans le marbre me paraît être une erreur économique avec des conséquences sur le plan social. En revanche, je suis favorable à ce que l'on facilite les licenciements pour motifs économiques lorsque ceux ci reposent sur une réalité économique mais qu'on durcissent les licenciements pour fautes ou rupture amiable qui cachent souvent des divergences de vue sur la manière d'organiser ou de gérer l'entreprise ou des divergences de personnes entre le salarié et l'employeur.

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 04 mars 2012, 12:49:58

wesker a écrit :Dans l'absolu, tout les salariés moi y compris sont favorables à ce que le CDI devienne la norme, cela étant dit, chacun comprend aussi qu'une entreprise garde ses salariés si son carnet de commande est remplie, que les débouchés et les résultats que son activité dégage le lui permets. Dans le cas inverse, rigidifier le système conduit au retard de l'embauche où peut conduire certaines entreprises à la cessation ou liquidation judiciaire, ce qui ne bénéficie ni aux salariés, ni aux finances publiques.

C'est pourquoi instaurer cela comme une règle gravée dans le marbre me paraît être une erreur économique avec des conséquences sur le plan social. En revanche, je suis favorable à ce que l'on facilite les licenciements pour motifs économiques lorsque ceux ci reposent sur une réalité économique mais qu'on durcissent les licenciements pour fautes ou rupture amiable qui cachent souvent des divergences de vue sur la manière d'organiser ou de gérer l'entreprise ou des divergences de personnes entre le salarié et l'employeur.
Motifs économiques :?: Que les comptes des entreprises soient publics et tu verras qu'il n'y a jamais d'autres motifs que la rapacité de leurs propriétaires...

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 04 mars 2012, 13:54:43

Cela est vrai dans certains cas et c'est là que l'action et la fiscalité, les contrôles, l'inspection du travail doivent pouvoir agir mais ce n'est pas le cas dans de nombreuses entreprises où le dirigisme paralyserait et dissuaderait à l'investissement. Nous avons pourtant besoin du dynamisme de ces structures pour relancer la croissance, embaucher, innover, créer des richesses....

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 04 mars 2012, 14:43:46

Le CDI ne protège pas d'un licenciement si l'entreprise a des problèmes économiques.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20236
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Golgoth » 04 mars 2012, 15:40:04

Les gauchistes, pensez à aller voter pour Mélenchon sur le sondage de Nombrilist :mrgreen:
(http://actu-politique.info/les-presiden ... t6115.html)
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le parti de gauche

Message non lu par wesker » 04 mars 2012, 19:42:37

Ne s'adresser qu'aux gauchistes n'est pas la meilleure garantie d'une volonté et d'un nécessaire rassemblement du peuple français autour d'un projet, d'une ambition collective en mesure de surmonter les difficultés que la France traverse.

Nico37
Messages : 18629
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 04 mars 2012, 22:02:42

wesker a écrit :Ne s'adresser qu'aux gauchistes n'est pas la meilleure garantie d'une volonté et d'un nécessaire rassemblement du peuple français autour d'un projet, d'une ambition collective en mesure de surmonter les difficultés que la France traverse.
C'est de l'ironie et la stratégie actuelle de Mélenchon est de s'adresser à sa droite...
Christophe Barbier, Jean-Luc Mélenchon et Maquillages (I)

Le 23 février, France Soir écrit « Sondage : Le Français, champions du monde du pessimisme », se référant à un sondage Ifop pour La Croix qui à son tour emploie le titre « L’anxiété face à l’avenir, une exception française ». Mais les Français peuvent-ils faire confiance au monde politique et « gestionnaire » ? La Croix rapporte également : « Vives réactions au discours de François Hollande sur la bioéthique », à propos du projet de ce candidat d'autoriser les recherches sur les cellules souches embryonnaires. D'après François Hollande, une telle recherche doit être « encadrée » pour « éviter toute marchandisation du corps humain ». Mais est-ce vraiment crédible, si on pense aux déclarations de ce candidat aux élections présidentielles françaises récemment publiées par The Guardian ? Pour rasurer les milieux financiers, François Hollande a ouvertement revendiqué devant la presse britannique la « libéralisation de l'économie » et les privatisations opérées depuis les années 1980 par les derniers gouvernements de « gauche ». Or de quels moyens peuvent disposer les pouvoirs publics, dans une économie privatisée, pour mener à terme un réel contrôle des recherches effectuées par le secteur privé ? A fortiori, dans un contexte où l'Assemblée Nationale vient d'approuver en première lecture le Mécanisme Européen de Stabilité (MES) qui comporte une sévère limitation de la souveraineté des Etats au bénéfice des grands financiers et des multinationales. De toute évidence, la question de la crédibilité des milieux politiques constitue un souci majeur pour les citoyens, et pas seulement en France. Mais dans ce contexte, que penser des étranges déclarations attribuées par Christophe Barbier à Jean-Luc Mélenchon sur ce que Barbier appelle la « décadence du NPA » (Nouveau Parti Anticapitaliste) ? Mélénchon ayant estimé, d'après Christophe Barbier dans son livre Maquillages (Grasset) paru cette semaine : « Vous savez pourquoi le NPA est fichu ? Parce qu'on ne transforme pas un groupuscule d'intellectuels juifs du Quartier latin en parti de masse des banlieues musulmanes ». Jean-Luc Mélenchon dément-il avoir tenu de tels propos ?



Le 23 février, le livre de Christophe Barbier Maquillages (Editions Grasset & Fasquelle) se trouve en vente dans les librairies et par correspondance. La question d'un éventuel démenti de Jean-Luc Mélenchon à l'égard du contenu de cet ouvrage relève donc du domaine public et n'est pas sans importance.

En effet, Jean-Luc Mélenchon est un personnage public qui de surcroît sé présente aux élections présidentielles. C'est au public qu'il doit des explications, et il doit le faire de son propre chef. Précisément, la confiance des citoyens dans le monde politique exige des explications transparentes dans de telles situations.

Attendons donc la réaction publique de Jean-Luc Mélenchon, suite non seulement à la parution du livre de Christophe Barbier mais aussi au programme d'Europe 1 Il n’y en a pas deux comme Elle de dimanche dernier, où les mêmes propos ont été évoqués (minute 4) : http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emiss ... n-y-en-a-p....

Même si nous sommes profondément choqués par de tels propos, nous attendrons la réaction publique de Jean-Luc Mélenchon avant de les analyser plus en détail. Mais force est de constater que Christophe Barbier écrit, page 193 de Maquillages :

(...) C'est Mélenchon qui me glissa un jour la verité sur la décadence du NPA. Démaquillé, il remettait son écharpe du geste éprouvé de syndicaliste qu'il aurait pu être, et se fit l'oeil piquant et la joue rose : « Vous savez pourquoi le NPA est fichu ? Parce qu'on ne transforme pas un groupuscule d'intellectuels juifs du Quartier latin en parti de masse des banlieues musulmanes ». Mélénchon le républicain parle clair quand il ausculte sa gauche. (...)

(fin de l'extrait de Maquillages, de Christophe Barbier, Editions Grasset & Fasquelle, 2012)

Il s'agirait donc bien de propos tenus « l'oeil piquant et la joue rose » par Jean-Luc Mélénchon auprès de Christophe Barbier. Le tableau est très explicite. Mais qu'en dit Mélenchon ?

Curieusement, les médias et le monde politique semblent rester silencieux en dehors du programme d'Europe 1 déjà cité. Pour quelle raison, alors que le livre circule déjà ? S'agirait-il de propos qu'il convienne de ne pas commenter ? Et qu'en pensent le Front de Gauche, ses composantes et ses militants ?

Le devoir de transparence des politiques nous semble exiger que cette affaire soit clarifiée par une déclaration publique du candidat du Front de Gauche aux élections présidentielles françaises de 2012 qu'est Jean-Luc Mélenchon. Oui ou non, Christophe Barbier a-t-il correctement transcrit ses propos ?

Le 23 février également, Le Monde écrit « Le climat social se dégrade dans les entreprises ». Doit-on s'en étonner ? Et que peut-on vraiment attendre des actuels candidats aux présidentielles, au vu des résultats des décennies récentes ?

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré