Le parti de gauche

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 19 mars 2012, 11:03:37

Vote efficace, vote utile, tout ceci est du pareil au même. C'est du déni de démocratie. Le vote doit être un vote de conviction et pas un pari sur le meilleure cheval. Les idées du PS et du FdG sont radicalement différentes. Il ne font donc pas dire aux électeurs "ils faut battre Sarkozy, il faut voter utile/efficace" mais "votez en lisant le programme !" Voilà pourquoi Hollande est qualifié de faire de l'anti-sarkozysme primaire.

Perso, je préfère voter pour mes idées, accroitre la dynamique et faire en sorte que le bipartisme explose un de ces 4. Il faut que le FdG passe devant le PS afin que les choses s'améliorent réellement. Je ne crois pas dans les solutions de la social-démocratie et de l'austérité (et l'exemple Grec a montré que c'est un désastre). Hollande fera pareil...

Tu as raison pour la vision du NPA par rapport au FdG.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26218
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Le parti de gauche

Message non lu par El Fredo » 19 mars 2012, 11:44:03

n1n3yard5 a écrit :Vote efficace, vote utile, tout ceci est du pareil au même. C'est du déni de démocratie. Le vote doit être un vote de conviction et pas un pari sur le meilleure cheval. Les idées du PS et du FdG sont radicalement différentes. Il ne font donc pas dire aux électeurs "ils faut battre Sarkozy, il faut voter utile/efficace" mais "votez en lisant le programme !" Voilà pourquoi Hollande est qualifié de faire de l'anti-sarkozysme primaire.
Justement, relis l'article que j'ai posté, tu verras que Hollande fait l'essentiel de sa campagne sur ses propositions (qu'on peut critiquer) et non sur un simple rejet de l'adversaire.
Quant au distinguo vote utile/vote efficace c'est plus nuancé que ce que tu veux bien en dire. Le vote utile est un déni de démocratie, je suis d'accord avec toi, car il sous-entend que certains votes sont inutiles. Or je crois que même à 1% ou à 10% les votes NPA et FG sont utiles à la gauche (tout comme le PS, malgré tout ce que les zélateurs de la "vraie gauche" peuvent en dire). Un bon score de Mélenchon sera une très bonne nouvelle pour la gauche car cela contribuera à gauchir la politique qui sera menée si la gauche l'emporte.

Mais l'efficacité est autre chose, elle consiste dans un contexte électoral particulier (la présidentielle) à faire preuve de pragmatisme et de choisir en fonction de la probabilité qu'un programme puisse être appliqué, ce qui est une question d'arithmétique, et tu seras d'accord avec moi pour dire qu'un candidat qui a zéro chance de passer le premier tour (comme Poutou ou Arthaud par exemple) aura zéro chance d'appliquer son programme. Que les choses soient claires : Hollande n'était pas mon favori, j'ai voté Montebourg à la primaire, mais à partir du moment où c'est Hollande qui a été désigné par un processus démocratique auquel j'ai choisi librement de participer, c'est non seulement mon devoir moral de le soutenir mais c'est aussi un choix pragmatique donc efficace, les rapports de forces électoraux étant ce qu'ils sont. En appelant au vote efficace Hollande n'appelle pas au vote utile qui consisterait à renier ses convictions, mais au contraire appelle les électeurs au rassemblement et les exhorte à faire preuve de cohérence dans leur choix. Si pour eux les idées passent avant tout, qu'ils votent pour leur candidat favori. S'ils souhaitent impulser un changement immédiat, qu'ils votent Hollande. Dans les deux cas c'est utile, mais le seul choix efficace c'est Hollande. Je préfère une gauche moins radicale au pouvoir qu'une gauche forte dans l'opposition, comme depuis 10 ans.
Perso, je préfère voter pour mes idées, accroitre la dynamique et faire en sorte que le bipartisme explose un de ces 4. Il faut que le FdG passe devant le PS afin que les choses s'améliorent réellement.
Et bien tu as fait le choix d'attendre, moi j'ai fait le choix de tenir compte du calendrier électoral. Le premier tour est dans un peu plus d'un mois.
Je ne crois pas dans les solutions de la social-démocratie et de l'austérité (et l'exemple Grec a montré que c'est un désastre). Hollande fera pareil...
Tu as dû louper un épisode dans le discours de Hollande.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 19 mars 2012, 11:51:57

C'est toi qui a du loupé un épisode dans le discours d'Hollande... Le PS français appliquera la même recette que le PS grec.

Déclaration du candidat à la présidentielle à propos de la Grèce (Canal+ - 12/02/2012) :
On a imposé 4 ou 5 plans d'austérité, on en est encore là. Il aurait fallu un plan massif dès le départ
Ou comment dire "Vive l'austérité" lorsque l'on commente le 9° plan d'austérité Grec...

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26218
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Le parti de gauche

Message non lu par El Fredo » 19 mars 2012, 11:58:17

Tu parlais de l'austérité en général, pas du seul exemple grec (qu'on ne peut généraliser tant il est spécifique). Hollande a répété encore aujourd'hui sur France Info que l'austérité était contre-productive.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 19 mars 2012, 12:02:07

Finalement, on ne sait jamais sur quel pied danser avec Hollande. Il dit tout et son contraire...

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 19 mars 2012, 17:14:13

Encore une preuve que le PS ne fait pas campagne sur des idées mais sur le "vote par défaut".

http://www.humanite.fr/politique/les-so ... lle-492574
"Donner de la force à Hollande dès le 22 avril"

Bertrand Delanoë a lui développé le thème du rassemblement le plus large possible à gauche derrière Hollande dès le premier tour. "Il faut lui donner de la force dès le 22 avril 2012 pour qu'il puisse gagner le 6 mai, ce que voulaient tous ceux qui étaient hier à la Bastille", a expliqué le maire socialiste de Paris sur France 2, estimant que voter Hollande était "le moyen de parvenir dans les faits, concrètement, à mettre de la justice, à oeuvrer pour l'emploi, pour le pouvoir d'achat, pour le logement".

Nico37
Messages : 18634
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 20 mars 2012, 18:48:43

Le Front de gauche réfléchit déjà à l'après-présidentielle 15 MARS 2012 | LENAÏG BREDOUX ET STEPHANE ALLIES

C’est un luxe que tous n’ont pas : penser déjà à l’après-présidentielle, quand le succès des premiers mois de campagne aplanit les désaccords et aiguise les convoitises. Alors que Jean-Luc Mélenchon s’est installé sur le seuil des 10 % dans les enquêtes d’opinion, il espère une nouvelle «démonstration de force» ce dimanche, avec le grand rassemblement pour la VIe République prévu place de la Bastille, à Paris. Au moins 20 000 personnes sont attendues pour laisser espérer aux hérauts de «l’autre gauche» un avenir en rouge.
(...)

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 21 mars 2012, 00:26:33

oici un article qui montre l'urgence de changer de modèle agricole...

http://www.liberation.fr/terre/01012397 ... et-polluee

Deux millions de Français boivent de l'eau du robinet polluée
Près de deux millions de personnes en France reçoivent une eau non conforme aux réglementations car trop polluée, a alerté mardi l'association de consommateurs UFC-Que Choisir, mettant en cause l'agriculture, «à l'origine de près de 70% des pollutions».
Les pesticides sont responsables de l'essentiel des pollutions d'origine agricole (60%) et leur utilisation dans l'agriculture «n'a pas diminué en 10 ans», dénonce l'association.

Elle rappelle que si aucun des risques suspectés n'a pu être démontré, une exposition sur le long terme et les interactions entre les différents pesticides pourraient causer cancers et troubles de la reproduction.
«Pour nous, il y a urgence à agir» car «l'avenir ne peut pas être l'eau en bouteille», qui coûte 133 fois plus cher que l'eau du robinet, estime Alain Bazot, son président.

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 21 mars 2012, 21:32:21

http://www.google.com/hostednews/afp/ar ... 0a7f57.f61

Des dirigeants du NPA appellent à voter Mélenchon


(AFP) – il y a 1 heure

PARIS — Des dirigeants du NPA appellent, dans une tribune à Libération à paraître jeudi, à voter pour Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) au premier tour de la présidentielle, jugeant que leur parti et son candidat Philippe Poutou prennent "le chemin de la marginalité".

"Il ne faut pas hésiter à affirmer que si nous sommes nombreux à exprimer notre force par notre vote le 22 avril pour la candidature de Jean-Luc Mélenchon, la situation en sera nécessairement positivement bouleversée", écrivent Myriam Martin, porte-parole du NPA qui a donné sa démission cette semaine, Pierre-François Grond, ancien bras droit d'Olivier Besancenot, et Hélène Adam, une dirigeante historique de la LCR (devenue NPA en février 2009).

Ces membres du courant "unitaire" du NPA, Gauche anticapitaliste, affirment également que "c'est avec beaucoup d'amertume, mais aussi de colère, que nous voyons notre parti renoncer à l'engagement pris lors de sa fondation: rassembler tous les anticapitalistes dans un parti de masse".

Pour ces membres du conseil politique national (parlement) du parti, "le NPA avec son candidat prend le chemin de la marginalité, qui lui interdira de peser réellement dans une situation politique aux enjeux majeurs". Or il faudra "dès après la présidentielle", "former ensemble un bloc contre la crise pour défendre une alternative sociale et démocratique en toute indépendance" du PS.

Pointant le "danger d'une droite autoritaire, incarnée par le président sortant", et d'un FN qui "distille le poison mortel du racisme", ces anciens responsables du NPA estiment aussi que le programme de François Hollande "s'inscrit dans le cadre de la gestion du capitalisme, ce qui signifie austérité à tous les étages" et "ne prend pas davantage en charge les questions écologiques".

Dans les sondages, M. Mélenchon recueille actuellement entre 10 et 11,5% des intentions de vote quand M. Poutou, dans un NPA en crise depuis plusieurs mois, ne dépasse pas 1%.

Nico37
Messages : 18634
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 21 mars 2012, 21:37:16

Ceci dit lesdits dirigeants ne répresentent rien sur le terrain et c'est même grâce à la GA que Poutou a eu ses signatures. Misère d'intellos mondains, s'ils tractaient ne serait-ce qu'une fois par semaine au changement d'équipe, ils auraient une autre vision du prolétariat...

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 21 mars 2012, 21:40:07

APPEL de militants, et élus Front de Gauche pour l'interdiction de toute exploration ou exploitation des gaz et huiles de schiste.
Les gaz et huiles de schiste enfermés dans les couches d'argile à de grandes profondeurs sont l'objet de la rapacité des multinationales pétrolières de tous ordres sans aucune considération ni respect pour l’environnement, la santé publique, ni pour la démocratie. Nous rappelons que le Ministère de l’Écologie et du développement durable avait accordé en mars 2010 plus d'une soixantaine de permis de recherche qui couvrent encore actuellement la presque totalité du territoire, y compris les Parcs et réserves naturelles, comme les Cévennes.

Seuls trois permis de recherche ont été abrogés, dont l'un, celui de Montélimar, fait l'objet d'un recours contentieux enregistré par Total en décembre 2011, contestant cette abrogation.

Il convient de citer l'extrait du rapport présenté par Total dans le cadre de la justification de ses recherches :

« Si la présence d’une accumulation significative d’hydrocarbures est confirmée, il sera alors envisagé, dans une troisième et dernière phase d'exploration, d’évaluer la capacité de production de ces réservoirs. Les techniques utilisées pour ces tests de production seront fonction des caractéristiques du (ou des) réservoirs identifiés et des techniques qui seront alors disponibles et autorisées par la loi. »

Il est clairement sous-entendu la possible exploitation derrière l'exploration, sous le prétexte d'indépendance énergétique. Ce même argument qui nous a déjà piégés dans le Nucléaire, et ce, sans réflexion visant à réduire drastiquement la consommation et les besoins. Les multinationales justifient la course vers l'abîme d'un productivisme destructeur sous couvert de capitalisme vert !

L'exploitation ou le repérage des gaz et huiles (pétrole) contenus dans cette « roche-mère » ne peuvent se faire, même dans leur phase exploratoire, que par la technique de la « fracturation ». Technique qui consiste, par un forage à grande profondeur, à fissurer la roche mère par injection à forte pression de 15 à 20 tonnes d'eau mélangées à des centaines de produits toxiques, cancérigènes, mutagènes, ou contenant des neurotoxiques endommageant de manière irréversible les fonctions cérébrales des êtres vivants qui seraient entrés en contact avec ces produits par ingestion ou inhalation.

La récupération du gaz ainsi libéré, ainsi que du liquide de fracturation (boues, dont une partie restera au fond, avec les risques de pollution inhérents), est bien évidemment exposée à tous les risques de cette exploitation : fissuration du cuvelage, remontée de polluants naturels, diffusion de méthane, de benzène et de métaux lourds dans le sol et les nappes phréatiques. Enfin, les boues remontées sont stockées dans des bassins de décantation polluant l'air à leur tour, et dont les exploitants ne savent que faire, à l'instar des déchets ultimes produits par l'énergie nucléaire. Que dire également de la pollution sonore générée par les allées et venues de 5 à 10 camions citernes par forage.

La destruction des paysages ayant subi cette exploitation est irréversible, de même que la pollution des sols et de l'eau. Les animaux sont condamnés à une mort certaine par empoisonnement lent ou rapide selon le degré de leur exposition, au même titre que les citoyens vivant à proximité des sites d'extraction.

Enfin, cette exploitation est l'archétype même du mode de production que nous voulons éradiquer grâce à la planification écologique défendue dans notre programme. Notre but est de réduire drastiquement le niveau de demande et de consommation énergétique afin d'échapper au cercle vicieux de l'exigence toujours plus effrénée de ressources énergétiques, renouvelables, ou non, carbonées ou nucléaires.

L'impérative nécessité de réduction des gaz à effet de serre est incompatible avec l'utilisation plus intensive d'énergies carbonées. Les émissions de CO2 qui résulteraient d'une relance de la consommation grâce au gaz de schiste conduiraient à une hausse probable de température bien supérieure à l’augmentation de 2 °, considérée par les climatologues comme la limite tolérable. Cette limite correspond à une émission de 700 milliards de tonnes de GES. L'exploitation possible de l'ensemble des seules ressources conventionnelles représente déjà 840 milliards de tonnes de GES. En y ajoutant les réserves non conventionnelles, nous augmenterions de 50 % ces émissions empêchant tout contrôle du climat.

Nous devons nous opposer définitivement à cette dernière monstruosité induite par le productivisme, et exiger l'abrogation pure et simple de l'ensemble des permis octroyés à ce jour, qu'il s'agisse de recherche exploratoire en vue ou non de l'exploitation de ces hydrocarbures, et quel que soit l'avancement des technologies en la matière. Le principe même de cette exploitation serait la négation de notre programme qui tend à recentrer l'activité humaine sur la recherche du bien-être ensemble et non sur l'accumulation névrotique de choses produites n'importe comment, à n'importe quel prix.

La réforme du Code Miniers doit être soumise à l'approbation du peuple souverain, intégrer la charte de l'Environnement, et l'autorisation Préfectorale avant toute recherche d'hydrocarbures doit être rétablie ainsi que le recours à une enquête publique pour tout projet de cette nature.

Le Front de Gauche regarde avec la plus grande inquiétude le Canada et le Chine foncer tête baissée dans l’exploitation de leurs gisements. Nous demandons qu'une démarche interdisant au niveau européen toute importation, exploration et exploitation des huiles et gaz de schiste soit portée par l'Etat français au niveau européen, et dans les instances compétentes au niveau international.

Les ressources énergétiques et les sols sont notre bien commun !

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 21 mars 2012, 23:42:14

COMMUNIQU2 DU 21 MARS 2012 : M.MELENCHON CONDAMNE "LA DEMENCE DE CEUX QUI ONT EN COMMUN LA HAINE DES AUTRES"
L’identification du criminel dégénéré qui nous défiait est une bonne nouvelle. Je félicite la police nationale et salue très chaleureusement ceux qui ont été blessés ce matin au cours de l’opération. Si les informations de la matinée se confirment nous serons d’autant plus déterminé a combattre tous ceux qui ont en commun la haine des autres, la guerre religieuse et les autres habillages de la démence criminelle. Dorénavant notre premier devoir est de lutter contre les assimilations et stigmatisations haineuses à qui cette situation pourrait servir de prétexte.

Jean-Luc Mélenchon,
Co-président du PG

Nico37
Messages : 18634
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 22 mars 2012, 21:22:10

Pourquoi ils militent pour Mélenchon CHARLOTTE ROTMAN, LILIAN ALEMAGNA

verbatimJean-Paul, Stéphanie, Audrey, Gérard... témoignages de militants qui ont rejoint Mélenchon pour cette campagne.


Jean-Paul et Annick, 55 ans, retraités d'EDF
«On a vraiment envie de changement, là»

Ils attendent tranquillement l'ouverture du Zénith de Clermont-Ferrand pour le meeting de Jean-Luc Mélenchon, mercredi. Jean-Paul et Annick, deux jeunes retraités d'EDF, voteront pour lui au premier tour. «Les idées qu'il défend nous convainquent, et on a vraiment envie de changement, là... D'un bon changement. Un seul mandat pour Sarkozy, ça suffit», dit Jean-Paul. En 2007, lui a voté Marie-George Buffet ; elle Olivier Besancenot. «C'est dommage, on ne l'entend plus trop», regrette presque Annick. Et au second tour ? Ségolène Royal. Sans enthousiasme : «Est-ce qu'il y avait le choix ?» se désole Jean-Paul.

Le style Mélenchon leur plaît. «Il a des réparties assez marrantes, dit le retraité. Par exemple, sur les retraites, il a dit : "On vit plus longtemps justement parce qu'on travaille moins !" Ça renouvelle les arguments !» Ils sont venus au meeting après avoir vu les affiches en centre-ville et en écoutant «France "Bleu d'Auvergne"», plaisante Jean-Paul.

Leur fils de 32 ans, informaticien dans la Drôme, a, lui, franchi le pas militant. Dans son village, il râle contre la politique du gouvernement et des socialistes qu'il trouve bien trop timides. «Il est allé chercher des tracts et il les distribue, raconte Annick. Avec ses amis, ils en ont marre de Sarko.» Et ils ne veulent pas donner tout de suite leur voix à François Hollande.

(...)

n1n3yard5
Messages : 270
Enregistré le : 07 janv. 2012, 15:21:37

Re: Le parti de gauche

Message non lu par n1n3yard5 » 23 mars 2012, 00:42:42

Ce vendredi 23 mars à 20h30, Jean-Luc Melenchon , candidat du front de gauche invité de www.mediapart.fr pour 90 minutes de débat avec la rédaction : www.mediapart.fr

Nico37
Messages : 18634
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le parti de gauche

Message non lu par Nico37 » 24 mars 2012, 00:49:41

Votez MélenchonVotez Mélenchon 18 mars 2012

Nous vivons une crise économique sans fin et sans fond : une véritable crise de civilisation qui se combine avec une crise éco1ogique, une crise de la démocratie et même, maintenant, avec une crise géostratégique marquée par l’effacement des anciennes puissances occidentales.
Pour y faire face, le capital veut imposer aux peuples une cure d’austérité sans précédent : baisse des salaires et des retraites, casse de la protection sociale el du système de santé, chômage accru, précarisation massive, notamment des jeunes, et privatisation accélérée de ce qui reste d’entreprises publiques.

Les injustices et les discriminations se cumulent dans les villes et quartiers populaires : la transformation de la société ne se fera pas sans celles et ceux qui y vivent, et sans l’égalité des droits.
Le système dominant n’a pas d’autre réponse que la poursuite d’un productivisme destructeur et antisocial.
Ce qui se développe sous nos yeux, c’est un capitalisme autoritaire, un capitalisme de la désagrégation sociale dont les seules valeurs sont la loi du fric et la marchandisation de tous Ies aspects de notre vie.

En France, en Europe, dans le monde, des mobilisations sociales, écologiques, démocratiques expriment une volonté de changement ici et maintenant, sans déléguer ou renvoyer à des lendemains qui chantent.

C’est dans ce contexte que se dérouleront les élections de 2012. les Alternatifs considèrent que l’action politique ne se résume pas aux seules élections, et l’élection Présidentielle exacerbe toutes les dérives de la vie politique. Nous sommes partisans de l’union de toute la gauche de transformation sociale et écologique (celle qui a dit NON au Traité Constitutionnel Européen) et d’un rassemblement réunissant à égalité militants de la « gauche de gauche », écologistes radicaux, syndicalistes, militants associatifs et citoyen-ne-s engagé-e-s.
Ce rassemblement large passe par l’indépendance à l’égard d’un Parti Socialiste qui ne veut, au mieux, que corriger à la marge les excès du capitalisme.
Sans être membres du Front de Gauche, les Alternatifs ont majoritairement décidé de soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection Présidentielle, car celle-ci peut être le porte-voix de nos colères et de beaucoup de nos espoirs.
Une candidature contre la résignation et contre la dictature de la finance.

Les Alternatifs apportent dans cette campagne leurs propositions écologistes et autogestionnaires : pour la réduction massive du temps de travail el contre la précarité, pour la reprise des entreprises sous le contrôle des travailleurs, pour la sortie rapide du nucléaire et du productivisme, contre les discriminations et pour l’égalité (hommes/ femmes, français/ immigrés … ), pour une démocratie active et l’altermondialisme.

Sans attendre des élections de 2012 un « grand soir électoral », posons, par une campagne populaire, des jalons pour changer les rapports de forces sociaux et politiques. Faisons bloc, pour battre le Front National, chasser Sarkozy, faire vivre une vraie gauche et transformer radicalement la société .

4 p. (.pdf)

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré